Pourquoi avoir à "assumer" sa bisexualité ?? - Page n°3

Membre Anonyme

Le fait de clamer ? Ca dépend, rien qu'au vu de pas mal de réactions ici, ça se voit que certains ne peuvent pas, et c'est leur droit, ne pas crier sur tous les toits qu'ils sont gays ou autre. Cela reviendrait à ne pas s'accepter, selon eux. Puis les normes justement, du fait de s'auto-exclure, ça vient du fait aussi de cette mentalité, de se sentir spécial donc de le faire sentir aux autres et si on ne le fait pas sentir, alors on assume pas d'être spécial. Faut laisser les gens, les normes ne sont pas que dictées par la société. Et c'est le plus flippant.

Membre Anonyme

Mais il y a une chose quand meme: vous manquez pour beaucoup d'entre vous de nuances dans vos propos. Et faites-y gaffe. ( Ca ne vaut pas pour Superpositoire, le seul a avoir compris ce que je disais).

Franckright

Par qui alors sont-elles dictées ?

Tu renverses le problème. Les homos sont spéciaux pour un hétéro.

Tu as raison, tout le monde ne peut pas s'assumer, s'accepter ou s'exprimer, ce qui est valable pour a peu près tout. Certains le font d'autres non, c'est le collectif qui bénéficie des avantages acquis.

Franckright

Gaffe à quoi et pourquoi ?

Si un seul à compris et que la majorité non....

Membre Anonyme

Bah la majorité est soit bête soit de mauvaise foi.

Membre Anonyme

C'est un peu une vérité générale quoi

Membre Anonyme

A avoir de la nuance dans vos propos. Ca m'étonne qu'à moitié qu'on vous regarde bizarrement quand vous dites que vous êtes gays. Si vous le faites de la manière dont vous parlez... Ca m'étonne pas.

Calinette123

Lilboy ce n'est pas parce que tu as créé ce Topic qu'il faut automatiquement abonder dans ton sens. Tu ne comprends pas ce qu'on t'écrit je crois.

Je comprend ce que tu tentes péniblement d'exprimer mais tu t'y prends mal.

Pas de revendication à tout va peut-être mais pour beaucoup de bis et homos, pouvoir dire ce qu'on est C'est aussi très libérateur. Un coming out cela peut aussi être s'enlever un énorme poids qu'on a sur le coeur.

Il ne s'agit pas d'étaler sa sexualité mais d'oser dire ce qu'on est à la face du monde parce que l'on est avant tout bien avec soi-même.

S'assumer, s'accepter c'est aussi ça et crois moi ça fait du bien.

Membre Anonyme

Oui je sais.

Membre Anonyme

Je dis que pas la peine de forcer. Seulement personne ne comprend. Faut forcement faire des trucs spéciales si on est spécial, selon FrankReich et d'autres. Je dis: s'assumer, ça peut prendre du temps. Mais c'est pas parce qu'on le dit pas qu'on est forcément mal ou qu'on s'accepte pas. Juste pas forcément besoin de le dire. Notre sexualité ne résume pas ce que l'on est.

Franckright

Tout le monde ne regarde pas bizarrement :) La nuance n'est pas a apporter par la victime mais par le bourreaux ^^

Membre Anonyme

C'est bien

Membre Anonyme - modifié par Jeanne00 le 02/07/2019 - 14:56:37

S'assumer c'est s'affirmer , dire "oui j'existe même si ça vous dérange" . Eh oui nous sommes en 2019 , et même en 2019 se promener main dans la main avec sa compagne ou son compagnon n'est toujours pas "toléré" par beaucoup . Pire , les agressions homophobes sont en recrudescence . Alors non , tant que des LGBTQIA+ se feront démonter le portrait juste d'être ce qu'ils/elles sont , il ne sera pas question de céder en rasant les murs pour satisfaire à la loi des plus forts .

Calinette123

Et bien écoute tant que ça ne l'est que pour toi pénible, ça me rassure.

Tu n'acceptes pas l'avis d'autrui si il ne cadre pas avec ton avis a toi. C'est dommage pour un lanceur de débat.

Je me répète. Le fait de dire sans honte et très simplement qu'on est homo peut ( et jai pas dit pour tout le monde) apporter une libération. Donc faire du bien.

Il ne s'agit pas de faire de la provoc, ni de vouloir se distinguer de la masse pour frimer mais bien de se libérer.

Je ne comprend pas que tu puisses réfuter cela.

Donc oui le dire pour certain d'entre nous peut être bénéfique.

Et si ça peut leur faire du bien je vois pas pourquoi les personnes concernées devraient s'en priver.

Membre Anonyme

C'est l'escalade après mais bon.

Membre Anonyme

J'ai le droit de vivre . Rien à voir avec une escalade . Où t'as vu un couple hétéro se faire cogner dessus parce qu'il est hétéro ? Allons allons ...

DarkSideBoy - modifié par DarkSideBoy le 02/07/2019 - 15:15:36

FranckReich ? n'est ce pas ?

J'abandonne le débat je pense qu'on a tout dit loul

Membre Anonyme

Toi non plus tu ne comprend pas. Et tu te permets d'être condescendante. Chose insupportable. Ne pas le dire n'est pas un problème si on en a pas envie. Encore une fois c'est ce que je dis. Ceux qui le disent et pour qui c'est une libération, grand bien leur fasse. Je ne parle pas deux puisque je parle de ceux qui tonitruent en permanence et qui seraient prêt à s'énerver si ceux à qui ils le disent ne sont pas dispo pour l'entendre ou n'en ont finalement rien à faire. Je constate que aucune issue miracle n'existe, car du côté des hétéros, si on le dit on se fait regarder bizarrement, et si on ne le dit pas, on se fait vite mettre dans la case de celui qui n'accepte pas. Y a pas d'indépendance ni même d'acceptation dans le fait de le dire n'importent comment. Mais je maintiens que ceux qui poussent les gens à crier sur tout les toits qu'ils sont gay ou autre alors queux ne sont pas prêt, cela suivent le mouvement. Et les hétéros resteront la norme, si ils généralisent ca.

Membre Anonyme

Clairement oui. Y a pas de solution miracle, ni chez les hétéros, ni chez les LGBT. ( Y a de tout, mais faut faire gaffe). Moi qui pensais que les LGBT comprendraient ce genre de topic, finalement ça ne change rien. Bcp réagissent pareil. LGBT et non-LGBT compris.

Superponey

Je ne crois pas que les hétéros nous "regardent bizaremment" . Je pense que les hétéros "homophobes" ou qui ont du mal avec l'homosexualité sont minoritaires en france.

DarkSideBoy

Le jour ou l'ensemble des individus, ne trouverons pas problème à l'existence d'orientation sexuelle différente de l'hétérosexualité, ce jour là il n'y aura plus de discrimination ni de rejet de l'autre et chacun n'aurais pas besoin de l'annoncer ou le clamer, voilà tout.

Si finalement personne n'était autre chose qu'hétéro ou bisexuel probablement que les mœurs seraient libérés, mais a quel prix...

Franckright

même bisexuel pose problème.


● en ligne
Wiloooo

C'est vrai que dans le 93, tout va bien. 😂

C'est fatiguant ce genre de sujet. Je rejoins Calinette dans ce débat.....

Membre Anonyme

Tiens, le troll s'est désinscrit. Pathétique de A à Z !


● en ligne
Wiloooo

@Dimancche Pour une fois je suis d'accord avec toi ahahha

Calinette123 - modifié par Calinette123 le 02/07/2019 - 15:39:38

Complètement d'accord avec Jeanne.

Raser les murs jamais. Vivre dans la honte et devoir mentir ou tricher avec les gens que j'aime encore moins.

Et C'est pas se mettre dans une case.

La loi du silence que tu sembles prôner ne me paraît pas saine. Une vie de mensonges ne peut pas l'être à terme.

Je ne suis pas activiste mais il me semble que nous personnes directement concernées, avons aussi notre petit pas personnel à faire. Ne serait-ce que pour les générations qui nous succèderont.

Après je comprend que certains veuillent se taire mais c'est malheureusement rarement par choix. C'est plutôt par peur du rejet

Superponey

Heureusement que j'ai dit "minoritaire" en France hein..

DarkSideBoy

Conclusion ne dites rien, tentez n'importe quoi avec n'importe qui et vous verrez s'il est du même bord que vous, avec un peu de chance, il sera pas homophobe et vous vous ferez pas pourrir ou pire et avec une autre chance ça marchera XD

Loto à qui le tour ?

Calinette123

Étrange...

Notre londonien ex canadien de 20 ans s'est transformé en Mister Robot de 49 ans !

Les voix de betolerant sont impénétrables parfois.

Quelle farce ce sujet !



  S'inscrire pour participer
Ce sujet a été bloqué par l'équipe de modération, aucune réponse n'est possible.

Sujets similaires
  1. Essayer et pourquoi pas approuvé à long thermes
  2. Attirance ( pourquoi 5 mots pour un titre ? )
  3. Pourquoi je n'arrive pas, aidez moi je craque
  4. Se connaître soi-même, pourquoi est-ce difficile?