L'application est disponible sur Android en cliquant ci-dessous.


Question sur ma possible transidentité

Forum Transidentité - 15/06/2019 à 20:48 - 8 Participations

Question sur ma possible transidentité

Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonjour à tous,

Comme dis dans le titre, je me pose des questions sur ma transidentité. Je suis né biologiquement fille, 19 ans, mais je sais que je ne me ressens pas fille, du moins pas totalement. Tout d'abords, j'aime sur internet parlé de moi au masculin, et je m'y fais passer pour un homme. Pourquoi, j'en sais rien, un besoin.. De plus, quand j'imagine ma vie futur, au travail par exemple (ce qu'une psy m'avait demandé de faire) j'imagine un mec épanouï. Pourtant, je suis toujours pas persudé d'être un homme trans. En fait, je sais pas si j'imagine pas la personne que j'aurais aimé être. En gros : est ce que je suis vraiment un garçon ? Ou est ce que j'aurais eu envie d'être un garçon tout en me sentant fille ? (Je sais pas si j'ai bien expliqué la nuance..)

Surtout que aujourd'hui je ne reni pas (totalement) mon corps de fille. C'est sur qu'actuellement ça me convient pas tel quel, mais est ce que c'est juste parce que je suis une fille masculine ? Ou peut être que je dois juste m'accepter tel que mon corps est, et tel que les gens autour de moi me voit ?

Tout ça ça me dépasse, les questions sur le genre c'est vraiment super compliqué. Sur plein d'autre sujet on dit simplement "soit toi même" sauf que je ne sais même pas qui je suis et quel genre (ou "non genre") je veux afficher auprès des gens. J'ai des moments où j'en souffre vraiment, et des moments où j'arrive un peu plus à m'accepter tel que je suis et où je me dis que c'est qu'une passe. Sauf que ça passe pas, et je sais toujours pas où mettre ma masculinité que j'ai refoulé pendant un moment. Je suis perdu et j'ai peur de découvrir des chose sur moi un peu tard (alors oui 19 ans c'est pas si "tard" que ça pour découvrir une transidentité mais je sais pas, j'ai envie de vivre une periode d'adolescent/jeune adulte en adequation avec moi même)

Voilà, merci d'avoir lu ce gros pavé, et même si vous avez pas de réponse, votre soutien me touche !


0 vote

Salut.

Tu sembles en proie à un tas d'interrogations en effet. Personnellement, je ne peux pas te donner de conseils. Mais je pense que tu va en avoir, et sutout en mp. Pour l'instant essaie de t'aimer avec cette dualité. C'est aussi ce qui fait que tu es unique. Et ça peut etre aussi une force.

Prend soin de toi.


1 vote

Bonsoir !

Mon message t'apportera sûrement plus un soutien qu'un avis éclairé, voire des conseils. Mais la façon dont tu as tourné tes pensées et sentiments m'a interpelé et m'a fait éprouver l'envie de participer.

J'ai 29 ans. Et je traverse à peu près la même chose, dans ma tête. Il n'y a jamais de trop tard, et je pense que quoi qu'il arrive, ce genre de question est extrêmement complexe quel que soit notre âge.

J'ai eu un genre "d'illumination" un beau jour, il n'y a pas si longtemps, et depuis, ça ne me quitte pas. Comme toi, je me dis parfois que c'est un délire, une phase, mon esprit qui s'interroge sur tout et n'importe quoi et qui est encore parti en vrille. Et qu'en plus, je n'avais aucune légitimité à me sentir "homme" ou, en tout cas "non femme" alors que jusque là j'étais très, voire exagérément féminine.

Alors j'ai lu, des témoignages, regardé des vidéos de Youtubeurs transgenre (et j'ai compris pas mal de choses car j'avais une vision très ignorante, finalement), j'ai tenté de me pencher sur ce que je ressentais et je tente toujours, doucement. J'en ai parlé à de proches amis, ayant la chance d'avoir des personnes ouvertes d'esprit et capables de m'accepter tel que je suis sans jugement (une chance rare et inestimable, j'en ai bien conscience). J'ai tenté de voir un psy, aussi, et ça a été une catastrophe qui m'a plongé dans un état proche de la dépression pendant plusieurs semaines en une seule et unique séance.

J'aurais peut-être un conseil dans tout cela : Ne cherche pas à t'attribuer d'étiquette tant que tu ne le sens pas. Laisse venir, ne te juge pas toi même comme le disais justement AboveTheWave, prends le temps. Apprendre à se connaître est l'exercice d'une vie, et des sujets comme la question de genre sont encore plus complexes que nous sommes écrasées par les normes de la société.

Je comprends ce sentiment de se visualiser homme. D'envier les corps, les hommes qu'on peut croiser dans la rue, dans les transports, bref au quotidien. Mais d'avoir malgré tout cette conscience de ne pas être homme. Une dissociation, en somme, entre notre désir et ce que nous renvoie, plus que notre propre miroir, le regard des autres.

J'en viens personnellement à me dire que je suis un savant mix des deux, ou rien des deux. Dans tous les cas, qu'il y a quelque chose de refoulé et que quoi qu'il arrive, même quand c'est dur, c'est toujours positif de voir émerger les choses que l'on cachait à soi même. C'est ça qui nous fait grandir, quelle que soit la conclusion !

Je te souhaite le meilleur, en tout cas, et j'espère que tu trouveras des réponses aux questions que tu te poses. ;)

Bonne soirée !

PS à AboveTheWave : Tu n'es pas le seul toqué ! :p


1 vote

Bonjour !

Je pense que tu es non binaire, comme moi. ☺️

Je suis né biologiquement homme 🙎‍♂️ , mais à l'intérieur je ne me sens ni homme ni femme. Pour être plus précis, je m'identifie un peu plus femme qu'homme, mais ça reste vraiment très léger (pour carricaturer, je ne me réveille pas le matin en voulant mettre une jupe et des talons hauts). Comme tu l'as compris, je ne suis absolument pas au stade de vouloir changer de sexe. Je m'accomode assez bien de mon corps d'homme.

Il y a quelques années, il m'est aussi arrivé de me faire passer pour le sexe opposé sur internet (surtout dans les jeux en ligne, je ne jouais que les avatars féminins). Je ne pouvais pas porter de vêtement trop masculin (veste, ceinture, chemise) ; il me fallait des vêtements unisexes. Aujourd'hui à 25 ans, je m'assume plus en tant qu'homme et je n'ai plus du tout ce problème.

Bref, tu n'es pas seule :)


1 vote

Je pense que «se sentir» homme ou femme, c'est avant tout se sentir correspondre ou non, aux stéréotypes liés à ces genres

Sans ces stéréotypes et ces stupides normes sociales, impossible de «ressentir» notre genre dans notre tête ^^


1 vote

Meilleure réponse

Salut.

Bien j'avais envie de te répondre car j'avais et ai toujours un sentiment assez similaire au tien. Je me sens masculin depuis très longtemps, tout en acceptant bien mon corps comme il est et en refusant même de devoir le changer faut d'une pression sociale. Et puis j'ai encore aujourd'hui un petit malaise pour parler de ma trans-identité.

Alors pourquoi? Parce que le genre c'est complexe. Comme m'a dit un jour mon frère "en fin de compte on a tous notre part de féminité et de masculinité" et je suis assez d'accord avec lui. On devrait pas avoir à s'expliquer obligatoirement là dessus et c'est ce qui moi me met mal à l'aise; je suis ce que je suis, les gens devraient me prendre tel quel sans me prendre la tête.... Sauf que ça marche pas comme ça. Parce que la plupart des gens vont te ranger dans une catégorie de personnes en te voyant et en tirer des conclusions parfois totalement absurdes... sans rien connaitre de toi! Parce que t'es petit, gros, parce que t'es une femme ou juste Afab, parce que t'as les cheveux longs, bouclés ou rose et j'en passe et des meilleurs.

Il faut savoir que tu as le droit de te définir absolument comme tu veux. T'as même le droit de changer de définition pour toi-même tout les quatres matins si tu veux ou encore juste de décidé que tu ne ressembles à personne et que t'as pas besoin de te ranger dans une case (l'étiquette non-binaire pour ça est bien pratique). T'as le droit comme moi de te définir masculin plutôt qu'homme; ou de superposer féminité et mascilinité à loisir... En gros tout est possible parce que la société nous range peut-être dans des cases mais qu'en réalité chaque personne vie les choses différement.

Ensuite, tu te peux te demander comment tu veux être perçu par les autres et qu'est-ce que tu es pret à faire pour être perçu par autrui. Je reprends mon exemple parce que je l'ai sous la main; je me sens masculin, je veux être vu comme tel mais je ne suis pas pret à modifié mon corps pour les autres parce que mon corps ne m'empèche pas d'être qui je suis au fond de moi et que la transition médicale n'est pas un choix anodin. Tu peux aussi bien vouloir une transition sociale seulement, ou alors une transition médicale partielle ou totale... Ou même pas de transition du tout parce que tu décides qu'en faite te reconnaitre comme un homme te suffit et que tu te fiches bien de ce qu'en pense les autres (ma mère est FtM et n'a jamais fait aucune transition parce qu'il a décidé qu'il en avait rien à faire et il n'y a que mon père mon frère et moi qui en sommes conscient. Ma mère est un individu qui se défini hors du regard social.).

Voilà c'est un peu pèle-mèle et maladroit, mais j'espère que tu comprendras que tu as toute la liberté d'être qui tu es et de l'exprimer comme tu l'entends. Et si tu veux discuter en privé n'hésites pas.


3 votes

Merci pour toutes ces réponses, je m'attendais pas à ça !

Je sais pas vraiment quoi répondre à chacun (aussi, je suis assez timide quand j'évoque des sujets aussi personnels)

Mais pour reprendre certaine choses.. En gros je vais devoir faire pas mal de test !

Mais malgré les test, je sais pas ce que ça va donner.. Parce que je me demande si la masculinité que je veux afficher n'est pas quelque chose que j'idéalise. Je m'explique : dans mon imagination je peux vouloir montrer un garçon avec le torse plat, qui prend de la testostérone ect, mais de là à savoir si je serais à l'aise,si j'imagine juste pas une personne que j'admire/trouve belle mais qui n'est juste pas moi ? Aussi si je vais pas avoir l'impression d'abandonner mon apparence féminine ? Des fois j'ai limite l'impression que mon apparence féminine est une autre personne que je trouve pas forcément moche, d'où l'impression d'abandon. (C'est pas tout le temps comme ça cependant)

Enfin bref.. Je sens que je vais continuer d'en parler autour de moi (j'ai également la chance d'avoir des amis très ouvert d'esprit, et aussi un ftm) et peut être tester un binder en premier lieu


0 vote

Dans ce genre de questionnement que je suis moi-même en train de me poser en ce moment, je me fais accompagner par les vidéos d'Ash Hardell qui touche à pas mal de domaines sur la sexualité et les genres sur youtube. Ce sont des videos en anglais, très fournies et Ash a également écrit un livre, pour le moment je n'ai pas trouve de traduction en francais cependant :/


0 vote

Merci Ploup, j'avais déjà vu certaines vidéo de Ash et j'ai (re)découvert sa chaine. Après je suis pas sûre que ça m'aide vraiment.. J'ai toujours un peu le même questionnement, savoir si c'est juste de l'imagination, un personnage que je trouve cool mais qui n'est pas moi ou une réelle dysphorie, un inconfort qui m'appartiens. (Et ne t'inquiète pas pour l'anglais, je m'en sors x) )


0 vote



Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit

Rejoindre BeTolerant