L'application est disponible sur Android en cliquant ci-dessous.


Cette fameuse barriere .... un sentiment qui perdure depuis un certains temps

Amour et intimité - 01/06/2019 à 02:08 - 12 Participations

Cette fameuse barriere .... un sentiment qui perdure depuis un certains temps

Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bon voila je vais expliquer un peu la situation ...

Depuis que je suis petit j'ai recu une education assez particuliere ... On me disait tous le temps ( enfin assez souvent) des trucs du genre " tu ne dois pas trainer avec une fille tels quelle soit sauf si tu comptes te marier avec et dans ce cas tu dois la presenter..." bref vous voyez un peu le delire.

Ce qui fait que j'ai une barriere qui se dresse avec les filles ( bon la n'est pas vraiment le probleme vu que je suis gay). Le principal probleme c'est que j'ai le meme probleme avec les mecs .. Du coup quelque soit la relation j'ai tendence a mettre une barriere avec les mecs ... le mec peut etre mon style ou non ... grand ou petit ... bref quelques soit le mec j'ai tendance a mettre des barrieres, c'est la que vient le probleme, je n'arrive pas a m'en debarasser ... pourtant je suis tres sociable ... mais des qu'un mec commence a me plaire je mets des distances petit a petit.

Bref que ca soit la barriere avec les mecs ou avec les meufs, ça m'a jouer pas mal de mauvais tour notament au college et lycee et encore dans ma vie actuel meme si j'ai reussi ( enfin je pense) a fait quelques breches dans la barriere....

Du coup est ce que certains on deja eu ce sentiment ... De se dire qu'on a pas le droit au bonheur et que des que quelqu'un te plait mettre des distances sans meme savoir pourquoi ?


0 vote

Salut anonymous.

Je me demande si ce ne serait pas des peurs, plutot que des barrières éducatives. Les peurs sont assez légitimes pour rentrer en contact physique avec l'autre. Elles sont plus ou moins existantes pour tout le monde, mais elle peuvent etre trés importantes pour certains, voir insurmontables. Tu me diras s'il peut s'agir de ça pour toi.


0 vote

Salut Anonyme,

Il est probable que tu te mette des barrières aussi consciemment ....tu ne cherche peut être tous simplement pas forcément à te mettre en couple....même si tu as une attirance pour les mecs.

Moi personnellement jusqu'a 40 ans le célibat me convenait et je ne cherchais pas a me faire des amis en dehors des quelques rares collègues de travail. Si bien que mon entourage en dehors de la famille était plutôt du genre très restreint (- de 5 personnes) ....la solitude je ne savais même pas ce que cela voulait dire (étant très occupé par ailleurs)...donc je ne soignais pas vraiment mes relations extra familiale...et je n'avais par ailleurs aucune vie sociale en dehors du travail.

Après chacun est libre de vivre comme il l'entend...mais je pense que dans ton cas c'est différent je pense qu'inconsiemment tu a peur de l'homophobie (et par là du coming out) ce qui t'oblige a te rendre discret et à renier toute tentative d'approche d'un autre mec. Je pense que tu devrai tenter de rencontrer quelqu'un dans un environnement clairement "gayfriendly" et un peu éloigné de ton domicile...(la proximité peu aussi te bloquer par la peur de rencontrer d'éventuelles personnes que tu connais)

D'ailleurs le fait que tu poste un tel sujet en anonyme, me conforte dans l'idée que j'avance...il n'y a pas 36 solutions...un jour il faut bien se dévoiler un minimum (pas la peine de le crier sur tous les toits...et il n'y a aucune obligation en la maitère) pour enfin pouvoir vivre en harmonie avec soit même et ne pas se mettre de barrière dans la recherche de l'être aimé ...plutôt que de finir par refouler...

Cordialement

Stéphane


0 vote

Citation de steph41190 #300873

Pour les mecs je suis assez d'accord mais comment ca se fait qu'il a aussi ca avec les femmes ?

Apres pour ce qui est de l'homophobie, j'en ai pas mal mais c'est surtout que je me sens pas vraiment proches des gays..

J'ai deja essayer des endroits gay friendly mais ca c'est assez mal passe du coup meme avec ca j'ai du mal ...

Certes je ne crie pas sur tous les toits ma sexualite mais j'arrive a en parler avec certaines personnes quand meme ...

mais je vois ce que tu veux dire merci de ta reponse


0 vote

Citation de mimoza #300845

Pour ma part je dirais pas que c'est vraiment une peur car j'arrive a parler avec des mecs mais des que je sens que ca peut aller plus loin j'arrete directement ... C'est surtout ca qui me fait dire que c'est pas specialement une peur ( ou peut etre que je me mens a moi meme mais honnetement j'ai pas l'impression que c'est une peur)


0 vote

Bonsoir,

Ces injonctions ont dû beaucoup t'influencer et ce n'est pas simple de ne pas les accepter, de suivre un chemin différent quand on nous martèle des choses pendant des années. Mais avec le temps on apprend à s'aimer, et à vivre en fonction de NOS valeurs et de ce qu'on veut pour notre vie, pas ce que veulent nos parents ou nos amis mais NOUS.

Il faut une certaine énergie pour déconstruire et enlever l'effet de toutes ces paroles. Il faut aussi d'autres modèles, d'autres chemins pour pouvoir penser autrement. Comme ceux qui disent que être homo c'est quelque chose d'honteux, de difficile et qu'ils ont fini drogués ou sans abris. Il ne faut absolument pas généraliser cette situation. Il y a des personnes (homo, hétéro) qui ont mal terminé mais d'autres aussi qui s'en sortent très,qui sont heureux.

Déjà pourrais-tu préciser cette barrière dont tu parles, existe-elle aussi en amitié ou seulement en amour ? Car dans les relations amicales/familiales, il y a aussi de la confidence, du respect, de l'affection, une certaine exclusivité.(et un engagement).

" mais des qu'un mec commence a me plaire je mets des distances petit a petit." Peut-être effectivement que c'est une phobie de l'engagement.

(La peur de s’engager peut donner lieu à une authentique phobie, proche de la claustrophobie : être intime avec un autre est synonyme d’enfermement. Les phobiques de l’engagement ont la sensation que se décider pour un partenaire engage leur existence à tout jamais sans possibilité, ensuite, si cela tourne mal, de sortir du lien. Une perspective forcément très angoissante ! Erich Fromm repère trois autre types de peurs qui poussent à fuir l’amour : la " peur de l’intimité ", qui conduit à la solitude à deux, la " peur des conflits " et la " peur de la souffrance ", qui mènent fatalement à la solitude, puisque aimer ne va jamais sans douleur et sans heurts. D’ailleurs, affirme-t-il, les crises, loin d’être destructrices, " produisent une catharsis – une libération – dont les deux personnes émergent avec plus de connaissance et de force " ).

Est-ce que cela te parle ?

Tu as réussi à te confier, à développer une vraie relation sentimentale, affective et sexuelle avec un garçon ?

Tu peux avoir intériosé ces injonctions (Tu ne pourras pas être heureux, tu n'es pas assez bon, il ne t'aimera jamais....) et ça peut-être un gros blocage effectivement. Certains par exemple échouent à l'école à force qu'on leur a dit qu'ils étaient nulles. Ils ont perdu leur confiance et estime en eux même et restent bloqués sur cette vision d'eux même.

Si c'est le cas tu vas devoir faire un travail sur toi, pour déconstruire toutes ces paroles, t'aimer et croire qu'un autre futur est possible. Mais cela prend un peu de temps. T'autoriser à aimer. Car tu es quelqu'un d'appréciable qui a le droit comme tout le monde à une vie amoureuse. Et ça peut très bien fonctionner. Pour cela tu pourrais lire des histoire d'amour entre garçons par exemple. Il y a plein de livres. "Love Simon", "Pourquoi pas nous", "George,le monde et moi"... Travailler ta perception de ton orientation sexuelle, de toi même. Te rappeller que c'est présent dans plein d'espèces animales. Ce n'est pas anormal. Ce n'est pas une maladie. Cf cette courte vidéo d'Arte : --> https://www.youtube.com/watch?v=SNJdvTHBOE4

Tu peux avoir ce blocage envers n'importe quelle type de relation profonde, intime. Qu'elle soit amicale,amoureuse, avec un garçon ou une fille. C'est le fait de rentrer dans une relation intime qui te pose problème, peu importe si c'est une fille ou un garçon.

"Apres pour ce qui est de l'homophobie, j'en ai pas mal mais c'est surtout que je me sens pas vraiment proches des gays.."

Tu pourrais développer ta phrase s'il te plaît ? Qu'est ce que tu appelles homophobie ? Qu'est ce qui te dérange chez les homosexuels ? Pourquoi es-tu si distant et ne te sens tu pas proches d'eux ? Tu ressens une honte ? Que ce n'est pas normal ?

"J'ai deja essayer des endroits gay friendly mais ca c'est assez mal passe du coup meme avec ca j'ai du mal ..."

Tu peux en parler sans trop détailler ?

Tu sais peut-être qu'effectivement tu as une sorte d'homophobie intériorisée qui fait que tu rejettes la personne, que ça t'empêche de t'engager ou que tu en as honte et c'est le regard des autres qui te fait peur.Comme dit Steph tu as peut-être peur de l'homophobie aussi.

Ce que tu dis est un peu homophobe mais passons. Tu sais être hétérosexuel c'est être attiré sentimentalement, affectivement, et sexuellement par le sexe opposé. Pour une homme c'est une femme. L'homosexualité pour un garçon c'est le fait d'être attiré sentimentalement, affectivement et,sexuellement par d'autres garçons. Le fait de dire "Je ne me sens pas proche des gays" cela sous entend que les "gays" sont une race à part qui sont définis uniquement par le fait qu'ils sont gays et qu'ils sont tous identiques. Cela pourrait indiquer un sentiment de répulsion. Tu ne te sens pas proche d'eux, tu te penses différent d'eux. Tu ne te reconnais pas à travers eux. Mais sache qu'être homo c'est simplement ce que j'ai dit avant. Cela n'a rien mais absolument rien à voir avec la façon de s'habiller, de parler, les goûts, les loisirs... Il y a énorméments de clichés et de stéréotypes sur les homos qui sont bien entendu faux. Le fait d'être maniéré par exemple, certains homos le sont mais certains hétéros le sont aussi. Certains homos aiment la mode mais d'autres aiment les mathématiques,l'informatiques et sont marathoniens (Alan Turing).

Etre homo c'est simplement être attiré sentimentalement,affectivement et sexuellement par les hommes. MAIS après tu vas trouver des personnes très différentes. Comme tes amis hétéros. D'ailleurs jamais tu ne dis "Hey c'est mon pote hétéro" NON tu dis hey c'est mon pote. Car "pote hétéro" cela ne veut rien dire. Tu comprends à quel point c'est stupide de dire "hey voilà l'homo" car l'homosexualité c'est une simple chose. Qui n'a rien à voir avec la complexité de la personnalité de la personne.

Peut-être que tu as un souci avec les homos qui sont efféminés et trop dans les clichés. Mais sache que c'est une partie des homos mais tu en trouveras d'autres qui sont totalement différents, que tu trouverais "normaux". D'ailleurs ce n'est pas parce qu'ils sont différents qu'il faut les discriminer mais passons. Personnellement je suis un homo dans le placard, je m'ouvrirai l'année prochaine. Mais tout le monde me pense hétéro. C'est assez drôle de jouer. Mais au moins quand ils voient après ils se disent "Lui il est "normal", pas dans les clichés" et ils peuvent leurs idées sur les homos après. Non on ne pense pas qu'au sexe et tous les homos ne sont pas superficiels. Encore une fois la superficialités concerne des individus indépendants de leurs orientations sexuelles. Tu peux être homo et aimer la littérature, tu peux aussi être homo pratiquer du rugby et de la physique. Chaque sensibilité est différente.

Imagine que tu dises que tu ne te sentes pas proches des hétéros ? Tu ne vois pas que ta phrase est nulle car elle ne veut tout simplement rien dire tellement les personnes peuvent être différente en étant hétéro car l'hérérosexualité c'est simplement une attirance. Pas une personnalité.

"Certes je ne crie pas sur tous les toits ma sexualite mais j'arrive a en parler avec certaines personnes quand meme ..."

C'est un bon début mais peut-être effectivement que tu as un problème avec ton orientation sexuelle et ta perception de tes semblables.

Si tu peux parler en amitié, peut-être comme dit que c'est l'engagement d'une vraie relation qui te fait peur, l'idée qu'un couple fasse que tu n'as plus de liberté, que tu as peur de ne pas y arriver....

Réfléchis bien à tout ça et pose toi les bonnes questions. On a le droit de faire des erreurs, et d'évoluer. L'important c'est d'avancer dans une meilleure compréhension de qui nous sommes.

Le plus important, le fait que tu sois homo c'est une partie de ta personnalité mais pas toute ta personnalité. Tu peux être et tu restes entièrement toi même. Tu ,n'as pas à être comme certains homos que tu vois. Tu as simplement à être toi. Et comprendre que chaque personne hétérosexuelles, bisexuelle ou homosexuelle est différente et unique. Pense à tous tes amis hétéros, ils sont tous différents non ? Essaye de penser la même chose pour l'homosexualité.

Tu penses que ce n'est pas une peur mais le simple fait que tu dises que tu ne te sens pas proches des homos et que cela s'est mal passé dans des endroits gay friendly montre qu'il y a un problème quelque part. Tu te mets à part, comme si tu rejetais les "gays" (en les mettant tous dans le mêm sac). Est-ce que tu dirais que tu ne te sens pas proche des hétéros ? (Si cela signifie quelque chose bien-sûr...). La distance que tu pose avec eux ne signifie-t-elle pas que tu émets un jugement envers eux ? (JE ne suis pas comme EUX). C'est une erreur car justement il n'y a une homosexualité mais des homosexualités. Des personnalités différentes qui sont homosexuels. C'est pareil pour l'hétérosexualité, il y a des personnes avec qui tu t'entends et d'autres avec qui tu ne t'entends pas.

Essaye de réfléchir à quels mots tu mets sur ce qu'est un homosexuel et à essayer de penser qu'il existe une énorme diversité de personne et qu'il serait dommage de croire qu'un homo est comme ça. Sois fier de qui tu es. Tu restes toi.

Bon courage dans ta réflexion.


0 vote

Bonsoir,

Oui je sais que ça influence beaucoup et j'essaye de m'en liberer au fur et a mesure ... J'ai encore du mal a me liberer de certaines contraintes.Perso je m'aime bien mais j'arrive pas a nouer vraiment un truc avec quelqu'un. Je pense deja autrement que ce qu'ils ont pense pour moi. Le truc c'est qu'en ce qui concerne mon homosexualite, j'ai du mal mais a cause de mon vecu ... je pense qu'on a tous eu deja du mal a accepter le fait d'etre lgbtq+.Pour le moment je m'en sors assez bien du coup je sais qu'il y a des homos qui s'en sortent ( meme si cote relation c'est plus que complique).

La barriere existe dans les 2 domaines que ca soit amitie ou amour meme si elles s'expriment de maniere differente. Apres je sais pas trop si c'est la peur de l'engagement, faut dire je sais que dans un couple il faut partager les choses a 2 ... mais c'est d'avantage l'impression de ne pas etre comprit et de ma vision du couple qui doit etre depasser.

La peur de la souffrance me parle oui et celle des conflits en partie mais je vois pas trop le lien avec la peur de l'engagement car je sais que dans un couple tout n'est pas rose du coup forcement il y a des hauts et des bas, pour la souffrance pas besoin d'etre en couple pour ca ...

Pour une relation sentimentale pas vraiment, affective et sexuel oui la j'ai reussi mais pour moi les sentiments viennent avec le temps du coup j'ai besoin de cette complicite

La je me retrouve plus dans le fait d'interiorise les injonctions mais que du cote sentimental car j'ai eu le cas aussi de l'ecole que tu cites mais ca m'a jamais decourager et bien au contraire ca m'a pousse a me surpasser malgres les difficultes.

Je considere pas l'homosexualite comme une maladie, mais plus comme une chose qui fait partie de moi mais qui me rend assez distant pour pas grand chose. En general la majorite pensent en rencontrant une personne qu'elle est hetero et ainsi tu as le droit a pas mal de truc ... Pour ce qui est des histoires entre mecs dans des films j'en ai vu pas mal et effectivement ca m'a pas mal aide a l'epoque. Apres le truc c'est que meme si j'etais hetero, j'aurais eu cette barriere pour les femmes ( dans mon cas), voila pourquoi je pense pas vraiment que la barriere soit en relation avec mon homosexualite ( meme s'il y a des liens entre les 2)

"Tu peux avoir ce blocage envers n'importe quelle type de relation profonde, intime. Qu'elle soit amicale,amoureuse, avec un garçon ou une fille. C'est le fait de rentrer dans une relation intime qui te pose problème, peu importe si c'est une fille ou un garçon.

"

voila c'est exactement ca !!!

Pour detailler la phrase, en gros dans mon entourage j'ai pas mal d'homophobe ( au joie quand tu nous tiens vdm) et quand je vois par moment ce que doivent endurer certains gay je me dis qu'ils ont du courage mais surtout que je pense qu'a leurs places, je passerais trop de temps a m'enever ( pour rien ..). Une fois j'ai essaye de tater le terrain avec un ami qui m'a sorti cash " si je vois un gay dans mes connaissances, j'essayerai de lui payer des te** pour l'aider a devenir hetero" ou un truc du genre, comment dire que rien que ca a suffit pour que je prend mes distances direct...

Je me sens pas proche des gays dans le sens ou j'ai l'impression d'etre jugé par le gay ( ce qui m'est arriver, bon je vais pas trop detailler). Avoir le droit a des remarques assez pesante du style "non mais toi tu dois te chercher ...", deja que j'ai eu beaucoup de mal a accepter mon homosexualite mais en plus des commentaires comme ca ... Les homo me derangent pas du tout mais c'est les facon de faire de certains qui me derangent ( entre ceux qui cherchent que du cul, ceux qui te sortent des jugements pour rien ....

Pour la honte je pense que j'ai passe ce cap grace a une pote et du coup je vais avec elle a la gay pride, j'ai pas forcement de sentiment de honte et je sais qu'il n'y a pas de "normalite" chaque personne est differente du coup la question de normal pour moi ca a aucun sens...

Bon je pense que je me suis mal exprime la ... je sais tres bien que chaque personne est differente et donc que les gays ne sont pas tous les meme comme n'importe quel etre humain, je disais gay car j'ai reduit au gens avec qui je pourrait etre et qui pourrait m'attirer. Je n'irai pas jusque dire que je suis different d'eux car je suis gay aussi mais plus que j'ai pas l'impression quand je parle a un gay qu'on attend la meme chose. Par exemple je peux envoyer un message alors que le mec me plait pas ( juste pour parler un peu et faire connaissance) mais ca la majorite le voit comme si tu es interesse par eux et tout ce qui va autour ... je sais pas si je suis clair ou non ...Du coup oui je sais qu'il y a pas que des gays qui repondent au stereotype ect ...

Etonnamenent non j'ai pas de probleme avec les gays effemines et qui sont dans les cliches, certains sont meme mon style de mec, Comme j'ai dit il y a pas de definition de normal a mon avis. Pourquoi tu t'ouvrira l'annee prochaine ? Apres la je suis entierement d'accord et je suis aussi dans le placard et on pense que je suis hetero aussi du coup je vois ce que tu veux dire mais c'est pas pour autant que les gens se diront qu'il est "normal", j'ai pu le constater malheuresement ... Quand j'ai dit a une meuf que j'etais gay alors qu'elle me faisait limites des avances, j'ai eu le droit a des reproches apres et elle m'a pas loupe sur le fait que je suis gay ...Comme je disais c'est plus par rapport au mec avec qui je parle. Apres il y a un truc c'est que beaucoup cherchent en general du c* l et par moment s'amusent a jouer au gens qui cherchent du serieux ( on va pas se mentir ...).

Justement je me sens pas proches de mes proches heteros aussi lol, comme je le disais je disais proche dans le sens sentimental avec un mec (donc un gay). Sinon comme je l'ai dit j'ai une espece de barriere que ca soit avec les mecs ou les meufs ( donc homo, hetero, bi ....).

Je dirais pas specialement que j'ai un probleme avec mon orientation sexuel car ca se reflete aussi en amitie ( meme si oui j'ai apprit a accepter mon homosexualite), je pense que c'est plus du cote de la perception.

Oui je sais qu'on peut tous faire des erreurs et l'erreur est humaine ( encore heureux vu le nombre que j'en fais), le truc c'est l'impression de me retrouver devant un mur ( barriere) qui m'empeche d'aller plus loin mais pas parce que j'ai peur de pas avoir de liberte .... mais plus a cause de mon vecu passe je pense ...

Je ne veux pas etre comme certains homos que je vois car la je serais encore plus perdu .... je sais que chaque personne est differente . Le truc c'est que pour moi un CO est different dans chaque cas et que les reactions sont par moment asez marquante ....

J'ai vraiment du mal m'exprimer ... Quand je parlais des gay c'est surtout dans les relations amoureuses, sinon Je n'ai rien contre les homo et j'ai pas l'impression de les mettre dans le meme sac car j'ai rencontre es gays qui ont rien a voir les un avec les autres. Pour le sentiment de rejet je pense que dans certains cas oui mais plus parce que je m'entend pas avec la personne.

merci et oui j'espere reussir a faire tomber ces barrieres que ca soit en amitie ou en amour


0 vote

Tu es du genre distant, c´est ta personnalité, c´est tout.


0 vote

Bonsoir,

Cela te demandera du temps. Tu penses qu'ils disent du mal de toi, qu'ils ne vont pas t'apprécier ? Ton as sûrement dû vivre des choses dificiles qui t'ont bloqué, affecté d'une certaine manière. Oui ce n'est pas facilement de l'accepter car c'est quelque chose de minoritaire,on ressent une certaine honte au début. On entend partout que c'est mal. Oui certains s'en sortent mais pas tous mais le but n'est pas simplement de s'en sortir mais pas de vivre en étant véritablement heureux.

D'accord c'est donc partout, oui faut partager les choses à deux, mais ça peut faire peur d'être à 2, de devoir compter sur l'autre, lui faire confiance et pouvoir être compris...

Cette vision du couple tu ne pourras que la dépasser en pensant une autre conception du couple, en lisant des livres sur des histoires d'amour entre garçons équilibrées et belles.

Concernant la peur de l'engagement, voici un article très bien écrit : --> https://www.jerecuperemonex.com/les-temoignages/la-peur-de-lengagement/

On peut souffrir seul oui mais à deux justement tu peux être consolé et réconforté.

Oui les sentiments et l'amour se construisent avec le temps et pour cela il faut passer du temps avec la personne. C'est beau cette complicité et intimité dans un couple.

"La je me retrouve plus dans le fait d'interiorise les injonctions mais que du cote sentimental car j'ai eu le cas aussi de l'ecole que tu cites mais ca m'a jamais decourager et bien au contraire ca m'a pousse a me surpasser malgres les difficultes."

Alors si tu as réussi à le dépasser pour l'école, fais un travail sur toi par rapport aux injonctions concernant les sentiments. En te disant que tu peux avoir une autre conception des choses, l'accepter et l'acceuillir en toi. Pour cela lis des livres, parle avec d'autres personnes qui vivent de cette conception. Tu dois y croire.

Oui vu que c'est majoritaire on a tendance à penser qu'une personne est hétéro. Mais c'est stupide, il y a plus de % qu'il soit hétéro. Mais il peut très bien-être homo ou bi. Et nous n'avons aucun moyen de le savoir sauf de lui demander. Ou qu'il nous dise. Il y a plein de clichés et de stéréotypes mais les mentalités commencent à évoluer.

Pour ce qui est des histoires entre mecs dans des films j'en ai vu pas mal et effectivement ca m'a pas mal aide a l'epoque. Apres le truc c'est que meme si j'etais hetero, j'aurais eu cette barriere pour les femmes ( dans mon cas), voila pourquoi je pense pas vraiment que la barriere soit en relation avec mon homosexualite ( meme s'il y a des liens entre les 2)

Tant mieux vraiment si cela à pu t'aider à mieux te percevoir et t'accepter. Cela veut dire que c'est profond et que cela n'a pas seulement un lien avec ton orientation sexuelle mais avec ta façon d'intéragir avec les autres. Ta relation aux autres.

*Pour detailler la phrase, en gros dans mon entourage j'ai pas mal d'homophobe ( au joie quand tu nous tiens vdm) et quand je vois par moment ce que doivent endurer certains gay je me dis qu'ils ont du courage mais surtout que je pense qu'a leurs places, je passerais trop de temps a m'enever ( pour rien ..). Une fois j'ai essaye de tater le terrain avec un ami qui m'a sorti cash " si je vois un gay dans mes connaissances, j'essayerai de lui payer des tepour l'aider a devenir hetero" ou un truc du genre, comment dire que rien que ca a suffit pour que je prend mes distances direct...

Le fait d'avoir des personnes homophobes dans ton entourage peut vraiment te bloquer et te faire sentir mal. Tu as peut-être aussi intériorisé une certaine homophobie/distance vis à vis de tes semblables à cause de toutes ces paroles. En général pour une parole négative il faut 3 paroles positives pour la compenser. Alors imagine des centaines de paroles négative pendant une période longue.

Ils ont du courage oui mais nous ne sommes pas obligés de faire notre CO à tout le monde. On peut le faire qu'à nos proches. L'important c'est d'abord de vraiment s'aimer et de tenir cet amour pour nous, de notre partie homosexuel comme un trésor. Comme cela même si on se fait insulter ou pire, on n'aura pas honte de nous. Et on survivra. Apprendre à être bien entouré est important aussi. Parfois la colère est légitime.

Alors concernant ton ami qui t'a sorti ça, c'est vrai que c'est une phrase assez homophobe. Cela sous entend qu'on devrait pas être homo et que la normalité c'est l'hétérosexualité. C'est complètement stupide. Mais avant prenons du recul.Il faut savoir que certaines personnes ont grandi pendant des années en entendant les clichés et les stéréotypes sur les homos. Certains ont cru et croient encore qu'un homo est réduit à ses stéréotypes. Je suis désolé que ton ami t'as dit cela. Cela a dû te blesser. Tu as pris tes distances, tu ne lui parles plus ?

Avant de prendre ses distances je pense qu'une bonne discussion est de mise. Lui exprimer clairement ta colère, lui dire que ta phrase t'a blessé car tu es homo et que c'est bête tu ne vas pas changer. Essayer de comprendre pourquoi il a dit ça. Ne pas le déresponsabiliser mais comprendre. Comprendre ce n'est pas pardonné comme disait Hannah Arendt. Et discuter avec toi de ce que c'est l'homosexualité. Affronter ce genre de phrase, y répondre avec intelligence et sagesse. Peut-être que cela mettra fin à votre amitié mais peut-être aussi qu'il tient vraiment à toi et qu'il te pardonnera pardon. Ce qu'il n'aime pas c'est peut-être une certaine image des homos mais si il est ami avec toi c'est qu'il t'apprécie.

Il ne faut pas forcément fuir quand des amis tiennent des propos homophobes. Plutôt les questionner et en parler avec eux. Prendre du recul. Parfois faut rompre le lien, d'autres fois l'autre comprendra en discutant qu'il a dit une grosse erreur.

Je me sens pas proche des gays dans le sens ou j'ai l'impression d'etre jugé par le gay ( ce qui m'est arriver, bon je vais pas trop detailler). Avoir le droit a des remarques assez pesante du style "non mais toi tu dois te chercher ...", deja que j'ai eu beaucoup de mal a accepter mon homosexualite mais en plus des commentaires comme ca ... Les homo me derangent pas du tout mais c'est les facon de faire de certains qui me derangent ( entre ceux qui cherchent que du cul, ceux qui te sortent des jugements pour rien ....

Là encore tu fais une sur-généralisation. Désolé que tu as été jugé par un gay. Qu'il t'a mal jugé en plus. Mais c'est un garçon qui est homo, ce n'est pas tous les homos. Quand un garçon te fait cette remarque, dis toi que c'est simplement son avis, et que cela ne doit pas t'affecter autant. Oui je comprends que cela te fasse mal mais l'important c'est ce que TOI tu penses de TOi au plus profond de toi.

Là encore peut-être que certains ne cherchent que du cul ou sont superficiels et te critiquent pour rien, mais c'est le cas de garçons hétéros aussi. C'est une partie des homos mais pas tous les homos. Tu peux rencontrer des homos "sérieux" sur ce site je pense. La plupart sont des personnes ( gay, hétéro, bi ,pan,assexuel,non binaire...) respectueuses.

*Pour la honte je pense que j'ai passe ce cap grace a une pote et du coup je vais avec elle a la gay pride, j'ai pas forcement de sentiment de honte et je sais qu'il n'y a pas de "normalite" chaque personne est differente du coup la question de normal pour moi ca a aucun sens...**

Tant mieux. Elle doit être fière de toi. Oui il n'y a pas de "normalité" chaque personne est différente à sa complexité, son individualité, sa spécificité propre mais tu as tendance quand même à sur-généraliser un ensemble de caractéristiques à tous les homos alors que cela ne concerne que certains homos. Quand je parle d'homo "normal" c'est une façon maladroite de dire un homo non stéréotypé. Attention ce n'est pas mal d'avoir certains clichés. Faut rapeller que l'orientation sexuelle c'est le fait d'être attiré sexuellement,affectivement et sentimentalement par le même sexe (homosexualité). Cela n'a rien à voir avec la façon de s'habiller, de parler, la personnalité... Donc un garçon homo comme hétéro à une énorme complexité et peut être tellement de choses différentes. Il peut aimer la mode mais aussi les maths. La littérature, le sport,ou les deux même...

C'est peut-être moi qui interprête mal aussi. Ah d'accord. C'est très important de préciser de qui tu parles. Donc tu parles bien de garçons qui pourraient être de potentiels petits amis.

Je n'irai pas jusque dire que je suis different d'eux car je suis gay aussi mais plus que j'ai pas l'impression quand je parle a un gay qu'on attend la meme chose. Par exemple je peux envoyer un message alors que le mec me plait pas ( juste pour parler un peu et faire connaissance) mais ca la majorite le voit comme si tu es interesse par eux et tout ce qui va autour ... je sais pas si je suis clair ou non ...Du coup oui je sais qu'il y a pas que des gays qui repondent au stereotype ect ...

Tu partages le fait d'aimer les garçons mais tu possèdes ta propre personnalité. Ta propre individualité. Tu vas croire que je persiste à mal interprêter tes propos. Déjà bien-sûr que tu peux échanger amicalement, sans draguer avec d'autres garçons (homos).

"mais ca la majorite le voit comme si tu es interesse par eux et tout ce qui va autour"

Tu dis que tu sais la différence mais là ta phrase prouve le contraire, que tu surgénéralises en disant encore une fois que la majorité des gays te voient comme si tu étaient intéressé par eux et que tu ne voulais que coucher avec eux. Cependant cela est faux... Peut-être que certains le sont. Mais il y en a plein d'autres qui recherchent comme tout le monde des relations amicales. Sur ce site par exemple la plupart recherchent des relations amicales. Et tu peux échanger amicalement avec plein de garçons. Oui tous ne répondent pas aux stéréotypes. Car être homo c'est juste une attirance, c'est tout, c'est une page blanche sur laquelle vient se grêffer notre personnnalité, nos goûts... Qui sont propres à nous.

Content pour ce point. Oui tout à fait pas de "normalité".

Parce que j'ai mis du temps à accepter que j'étais homo et il m'est arrivé des choses pas sympas. Je suis toujours puceau et célibataire. Mais je suis enfin prêt à le dire à ma famille proche, à des amis et surtout à avoir enfin un petit ami. Vivre une belle histoire d'amour avec un garçon. L'année prochaine car cela fait 25 ans que je suis dans le placard et c'est assez.

Désolé j'ai étais maladroit avec le mot "normal". Je voulais dire un garçon homo non stéréotypé. Pour beaucoup de gens cela se voit qu'un garçon est homo et c'est tellement stupide mais cela montre l'ignorance des gens sur la question. Il faudrait leur demander ce que c'est d'être hétéro, ils diraient simplement que c'est le fait d'être attiré par les femmes pour un sexe opposé. C'est tout. Il n'y a pas tous ces clichés.

Tu es toi ,sois fier de qui tu es dans ta globalité.

Quand j'ai dit a une meuf que j'etais gay alors qu'elle me faisait limites des avances, j'ai eu le droit a des reproches apres et elle m'a pas loupe sur le fait que je suis gay ...Comme je disais c'est plus par rapport au mec avec qui je parle. Apres il y a un truc c'est que beaucoup cherchent en general du c l et par moment s'amusent a jouer au gens qui cherchent du serieux ( on va pas se mentir ...).**

Cette fille a eu un très mauvais comportement avec toi. Cela ne se fait pas tout simplement. J'en suis désolé. Elle n'a pas à te traiter comme cela. Essaye de t'entouer de personnes aimantes et bienveillantes envers toi.

LA ENCORE tu fais une sur-généralisation. Et c'est un des pires clichés des homos qui ne recherchent que du cul. Peut-être que certains homos recherchent du cul. Mais c'est une partie. Il y en a plein d'autres qui recherchent des relations sérieuses, qu'elles soient amicale ou amoureuses.

Et sur ce siteBetolerant ,la plupart recherchent justement des relations sérieuses. C'est un site sérieux. Peut-être que tes connaissances ne sont pas assez variées.... Ceux qui se foutent de toi en te faisant croire à du sérieux alors qu'ils recherchent que du cul c'est vraiment minable. Mais ne crois pas que tous les homos sont comme ça. Echange avec d'autres garçons dans ta ville/région sur Btolerant , ou d'autres et tu verras que la plupart sont des gens respectables.

Justement je me sens pas proches de mes proches heteros aussi lol, comme je le disais je disais proche dans le sens sentimental avec un mec (donc un gay). Sinon comme je l'ai dit j'ai une espece de barriere que ca soit avec les mecs ou les meufs ( donc homo, hetero, bi ....).

Oui on dirait bien que tu as blocage quand tu rentres au niveau intime, sur tout type de liens....

Tu joues un peu sur les mots. Si tu as un problème avec la perception de ton orientation sexuelle c'est qu'il y a un souci en lien avec elle.

Calme toi, tu n'as sûrement pas fait que des erreurs mais aussi de très bonnes choses. Pense à tes qualités, ton envie d'avancer.

le truc c'est l'impression de me retrouver devant un mur ( barriere) qui m'empeche d'aller plus loin mais pas parce que j'ai peur de pas avoir de liberte .... mais plus a cause de mon vecu passe je pense ...

Oui ton passé à pu grandement affecté la façon dont tu te percois et te comportes et peut t'empêcher de vivre correctement et d'être vraiment heureux.

Je ne veux pas etre comme certains homos que je vois car la je serais encore plus perdu .... je sais que chaque personne est differente . Le truc c'est que pour moi un CO est different dans chaque cas et que les reactions sont par moment asez marquante ....

Tu n'as pas à être un "autre homo" mais tu as à être toi ! TOI, TOI ! Ne le juge pas il est comme il est et toi tu es différent. Oui un CO est différent dans chaque cas et il n'y a pas qu'une façon de le faire. Oui les réactions peuvent être positives, neutre ou négatives. Il faut s'y préparer. Par rapport au CO je te conseille de lire ce lien qui donne de belles réponses équilibrées : --> http://www.devenirunenchrist.net/chretiens-et-homosexuels/lhomosexualite-en-questions.html#Comment s’accepter ?

Ils répondent à ces questions (Comment s’accepter ? Dois-je en parler à mon entourage ? Puis-je aimer en vérité une personne de même sexe ? ).

Elles sont trop longues pour tout coller ici.

Merci de me préciser cela, je te crois alors. Tes propos sont parfois pas cohérents. Mais tu as précisé que tu parlais uniquement des relations amoureuses.

**merci et oui j'espere reussir a faire tomber ces barrieres que ca soit en amitie ou en amour***

CHOSE IMPORTANTE : Il me semble qu'il y a des choses très profondes en toi qui te bloquent. C'est bien de parler sur ce forum mais je pense que ce n'est pas suffisant. Je te conseillerai vivement d'aller voir un Psychologue Clinicien afin d'entreprendre une Psychothérapie pour mieux comprendre d'où vient cette barrière et que tu ailles mieux. Il n'y aucune honte à avoir. On va bien chez le médecin pour une grippe, on devrait aller chez le psy quand ona un problème avec notre psychisme. Mais on peut très bien aller chez le Psy quand on va bien, pour mieux se comprendre. Le Psychologue Clinicien c'est celui qui est au chevet du malade. Il va t'aider à débloquer tout ça.C'est son métier. Tu pourras être en sécurité avec lui. Cela te fera du bien de parler.

Je ne sais pas où tu habites mais chaque ville (preque) il y a des CMP (centres médico-psychologiques) ce sont des structures où tu peux être recu gratuitement par un(e) psychologue clinicien. Dans les facultés tu as les espaces santé étudiants. Parfois on ne peut pas gérer seul et on a besoin d'aide.

Trouve le CMP le plus proche de chez toi et prend RDV. Tu pourrais recevoir une vrai aide et surtout t'en sortir.

Bon courage. Prend toi en main, tu peux réussir (avec de l'aide d'un Psy) à faire tombe ces barrirès et être vraiment heureux.

Un article pour rassurer sur les (faux) clichés sur les psys : https://www.huffingtonpost.fr/samuel-dock/12-idees-recues-sur-les-psychologues_a_23260504/

Vraiment je pense qu'il y a des choses profondes à déterrer et que ce n'est pas simple. Entreprendre une psychothérapie te serait bénéfique à mon humble avis.


0 vote

essaie sans trop intellectualiser de définir ce que tu ressens (une barrière, une peur, un boulet, ...) et d'en trouver une ou des origines possibles. Ne te met pas trop de pression ; ton ressenti ne concerne que toi et libre à toi de le partager ou non


0 vote

Cette fameuse barrière ?


0 vote

Bonjour inconnu,

assez souvent, les barrières peuvent trouver des fondations dans notre passé, essentiellement dans notre éducation (je parle en connaissance de cause pour partie):

  • peur du qu'en dira-t-on au sein de la famille (éducation basée sur la bien-pensance, la moralité, la droiture, la rigueur, le conformisme, la discrétion, ...)

  • l'absence de reconnaissance ou le discrédit de proches (être constamment qualifié de bon-à-rien, se voir reprocher tout et n'importe quoi, ne pas être récompensé de ses accomplissements, être ignoré tout simplement, ...)

  • le rejet ou l'incompréhension (particularité physique, particularité d'élocution, particularité comportementale, ...)

J'en veux pour preuve ta question initiale:

"Du coup est ce que certains on deja eu ce sentiment ... De se dire qu'on a pas le droit au bonheur et que des que quelqu'un te plait mettre des distances sans meme savoir pourquoi ?"

Cette sentence "on n'a pas droit au bonheur" vient-elle de toi ou du jugement d'autrui?

Est-ce dû à une rupture où la faute a été mise sur toi ou tu te l'es attribuée?

As-tu été éconduit par une personne désirée et cela t'a travaillé?

Dans une autre direction, as-tu connu une rupture qui t'a fait prendre conscience que rien n'est systématiquement ni acquis, ni durable?

Peut-être que tu as peur de t'engager par crainte d'une éventuelle rupture et des douleurs qu'elle peut entraîner?

Pour ce qui est de la "mentalité" gay, il est certain que règne une certaine forme de superficialité, attisée par les sites de rencontres (je prends, je jette) mais la proportion aimable / détestable doit être sensiblement la même chez les hommes hétéros ou chez les femmes.

Comme le souligne AlexisT, la frontière homme hétéro / homme homo est beaucoup plus ténue qu'on veut bien le penser. Elle se limite au goût de la personne pour celle ou celles qu'elle aime.

Personnellement, je ne considère jamais aucune limite entre les 2 "camps" et, à vrai dire, je ne me pose guère souvent la question de qui est qui. J'ai croisé des hétéros particulièrement exubérants, efféminés, typés... Et des homos dont j'ai appris la préférence bien des années après sans m'en être jamais douté.

Comme j'ai écrit plus haut, je préfère observer le jugement (subjectif certes) aimable / détestable (qui, néanmoins, peut présenter quelques flous parfois), avec, tout de même, l'impression que la catégorie aimable est la plus grande et c'est peut-être là l'essentiel!


0 vote


Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit

Rejoindre BeTolerant