Débat Bientôt les élections Européennes! A vos bulletins!


Mimosa
Publiée le 22/05/2019 à 23:10
Auteur du sujet

Quel est votre sentiment sur ce sujet?

Vous sentez-vous concernés, investis?

Avez-vous peur de l'Europe ou etes-vous en confiance face à son pouvoir futur?

Merci pour vos participations. Je préfère ne pas donner mon avis pour ne pas influencer la discussion d'entrée de jeu.


Superponey
Publiée le 22/05/2019 à 23:26

Perso comme pour les présidentielles, je n'ai aucune confiance en ce système .

Membre anonyme
Publiée le 22/05/2019 à 23:31

Mon sentiment est que ces élections sont présentées sous l'angle d'un enjeu national alors que comme leur nom l'indique, elles sont européennes.

Wiloooo
Modération
Publiée le 22/05/2019 à 23:44 - modifié par Wiloooo le 22/05/2019 - 23:45:10

Hamon Hamon Hamon 😍 😍 😍

Tous derrière beubeu hip hip ouaiiiiis 😛

Mimosa
Publiée le 23/05/2019 à 09:04
Auteur du sujet

Ivysaur. Nous seront de plus en plus assujettis aux normes et aux lois Européennes. Je prévois que d'ici un siècle, nous n'aurons quasi plus de marge de manoeuvre, excepté pour la petite politique interieure ( les infra-structures par ex). Toute les décisions importantes nous seront imposées par le parlement Européen. Donc ça me semble etre bel et bien un enjeu nationnal sur le moyen et long terme.

Le vote, quand à lui, est important dans une moyenne mesure, car on sait bien que sur l'ensemble des pays, il y aura un dispaching de sièges entre les différentes couleurs que les spécialistes peuvent prévoir d'ores et déjà assez précisément. Ceci-dit, c'est toujours interressant de constater les tendances de pensée ( FN, libéraux, démocrates, ultra-gauche, etc..)

Mimosa
Publiée le 23/05/2019 à 09:26 - modifié par mimoza le 23/05/2019 - 10:58:57
Auteur du sujet

Moi je suis partagé. je suis un libéral. J'aime Macron, j'ai voté pour lui en considérant que c'était lui le mieux aguérri pour gérer les cinq prochaines années en france. je suis content de lui et je respecte son travail. Mais je pense que l'on a largement atteind les limites du libéralisme. Aprés la belle époque de la liberté et de l'argent des trente glorieuses, on a vite dérivé vers un système sauvage sans aucun garde-fou.

Je suis attristé par ce que l'on a fait du libéralisme, par ce système de productivité massive, ces échanges commerciaux abhérants, cette consomation effrénée qui n'est dictée que par le profit de chacun. Sans parler de l' irrespect des animaux et de la mise en danger du fonctionnement de la nature, qui m'affecte plus que la destinée de l'humanité qui, elle, est entièrement responsable de son devenir.

La grosse difficulté est que l'on est dans une mondialisation aveugle et ingouvernable. C'est elle qui met chaque pays sous pression, si bien que nous n'avons finalement aucune marge de manoeuvre. C'est pour cela que l'Europe est un espoir. Je pense qu'il faudrait meme un pouvoir mondial voté, établi et réspecté par chaque pays du monde et qui pourrait imposer des normes écologiques drastiques et réguler les échanges commerciaux. Face au problème écologique, c'est la seule solution que je vois et le seul espoir que j'ai.

Lindos
Publiée le 23/05/2019 à 11:39 - modifié par Lindos le 23/05/2019 - 11:58:20

Macon s'inquiète mais à mon sens un peu tard : le détricotage vers une Europe des nations apparait être une tendence lourde et surtout facile avec des mots simples vides de sens.

Mais il semblerait que les gens aient oublié comment fonctionnent les nations : c'est pour chacune "elle d'abord", elles ne peuvent pas se permettre d'écouter les pleurnichages, ni de faire de la calinothérapie des minorités qui ne soutiennent pas le pouvoir. Et en général elles se font vite la gueule quand l'économie va mal, outre que faire et défaire coute plus cher, favorisant l'émergence de leaders populistes à poigne ou en tout cas forts en gueule. On est pas non plus à l'abris d'un continent tiers qui raffle la mise, c'est classique, mais plus diffcilement prévisible.

Bref nous vivons une époque intéressante, mais pas sans turbulence ni sans risque ^^

Franckright
Publiée le 23/05/2019 à 15:17

Une époque qui a des relents de déja vécu, nous en apprendrons beaucoup du brexit.

Le très contesté Hallstein et Schuman ont échoué et par voie de conséquence les USA aussi.

Membre anonyme
Publiée le 23/05/2019 à 17:32

Tu veux parler de ce qui doit ensuite être voté par le Conseil à la majorité qualifiée voire à l'unanimité?

Mais sinon, ce serait le rêve que le Parlement puisse en effet imposer quelque chose, c'est l'entité qui représente le mieux les citoyens européens.

Membre anonyme
Publiée le 23/05/2019 à 18:18

Je vote pour LREM <3

Membre anonyme
Publiée le 23/05/2019 à 19:20

Je ne dirais que ceci : l'avenir de notre pays et de nôtre Europe dépend exclusivement de l'avenir de notre planète et de ce que l'on en fait. Quand je vois la perte de la biodiversité et la vitesse de cette dégradation (en plus de tout le reste) vous imaginez bien en qui je veux garder espoir.

Pour moi l'enjeu de ces élections ne se joue que sur ce point.

Lindos
Publiée le 23/05/2019 à 20:31 - modifié par Lindos le 23/05/2019 - 20:44:31

"Quand je vois la perte de la biodiversité et la vitesse de cette dégradation"

C'est curieux que personne se plaigne de l'appauvrissement drastique de la diversité ethnico-culturelle, elle poursuit pourtant la même globalisation.

Je me demande même si ce n'est pas une évolution naturelle, dont on sait qu'elle ne peut être que cyclique puis ponctuée de grandes extinctions d'espèces.

En attendant la prochaine apocalypse, ce qui pourrait prendre des millions d'années, le retour d'experience des précédents réchauffements climatiques est plutot globalement positif. Bon évidemment on n'a collecté que l'avis des gens qui en ont profité, nos ancètres européens, pas celui des néandertaliens ou cultures ou espèce qui ont disparu.

Faudrait demander aux gazelles qui ont préféré déménager sur les crêtes, de toute évidence moins confortables, nos chamoix. Qui doivent s'adapter ou déménager de nouveau mais ne pourront pas monter plus haut. Ceux que je connais s'adapteraient volontier, mais ils se retrouvent en concurrence avec des citadins retraités de plus en plus nombreux ^^

Lindos
Publiée le 23/05/2019 à 21:01

"14 listes/34 n'auront pas de bulletins papiers en bureau de vote, mais ce sera à charge des électeurs de se les procurer sur le net et de les imprimer sur du papier 70g/m² sous peines de voir leur bulettin invalidé!"

Oui mais je ne sais pas si tu te rends compte, si on leur offre du papier ils vont exiger de compter les bulletins, et si ils gagnent vont exiger des sièges, c'est un engrenage incontrôlable ! ^^

Membre anonyme
Publiée le 23/05/2019 à 21:10

Comme pour chaque élection, je vote pour exercer mon droit, donc pour moi. Le choix de la liste n'importe que parce que ce choix me concerne et non dans ses répercussions. Ils pourraient décider de déclencher une guerre nucléaire que ça serait pas mon problème. Je ne me sens pas représenté par ce système représentatif et je ne peux m'attacher à des figures de dirigeants qui changent rapidement et sans vision concrète long terme.

Ils peuvent bien diriger ce qu'ils veulent, demain on se lévera tous et à la fin de la journée on sera tous morts.

Avec ou sans Europe, c'est un faux problème, les guerres quelque soit leur nature ont continués d'etre. Je me méfie des militants de tout poil, ces précheurs de vérités, qui adulent ce qui finira par périr aussi vite que leurs efforts. Un nouveau candidat arrive dans le clan, vite, c'est l'occasion de convaincre. Convaincre ceux qui ne pourraient pas lire eux memes un programme ou suivre l'actualité...

Non vraiment, ce n'est pas pour cet aspect électoral que la politique a un coté passionant, il n'est qu'un enjeu parmi tant d'autres.

Membre anonyme
Publiée le 23/05/2019 à 21:37

Quel parti, peut au mieux soutenir et faire avancer la communauté lgbtqi+ ?

pour ma part ils n'ya à que cet enjeux qui importe !

éviter le désastre écologique ? simplement que chaque personne fassent de efforts de consommation, car les partis écolos c'est du green washing en puissance ?!

Le parti LREM avec agnes et son homophobie ?!

Superponey
Publiée le 24/05/2019 à 01:21

Ahlalala... Préférer le communautarisme au bien commun.... :/

Membre anonyme
Publiée le 24/05/2019 à 07:59 - modifié par Goldfish le 24/05/2019 - 08:00:32

Pour éviter le désastre écologique il ne faut pas que compter sur les bonnes volontés individuelles mais travailler au niveau où se font les réglementations et faire les mêmes efforts de lobbying que les gros groupes et multinationales pour imposer une réglementation contraignante contre les entreprises et éviter des absurdités liées à la mondialisation (libre échange avec le Canada, l'Australie...), as-t-on vraiment besoin d'importer des denrées alimentaires depuis l'autre bout du monde alors qu'on a la même chose en local ? Oui je sais je suis un peu basique sur ce point ?

Lindos
Publiée le 24/05/2019 à 10:41 - modifié par Lindos le 24/05/2019 - 10:43:14

Il faut surtout qu'il y ait équilibre, que chacun, chaque groupe soient à la fois suffisamment gagnant et pas trop perdant, et l’accepte en ne se sentant pas trop supérieur aux autres.

Or cela ne semble plus être le désir actuel, et apparemment plus la tendance lourde. De moins en moins de gens sont près à lâcher du leste dans des négociations, négociateurs et diplomates font de la figuration.

S’approvisionner en nourriture localement n’est pas qu’écologique, mais privilégie aussi l’autosuffisance alimentaire, et sécurise quand les échanges et les forces en présence se déséquilibrent. Sinon il existe guère d’autre solution que de migrer ou s’occuper le corps et l’esprit dans des guérillas, ou encore faire les deux comme en Afrique.

Reste que ce n’est plus vraiment l’Europe et ses ex colonies africaines qui donnent le tempo, qu’elle soit solidaire ou divisée, même si l’un serait probablement plus efficace que l’autre : la concurrence actuelle se recentre sur l’Amérique et l’Asie et leurs zones d’approvisionnement en matières premières, et le combat de mâles dominants entre les US et la Chine. On le sait aussi depuis pas mal d’années mais ça sent l’accélération.

Reste toutefois un problème majeur, jusqu’à présent pour faire des denrées alimentaires il faut des paysans et des éleveurs et des terres cultivables, et pas seulement des transformateurs qui lyophilisent le temps de transport et de cuisson. Je sais bien qu’on envisage de transformer les villes en jardin de Babylone, mais dans un jardin faut aussi des jardiniers. Or qui sait ou veut bien encore faire tout ça à notre époque ? En moins de deux siècles on aura contraint 80 ? la population mondiale à délaisser ces métiers qu’on a mis plusieurs millénaires à créer il y a 10000 ans, mais maintenant ils n’ont plus envie d’y retourner, c’est plus dur et risqué que de servir les riches.

Moi je vais voter pour qui rasera gratis tien ! ^^

Mimosa
Publiée le 24/05/2019 à 19:42
Auteur du sujet

Je me suis décidé à voter pour le parti animaliste. En espérant que ce ne soit pas une voix perdue, c'est-à-dire que malgré le petit score, ils parviennent à avoir des sièges. Il faut 25 sièges pour faire un groupe. Soit ils s'unissent entre tous les pays pour faire un groupe, soit ils se rallient aux verts en ayant quelques sièges.. je ne connais pas trop le fonctionnement précis, si desfois quelqu'un est expert sur le fonctionnement, je suis preneur.

En tout cas, pour une fois que mes collègues les animaux peuvent etre un peu considerés par notre belle race respectueuse, je ne vais pas passer à coté.

Membre anonyme
Publiée le 24/05/2019 à 19:47

C'est quoi ce parti ? Je suis curieux

Mimosa
Publiée le 24/05/2019 à 19:51
Auteur du sujet

C'est un parti qui s'est monté il y a un an seulement. Ils étaient là lors des dernières législatives. Ils se battent pour la défense des animaux.

Membre anonyme
Publiée le 24/05/2019 à 21:54

La première règle à savoir pour ces élections en France est le seuil fixé à 5%. En dessous de 5%, une liste n'obtient aucun député au parlement européen.

Et selon les sondages d'intentions de vote, il est fort probable que ce soit le cas du parti animaliste.

Mimosa
Publiée le 25/05/2019 à 00:29
Auteur du sujet

Merci pour l'info Yvisaur. Du coup tous les votes pour les petits partis seraient des votes perdus! Je vais peut-etre revoir ma copie alors. C'est bien dommage.

Membre anonyme
Publiée le 25/05/2019 à 00:52

Il y a certains aspects où je suis d'accord avec la droite voir l'extrême droite, mais d'un autre côté je suis très écologiste et libérale sur le plan moral.

Du coup je pense que je n'irai pas voter lol, à chaque fois je suis perdue.

Mimosa
Publiée le 25/05/2019 à 08:28
Auteur du sujet

Salut Anamajob. C'est l'occasion de voter vert alors!

Membre anonyme
Publiée le 25/05/2019 à 08:36 - modifié par Goldfish le 25/05/2019 - 15:00:58

Je dis toujours si tu ne sais pas pour qui voter, vote pour la planète ;)

Seyan12
Publiée le 25/05/2019 à 11:50 - modifié par Seyan12 le 25/05/2019 - 11:57:47

Pour ma part, il n'y a qu'une seule liste qui me parle et qui bien compris les enjeux de notre société.

Que ce soit dans le rapport à la consommation, sur le désastre que provoque les politiques libérales, la place des femmes.. sur le fait que l'écologie devrait être LA priorité .

Pour moi ça sera LFI ❤️

Mimosa
Publiée le 25/05/2019 à 14:06
Auteur du sujet

Pour ma part je vais rester sur le parti animaliste. Ma voix est perdue pour le parlement Européen, mais elle donne du poids à ce parti naissant qui en a besoin. En espérant que dans quelques années, il puisse compter parmi les lourds.

Yotuel
Publiée le 25/05/2019 à 22:31 - modifié par yotuel le 25/05/2019 - 22:52:56

Pour info, le parti animaliste existe depuis plus d'un an puisque qu'il a participé aux élections législatives d'il y a deux ans.

Par rapport aux élections, je pense que le problème est que la campagne a été neutralisé médiatiquement par le "grand débat". Déjà qu'en temps normal, c'était assez compliqué de lancer une campagne des européennes, là ca a été encore pire avec Manu qui a fait son opération de communication juste à ce moment là.

C'est assez paradoxal que ça soit la parti qui crie sur tout les toits qu'il est le plus "européen" qui a tué la campagne des européennes et l'esprit de ces élections en nationalisant à mort l'élection depuis un mois. LREM a voulu faire de cette élection un référemdum pro-Macron avec l'argument du vote utile. Le problème est que ça se retourne contre eux un vote utile qui bénéficient au RN pour faire "perdre" Macron. On a pu constater une baise des intentions de vote de LR et de surtout de Dupont-Aignan en faveur du RN pour se faire Macron.

Au niveau des raports de force, pour l'instant il y a une stabilité depuis l'élection présidentielle puisque qu'on est toujours en gros à 70% pour la droite et 30% pour la gauche. La France s'est fortement droitisée à partir de 2017 au moins. Je pense que c'est la première fois depuis la Révolution que la France est autant à droite. Les trois premières listes sont des listes de droite donc ça veut tout dire.

Au moment des présidentielles de 2017, je me disais que mettre Macron en 2017, c'était avoir Le Pen en 2022. Malheureusement, je crois que j'avais raison. Macron est le principal carburant de l'extrême droite traditionnelle.

Je suis en désaccord avec Steph41190 sur les instituts de sondage. Les instittuts de sondage ont remarqué la facture citadin/ruraux, paris/province, gagnants de la mondialisation/perdants de la mondialisation. C'est juste que les politique ont refusé de voir le problème et ont fait l'autruche.

Je suis le journaliste Jean Quatremer (correspondant de Libération à Bruxelles) sur les réseaux sociaux et il a dit qu'il se sentait plus chez lui à Bruxelles, à Paris, à Londres, à Berlin, à New York qu'à Brest, à Perpignan, à Amiens ou en Lozère. Je pense que c'est assez révélateur d'une sorte de sépératisme qui est en train de s'opérer avec les élites urbaines qui se sentent plus proche des métropoles des autres pays et que des zones rurales ou péri-urbaines de leur propre pays.

Le fait est que parmis les élites, il n'y a que les instituts de sondage qui ont vu ça. On peut le constater avec le livre 'L'Archipel français" de Jérôme Fourquet (patron d'un institut de sondage).

Membre anonyme
Publiée le 25/05/2019 à 22:38

Oui on verra, mais tu noteras tout de même que les derniers sondages sur les précédentes élections en France étient assez fiables.


  S'inscrire pour participer au sujet