Rejoindre BeTolerant

L'application est disponible sur Android en cliquant ci-dessous.

Forums LGBT+
Forum Pansexuel
Violence, problème de sexualité, transphobie?

Violence, problème de sexualité, transphobie?

ArmorNelson
Non binaire de 23 ans
Dinan

Hello

Je sais pas trop comment commencer, mais sans vous étaler ma vie, j'ai eu plusieurs copains (à cette époque où il fallait absolument que je soit une femme cis hétéro) et en fait j'ai subi ce que je considère comme des violences.

C'est à dire que mes ex voulait absolument que je passe par la case pénétration, comme preuve de mon amour pour eux. Ils ont fait pas mal de forcing, mais j'ai toujours refusé parce que c'est pas quelque chose que je veut pour moi. C'est un truc qui me fait vraiment peur. C'était tout le temps, toujours, à chaques fois (je précise que je subissait aussi une pression de la part de la famille de mon premier copain, ainsi que de ses potes, pour passer à " l'acte sacré "). Et mon premier copain m'as fait des attouchements dans mon sommeil. Enfin j'était conscient.e de ce qui se passait, mais j'osait pas bouger. Enfin bref. Et ça m'as marqué. Même s'il s'est excuser de son comportement et tout.

C'est des expériences qui m'ont dégoûtées et même plus que ça, et je peut pas imaginer une relation sans appréhensions si la-dite relation comporte un organe pénétrant.

Et donc, pour en venir à mon propos, j'en suis venu à avoir peur d'avoir des relations avec des hommes cis (principalement), et c'est sans doute stéréotypé de penser que l'homme va focément me violenter, enfin j'en sais rien, mais toujours est-il que ça me pose un problème. Un problème d'ordre morale en fait: est-ce que c'est acceptable de refuser d'avoir des relations avec un mec cis? Ou globalement avec toute personne ayant un pénis? Et là j'ai peur que mon propos soit transphobe en fait.

J'arrive pas à me sortir de la tête que c'est offensant de dire, d'admettre que je peut pas.

C'est un questionnement qui me pose problème quand j'envisage potentiellement une relation, et donc en général je coupe court à tout contacte avec la personne.


Effix
Homme de 49 ans
Nice

si je n'avais pas dû quitter mon ancienne région pour de multiples raisons, je serais resté avec l'amie que j'avais rencontrée. Elle avait une sainte horreur de toute idée de pénétration, et nos relations intimes se limitaient à de très longs mais ô combien merveilleux préléminaires, et jamais je ne me suis senti frustré en aucune manière.

Personnellement j'ai toujours pensé que les relations intimes étaient le choix de deux personnes majeures, parfaitement conscientes et pleinement éclairées, et qu'à partir de ce moment là, je ne vois pas en quoi quiconque aurait quelque chose à y redire. Rien ne t'empêche de poser tes conditions, et si l'autre ne les accepte pas, tires en les conséquences.

Comme l'a dit mon médecin de prévention au travail quand je lui ai parlé de mon mode de vie (j'ai beaucoup d'appétence pour certains toxiques) : ce que vous faites en dehors du travail ne regarde que vous et votre conscience.

Ite missa est ^^


Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

"est-ce que c'est acceptable de refuser d'avoir des relations avec un mec cis? Ou globalement avec toute personne ayant un pénis?"

Refuser une relation sexuelle est toujours acceptable, comme de refuser une pénétration quelle qu'elle soit.

Après c'est sur que ça limite un peu les possibilités de rencontre, les hommes ont des besoins que les sentiments ne compensent pas toujours, et depuis qu'ils sont tout petits ils ont la conviction que leur appendice pénien est indispensable à leur masculinité, alors en grandissant ça ne peut pas s'arranger, ils rêvent de l'utiliser ^^

"je subissait aussi une pression de la part de la famille de mon premier copain, ainsi que de ses potes, pour passer à " l'acte sacré "

Holala t'étais chez des sauvages ^^ Ou plus exactement des tradis car les sauvages sont plus sensibles et pragmatiques que ça, il changent de partenaire. Pour te rassurer, ou pas, sais-tu que des familles vérifiaient le lendemain du mariage si le drap filial était taché de sang ? Et encore j'emploie l'imparfait, il existe encore de nos jours des vendeurs de sang de poulet pour simuler le dépucelage.

L'avantage chez les humains c'est qu'on ne peut jamais s'ennuyer, ils ont un don pour compliquer les choses. Et aussi un certain don pour imposer leurs volontés, surtout les hommes, mais bien coachées les filles se débrouillent aussi pas mal, sans avoir besoin de pénis ^^

Bref, si ne pas consommer peut encore conduire au divorce, ce n'est en aucun cas une obligation, ni par devant ni par derriere ni par la glotte, sinon cela s'appelle un abus, et même un viol en droit français car il y a eu pénétration dans le corps.

Ceci étant la psychologie des humains est très curieuse, il y a des choses qui peuvent faire habituellement peur quand on est angoissé et qu'une personne aimante peut par de la tendresse rendre progressivement acceptable, et agréable, sans le regréter.

Donc tout est possible malgré tout, car le monde est vaste et très peuplé (y compris de petits sexes !)


Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

Effix,

"Comme l'a dit mon médecin de prévention au travail quand je lui ai parlé de mon mode de vie (j'ai beaucoup d'appétence pour certains toxiques) : ce que vous faites en dehors du travail ne regarde que vous et votre conscience."

Quand c'est l'alcool il devient souvent nécessaire d'aider les gens, car ils finissent par avoir du mal à travailler. Certaines grandes entreprises mettent même en place des programmes pour aider leurs collaborateurs. Mais bon, si le médecin du travail n'y voit pas d'inconvénient...


Effix
Homme de 49 ans
Nice

Il y a certaines blessures qui ne cicatrisent jamais, mais certains "onguents" à base d'alcool et de chanvre soulagent l'esprit.

Je sais que je ne serais jamais abstinent, mais j'arrive à me fixer une limite que j'arrive à tenir depuis un an. Limite déraisonnable certes, mais je suis fatigué de me battre contre des moulins à vent. Et vive le chanvre thérapeuthique. J'ai réussi à me défaire de mon addiction au Tramadol.


Mimoza
Homme de 46 ans
PAU

Salut Nelson.

Vu ton jeune age, tu as du rencontrer des garçons jeunes, pas trés bien assis dans leur identité masculine. C'est pour cela qu'ils ont mal réagi face à ta particularité. Peut-etre devrais-tu t'orienter vers des hommes un peu plus murs, qui, ayant déjà largement exploré le sexe féminin, ne prendront pas ombrage d'inventer un autre type de sexualité. Toujours est-il que tu ne dois pas avoir honte d'exprimer tes préferences ou ton fonctionnement.

Effix, je vois que tu as l'age de savoir de quoi tu parles. je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi ( sur les blessures qui ne cicatrisent jamais et les toxiques pour les colmater) mais on aura peut etre l'occasion d'en reparler.



Rejoindre BeTolerant