L'application est disponible sur Android en cliquant ci-dessous.


Drôle d'humanité quand même...

Place aux débats - 24/04/2019 à 21:40 - 21 Participations

Drôle d'humanité quand même...

Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Je suis tombé à l'instant sur cet article (qui à priori est vrai) et comment dire....je suis quelque peu perturbé par tant de misère(s)...Il y a vraiment des choses que je comprends difficilement dans cette drôle d'humanité..... 🤔

Zoophi...

PS : forum "débat" même si je ne pense pas (à tort peut-être) que cela nécessite forcément un débat...


0 vote

Je ne suis pas surprise . On parle trop souvent de "misère sexuelle" là ou bien plus souvent il s'agit de "misère affective" . L'un n'allant pas sans l'autre . Ce genre de fait divers n'a rien de nouveau . (l'une et l'autre n 'étant pas choisies) . On touche là à de profonds dérangements psycholoqiques ou/et à une absence totale de repères/limites/morale (même si ce mot là est de plus en plus mal considéré , à tort) . De la morale , il en faut bien un peu pour ne pas verser dans toutes les dérives . Rien de religieux là dedans , plus à voir avec une éthique du comportement qu'on se fixe à soi même .


0 vote

Citation de Jeanne00 #297998

Ok pour les misères sexuelle et sentimentale (même si je pense qu'on peut les gérer malgré tout)....et il est certain qu'il y a des dérangements psy et/ou une sacrée perte de repères.... La réflexion que je me suis faite en lisant ce fait divers : mais pourquoi ils n'ont pas trouvé, recherché à combler leurs besoins (multiples) entre eux plutôt qu'avec ces "tiers" ?....et je me suis dit qu'ils ont peut-être considérés une potentielle homosexualité totalement immorale....


0 vote

Pas faux ... Ce qui se passe dans la tête de psychopathes ou sociopathes nous restera toujours , à nous humains très basiques , inaccessible . Dans tous les cas c'est moche très très moche . Entraîner un môme là dedans ne fait que rajouter au sordide ...


0 vote

Citation de Jeanne00 #297998

On touche là à de profonds dérangements psycholoqiques ou/et à une absence totale de repères/limites/morale.

Pas forcément. Ce qui est dérangeant c'est qu'on montre à travers des études que les zoophiles n'affichent pas des troubles psychologiques cliniquement détectables plus importante que la moyenne, et que dans les petites communautés cachées de ces gens-là, comme pour plusieurs paraphilies troublantes, on ne monte pas une absence totale de la morale. Ce qui est dérangeant aussi c'est que peu le font par manque de partenaires humains. L'éthique ne nous aide pas bcp, et l'argument central qu'on peut formuler c'est que les animaux non humains ne peuvent pas exprimer le consentement (et même pour ça certains zoophiles essaient de le contredire).


0 vote

Citation de Jeanne00 #298001

Oui c'est bien cela : sordide.... Et en même temps je ne peux m'empêcher de me demander comment il est possible d'en arriver là...Mais comme tu dis nous ne maitrisons et ne comprenons pas tout ce qui peut passer dans les têtes (en la matière comme en d'autres !) des humains.... 😲


0 vote

Citation de BarelyInsane #298003

Merci pour "paraphilie" ...encore un terme nouveau pour moi ! Si j'ai bien compris, ça ne serait pas tant par amoralité ou solitude mais plus par peur de se prendre un râteau par un(e) partenaire qu'il serait possible de faire un tel choix animal (car nul notion de consentement) ?


0 vote

Suis un peu sur le Q là . Merci de m'en apprendre , Barelylsane , vraiment .

" ... L'éthique ne nous aide pas bcp, et l'argument central qu'on peut formuler c'est que les animaux non humains ne peuvent pas exprimer le consentement ... "

Voilà . Ce qui rejoint la sidération initiale , en plus de l'enfler .


0 vote

Ici, ce qui est très dangereux sont les faits et le choc que le mineur a subi avec ces individus. La torture des animaux et tout à fait condamnable. ça pourrait être pire. Il y a ceux qu'on appelle les zoophiles sadiques qui doivent torturer et tuer l'animal avant l'acte (dsl pour cette imagz affreuse de l'humanité la plus sombre).


0 vote

Citation de BarelyInsane #298008

Je pense aussi que dans l'échelle de l'horreur l'être humain peut être très créatif.... 😩 😫


0 vote

C'est évident que la "débilité" humaine n'as pas de limite ...et j'ai l'impression que les limites justement ne vont pas dans le bon sens, dans certains domaines et sont de plus en plus bafouées.


0 vote

Faudrait en savoir plus mais ce qui apparait aggravant ici c'est le tournage de porno, probablement commercial, la mise en scène de violences, et la corruption d'un mineur.

Concernant la bestialité autant que je me souvienne on en a largement débattu : j'en garde le souvenir qu'elle est interdite, qu'on peut dresser un animal domestique à être consentant et excité par cette sexualité, mais qu'ils n'en décident pas, et qu'une majorité d'entre eux s'en passeraient volontier si tant est qu'il en comprennent le sens, notamment les plus jeunes.

D'un point de vue éthique tenir un animal domestique en esclavage, c'est-à-dire prisonnier et possédé par un propriétaire, est guère mieux même si on lui donne des croquettes et calins sans lui faire subir de levrette. Les anciens riches avaient les idées plus cohérentes quand ils ne voyaient pas de différence entre un esclave né humain ou animal. Et les paysans pauvres avaient plus facilement accès à une bestialité gratuite qu'à une sexualité humaine tarifée, et à fortiori non tarifée. D'où de nombreux abus dans toutes les classes sociales, notamment sur les mineurs.

L'éthique est à géométrie variable non seulement d'une époque à l'autre, mais aussi à l'intérieur d'une époque. La maltraitance des animaux ne s'arrête acutellement pas à leur utilisation comme sextoy. Pour autant se contenter d'interdire n'a jamais empéché les excès.


0 vote

Citation de steph41190 #298013

Et encore on a pas encore atteint le stade des périodes dite "troubles", où tous les excès deviennent possibles. Qu'ultérieurement les sociétés cherchent à rendre justice aux victimes ne change pas le cours des choses.


0 vote

ce n'est pas tant le fait qu'il aient eus des relation avec des animaux, cette pratique exciste depuis la nuit des temps . Ce qui est le plus inquiétant dans cette histoire c'est toute cette cruhautée envers ces pauvres bêtes sans défenses , ce sont des violeur et des sadiques voilà tout , ils a des gens qui prennent plaisir à faire souffrir les autres , à salir à detruir parce que ça les excite.

après je ne vois pas ce que la mysere sexuelle vient faire là dedant, elle a bon dos elle.

voilà une autre horreur : les espris pervers sadiques aiment s'en prendre à plus faibles qu'eux

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/reims-un-bebe-de-18-mois-torture-a-mort-par-un-jeune-couple-1539537724


0 vote

Citation de TECHNIPARTY #298039

Cela resssemble beaucoup à un drame de la désocialisation en milieu urbain, avec une mère n'ayant pas le sens des responsabilité et incapable d'élever ses enfants, et un père incapable d'assumer son rôle. Cela ne peut pas arriver dans un village traditionnel de Cote d'Ivoire les ainés conseillent les jeunes parents, où chaque membre de la famille sait inévitablement ce que font les autres. Je suis plutôt d'accord avec l'article qui parle de quart-monde, de marginalisation. La misère fait le lit de la violence, un malheureux bébé qui l'a payé de ses souffrances et de sa vie, la société contemporaine n'est pas exempte de responsabilités. La littérature du XIX siècle est imprégnée de ces abus sur enfants.


0 vote

Citation de BarelyInsane #298008

Pourquoi "très dangereux" ? Pour ce qui est des faits, il y a les faits en tant que tels, mais aussi la durée des faits et les films qui sont effectués qui me semblent "accentuer" l'horreur de la chose !!!


0 vote

Citation de steph41190 #298013

Oui c'est vrai que sous couvert de "liberté", d' "individualisation", de "découvertes" certains se pensent libres de tout faire et expérimenter....

Mais là il est quand même question de "graves difficultés existencielles" (pour ne pas utiliser les gros mots médicaux tels que "pathologie").


0 vote

Citation de Lindos #298029

Oui, le côté "tournage de films" a également accentué ma "perplexité" devant ce fait divers...mais je n'avais pas songé, un seul instant, qu'il puisse s'agir d'une démarche commerciale (alors là ... 😲 😲 😲 !!!)

Je pense en effet qu'un animal peut tout à fait être dressé à de telles fins, Pavlov l'a d'une certaine manière démontré de par ses études sur le conditionnement... Après en effet pour l'animal il n'y a rien de contre-nature pour lui...il faudrait qu'il ait une morale et une conscience de celle-ci, des normes, etc...

Pour ce qui est de l'éthique, de la possession d'un animal domestique ( -tiqué), la question peut être posée mais pour le coup le débat risque de s'enflammer.... 😯 Le bien-être animal lui aussi est source de débats vifs et passionnés, entre les extrémismes d'un côté et ceux de l'autre.... 🙃


0 vote

Citation de TECHNIPARTY #298039

Oui et non, je pense que les choses doivent être probablement plus complexes que cela... Oui il y a (eu) de tous temps des pratiques sexuelles avec des animaux, et probablement depuis la nuit des temps...mais aujourd'hui le rapport de l'homme avec les animaux est différent de l'époque, on parle d'êtres sensibles et certains animaux sont quasiment élevés au statut d'être "humain" à part entière, ils sont considérés comme ayant des caractéristiques identiques aux nôtres (anthropomorphisme). Pour que trois mecs consentent à satisfaire leurs besoins avec des animaux , en demandant l'aide d'un jeune de 16 ans, en filmant le tout et ceci sur plusieurs années....il doit quand même y avoir de sacrées misères !!!

Relever ceci n'est pas une manière d'amoindrir les faits mais c'est essayer de comprendre (si possible) comment des êtres humains peuvent en arriver à cela....(et ceci est vrai aussi pour ton lien).

Des horreurs il y en a malheureusement pleins nos journaux, tous (dans l'ensemble) nous condamnons celles-ci et pourtant chaque jour les mêmes scènes semblent se répéter, les mêmes atrocités et violences nous rattrapent dans les JT et les unes de nos quotidiens.... Et pourtant l'être humain est capable d'intelligence, de sensibilité, d'empathie, et d'amour..... Drôle d'humanité, vraiment...


0 vote

JE ME POSE UNE QUESTION; l'homme est au sommet de la chaine alimentaire , m:ais il arrive peut être arrivé au bout de son cycle.

voyez ce qui se passe partout dans le monde, les inagalitées, les guerres, les surpopulations, la pallutions et les maladies ; et les nouvelles façons de vivres qui commencent au japon, où jles gens deviennet d'hypers individualistes connectés à un monbde virtuel et qui n'ont plus aucun contacts humains.

dans la generation acruelle les enfanst ne pensent plus qu'aux jeux vidéos ;, mais que deviendront ils une fois adultes.

ça fait refléchier vous ne trouvez pas ?


0 vote

Citation de TECHNIPARTY #298062

Hello Techniparty

L'Homme arriverait-il au bout d'un cycle, de son cycle ? Je ne saurai le dire... ma boule de cristal présente actuellement quelques petits soucis de connexions... L'évolution, me semble-t-il, se fait généralement par cycles, et peut-être même dans un mouvement de balancier...complètement d'un côté puis vers l'autre côté pour finir peut-être à un moment (un jour prochain ?) vers un état d'équilibre entre les forces, de "juste milieu"...

Les inégalités, les guerres, les maladies ont toujours existées, elles apportent leurs lots d'horreurs, de détresses... mais aussi leurs évolutions scientifiques, sociales, techniques..... Le monde a, mine de rien, énormément progressé au niveau de la modernité, des savoirs....seul l'Homme semble patiner dans un statu quo par rapport à lui-même et à ses penchants et travers...

L'hyper individualisme est en oeuvre depuis que le monde libéral a hissé au premier plan le droit pour chacun de devenir un individu libre, indépendant, qui se fait tout seul dans un monde de compétitivité où seuls les plus...(intelligents, forts, rusés, riches....) sont respectables. Je crois que c'est l'excès de cette idéologie qui pousse à l'hyper individualisme....combiné aux technologies nouvelles (qui favorisent l'isolement en effet) et aux évitements/peurs liés aux autres (foule, phénomène de masse, altérité "étrange"....). Alors oui en effet le risque d'un repli sur soi est fort....

Pour ce qui est des jeunes japonais qui vivent reclus chez eux, je ne sais pas si cela préfigure réellement le devenir de l'humanité....le Japon (bien que je ne le connaisse pas) m'apparaît être malgré tout un pays avec une culture très particulière où justement l'individu n'existe que peu en tant que tel....

Si l'image du balancier s'avère possible, nous sommes peut-être en train de vivre l'extrémité d'un côté et un mouvement vers le centre commencera à se faire sentir...D'ailleurs n'est-ce pas déjà un peu des prémisses dans la prise de conscience globale de l'importance vitale de respecter notre planète, dans les nouveaux groupes qui se créent (réseaux locaux de consommation, groupes citoyens de pression, voire même les "gilets jaunes" dans l'essence originelle du mouvement....) ??


0 vote


Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit

Rejoindre BeTolerant