Rejoindre BeTolerant

Forums LGBT+
Café du commerce
Comment vivre pleinement son homosexualité en milieu rural ?

Comment vivre pleinement son homosexualité en milieu rural ?

Seyan12
Homme de 27 ans
Espalion

Bonsoir :)

Je vis dans un département (d'adoption) très rural.. et je dois que les occasions pour faire des rencontres potentiellement amoureuses.. sont rares ou difficiles .

Sans parler du manque d'ouverture d'esprit ..

Bref, on se sent un peu seul ...

Comment faîtes-vous, ami(e)s de la campagne et des vaches ?


Franckright
Homme de 44 ans
60

Il n'y a pas grand chose à dire sur ce sujet qui n'a pas déjà été dit.

La solitudes des homos qui plus est en milieur rural est factuel, si tu n'as pas d'assos a proximité, hormis les sites de rencontres il ne reste rapidement que le déménagement.

Quant au problème de l'ouverture d'esprit, rassure toi, il n'y a pas qu'a la campagne.


Yubels
Femme de 23 ans
Redon

hey !

Alors je suis dans le meme cas que toi pour le moment je vis dans un coin trèès rural.

Je dirais qu'il faut chercher plus vers les villes proche de chez toi. Ou des fois il suffit d'ouvrir l'oeil et le bon pour rencontrer de bonne personne près de chez soi (j'ai rencontrer une amie be le bar de mon village perdu).


Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

"Comment faîtes-vous, ami(e)s de la campagne et des vaches ?"

Je ne vis pas à la campagne, mais je pense que je préférerais les taureaux. En ville les bouchers ne cesse d'essayer de nous séduire avec des étiquettes du style "jeune bovin charolais", faut croire que c'est ce qu'on fait de mieux à la campagne ^^


Skyquiver
Homme de 30 ans
Près de Nice

9 remerciements

"Comment faîtes-vous, ami(e)s de la campagne et des vaches ?"

Il me semble que de par le monde, certains font avec qu'ils ont sous la main, pour les vaches je n'en sais rien, mais avec des chèvres par exemple ! Comme quoi à défaut de trouver l'amour dans notre monde si connecté et superficiel, finalement il se pourrait bien que l'amour soit avant tout bel et bien dans le pré ! ;)


Mimoza
Homme de 46 ans
PAU

Bon. On va ranimer ce sujet passionnant.

Les vaches sont-elles plus belles dans les prés ou chez le boucher?


Mimoza
Homme de 46 ans
PAU

Pour répondre à seyan , je supporte la campagne que si elle est proche d'une grande ville. A l'heure actuelle en tout cas. la campagne pure et dure en solitaire c'est dur dur je trouve. Encore plus pour les homos!


Steph41190
Homme de 44 ans
BLOIS

Salut à tous!

Salut Seyan12,

Il n'y as pas vraiment de solution à ton problème...c'est statistique

Environ 7/100 de la population est gay.

La répartition n'est, en plus, pas officiellement uniforme...(pourcentage plus élevé à la ville qu'a la campagne)...justement peut être à cause des difficultés de rencontrer à la campagne associée au fait qu'a la campagne les gens sont plus "tradition"...et aussi moins "tolérants"...homo qui se cachent..etc..etc

La faible densité de population gay est criante dans nos campagnes!

A part migrer vers la ville ou faire un effort pour se déplacer régulièrement vers ses dernières c'est ce qui semble être la seul et unique solution!

Personnellement (je comprend qu'un jeune ne ferait pas cela! )...j'ai trouvé une autre solution....noyer ma solitude dans le travail....c'est le seul remède que j'ai trouvé! Au moins pendant ce temps là je n'y pense pas!

Cordialement

Stéphane


David37
Homme de 46 ans
CHINON

Bonsoir Seyan12,

Moi, aussi, je vis dans un environnement rural mais proche de villes moyennes. Je rencontre exactement le même problème et dur dur de trouver quelqu'un dans mon coin. Alors depuis que je me suis inscrit sur Beto, je me sens beaucoup moins seul et je fais des connaissances amicales intéressantes mais dans un rayon de 100 à 200 kilomètres de mon domicile. Autre possibilité à exploiter : Organiser un Beeting via ce site, question de provoquer l'opportunité de se rencontrer et de se trouver ! Pourquoi pas !


Romangel
Homme de 33 ans
Var

Citation de David37 #296173

Effectivement, le virtuel peut aider à nouer des liens mais virtuels...

Pour le réel, il faudra investir dans du fuel ^^

A part les grandes villes, il y a très peu de gays dans les campagnes, donc peu de possibilités de rencontres.


Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

Romangel ,

"A part les grandes villes, il y a très peu de gays dans les campagnes, donc peu de possibilités de rencontres. Pour le réel, il faudra investir dans du fuel"

Il en nait autant qu'en ville, mais en grandissant ils ont intéret à migrer vers les villes.

Par contre dans l'hotelerie et la restauration notamment, on identifie des couples qui tiennent ensemble une affaire sans que cela pose trop de problème, en tout cas dans les lieux touristiques évidemment fréquentés par les citadins. Les habitants peuvent même faire valoir qu'ils connaissent des gays voire ont des amis gays, ce qui fait bien dans un cursus moral (peu valorisable chez le curé ou ses concurrents, mais pour une vie éternelle chrétienne pourquoi pas). Sauf que voilà, pour un célibataire connaitre un couple gay dont les affaires ronronnent cela n'aide pas beaucoup...

Dans l'ancien temps les vieux gays pouvaient espérer faire l'éducation sexuelle d'un jeune qui penchait visiblement du coté où il allait tomber, mais maintenant tout le monde (ou presque) à accès à l'internet (parfois bas débit) et les relations se stratifient par classe d'âge. Donc en effet il faut investir dans le fuel, et même dans l'essence maintenant ^^


Yggdrasil
Femme de 23 ans
Saint die des vosges

Hey!

C'est également mon problème. J'ai déménagé il y a trois ans dans un tout petit village de montagne, et à ce niveau c'est la moooooort. Pas d'assos, pas de bars, très très très peu d'occasions. La seule asso que je connais dans le coin est une asso de rando, ce qui serait parfait si la moyenne d'âge n'était pas bien au delà du miens ahha. Sinon il faut faire 1h de route pour rejoindre la grande ville..

Mais comme j'adore la montagne et toutes les activités qui s'y rapportent je ne me vois absolument pas aller vivre en ville.

Du coup a défaut il reste les sites de rencontres, les groupes fb. Mais ça reste tout de même très difficile.. Et c'est vrai que c'est parfois très pesant.

Dès fois je me dis que je devrais créer une asso lgbt pour ma vallée, parce qu'il est évident que je ne suis pas la seule. MAIS OÙ SONT LES AUTRES ? Ahah


Afterglow
Homme de 31 ans
Toulouse

Quand même, on n'est pas au XIXème siècle avec la charrue et les boeufs...

Si déjà tu n'acceptes de faire des rencontres que dans un rayon de 55 km, je crois que même dans un milieu urbain tu ne trouverais pas l'amour avec un grand A.

Que sont les épopées devenues ? De grands trajets pour de grands desseins...


Franckright
Homme de 44 ans
60

Citation de afterglow #296205

"Si déjà tu n'acceptes de faire des rencontres que dans un rayon de 55 km, je crois que même dans un milieu urbain tu ne trouverais pas l'amour avec un grand A."

En milieu urbain c'est bien pire, entre l'arrondissement voisin et le bout de la france c'est la même.

Ceci étant, qui a envie de faire 55km pour rencontrer qq'un... ?


Seyan12
Homme de 27 ans
Espalion

Bon ben je crois que je n'ai plus qu'à me rapprocher de la ville la plus proche ;)

Je l'envisageais déjà.. mais bon j'aime bien la campagne :=)

On laisse jouer la rencontre hasardeuse ? ^^

Peut-être que l'amour est dans le pré en effet... j'ai eu ma première relation à la campagne alors que j'ai toujours habité proche de la ville. (Pau etc)

Le travail n'est pas la vie .. s'en est qu'une composante .. bon j'ai la chance de travailler dans un secteur que j'aime :)

David37, oui pourquoi pas ! Même si je ne suis pas certains qu'il y est beaucoup de monde dans mon coin :)

Afterglow, je ne suis pas fermé a l'idée de faire de la route.. mais si c'est pour voir mon copain 1 fois par mois à cause de la distance.. c'est pas la solution non plus.


Steph41190
Homme de 44 ans
BLOIS

Citation de afterglow #296205

Tu parle de 55km...quand je pense que j'ai fait plus de 500km pour au final me faire tromper...il y a de quoi parfois ne pas vouloir investir! Je comprend les réticences de certains!

C'est même pas une question de distance...ou uniquement sur du très court terme, car je peut dire aussi que la distance est l'énnemi du couple à brève échéance!

Sauf si le hasard fait vraiment très bien les choses...vivre éloigné des villes c'est presque la garantie de finir "vieux gas".


David37
Homme de 46 ans
CHINON

Romangel,

Bien entendu, il ne faut pas s'arrêter qu'au virtuel et il est bien évident que pour le réel, il est nécessaire d'investir dans du fuel, pas le choix ! Betolerant nous offre la possibilité de se connaitre à travers nos divers échanges puis créer des affinités amicales voir amoureuses qui aboutiront forcément sur du réel. Moi j'ai déjà rencontré quelques connaissances faites sur Beto et cela s'est très bien passé. Je tiens à préciser que beaucoup d'établissements gays dans beaucoup de grandes villes ferment les uns après les autres par manque de fréquentation et il paraît que le "Marais" à Paris n'est plus ce qu'il a été !



Rejoindre BeTolerant