Rejoindre BeTolerant

Forums LGBT+
Place aux débats
Viva el BeTo Social Club

Viva el BeTo Social Club

FraK0701
Homme de 44 ans
Paris
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Hello les jeunes,

Je suis tout neuf sur le site, où j'ai déjà échangé avec qques uns. Et de me demander si Beto est le truc qui répond à mon besoin du moment, de la socialité.

Finalement, BeTo peut-il être plus qu'un site de rencontre? Un réseau social, une agora (le mot fait pompeux mais c'est l'idée).

Si je suis là, c'est pour être parmi des personnes avec qui je partage une identité, et les valeurs pronées par le site.

Néanmoins, pas mal des échanges en privé me font dire que le besoin premier des profils connectés est à la recherche d'une relation à deux, et cela tourne vite autour de l'intime, la sexualité.

Donc pour le côté social...

Mais pour moi, mon identité sexuelle n'est pas un déterminant de ma vie sociale. C'est comme la religion (ce qui ne me concerne pas). Mon intimité.

Voilà.

J'aimerais bien trouver des beeting qui permettent la rencontre par le débat, même si on peut garder le caractère identitaire comme prisme de lecture.

Je lancerais bien une soirée débat sur le thème "gilets jaunes et rainbow flag: même combat?"

Ma réponse est OUI!!!

Je peux vous donner plein d'autres sujet autour de la politique (pas politicienne), l'écologie (qui est aussi de la politique), l'art... plus café du commerce que nuit debout, où chacun peut balancer son idée.

Peut-être certains me brancheront sur d'autres sites, des lieux à Paris où trouver ça.

Dans l'attente de vous lire j'espère nombreux...


Gwendoe
Femme de 38 ans
Paris

salut ,

bienvenu ici ,

jE TE SOUHAITE de rencontrer des personnes avec qui tu auras des atomes crochus ,

tu peux commencer par modifier ton profil et noter que tu ne cherches que de l'Amitiée ça pretriera deja un peu

,sinon un sujet a la fois c''est mieux pour ne pas se dispercer...

see you


Jeanne00
Femme de 57 ans
LORIENT

Nan nan , le combat des gilets jaunes n'a strictement rien à voir avec celui des LGBT . (en ce moment) Même si certain(e)s s'y reconnaissent . C'est juste une autre part de l'Humain . Poursuis ton idée de "beeting" .^^


Romangel
Homme de 33 ans
Var

Il faut tenter, ce site reste quand même privilégier par rapport aux autres qui sont beaucopu offensifs.

Prendre le temps et découvrirr les gens... les laisser se découvrir d'eux même aussi parfois.

Ton initiative est bien, mène la jusqu'au bout et tu verras


FraK0701
Homme de 44 ans
Paris

Merci de vos contributions,

Je vais laisser tourner un peu le sujet sur le forum, et voir s'il y a une accroche. Mais je n'en suis pas certain.

Hello Jeanne, je suis heureux que tu réagisses au sujet des gilets jaunes.

Si la taxe gazole ou le RIC sont bien éloignés des aspirations LGBT+, le rejet profond des politiques libérales me semble essentiel. Ces politiques précarisent à tous les étages. On atomise la société en isolant les gens.L'exemple le plus marquant ce sont les lois travail. Et pour moi, précarité et isolement sont les principaux freins à l'émancipation des LGBT, et à toutes les différences.

Moi, je n'ai pas de mal à mettre ma tronche sur le site parce que je vis dans un milieu presque bourgeois, où je peux m'affirmer sans me mettre en "danger". Je pense à tous ceux qui intériorisent leur identité et qui essaient de s'en sortir

Voilà en quoi je trouve que c'est un combat utile et qui mérite débat.

A+


Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

"gilets jaunes et rainbow flag: même combat ? Ma réponse est OUI!!!". "Si la taxe gazole ou le RIC sont bien éloignés des aspirations LGBT+, le rejet profond des politiques libérales me semble essentiel. Ces politiques précarisent à tous les étages. On atomise la société en isolant les gens.L'exemple le plus marquant ce sont les lois travail. Et pour moi, précarité et isolement sont les principaux freins à l'émancipation des LGBT, et à toutes les différences."

N'a en commun que la notion de combat, qui peut difficilement utiliser les mêmes méthodes car les LGBT+ sont très minoritaires, et de surcroit différents, et politiquement divisés.

Une minorité à qui la société s'oppose ou qui s'oppose à la société, ne peut être protégée que par un système dominant qui la protège. Faire chuter le système protecteur A d'une minorité B, de surcroit socialement de plus en plus inégalitaire c'est-à-dire de plus en plus dirigé par une minorité A, fait prendre le risque à cette minorité B d'être bien moins protégée, voire plus du tout. A fortiori lorsque A et B sont imbriqués dans une élite. Parce une vraie majorité post révolutionnaire ou un populisme donnant cette illusion n'ont aucune raison de protéger une minorité B qui était soutenue par la minorité A déboulonnée, voire même auront plus de facilité pour se venger sur B que sur A, à qui les alliances et moyens financiers permettront de s'esquiver. C'est un grand classique qui se vérifie quasiment chaque fois, des dizaines de fois au cours du XX siècle quelles que soient les minorités concernées, la dernière étant en Syrie. Cela peut parfois se rééquilibrer après plusieurs générations, comme après la révolution française, mais il y a inévitablement des générations sacrifiées.

Par contre rien t'empèche de prendre le risque de sacrifier ta liberté sexuelle à un idéal social, réel ou supposé. A fortiori si comme tu l'affirmes dans ton premier post, "mon identité sexuelle n'est pas un déterminant de ma vie sociale".


FraK0701
Homme de 44 ans
Paris

Merci Lindos d'avoir réagi.

Je comprends ton idée sur le caractère protecteur que tu vois dans l'organisation qui gouverne nos vies. Je suis un peu réservé.Tu sembles redouter les mouvements populaires pour le risque qu'ils portent de retour de bâton réactionnaire voire fascisant. Oui les révolutions étouffées finissent souvent comme ça. Tu parlais de la Syrie. Bel exemple...

Je crois que le mouvement des gilets jaunes ne veut pas essentiellement renverser le système, mais reprendre de la souveraineté que la "démocratie" actuelle confisque. On vote pour cinq ans, mal parce que scrutin majoritaire avec l'extrême droite comme épouvantail. Et après les gouvernants appliquent la politique qu'ils veulent.

En parlant de protection, l'état de Vichy qui devait garantir la souvetaineté de la France, a fait tout l'inverse. Et les justes qui ont sauvé des persécutés, juifs, cocos, homos, ce sont des gens du peuple, pauvres ou riches, urbains comme campagnards. Il ne faut pas mésestimer l'intelligence populaire. Les gilets jaunes ne sont pas les beaufs que les médias détenus par des milliardaires font tourner en boucle. Le mariage pour tous était majoritaire dans toutes les couches de la société, tratras exclus, bien avant d'être mis au vote des parlementaires.

Réagissez!



Rejoindre BeTolerant