L'application est disponible sur Android en cliquant ci-dessous.


Au sujet de notre condition de vivant...

Forum Gay - 20/02/2019 à 23:28 - 26 Participations

Au sujet de notre condition de vivant...

Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonsoir. Voilà... comment expliquer cela sans passer pour un malade...

J´aime beaucoup la vie. Elle est riche en enseignements, et remplie de trésors comme l´amour vrai, la beauté, la sensation des corps, les êtres de ce monde, les éléments naturels et la nature en elle-même. L´imperfection méme de ce monde est un trésor à mes yeux.

Je suis très heureux d'être vivant, et je me suis fixé un objectif de vie qui me convient parfaitement et que je vais mener à bien. J´aime les gens autour de moi et je suis et me sens aimé. Seulement... depuis toujours, j´ai cette sensation que le meilleur reste à venir, que la mort n´est pas une fin et que derrière, les choses seront bien plus agréables pour moi qu´elles ne le sont déjà aujourd´hui.

J´ai également la sensation que la vie à son utilité et qu´elle est absolument nécessaire, comme une initiation avant le grand saut, (sans parler de religion). Aimant la vie, le suicide m´est inconcevable. Mais ke dois admettre que la mort attise ma curiosité, m´attire d´un certain côté. Je l´attends sans me détacher de ma vie.

J´aime donc la vie et la mort. Y en a-t-il qui comprennent ce que je vis ?


0

salut,

que je te comprend ...

depuis un certaint temps maintenant ,je prepare le plus beau jour de ma vie soit le dernier avec minutie et aplication je peaufine les moindres details avec application...

see you


0

Salut,

Tu aimes la mort au point de l'attendre?

Elle t'enchante en quelque sorte, elle t'éveillerait presque ?


0

Tu as bien de la chance.

Je suis convaincue que la mort est la fin, que le cerveau s'éteint, et que l'âme n'existe pas plus chez l'humain que chez les autres animaux...

Et cette perspective à tendance à me déprimer lol mais j'y peut rien, je n'arrive pas à croire en une «suite»


0

"Seulement... depuis toujours, j´ai cette sensation que le meilleur reste à venir, que la mort n´est pas une fin et que derrière, les choses seront bien plus agréables pour moi qu´elles ne le sont déjà aujourd´hui."

La mort se définie comme le contraire de la vie. L'immortalité des organismes vivants construits autour de l'atome du carbone, très fragiles dans les conditions physiques de l'univers, est atteinte par la reproduction, plutôt sexuée quand les organismes sont complexes. Il en résulte inévitablement la discontinuité d'un être vivant au moment de sa mort...

C'est pour lever cette discontinuité que les humains ont inventé les esprits supérieurs immortels, puis l'âme de chacun immortelle, les métempsychoses dans d'autres êtres vivants nouveaux nés, puis les réincarnations en humains meilleurs, les paradis pour en finir une bonne fois pour toute, mais aussi les enfers pour punirs les méchants vivants. Et plein d'autres états immortels, tellement nombreux qu'il faut des bibliothèques entères pour les décrire.

Avec pour seule certitude, c'est que les seuls immortels sont souvent les plus riches, dans nos musées ou éventuellement nos chapelles qui sont très loins d'être immortels si on ne les entretient (conserve) pas.

De là à dire que ce sera bien plus agréable encore, je n'en suis pas si sur, surtout avec les foules de touristes actuels. Disons que cela leur fait au moins de la compagnie aux heures d'ouverture.


0

Citation de gwendoe #293496

C'est problématique comme discours, souhaites-tu en parler ?


0

La mort est attirante dans la mesure où c'est une curiosité. Comme toute chose innacessible, elle attise imaginations et les questions, et c'est en cela qu'elle a quelque chose de fascinant.

Pour ce qui est de croire en un au delà, en revanche, je ne peux qu'avouer être tout à fait ignorant. Peut être qu'il y en a un, peut être pas, et pour ma part je préfère me résoudre à l'idée que la vie est peut être la seule chose dont nous disposerons.

Quand au fait de préparer sa mort, et de se faire à l'idée de sa mort, je pense que ce n'est pas un fait nouveau, c'ets deja un sujet que traitais les philosophes de l'antiquité, et je dirais même que la question de la mort et de la finitude de la vie est une des questions fondatrices de la philosophie, puisque c'est cette finitude qui nous engage à nous poser la question suivante: qu'est-ce qu'une vie bonne.

Néanmoins, je pense que la préparation de la mort ne doit pas entraver la jouissance de la vie, autrement dit, je crois que c'est une erreur de vivre pour mourir, mourir n'est pas un but, c'est une simple condition de la vie qui s'imposera a nous qu'on la prépare ou non.


0

Moi la mort, la maladie me fait très peur et m'angoisse.


0

Je suis d'accord avec Dédale !

La Mort n'est pas un accomplissement : tout le monde est destiné à mourir, parfois certains meurent avant leurs 20 ans ou leur 50 ans, parfois c'est une mort sale et violente - injuste - et parfois, une mort douce dans le sommeil.

La Vie est une sorte de gros, très gros prêt à la "banque" (la Mort quoi ...) qu'il faut rembourser tôt ou tard, quand bien même on ne l'accepte pas, qu'on est pas prêt ou qu'on est des regrets.


0

Dedale,

"a mort est attirante dans la mesure où c'est une curiosité. Comme toute chose innacessible, elle attise imaginations et les questions, et c'est en cela qu'elle a quelque chose de fascinant."

La mort est plus fascinante à 20 ans qu'après 60 ans où les gens préfèreraient du sursis. Mais apres 80 ans ils ont trop de pannes et plus assez de bons réparateurs et se résignent. Bon c'est vrai qu'il y a aussi quelques vieux pour la narguer, mais je ne crois pas que ce soit une généralité.


0

Dans la mesure où de mon point de vue la "conscience" ou "l'âme" ne sont permise que par notre cognitivité, nos émotions, donc par l'agencement de nos neurones, j'ai du mal à concevoir qu'il puisse y avoir une continuité après la vie.. du moins en tant que "nous-même".

Parce que matériellement (et peut-être "spirituellement", vu que l'énergie dans notre cerveau provient bien de quelques part, même si son "assemblage" est ULTRA temporaire), c'est sûr, ça fait des milliards d'années qu'on se recycle avant même que les planètes existent. Un atome d'orteil de dinausaure s'est peut-être incrusté dans la languette d'une canette de coca.

Alors à moins qu'au moment où nous sommes décédé donc plus "nous-même", la conscience de déplace à un niveau supérieur (disons plus collectif ?) qui englobe une plus large partie du vivant, en "ressentant" autrement qu'en tant qu'humain, impossible de "faire l'expérience de la mort", aussi intrigante soit-elle...

Mais faire l'expériance de la souffrance (ou pas), de la vieillesse (ou pas), l'agonie, etc, oui.. mais jusqu'au dernier millième de seconde c'est encore du côté de la vie. Donc c'est pas la mort en elle-même qui me stresse, mais un aspect inéluctable de la vie.

Ceci dit j'aurais bien aimé être aussi enthousiasmée par cettes perspective, ça a l'air plus pratique quand même (et au final, tu profite mieux de ta condition de vivant vu que tu passes pas ton temps à appréhender la fin).

Ensuite, chose étonnante : parmis ceux qui pensent à une suite après a mort, hormis la conception de l'enfer-punition, j'ai l'impression que les choses sont par définition censées être mieux, comme si la vie actuelle était une sorte de brouillon ou de pré-requis.. et que pour justifier ça, le fait de pas toujours savoir quelle est sa place dans ce monde (pask'yen a paaaas /pan/), c'est que y'a forcément un truc moins absurde ensuite qui résoudrait le problème. Mais sans parler de paradis ou d'enfer, pourquoi si l'après-vie existait, il serait pas .. tout aussi bancal-random mais d'une autre façon ? Le concept d'une suite en "mieux" ou de "réponses" avec un rituel de passage et tout, j'trouve ça.. trop humain pour être probable ^^


0

sympa Fanckright, j'ai essayé d'en parler ,je n'ai pas ete entendue, maintenant je ne veux plus parler ,j'ai atteind un point de non retour ...

seul mon meilleur ami (dont tu ne valide pas du tout l'influence (cf un autre post dans lequel on a partagé tous les 2))et mon chien peuvent m'apporter du soutiens .

mais merci beaucoup


0

Disons que je préfère l'influence tangible de mes pairs. Néanmoins, mon offre reste valable, et tout échange sur ce forum sera bon.


0

Je croyais à une après-vie, question d'endoctrinement religieux...

Mais comme tu dis GrillePain, on peut très facilement constater que tout ça reste un voeu pieux, poussé par la lutte pour l'existence, la déception vis-à-vis l'injustice, les guerres, les catastrophes naturelles, etc. Rien ne nous garantit qu'une telle vie supplémentaire serait plus agréable.

L'univers (ou toute l'existence) s'en est sorti super bien avant ma naissance. Rien ne suggère qu'il doit s'accommoder pour mon départ. Je suis déjà chanceux d'avoir vécu, et je ne mérite pas une deuxième chance pas plus que tous ceux qui n'ont jamais existé. Une croyance et un rattachement à une deuxième vie mène souvent à une dévalorisation de la première, et ça a même conduit des gens à priver d'autres gens de la première vie si précieuse à eux pour les envoyer à la deuxième vie... :)


0

C'est une bonne chose de ne pas avoir peur de la mort ! Moi même je te comprends et je n'en ai pas peur, je voudrai juste être prêt le jour ou elle frappera (je suis croyant).

Beaucoup de gens en font une obsession et même si je le comprends, c'est dommage car c'est du temps perdu....Quand c'est l'heure, c'est l'heure !


0

Dès lors où tu ne crois plus, la mort représente l'arrêt de la vie. Comme le disait Lindos, la mort est le contraire de la vie.

C'est sur l'après-mort que toutes les religions ont fait leur beurre et le font encore.


0

Je suis d'accord avec Keith23 : avoir peur de la Mort et en faire tout un pataqués, c'est pas la peine de vivre comme ça !

Avec cette peur permanente qui empoisonne ta vie, et qui du coup se finit plus vite ... ouais non, la Mort est quelque chose d'intangible, de mystérieux ; si une vie après la Mort il y'a ce n'est pas lors de notre vivant dont il faut s'en préoccuper.

Et en ce qui me concerne, je crois en la réincarnation ^^


0

Citation de gwendoe #293496

Par contre meuf, désolé.e de te décevoir mais ce genre de chose ne se prévoit pas : la Mort peut arriver sur la cuvette des toilettes (genre Elvis), au volant de ta voiture ou même un infarctus en promenant ton chien ... vouloir prévoir ton décès, à moins d'un suicide, tu ne peux pas te préparer de A à Z - ce n'est pas un rencart, à moins que tu sois nécromancienne.

Dans ce cas, je voudrais bien quelques astuces car j'ai bien envie de parler à quelques défunts que je connais ^^


0

"si une vie après la Mort il y'a ce n'est pas lors de notre vivant dont il faut s'en préoccuper."

Plutôt d'accord, c'est pour pour les personnes (charlatans, vrais mediums, peu importe ) qui proposent de communiquer avec l'au-dela.. à défaut d'y croire, dans le bénéfice du doute, je considère que j'aurais largement le temps "plus tard" de communiquer avec eux (surtout que si ça existait vraiment, ce serait plus dangereux qu'autre chose au final vu qu'on est pas sûr de "qui" nous parle vraiment. Mais je m'égare ^^).


0

Je suis d'accord avec toi GrillePain ! ^^

Mais en ce qui concerne les médium, ma mère en a connu une (qui avait 105 ans, oui oui !) qui était une vrai de vrai !

Elle est allée la voir pour parler avec son père, mort d'un cancer et comme ils avaient un passif familial pas évacué, elle voulait le contacter pour lui dire qu'elle le pardoné et qu'elle comprenait ses choix.


0

Ouip, j'écarte pas l'idée que les vrais medium existent, car j'peux simplement pas affirmer qu'ils existent pas ^^

effectivement j'aiais pas pensé à "dans l'autre sens", quand c'est le vivant qui a quelques chose à apprendre au défunt. N'empêche, si on me proposait cette expérience, j'aurais peur de pas parler à la "vraie" personne concernée.. d'où l'idée de préférer attendre d'être de l'autre côté, dans l'hypohèse où y'en aurait un. Mais dans un cas comme celui de ta mère, je comprends assez..


0

Pour moi, la vie "d'ici bas" nous prépare à la mort, je m'explique :

Etant croyant, je crois qu'il est de mon devoir d'être quelqu'un de bien et de positif, de faire le bien autour de moi... Comme on dit, on récolte ce que l'on sème, si tu as semé du positif alors ta vie après la mort sera positive (oui je sais capeut paraître con mais j'y crois) et vice versa si tu as été une enflure, tu le payeras (que ca soit réincarnation , paradis-enfer ou que sais-je encore....).

Dans cette vie la justice n'existe pas vraiment puisque en fonction de l'endroit ou sommes nés, nous ferons face à diverses injustices qui seront pour les plus chanceux d'entre nous, plus ou moins réparées. Mais pour beaucoup d'autres, les souffrances ne seront réparées, guéries. Pour moi la mort met tous les Hommes au même niveau et permet en quelque sorte de réparer cela.

Du coup si tu es quelqu'un de bien, tu ne devrais pas craindre la mort (selon moi).


0

En ce qui me concerne, j'ai vécu des phénomènes particuliers.

Je n'ai pas de doute qu'il y ait quelque chose après, mais ça n'est QUE mon point de vue.

Mais moi aussi j'ai préparé mon suicide et à deux reprises je suis passée très près de l'échec et mat. Ca c'est joué ces deux fois à rien. Mais je sais où, je sais comment. S'il doit y avoir une troisième fois, ce sera la dernière.

Je pense que la Vie est une saloperie et que la seule chose à en attendre c'est la mort.

Mon problème est que je ne suis pas patiente. 50 ans ce sera déjà trop long pour moi.


0

Oulà Meerah !

Je ne te juge pas et je peux comprendre ta souffrance mais dis toi que ce bonheur que tu attends tant finira par arriver.... Comme on dit la patience est une vertu. Peut-être que tu souffres depuis de nombreuses années mais si tu te"flingues" tu n'aura pas la chance de goûter à ce bonheur tant attendu !

Peut être que celui ci sera long ou encore peut être qu'il sera bref, mais tu dois tenir bon, même si c'est très dur.

Et si ce bonnheur doit durer, imaginons, seulement une semaine avant ta mort "naturelle", il vaut le coup ! Car cette petite semaine pourrait être tellement intense qu'elle t'apporteras autant que 1000 mois....

Tu as le choix, refléchis bien car tu joues gros.


0

Je n'attends rien.

De rien ni de personne.


0

Meerah,

"Je pense que la Vie est une saloperie et que la seule chose à en attendre c'est la mort. Mon problème est que je ne suis pas patiente. 50 ans ce sera déjà trop long pour moi."

Quand on fixe une échéance un peu lointaine c'est qu'on garde secretement espoir, que l'énergie vitale n'est heureusement pas complétement épuisée par la souffrance morale, qu'un sursaut reste possible avec une main tendue.

Ceci étant il existe des situations de maladies, handicap et souffrances physiques insurmontables.

J'evoquais plutot l'immense majorité des souffrances morales qui sont le plus souvent réversibles, parce que largement d'origine intérieure, en étant accompagnés, et soutenus au début par des béquilles.

La mort trop jeune c'est quelque part inéquitable.

La vie éternelle c'est quelque part une supercherie donnant la force de vivre.


0


Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit

Rejoindre BeTolerant