Rejoindre BeTolerant

Forums LGBT+
Forum Transidentité
Quelles solutions prendre une fois que l'on se sait transgenre ?

Quelles solutions prendre une fois que l'on se sait transgenre ?

Vhedehem
Non binaire de 23 ans
Paris

Bonjour à tous et merci pour le temps que vous saurez accorder à mon cas et à ma situation !

Je suis un homme de 23 ans et cela fait maintenant presque un an que j'ai pris conscience que j'étais transgenre. J'ai depuis lors mené une très longue série de réfléxions, vu des psychologues peut efficaces et ce n'est plus ce point la qui fait débat.

Mon problème est le suivant : rester homme est une souffrance mais je ne souhaite pas pour autant courir le risque de devenir un "entre deux". Etant très grand (presque deux mètres) avec des traits très masculins (machoire carrée, épaules larges, très grandes mains et très grands pieds...), je sais pertinament que j'aurais toujours l'air d'un homme travestis et cela ne me satisfait pas, bien au contraire, mon souhait étant de devenir une femme assez convainquante pour que personne ne se demande si j'ai été un homme par le passé ou, au moins, assez féminine pour que cela ne dérange pas.

Partant de ce postulat j'ai l'impression qu'il n'y a aucune solution pour moi, et c'est pour cela que je me permet de venir vers vous, espérant que certains d'entre vous aient plus d'expérience, connaissent d'autres options ou qui peuvent me parler de l'étendu de l'éfficacité d'une transition... Tous les avis sont bons à prendre !

Merci d'avance pour votre temps.


Nico95
Homme de 23 ans
mergey

Tu devrais peut-être en parler à un médecin généraliste, il auras sûrement plus d'info sur le sujet que les psy avec qui tu à parler, et il poura te renseigner sur les personnes à voir, je connais pas asser bien le sujet pour pouvoir te donner plus d'info, j'espère que ça ta un peut aider.


StOrmye
Femme de 24 ans
Saint Denis, Ile de la Réunion

Bonjour,

Je suis bénévole pour l'association du Refuge- délégation de l'ile de la Réunion. Je suis aussi psychomotricienne. La spécifité des jeunes qu'on accueille est qu'on a un public majoritairement Trans que ça soit FtoM ou MtoF. Je ne vais pas m'aventurer à te chercher des solutions mais je peux en discuter avec notre délégué général qui est spécialiste du parcours transidentitaire voir vous m'être en relation tout les deux si tu le souhaite.

Bravo déjà pour ton parcours

N'oublie pas que tu es aimé !

Bon courage


Daraen
Homme de 19 ans
Versailles

Bonsoir !

Bien que mon parcours soit différent du tien (FtM), j'ai engrangé quelques connaissances au cours de mes recherches sur le sujet, alors je vais essayer de te renseigner du mieux que je peux.

Je ne remets pas en cause la richesse scientifique du corps médical, mais quand il s'agit de la transidentité, rares sont les personnes qui s'y connaissent dans ce milieu. Les professionnel.les sont même parfois plus dépassé.e.s que nous !

Je comprends bien ce que tu dis quand tu parles d'« entre-deux ». La crainte de ressembler à un être hybride, pas vrai ? J'ai connu cette peur aussi, quand je me questionnais. J'avais l'impression que, même en transitionnant, mon corps me trahirait toujours, que je ne serais jamais totalement l'homme que je suis au fond de moi.

Je suis véritablement désolé que ta grandeur soit un "obstacle" en plus pour ta transition, mais les obstacles sont faits pour être passés ! C'est vrai que les femmes dépassant les 2 mètres ne courent pas les rues, mais il y en a ! Cela ne doit en aucun cas invalider ton identité !

Après, ce serait mentir de dire que la transition MtF (Homme vers Femme) est facile ; au contraire, je la pense plus délicate que la FtM (Femme vers Homme) parce qu'elle est moins évidente et rapide. En outre, on stigmatise plus la féminité que la masculinité, la première étant malheureusement toujours associée à la fragilité, alors c'est d'autant plus difficile à vivre. :/

Sans parler de transidentité, les gens critiquent moins une fille qui porte des vêtements associés à la masculinité et adopte un comportement dit masculin, alors qu'ils seront très mauvais envers un homme un peu maniéré, qui se maquille et / ou qui porte des talons avec une robe. On en revient à l'idée incroyablement fausse selon laquelle la féminité ne serait que faiblesse, et qu'elle est bonne que pour les femmes cis.

Cependant, tu es jeune, une transition médicale réussie est tout à fait possible ! Il n'y a qu'à taper "MtF before after" dans Google Images pour le constater ! Rien n'est perdu !

Enfin, tu rayonneras toujours plus en étant toi-même, parce que ton épanouissance te rendra forcément magnifique. Il y a, et aura toujours quelqu'un pour voir la personne que tu es au fond de toi. Alors si tu veux transitionner, que ce soit socialement (donc en exprimant ton genre, notamment via les pronoms féminins) ou médicalement parlant (donc en allant voir un psychiatre qui attestera ta transidentité, ce qui te permettra de voir un.e endocrinologue pour les hormones), vas-y.

J'espère avoir pu t'aider un petit peu, même si j'ai conscience que mon message est assez brouillon. Si tu veux discuter, n'hésite pas !

Bonne soirée !


Etienne54
Non binaire de 63 ans
honnelles

le sujet m'interpelle car me pose les même questions!

Je déprime...................;

Merci à Daeren pour son témoignage, cela fait du bien

Jade


Vhedehem
Non binaire de 23 ans
Paris

Citation de nico95 #282639

C'est une piste intéressante mais je pense qu'au fond on me diras toujours la même chose : qu'avec mon physique ça va être compliqué, qu'aucune réponse n'est évidente et qu'en fin de compte c'est à moi de choisir ! C'est peut-être ça le plus compliqué, de pouvoir choisir et donc de devoir en assumer la responsabilité. Et seul un psychiatre peut donner le feu vert, pas un généraliste. Et si un psy n'a pas le tacte pour en parler, que puis-je espérer d'un médecin généraliste ?

Citation de StOrmye #282643

Je vous remercie beaucoup pour votre démarche et votre proposition ! Je ne suis certes pas en position de refuser la moindre aide ! Comment pourrions-nous procéder ? En vous remerciant encore pour votre gentillesse et votre aide !

Citation de Daraen #282649

Merci beaucoup pour ton retour, je sais trop si je suis plus avancé, mais tu es la première personne transgenre à qui j'ai pu en parler en connaissance de cause et ton témoignage est encourageant ! C'est plus motivant que toutes les informations que j'ai pu glâner jusqu'à présent !

Tout ce que tu dis est vrai et ne fais que confirmer le problème majeur : Je ne crois pas pouvoir ressembler à autre chose qu'à un homme travestis, tout chez moi étant profondément aux antipodes de la féminité. Je suis jeune, certes, mais plus assez pour que cela soit un avantage je crois. En fin de compte, la taille est presque ce qu'il y a de moins grave.

Effectivement, les femmes grandes ça existe, le problème c'est plus la machoire carrée, les bras et les jambes anguleux et nerveux, les mains et les pieds de tailles démesurées. Mon oncle psychiatre m'avait un jour expliqué sans savoir (je ne savais même pas moi-même à l'époque) que ce qui dénonçait une personne transgenre systématiquement, c'était la tailles des mains. Eh bien moi, j'ai presque une phalange de plus que n'importe quel homme ou femme que j'ai rencontré !...

J'avais envisagé la chirurgie esthétique pour la machoîre carrée, on dit qu'en Corée du sud, ils font des miracles, mais à quel prix ? Outre les dizaines de milliers d'euros à leur demander, c'est infliger un deuxième choc à mon entourage, après la transition, le visage qui change, en priant pour que la chirurgie fonctionne et que l'opération ne se voit pas, que cela fasse naturel !...

j'ai tenté l'expérience de me faire maquiller par des proches, habillé de manière féminine et avec une perruque, de prendre des photos et de voirs les retours que cela donnerait sur un site de rencontre, là ou, tout naturellement, pleins d'hommes cherchent de la féminité. Dans 100?s cas, la question venait sans préambule et de but en blanc : es-tu transgenre ? ni le maquillage, ni la perruque ni les vêtements n'avaient trompé, et pourtant mon entourage croyait que c'était aussi réussi que possible ! Ce n'est pas une vie que de porté cette étiquette, ce stigmat toute sa vie, autant ne pas changer du tout, prendre son mal en patience toute sa vie et se fondre dans la masse... Mais est-ce seulement possible ? Si c'est pour que je décide de faire la transition malgré tout à 50 ans, c'est idiot...

Tellement de questions et si peu de réponses, mais j'imagine bien qu'on en est tous là avec cette affaire !

Pour un texte brouillon tu t'exprimes très bien ^^

Citation de etienne54 #282677

Hélas je n'ai que peu de réponses à t'apporter, surtout des questions, mais je sais que si tu peux bien t'entourer, c'est la première étape, et sinon, il existe des associations que tu peux aller voir. Je n'y suis pas allé moi même encore, mais je sais que ça existe...


Nico95
Homme de 23 ans
mergey

Pour revenir sur ma réponce, si j'ai proposer de voir un médecin généraliste, c'est par ce que un médecin généraliste à forcément plus de connaissence sur le corp humains que le psy, du coup il seras plus compétent pour trouver des solutions concrètes sur le problème du physique, le psy son métier c'est de savoir se qui se passe dans la tête, alors que le généraliste il connais tout le corp humain, c'est deux aproches complétement différente, et c'est pas une question de tacte, c'est pour ça que je pence qu'il peut être intéressant de voir un généraliste.


Etienne54
Non binaire de 63 ans
honnelles

Je ne peux parler que pour moi-même, avant tout il faut que cela soit accepté et vécu en pleine conscience dans la tête, le reste est une question de choix: s'habiller au féminin, prendre un traitement hormonal, se faire opérer etc...

Tant que je n'aurai pas intégré dans la tête, le reste me laissera toujours un goût amer d'insatisfaction.

Je pense que l'on peux vivre sa transition pleinement sans pour autant changer quoique ce soit à son aspect extérieur.

Je sais aussi que j'ai " soif" de reconnaissance, mais à quoi bon d'attendre de l'autre ce que l'on arrive pas à se donner soi-même......

Mon rêve ultime est d'avoir des seins, ou plutôt les retrouver...à l'adolescence, avant même d'avoir quelque chose de masculin, "mes petits seins " ont pointé le bout du nez...pour être dans la normalité je les ai écrasé tant physiquement que mentalement. Maintenant, je les pleure...

Jade


Daraen
Homme de 19 ans
Versailles

De rien Vhedehem, j'essaie d'aider au mieux. :)

Si tu veux me poser des questions sur mon parcours, n'hésite pas, surtout !

Je suis triste que tu puisses penser cela, mais ce n'est pas très surprenant, malheureusement...

Qu'est-ce que la fémininité ? Être très mince et épilée, avoir des yeux de biche, une peau douce et des lèvres pulpeuses, soulignés par un maquillage léger mais efficace, porter des vêtements sexy mais classes ? Tu sais combien de femmes sont aux antipodes de ce qui est, non pas de la féminité, mais l'image qu'on véhicule de la femme "parfaite", celle qu'on peut voir sur les couvertures de magazines et dans les pubs ? Pour certain.e.s, une femme féminine fait attention à elle, tandis que pour d'autres, ce sera dans son attitude, peut-être une démarche affirmé et un port fier. Selon moi, une femme féminine, c'est une femme fière d'être ce qu'elle est et épanouie, parce qu'il n'y a rien de plus beau qu'une personne bien dans sa peau. :)

Alors non, je suis désolé, mais 23 ans, ce n'est pas trop tard du tout pour une transition réussie. Certes, une transition avant le passage de la puberté est plus simple, mais peu de gens transitionnent aussi tôt, et je maintiens ce que j'ai dit : une transition réussie à ton âge est tout à fait possible !

Va vérifier par toi-même sur Internet ! Il y a un paquet de MtF qui avaient une barbe drue avant, une carrure imposante et / ou une mâchoire carrée et qui sont des femmes sublimes aujourd'hui !

Au début de mon parcours, je me mettais les mêmes freins que toi : les hommes plus petits que la moyenne existent, mais je complexais par rapport à mes courbes, mes formes, mes pieds plutôt "petits pour un homme" (je fais du 39), à mon manque de pilosité, etc. Finalement, j'ai sauté le pas et tout ça est sans importance aujourd'hui. Avec les hormones, j'ai vu des changements au niveau des zones précédemment évoquées, et je me sens mieux ! (On dirait que je fais de la pub pour les hormones, désolé. :/ )

Ton corps évolue avec les hormones, même ton visage peut voir ses traits s'adoucir - par exemple, le mien s'est un petit peu carré avec les hormones. :)

Oui... et non. J'ai envie de dire, le corps est proportionnel, alors si une personne est grande, peu importe son genre, elle aura forcément des membres grands. C'est juste le cliché du "Les femmes sont en général petites et les hommes en général grands", parce que l'un de mes exs, un homme cisgenre du même âge, fait la même taille que moi (à 2-3 cm près), et ses mains sont de la même taille que les miennes.

En Corée du Sud, les chirurgies esthétiques sont monnaie courante, alors ce n'est pas très étonnant que ce pays excelle dans ce domaine. En revanche, pour les prix, je ne peux pas trop m'avancer, mais ça ne doit pas être donné, comme bon nombre d'opérations... As-tu songé à l'ALD hors-liste ? C'est un papier que tu fais remplir par ton généraliste et que tu envoies à la Sécurité Sociale, et qui permet la prise en charge de ta transition médicale. Ainsi, toutes les consultations et / ou opérations que tu auras listées seront prises en charge - sauf les dépassements d'honoraires. Même si aucun justificatif n'est demandé, il est toujours préférable d'apporter des pièces attestant la transidentité, que ce soit une lettre d'un.e psychiatre, des lettres de proches, etc. Ce lien t'expliquera sans doute mieux que moi l'ALD : http://ouesttrans.wixsite.com/ouesttrans/ald

L'entourage peut facilement être choqué, même pour des trucs plus banals. Pour te donner un exemple trivial, le copain de ma mère porte la barbe et récemment, il s'est rasé, et ça a fait bizarre à tout le monde. Alors oui, c'est un changement qui surprend, comme ça peut être le cas d'une nouvelle coiffure, mais les gens s'y font avec le temps, en général.

Pour ce qui est du résultat d'une opération, c'est un risque, c'est vrai (après tout, on n'est jamais à l'abri d'une erreur), mais tu peux limiter cela en demandant à voir des photos du travail du chirurgien. Comme ça, tu vois ses meilleures opérations, ses moins bonnes, tu vois si le résultat te plaît, et tu sais où tu vas. :)

Sans vouloir démonter tes proches ou certains articles ou pratiques, certaines personnes ne sont pas douées pour (se) maquiller ou bien (s')habiller, et les perruques donnent rarement un effet naturel, donc ça n'aide pas non plus. Je veux dire, si on t'a excessivement maquillée et donné une perruque de mauvaise qualité, ainsi que des vêtements aguicheurs dits féminins, oui, tu peux difficilement paraître naturelle, et donc être une femme "banale" car ton image se rapprocherait presque d'une caricature de la femme, et c'est rarement convainquant car on ne voit peu de femmes comme ça - ou trèèès rarement - au quotidien. (Je crains d'être maladroit dans mes dires, mais je ne dénigre en aucun cas le travestisme, alors je suis sincèrement navré si je m'exprime mal. :/ )

Moi aussi, j'ai essayé de nier ce que j'étais. Je ne voulais pas nager à contre-courant, lutter constamment pour prouver au monde que je suis suffisamment un homme... mais j'ai fini par me rendre à l'évidence : je ne pouvais pas continuer à prétendre être une fille et jouer un rôle. Ca me rongeait de l'intérieur, et ça aurait fini par me détruire mentalement, et peut-être même physiquement.

Après, le choix t'appartient. Tu peux décider d'écouter ton coeur et de vivre en femme ou de nier ton sentiment, de faire une transition (sociale et/ou médicale) ou non. Le tout est de n'avoir ni regrets, ni souffrance.

Voilà voilà, encore un roman, désolé ! C'est l'ardeur de l'inspiration, haha.


Vhedehem
Non binaire de 23 ans
Paris

Citation de nico95 #282693

Je comprend ce que tu veux dire ! Idée à creuser si j'ose aller en voir un pour ça ahah, merci beaucoup pour ton aide en tout cas, ta réflexion est intéressante !

Citation de etienne54 #282705

Tu as raison, ça ne sert à rien d'effectuer une transformation physique si la transformation psychologique ne suit pas. C'est pour ça qu'il faut voir un psy au préalable, pour mener cette réflexion à deux sans risque de conséquences sociales.

Citation de Daraen #282712

Ce serait avec plaisir d'en discuter en tout cas si tu veux !

sur le papier je suis parfaitement d'accord avec toi, vouloir correspondre à des carcans qui sont faux même pour les femmes et qui sont problématiques, c'est pas top top. Mais je pense que tu es bien placé pour savoir que dans notre situation, on a qu'une envie, c'est de correspondre au maximum à ce qui est entendu dans notre société. Parce que même si on s'accepte parfaitement tel quel, ça n'enlève pas les remarques, les regards, les jugements, ou pire, les agressions. La transphobie est encore très tolérée en France ...

Tu as certainement raison, mais c'est un risque à prendre, les hormones ne peuvent pas modifier notre squelette non plus... Et n'ayant pas beaucoup de chair à mettre entre ma peau et mes os, je pense que ce que j'ai la, ça risque difficilement de bouger ! Mais c'est super que tu prennes toujours tout d'un ton aussi optimiste x)

Pour ce qui est de la chirgurgie, ce n'était qu'une idée lancée comme ça, je n'envisagerais ça que si je fais la transition au maximum et que alors même que tout à été tenté, je ne suis pas satisfait du résultat !

Je comprend ce que tu veux dire et ça peut certainement jouer mais je ne peux pas réellement faire mieux moi-même ! Et il faut bien compenser les choses comme on peut. Tu parlais des formes de ton corps mais justement certains hommes ont des corps plutôt féminins, avec des hanches plus dessinnées, une talle fine... Moi c'est un très beau rectangle qui ne laisse pas de place au doute x)

Je crains d'en être la aussi mais pour autant aucune réponse n'est simple, j'ai vraiment du mal à croire que la transition puisse suffisamment me transformer pour que le résultat soit convainquant avec tous les éléments qui se dressent contre ça et tout mon entourage qui est au courant pense aussi que le résultat sera probablement décevant pour moi, ça n'encourage pas beaucoup !

Ah ça paraît si simple et c'est le plus dur ça ! Avoir le choix ! Combien de fois ai-je rêvé qu'un accident façon film marvel me fasse une parfaite transition malgré moi pour ne pas avoir la responsabilité du choix ... x)

C'est bien les romans, il y a beaucoup à dire et j'ai besoin de tout entendre bien sûr ^^


Daraen
Homme de 19 ans
Versailles

Ma messagerie est ouverte alors ! :)

Oui... et non. Oui, on fait souvent tout notre possible pour que notre identité soit reconnue par les autres, MAIS pour ma part, j'abhorre la banalité et les clichés, alors j'ai toujours préféré m'en détacher. Je ne vais pas prétendre aimer regarder le foot sur le canapé en descendant des choppes de bière pour soi-disant paraître masculin, parce que c'est hyper restricteur et que ça ne me correspond pas. Néanmoins, j'admets que dans le fond, tu as plutôt raison.

Peu importe quels efforts nous fournissons pour plaire à la société, il existera toujours des gens pour nous descendre et nous juger, alors autant être soi-même afin que les personnes qui s'intéressent à nous apprennent à nous aimer pour ce que nous sommes vraiment.

Je n'irais pas jusqu'à dire que le regard des autres ne m'importe pas, ce serait un mensonge, mais j'essaie de jouer la carte de l'indifférence. Maintenant que je commence à m'apprécier et que je sais que j'ai un entourage adorable, ce qu'on peut penser de moi m'importe moins qu'avant. En outre, je ne me rappelle pas avoir été victime de transphobie notoire (peut-être des maladresses ou des quiproquos, mais j'ai toujours été assez sec pour y mettre un terme), mais c'est certain que la transidentité est souvent considérée, à tort, comme une raison valable pour discriminer les gens.

On peut être surpris.es des effets inattendus des hormones... C'est une seconde puberté après tout, et parfois (voire généralement), elle fait hyper bien son boulot, même pour des gens cisgenres ! (Si tu savais, je suis plutôt pessimiste au quotidien, mais lorsqu'il s'agit des autres, j'essaie toujours de trouver de l'espoir.)

Je comprends, je ne voulais absolument pas dénigrer l'aide de tes proches ! J'ai été très maladroit, c'est ma faute.

Avant de commencer ma transition médicale, sache que j'avais ce qu'on appelle un "corps de guitare" ou "corps en forme de 8", alors je te laisse imaginer ma taille, mes cuisses et mes hanches... tout en courbes ! Plus le fait qu'on est plutôt réputé.e.s pour notre postérieur dans la famille... C'était compliqué. xD

Tout comme toi, mon corps et mes traits peu masculins ne facilitaient pas mon passing. ^^"

Je ne sais pas toi, mais si j'ai transitionné, ce n'était pas dans l'espoir de me magnifier, mais plus exactement pour que mon physique concorde avec mon genre. Je ne cherchais pas à être beau (enfin, c'est toujours mieux hein, mais je voulais juste pas être monstrueux quoi), mais à avoir l'apparence que je voulais et ressembler à ce que j'étais à l'intérieur. Pour moi, je me disais que je ne pouvais pas plus me détester, que ça ne pouvait pas être pire et que, par conséquent, je n'avais rien à perdre.

L'entourage peut avoir des doutes parce que personne ne peut imaginer le résultat à venir, et dans les faits, on imagine toujours le pire afin de se préparer à l'éventualité que cela tourne mal.

Si tu attends du soutien de la part de tes proches, je t'arrête tout de suite : beaucoup essaieront de te dissuader, soit par peur que tu sois déçue et que tu regrettes, soit pour une raison personnelle que je ne saurais expliquer. Pour te dire, j'ai dû insister pour faire comprendre à certaines personnes de mon entourage que oui, c'est ce que je voulais, et que ça ne changerait pas. Bien sûr, j'ai parfois douté du résultat et me suis demandé si j'aurai l'air bien, mais je trouvais toujours du réconfort dans la transition d'autres FtM (mais aussi des MtF !).

En conclusion, si tu veux faire ta transition, fais-la pour toi, surtout si tu penses qu'elle peut te rendre mieux dans ta peau.

En lisant ta phrase sur l'accident et les super-héros, j'ai l'impression que tu as peur d'avoir des regrets - ce que je comprends totalement, j'avais cette crainte aussi au départ. Je te conseillerai donc de laisser mûrir ta réfléxion et de ne pas prendre de décision tant que tu ne te sentiras pas prête. Laisse donc venir et vois comment ton ressenti évolue ! :)


Nathdu22
Femme de 44 ans
trémuson

Tu prends des hormones masculines Daraen ?? Je me demande quel dose ils donnent , aux femmes qui font le changement !!! mon endocrinologue m'aurait donner le feu vert , si j'avais voulut sauté le pas. c'est marrant ce que je lis , car moi les toubibs m'ont dit que j'avais les hanches , la taille et les fesses d'un homme , et je ne vous parle pas de mon dos et mes épaules hum !!!


Daraen
Homme de 19 ans
Versailles

Effectivement, je "fêterai" ma première année sous testostérone en octobre ! Mon endocrinologue y va progressivement et m'a prescrit 1/4 d'ampoule (soit 0.25 cl je crois ?) toutes les 2 semaines, même si mes infirmieres se sont trompées au départ et m'ont injecté l'ampoule entière pendant 3 mois. ^^'

Heureusement, on a vite rectifié le tir. ;)

Pour les MtF, les endocrinologues donnent d'abord des bloqueurs de testo, vu que c'est une hormone "dominante" (elle "prend le dessus" sur les autres, en gros), avant de prescrire les hormones féminines. Enfin, je ne m'y connais pas très bien dans ce sens-là. ^^'


Nathdu22
Femme de 44 ans
trémuson

oulala l'ampoule entière ? et ben dit donc . merci pour ta réponse.



Rejoindre BeTolerant