Rejoindre BeTolerant

Forums LGBT+
Amour et intimité
Je n'arrive pas à le comprendre

Je n'arrive pas à le comprendre


Anonyme
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonjour à tous,

Je suis en couple depuis environs 6 mois. Dès le début il y a toujours eu des tensions, parce que nous nous voyons peu, surtout depuis qu'il est en stage à Paris, mais ça allait jusque là.

La plupart du temps, quand nous sommes l'un avec l'autre tout va bien, mais dès qu'on se sépare il devient subitement assez distant, ne me parle pas trop et met toujours beaucoup de temps à répondre à mes messages. Parfois, il évite simplement de répondre à certaines de mes questions. Je sais qu'il n'aime pas trop qu'on s'ecrive trop ou que je me plaigne quand il met des heures à répondre. Il me dit qu'il fait des efforts et qu'il est comme ça avec tout le monde, mais par moment, je suis vraiment énervé d'attendre une journée entière pour avoir le droit à une réponse à un "bonjour". Là, il me dit qu'il en a marre car le peu de temps qu'il arrive à dégager, il se sent obligé de me le consacrer, et qu'il n'en peut plus, qu'il a besoin de sa liberté comme si j'étais toujours sur son dos, alors que nos échanges sont souvent très brefs,et limités à une dizaines de messages par jour quand il est bavarre. Ce qu'il n'arrive pas à comprendre c'est que vu que nous nous voyons peu, j'ai besoin qu'on discute et qu'on partage des choses. De plus, le gros problème que j'ai dans notre relation c'est que lui est régulièrement connecté sur des applications comme Grindr, même quand je suis avec lui, certes, c'est juste pour discuter, mais quand ça fait 2 semaines qu'on ne s'est pas vu, qu'il répond de moins en moins aux messages et de plus en plus sèchement, je commence à être jaloux et à m'enerver pour rien et à lui reprocher de passer plus de temps à discuter avec d'autres garçons sur les applis qu'avec moi.

Maintenant, je ne sais plus où j'en suis. D'un côté, les moments que nous passons ensemble, même s'ils sont rares, sont vraiment les meilleurs moments de ma vie, et d'un autre côté, j'en peux plus, je dois le supplier pour pouvoir passer un week-end avec lui, qu'il annule la veille, et qu'il ne supporte pas que je lui demande des explications car il n'aime pas se justifier. Par exemple, nous devions passer ce week-end ensemble, mais, finalement il a annulé, parce qu'il a besoin d'être seul alors que nous ne nous sommes pas vu depuis 3 semaines.

J'aimerais le comprendre, pour pouvoir m'adapter, mais je n'y arrive pas. Avez-vous déjà été dans une situation similaire ? Ou bien, est-ce que vous pouvez juste m'aider à le comprendre ?

Merci


Gwalior
Homme de 21 ans
Erlangen

Bonjour, je suis moi-même très distant. Je n'envoie de messages, à personne, pas même à mon meilleur ami, je suis comme ça avec tout le monde pour reprendre les mots que tu as employé pour décrire ton copain. Je mets aussi du temps, parfois beaucoup, à répondre quand c'est une connaissance ou un ami auquel je tiens moins. Je pense donc qu'il y a des gens qui sont véritablement comme ça mais j'espère que ce n'est pas utilisé comme simple excuse pour te négliger, loin de moi l'envie de juger trop vite ou d'être pessimiste. Mais quand on se sait à ce point distant, je pense qu'on peut faire un effort pour des amis plus proches, voire pour son petit copain, en tout cas, je le fais cet effort même si je préfère de loin ma solitude à la foule. Tu sembles faire pas mal d'efforts, je ne pense pas que tu doive en faire davantage, car à ce stade là je trouve qu'il manque de considération et que lui seul peut y changer quelque chose, car si il y a un bien une personne qui peut donner envie de rompre avec la solitude c'est son petit ami. Si il ne te donnes pas d'explication, si il fuit la discussion avec toi mais qu'il reste connecté sur Grindr pour "discuter", si il ne fait pas d'efforts pour que vous vous voyiez plus souvent, je pense que ça sort du naturel distant, c'est au moins de la négligence... La seule autre explication potentielle que je vois à ce comportement, avec ma vision limitée des choses, ce serait un quotidien très stressant qui le change, j'ai connu la prépa et j'ai vu des gens rongés par le travail et la compétition devenir irritables, nocifs même, on avait du mal à les reconnaitre.


Skyquiver
Homme de 30 ans
Près de Nice

9 remerciements

Je suis assez d'accord ! Nous sommes tous différents, mais avoir un copain aussi distant je ne trouverais pas cela agréable non plus, et encore plus si je le vois encore connecté sur des applis gays, là c'est juste la cerise sur le gâteau, à moins que vous ne soyez dans une relation plutôt libre, savoir qu'il échange sur une appli gay et qu'il décommande un week-end avec toi, je me serais moi-même posé mille questions et j'aurais déjà imaginé le pire. Soit il ne t'aime pas tant que ça, soit vous avez une conception vraiment différente de la manière dont vivre votre relation. Vraiment pas facile pour toi.

Bon courage dans tous les cas !


Veluma
Femme de 43 ans
Grenoble, Isère, France

9 remerciements

Si je suis avec quelqu'un ce n'est pas par besoin mais par envie.

Quand je suis amoureuse j'ai envie d'être avec l'autre.

A mon avis ce garçon n'est pas au clair par rapport a sa relation avec toi.

Grindr pour discuter ? y crois tu vraiment ?

bon courage a toi


GrillePain
Femme de 25 ans
Toulouse

Oui il y a une difference entre "indépendant" et distant.

Certaines personnes aiment moins voir pas du tout les conversations texto (parce qu'elles considèrent qu'un texto ça sert juste à mettre au point certains trucs), ou encore sont moins démonstratives, soit par pudeur au niveau des mots, soit parce qu'elles ont moins besoin de preuves que le lien existe pour le vivre.. bref y'a plein de possibilités qui n'ont rien de grave dans le fond (mais peuvent être incompatible dans la forme, si t'es à l'opposé et que c'est très dur à vivre/accepter).

En revanche quelqu'un comme ça, n'a pas non plus besoin d'éviter les rdv avec toi, ou de répondre à tes interrogations etc...

3 semaines sans se voir, ça peut arriver mais à moins d'être à grande disctance, que l'un des deux soit en voyage/vacences ou très préoccupé par ses études etc, ça commence à faire long.. je sais bien qu'il y'a pas de règle ni rien là dessus, mais ça me parait assez rare de pouvoir y trouver son compte pour construire quelques chose (lorsque c'est récurrant et pas juste de façon temporaire).

Maintenant le fait que tu semble le supplier ne doit pas aider car si à la base il est comme ça (par tempérament ou par manque d'interêt), ça a tendance à diminuer encore plus la motivation (plus on se sent obligé, moins on a envie, c'est un cercle vicieux), donc peut-être le seul moyen de voir s'il est prêt à se bouger le cul, c'est qu'il voit que toi aussi tu as des plans, que tu fais ta vie sans compter sur sa présence, donc tu lui répond pas aussi vite à ses rares messages etc. Mais c'est pas une solution miracle, déjà parce que si dès le départ il était de toute façon pas assez présent, ça va juste entrenir un rapport de force de "qui se passe le mieux de l'autre" et si tu arrives à le mener parfois, tu sera pas plus heureux pour autant, et surtout ça ne prouve pas qu'il est avec toi pour les bonnes raisons (pour ce que tu es, et pas juste parce qu'il aurait d'un coup peur de te perdre).

Bref le but de moins insister/être moins dispo quelques temps pour voir, c'est juste censé te montrer à quoi il ressemble quand il se sent pas obligé.

Egalement, quand tu dis passer les meilleurs moments de ta vie quand tu es avec lui, demandes toi pourquoi, qu'est-ce qui vaut vraiment le coup d'être mis de côté pendant des longues semaines pour quelques heures de relation. Est-ce que c'est sa personnalité etc qui te fait ressentir ça, ou est-ce parce que les moments d'affections du coup assez rares te semblent beaucoup trop "grandioses" pour t'en passer ? Moments d'affection que tu pourrais très probablement partager plus tard avec d'autres personnes qui auraient le temps de créer un vrai lien, etc. Je dis ça parce que le coup de "c'est rare mais c'est tellement magique" j'ai connu un peu et c'est le piège.. Parfois le célibat vaut mieux qu'une demi-relation.


Hypentropie
Homme de 29 ans
Montrouge

2 remerciements

Je compatis avec toi, bonhomme, c'est déjà frustrant de ne pouvoir être avec son copain qu'au compte-goutte…

Déjà, est-ce que tu lui as dit tout ce que tu nous a dit dans ton message ? Est-ce que tu as pu avoir une discussion posée en face à face pour en parler et pour lui dire ce que tu ressens ?

Citation de Anonyme #281132

D'un côté, les moments que nous passons ensemble, même s'ils sont rares, sont vraiment les meilleurs moments de ma vie, et d'un autre côté, j'en peux plus, je dois le supplier pour pouvoir passer un week-end avec lui

J'ai connu des situations à peu près similaires. Ce que j'en ai retennu, c'est que quand dans une relation tu te mets à enchaîner des moments de grand bonheur et de grand malheur, quand tu te rends compte que tu passes de plus en plus vite d'un extrème à l'autre, alors ta relation devient instable et tu dois faire attention. Vous n'avez peut-être pas les même attentes, vous n'avez peut-être pas des caractères compatibles… Ce n'était pas un problème au début de la relation, mais pour tout un tas de raison ça l'est devenu, ça arrive. Quand je dis de faire attention, je veux dire de prendre du recul : pour te protéger toi, parce que tu as l'air d'être en souffrance, et pour te demander si ce garçon est vraiment la bonne personne pour toi.

Je suis tout à fait d'accord avec la conclusion de GrillePain, même si elle n'est pas agréable à entendre :

Citation de GrillePain #281231

Parfois le célibat vaut mieux qu'une demi-relation.

Courage à toi !



Anonyme

Bonsoir,

D'abord merci à vous tous pour vos réponses.

Citation de Gwalior #281164

La seule autre explication potentielle que je vois à ce comportement, avec ma vision limitée des choses, ce serait un quotidien très stressant qui le change

Oui, en effet il est dans une situation assez stressante en ce moment, bien qu'il soit en stage il travail énormément, et a beaucoup de responsabilités, j'ai manqué d'attention, j'ai été, je crois, très égoïste.

Citation de Skyquiver #281209

à moins que vous ne soyez dans une relation plutôt libre

Justement non, je n'ai rien contre ce genre de relation, chacun fait ce qui lui plait, mais les choses sont plutôt claire de ce côté là, je ne veux pas.

Citation de veluma #281210

Grindr pour discuter ? y crois tu vraiment ?

Au début oui, mais je pensais qu'il finirait pas arreter et plus ça va et moins j'y crois, ou plutôt, moins je me voila la face...

Citation de hypentropie #281245

Déjà, est-ce que tu lui as dit tout ce que tu nous a dit dans ton message ? Est-ce que tu as pu avoir une discussion posée en face à face pour en parler et pour lui dire ce que tu ressens ?

J'ai voulu avoir cette conversation ce week-end, la situation n'était plus tenable, mais il n'a pas voulu que je vienne, il voulait être seul...

GrillePain, je pense que tu as raison, lui et moi nous avons des temparements différents, j'ai vraiment fait des efforts, de toutes façons, de base, je ne suis pas un fou furieux des textos mais j'ai du mal quand il met des heures et des heures à répondre quand je lui pose une question importante, et il le fait sans arrêt. Lui aussi j'ai senti qu'il faisait des efforts, mais ça n'a duré que quelques jours.

Je vais écouter tes conseils, même si vu la situation actuelle ça semble un peu tard

Merci pour ta conclusion, j'ai peut-être un peu idéalisé notre relation, et j'ai surement très peur de ne pas retrouver de tels moments


Eben07
Homme de 20 ans
Viry-Châtillon

Je veux bien comprendre mais à mon avis le coup du Grindr... A-t-il des amis (à qui parler) ? Les contact-ils régulièrement ?

Ne prend pas tout ce que je dis en considération, mais je ne vois que deux explications : soit il ne respecte pas ses engagements et se permet d'aller de gauche à droite car il ne supporterait pas la pression et la distance ou du moins il se permet de se chauffer avec d'autres gars, car" chauffer ce n'est pas tromper"

Soit il discute réellement avec des correspondants sans arrière-pensée, mais pourquoi cibler ce genre d'application ? Pour parler de choses plus intimes ? de sexualité (genre, problèmes d'érection, je ne sais pas moi :/) ? solitude ? dépression ? Dans ce cas, même s'il semble vouloir te préserver de ses problèmes, il ne te fait pas assez confiance pour te mettre dans la confidence, que dire d'un tel homme ?

Finalement, on n’en sait rien de ce qu’il fait de sa vie mais ce qui est sûr c'est que tu vis dans le doute en permanence et ce n’est pas bon pour toi, surtout que votre relation semble s’être fragilisée avec la distance.

J’ai vécu une situation très similaire avec mon ex, on vivait en relation à distance et on se voyait à peine une fois par mois, pourtant la distance n’était pas réellement un problème mais lui prétextait qu’il était occupé, car il était en période de révision pour le bac. Puis il est tombé en dépression et là on ne sait revu qu’une seule fois dans les deux années qui ont suivi sa dépression. Bon, je dois avouer que mon cas est légèrement voire carrément extrême, mais bizarrement, j’ai attendu 4 ans pour me rendre compte que j’ai été négligé durant toute ma relation passée avec lui et que ce n’était pas normal ! C’était mon premier petit-ami (et le dernier d’ailleurs haha) et forcément je n’avais pas d’expérience concernant l’amour, mais à l’époque je pensais que me contenter du peu d’attention qu’il me donnait, me suffirai alors qu’au fond je ne partageais pas le même appétit en intention que lui tout simplement… Bon je n’ai pas rencontré de bonnes personnes (des connards, j’en ai connu à la pelle par la suite ^^) et paradoxalement, moi qui avait peur du célibat, actuellement, je m’y plais beaucoup haha, comme quoi ça ne sert à rien de s’attacher à des relations complexes où personnes n’est réellement heureux « mieux vaut être seul(e) que mal accompagné(e) ».

Il faut être honnête envers toi-même et te demander si cette relation te convient réellement, il y a des personnes qui ont besoin de peu d’attention et ça leur suffit et d’autres qui s’organisent pour pouvoir entretenir au mieux leur relation malgré la distance. Vous deux n’êtes clairement dans aucun des deux cas mentionnés précédemment, qu’allez-vous faire ? Que vas-tu décider ?

Je ne crois pas qu’il puisse te mentir à propos de ses sentiments, il doit probablement t’aimer mais l’amour ne fait pas tout hélas. Il ne peut pas changer du jour au lendemain, car il se sent pousser des ailes, non, il ne fera pas d’efforts tout simplement parce que la situation lui convient, il faut être honnête.

Pour répondre au titre de ton sujet, si vous êtes jeunes (ça ne s’applique pas qu’aux jeunes d’ailleurs), alors ce n’est pas la peine de le comprendre, car souvent, à cette période de la vie, on a du mal à mettre des mots sur ce qu’on peut ressentir, on est confronté à des sentiments/situations complexes et/ou contradictoires, on a l’impression de perdre le cap et on fait du mieux que l’on peut pour gérer la pression, son stress, ses angoisses. On n’est tout simplement pas assez mature pour faire face à ses problèmes. Tu es, à l’heure actuelle, son partenaire, pas son psy, donc ne cherche pas à le comprendre mais plutôt à savoir comment l’accompagner.

Sans le vouloir, tu es peut-être devenu un facteur de stress pour lui. Tu n’as pas à t’en vouloir, tes plaintes sont légitimes, crois-moi, soit j’aurais fait pire, soit j’aurais laissé tomber cette relation. Cependant, peut-être la manière dont tu présentes et demande les choses, dont tu t’exprimes n’est pas adéquate à la situation que vous vivez. Peut-être a-t-il l’impression de que tu te plains beaucoup ? Peut-être es-tu un poil agressif dans tes propos ou dans ton intonation ?

En tout cas, si je devais te donner un conseil, ça serait de prendre du recul par rapport à ta relation et de penser à toi en premier lieu, comme le fait peut-être déjà ton ami. Puis, si tu décides de poursuivre dans cette relation, tu devras adopter des comportements d’aidant, comme lui devrait faire plus d’efforts de son côté. Mais avant toute chose parle lui, dis-lui calmement et sans mauvaise attention que tu as besoin qu’il t’accorde une demi-journée pour pouvoir faire le point sur votre relation, surtout exprimer ce que toi tu ressens vis-à-vis de cela. Plus tu parleras de toi (et non de lui), de ton ressenti, de ton bonheur, de tes craintes et de tes angoisses, il se rendra peut-être compte qu’il n’est pas le seul à souffrir en ce moment et peut-être (espérons-le) qu’il s’ouvrira.

Quoiqu’il arrive, la décision vous apparient ^^.


Romangel
Homme de 32 ans
Vénus

Ce que j'ai lu de ton histoire fait écho à la mienne.

Tu n'es pas le seul et moi j'ai fini par craquer... même si je me sens responsable de cette sépration.

J'étais avec un homme qui plaisait beaucoup. Charmant, intelligent et aisé, autant te dire que les minets (cent fois plus beau que moi) du coin étaient à fond. Dans son taf beaucoup de gays donc, même sans grindr, (qu'il avait toujours en apllicationn d'ailleurs), il parlait beaucoup le soir par sms ou autre avec des mecs. Il m'en parlait et moi je lui disais que je ne comprenais pas pourquoi il préférait passer du temps avec discuter avec du virtuel qu'avec moi. Il avait besoin de temps pour décompresser et moi dans tout ça je le faisais chier à lui poser toutes ces questions.

Alors quand moi je partais pour le travail, j'avais le droit à "Tiens, tu vas te taper tous les mecs de Paris..." ou "Grenoble n'a qu'à bien se tenir, tu va les..... jusqu'à la moelle". Bref, cela me rendait fou car je ne suis pas aisni (même si je me rends compte que je suis bien bête d'être ainsi finalement).

Puis un jour, avec des amis, j'entends une notification Grindr sur son téléphone. J'ai du mettre deux semaines à pouvoir en parler à un ami qui de suite a regardé avec son compte. J'ai fouillé son téléphone et j'ai lu ses conversations :

  • avec un gars qui lui avait envoyé des photo hot, il lui disait être seul (cela faisait deux mois que l'on était ensemble)

  • avec un ex qui lui proposait un plan cul rapide dans le week-end, il lui indiquait d'attendre une semaine (semaine ou je serai absent) alors qu'à moi il m'avait dit l'envoyer bouler

Devant partir huit jours pour le travail, un ami m'informe que mon mec est connecté entre deux à trois fois par jour sur l'application.

Quand je rentre, je me prends une réflexion du fait de mon absence et de l'égoïste que je peux lui faire subir. Amer, je monte dans la chambre. Pas un câlin, pas un baiser, rien... le lendemain, je me prends ces doléances suite à mon absence et à mon attitute trop personnelle puis il part travailler. En jetant, mon petit déjeuner (que je n'ai pas mangé), je vais vider ma valise pour faire une machine. ET en prenant ses affaires pour faire un combo jeans, je tombe sur un préservatif embalé et un morceau d'autre dans une de ses poches.

En une seconde, j'ai eu envie de crier, vomir et me tuer.

J'ai pris toutes mes affaires et j'ai fui. J'ai éteins mon téléphone et j'ai passé la soirée chez une amie.

Nous nous sommes revus le lendemain matin car il est venu chez moi sonner pendant trente minutes. Me menaçant de révéler à mon entourage mon homosexualité, d'en parler à mon milieu professionnel.

Bref... aujourd'hui cela fait plus d'un mois que je l'ai quitté et je crois que je l'aime toujours, que je souffre toujours et que je me sens coupable. Coupable de ne pas avoir été moins égoïste pour qu'il se sente mieux avec moi, plus aimant pour qu'il se sente désiré, meilleur au lit pour qu'il n'ait pas besoin de se combler ailleurs.

Et je sais au fond que c'est un connard... qu'il m'a menti (car il a toujours nié être allé sur Grindr)...

Alors je te dirai que je ne sais quoi te conseiller.

Aujorud'hui je suis triste d'être seul sans celui que j'aime mais avec du recul je te dirai de le quitter car tu mérites quelqu'un qui t'aime et qui te le fasse savoir au point d'oublier les autres...

/désolé de m'être épenché mais j'en avais besoin je crois et ton sujet m'a touché/



Anonyme

Merci Eben07 pour ta réponse,

Oui je crois qu'involontairement je l'ai stressé et qu'il n'arrive plus à le supporter. Le fait est que, quand quelque chose ne va pas, je suis du genre à vouloir en parler pour crever l'abcès et régler la situation mais lui, c'est tout l'inverse, il fuit ce genre de discussion et préfère y mettre un terme et je déteste ça, alors je m'emporte et je deviens un peu agressif. Je sais que je dois changer ça, mais j'ai besoin qu'il accepte de faire face aux problèmes quand il y en a.

Je lui ai demandé de m'accorder une demi journée pour qu'on en parle rapidement parce que je vie très mal cette situation, mais il repousse systématiquement. il doit prendre rendez vous à la préfecture où j'habite et il sera donc pas loin mais je ne sais pas encore quand exactement. je crois qu'il attend la rentrée.



Anonyme

merci Romangel pour ton retour d'expérience.

je me suis reconnu dans beaucoup de ce que tu dis.

Je suis désolé pour toi que tu aies découvert la vérité de cette façon. Dans mon entourage, des amis mon proposés d'aller vérifier sur grindr s'il faisait vraiment ce qu'il me dit, j'ai refusé parce que je ne voulais pas découvrir quelque chose qui pourrait me faire souffrir, et puis je ne suis pas comme ça, je voulais absolument lui faire confiance.

Et je comprends ta culpabilité, parce que je n'arrive pas à m'empêcher de croire que c'est de ma faute s'il est toujours sur grindr, que je ne le satisfais pas vraiment et que je l'aurais bien mérité s'il me trompe.


Romangel
Homme de 32 ans
Vénus

On est donc pareil..

Mais mon entourage me dit que je me trompe et que le problème ne vient pas de moi mais de lui.

Sauf que j'ai du mal à l'accepter.

Souffrons-nous d'un syndrome quelconque ou nous n'avons peut être pas assez cofniance en nous ou bien nous ne nous respectons pas assez...

J'ai voulu lui faire confiance jusqu'à la fin... jusqu'au déclencheur mais même si je souffre, je ne retournerai pas avec lui.

Je pense mériter mieux même si je souffre toujours et que je me sens reposnable.


Skyquiver
Homme de 30 ans
Près de Nice

9 remerciements

Bienvenue dans le monde pas si gai des gays !


Romangel
Homme de 32 ans
Vénus

C'est pareil chez les hétéros mdr


Eben07
Homme de 20 ans
Viry-Châtillon

Citation de Anonyme #281319

Anonyme, tu as fait le plus gros du travail, tu n'as rien à faire de plus pour lui. S'il ne veut pas se montrer coopératif, il n'y a malheureusement peu d'espoir que les choses s'améliorent entre vous deux...

Sinon a-t-il toujours eu ce genre de comportement face à toi ou est-ce dû au contexte actuel ?

Je veux dire par là que s'il a toujours été fuyant, il y a des chances qu'il garde ses mauvaises habitudes avec toi à l'avenir... Faudrait y songer.

Je rejoins le témoignage de Romaingel, ce n'est jamais bon signe de savoir que son partenaire se connecte sur Grindr (à part les couples ou autres configurations amoureuses qui n'ont rien à se cacher). Admettons que ses intentions soient "innocentes" malgré cela, il sera constamment exposé à la tentation des plans ou autres. Certains utilisateurs se fichent que le mec soit en couple ou pas, tant qu’ils peuvent le chauffer pour avoir ce qu’ils souhaitent, tous les coups sont permis ^^.

Je vois bien que Grindr est un problème pour toi et tu pourrais lui en parler calmement et encore une fois exprimer ton ressenti vis-à-vis de ça sans pour autant lui coller un procès. Parler à la première personne et de soi, est le meilleur moyen de se faire entendre lors de situations de crises ^^.

Si ça ne tenait qu’à moi, je rejoindrais Romaingel, j’aurais quitté ton mec, car la situation est complexe et elle le devient de plus en plus quand l’autre fait l’autruche. De plus, vous semblez jeunes et est-ce que vous aurez assez de maturité, de patience et de compréhension pour régler ce problème ? Quitter n'a rien de lâche, au contraire c'est admettre qu'on a des limites et qu'on ne plus aller au-delà de ces limites.

Au moins, tu aurais été fixé si effectivement tu avais joué les détectives. Peut-être que tu ne veux pas t’abaisser à ça, mais entre continuer à souffrir en ne sachant rien du tout et faire la paix avec moi-même, il n’y pas photos (toujours selon moi). La dignité ne pansera pas tes blessures :/.



Anonyme

Il a toujours été un peu distant, mais ça allait au début, je le supportais facilement parce qu'il habitait à 600m de chez moi et en plus c'était pas à ce point.

En revanche, depuis qu'il est à Paris c'est vraiment plus compliqué, je n'ai pas forcément été très compréhensif, il travaille beaucoup et est très stressé, mais là si je fais pas le premier pas il peut passer des jours sans me parler. Il n'était pas si fuyant, il n'a jamais aimé parler des choses qui dérangent, mais au début il faisait l'effort alors que maintenant plus du tout.

Oui j'ai conscience que de quitter quelqu'un n'a rien de lâche, mais je voudrais mettre les choses au point avec lui avant de prendre une décision. Très honnêtement, je ne sais pas ce que je veux faire actuellement, je n'ai pas envie de laisser tomber pour la moindre difficulté, mais j'ai peur qu'en insistant ça puisse être encore plus douloureux plus tard :(

En tout cas, je l'ai eu au téléphone aujourd'hui, c'était très bizarre, notre échange était vraiment très froid, et il essayait de faire comme-ci de rien n'était, il n'a pas voulu me donner de réponse pour ce week-end...


Hypentropie
Homme de 29 ans
Montrouge

2 remerciements

Citation de Anonyme #281349

je voudrais mettre les choses au point avec lui avant de prendre une décision.

C'est tout à ton honneur et si c'est possible, c'est une bonne chose. Mais as-tu envisagé que ça puisse ne jamais avoir lieu ? Combien de temps penses-tu tenir si ton copain continue de faire comme si de rien n'était ? Si tu as été suffisemment clair de ton côté en lui disant comment tu te sens et à quelle point cette discussion est importante pour toi, que feras-tu s'il évite le sujet ? Tu ne peux pas forcer quelqu'un à la discussion, pas plus que tu ne peux forcer à boire un âne qui n'a pas soif. Je ne dis pas que c'est la situation, mais ça peut l'être, penses-y.

Je te conseille de te donner une date, de l'ordre de deux semaines, pour ta santé mentale. Si malgré tes demandes, cette mise au point n'a pas pu avoir lieu à cette date, tu pourras sereinement te dire « j'ai fait tout ce que je pouvais » et prendre ta décision.

En attendant, je pense que ça ne sert à rien d'enfoncer le clou pour ce weekend. Ton copain semble avoir pris une décision là-dessus. Laisse la semaine suivante arriver et essaie de négocier un moment pour discuter. Peut-être que vous ne pouvez vous voir que les weekends, auquel cas le « je t'ai donné ce weekend, tu me donnes celui-là » est un marché convenable. À nouveau, dis-lui à quel point cette discussion est importante pour toi. Tu n'es pas obligé de parler de la date (il pourrait prendre ça pour un ultimatum et se braquer). Du coup, profite de ce weekend pour penser à autre chose. Il fait beau, donc tu peux sortir faire des balades. Sinon, il y a plein de jeux vidéos et d'anime qui valent le détour.

Si tu n'arrives pas à penser à autre chose, je te conseille d'écrire ce que tu souhaites lui dire. Non pas pour le lui faire lire, mais pour mettre tout en ordre dans ta tête (même si je pense que tu as déjà dû faire cet effort pour poster sur le forum). Et je te conseille aussi de réfléchir à cette question : est-ce qu'un amoureux qui te laisse en plein désarroi quand tu as besoin de réconfort est vraiment la personne qu'il te faut ?


Romangel
Homme de 32 ans
Vénus

Fais selon ce que tu ressens!

Tu as en toi la réponse.



Anonyme

Si nous n'avons pas réussi à avoir une discussion d'ici la fin du mois, je pense que je vais laisser tomber. Je pense avoir été assez clair, il sait dans queo état je suis, je lui ai fait comprendre que je pouvais pas attendre trop longtemps, s'il ne peut pas faire cet effort il ne pourra pas en faire d'autres et je vois plus de raisons d'en faire.

oui ce weekend je vais faire une partie de Jdr ca va me changer les idées


Eben07
Homme de 20 ans
Viry-Châtillon

Je n'aurais pas dis mieux



Rejoindre BeTolerant