Rejoindre BeTolerant

Forums LGBT+
Forum Lesbien
Déprime ! Pourquoi ? avons nous le choix ...

Déprime ! Pourquoi ? avons nous le choix ...

Francois69
Homme de 50 ans
Arnas

Alors que choisir...

Lorsque l’on a une déprime, lorsque le monde nous paraît hermétique à nos problèmes, lorsque l’on se pose des questions sur le devenir, un bon moyen peu nous venir en aide.

Ce moyen peut être la parole, l’écriture, le sport ou l’amour que l’on porte à un animal, à des personnes.

Pour ma part j’ai choisi de m’occuper des abeilles et devant la réussite de ce choix, j’en fit profiter d’autres personnes en déprime en transmettant gratuitement mon savoir sur l’apiculture.

Ces personnes sont restées de bons amis, ies...

francois.


Romangel
Homme de 32 ans
Var

La solitude est amie de la dépression.

Demander à son cerveau de porter attention à de saines occupations est un bon remède à la dépression.

Être entouré et être occupé, ça évite de réfléchir à sa condition.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Citation de francois69 #280581

Super ce que tu fais ! :)

Pour ma part ça a été quelques youtubeurs qui m'ont aidée. Elle tout particulièrement:

https://www.youtube.com/watch?v=vySA0M4CktU&t=21s


Sonrisa02
Femme de 28 ans
47200

tres bonne solution...

Des passions,loisirs qui ont pu etre laissé au fil du temps sont importantes...

Etre entouré de personnes bienveillantes et souriantes :)


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Citation de sonrisa02 #280596

Oui !

Conscience + Amour = Bonheur

Apprendre à s'aimer

S'écouter

Être authentique à soi-même - Savoir ce qu'on veut ce qu'on ne veut pas - Savoir dire oui et dire non

Se développer - Analyses - Culture - Talents - Physiquement...

Agir - Ne pas être uniquement spectateur de sa vie mais aussi acteur.

Bien s'entourer - Se libérer de tout ce qui est toxique - Négatif ou inutile

Être utile

Partager - Savoir donner et savoir recevoir...


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Citation de Hayyah #280598

C'est tout à fait vrai...

Citation de francois69 #280581

""Lorsque l’on a une déprime, lorsque le monde nous paraît hermétique à nos problèmes""

Déjà rien que le fait de ne plus être hermétique à ses problèmes, est déjà un pas en avant...donc s'écouter est la première étape


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Citation de Iloee #280606

... et comment on franchit le pas ?

j'ai des amis, de la famille, des connaissances, des passions... pourtant rien ne m'attire. J'ai plus le goût. je passe mes journée enfermées, il y a un magnifique soleil, le temps est doux et pourtant je le regarde a travers ma fenêtre, quand les volets sont ouverts....

j'ai juste envie que tout s'arrête, ne plus penser, ne plus rien ressentir... arreter de reflechir.

J'ai rien a cacher, pensant que je efaisait une bonne déprime je me suis dis"allé, pourquoi ne pas voir psy?"... puis 2, puis 3.... je suis toujours au même point sans savoir ce que j'ai... juste une déprime perpétuelle...


Sonrisa02
Femme de 28 ans
47200

Il faut aussi trouver le ou la bonne (psy) .Comme dans la vie,ça ne passe pas avec tout le monde. Les sceances doivent etre des discussions naturelles,que tu te sente en confiance et à l aise.......

Je ne sais pas quels sont tes ressenties donc pas simple d essayé de t aider.Mais ne perd pas espoir


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Citation de Paradoxe #280715

Donne toi les moyens d'avoir un déclic.

Il faut que tu veuilles s'en sortir, que tu comprennes que personne ne peut le faire à ta place, que c'est un tout petit pas à faire et qu'après ça, c'est une renaissance.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Citation de Paradoxe #280715

... et comment on franchit le pas ?

j'ai des amis, de la famille, des connaissances, des passions... pourtant rien ne m'attire. J'ai plus le goût. je passe mes journée enfermées, il y a un magnifique soleil, le temps est doux et pourtant je le regarde a travers ma fenêtre, quand les volets sont ouverts....

j'ai juste envie que tout s'arrête, ne plus penser, ne plus rien ressentir... arreter de reflechir.

Si tu as ces signes là, c'est bien parce que quelque chose de profond est occulté, et que tu ne franchis pas...une décision que tu ne prends pas, un problème enfoui et refoulé...je ne sais pas, je n'ai ni lu ton histoire, ni ne sais les épreuves que tu as eu à traverser.

Des fois juste accepter de souffrir, c'est ensuite pouvoir se donner les moyens de comprendre les causes de ses souffrances, et de se responsabiliser quant à les trainer avec soi dans son présent. C'est se prendre par la main et en main comme le dit : Citation de Hayyah #280728


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

c´est un peu ce sue je fais deja. y a juste a attendre que ca passe... jusqu´a la prochaine fois. mais c´est epuisant


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Citation de Iloee #280749

Je pense que c'est "une accumulation de problèmes" qui engendre la dépression, ou "une vision large du monde qui capte trop de négatif et n'arrive pas à rééquilibrer la balance avec le positif" et le fait de ne pas savoir lâcher prise sur ce qui n'est pas en notre pouvoir (très grave).

Ou, tout en même temps.

Je suis passée par cette phase, "tout m'est tombé dessus": un déménagement, des amis que je perds, des décès ensuite, des problèmes familiaux, le stresse des études, le stresse de ne pas arriver à me projeter avant l'obtention du BAC, etc, etc.

Comment je m'en suis sortie ? En lâchant prise sur ce qui ne m'appartient pas: les problèmes extérieurs, lorsque je ne peux pas agir dessus (hors de portée), JE LACHE. Ensuite, j'ai décidé de me recentrer sur ma petite personne puisque "c'était la merde partout ailleurs"...

J'ai donc j'ai décidé de devenir "la meilleure version de moi même" et c'est suite à ça que j'ai retrouvé le gout de la vie. J'ai tout changé chez moi, en essayant de tout perfectionner. J'ai aussi changé ma façon de voir le monde... à mes yeux il n'y a pas de fatalité, nous devons juste "faire de notre mieux".

A partir du moment ou on est sur le bon chemin et qu'on fait tout ce qu'on peut sur un maximum de plans (personnalité, famille, travail, talents, passions, culture, développement physique, tout !), on ne peut qu'être heureux. Tout simplement parce qu'au bout d'un moment vous êtes forcés d'avoir de l'estime de vous même.

Entre quelqu'un qui n'a rien développé et quelqu'un qui a développé plein de facettes, il est clair qu'il y en a un dont tout le monde se fout totalement: il est inutile, et l'autre, tout le monde s'inspire, l'encourage, l'apprécient. C'est en se respectant et en retrouvant son chemin qu'on peut avancer. C'est comme ça qu'on s'aime soi et qu'on se fait aussi apprécier des autres.

Même si notre amour propre est censé suffire, on va pas se mentir : rare son les gens qui n'ont besoin d'aucun amour extérieur. Donc voilà, je ne vous dis pas d'essayer de plaire, mais de VOUS plaire, la suite est NATURELLE et LOGIQUE et INEVITABLE, quand on incarne ce qu'on est à 90-100%, là on rayonne et on attire tout type de personnes, tout type d'événement, etc, et c'est enrichissant, donc on ne peut que découvrir plein de choses, devenir de plus en plus cultivé, de plus en plus intelligent (car l'intelligence vient de l'analyse et plus ya a analyser plus on devient fin d'esprit non ?) BREF tout s'enchaine et c'est une véritable libération. C'est ça la vie. Accepter ce qu'on est et faire en sorte d'être au top du top sur un maximum de plans, avancer et aller le plus loin possible.

Le but ets d'être sur le bon chemin. Demandez vous si ce que vous faite dans la vie raisonne en vous comme "très positif et agréable", si ça n'est pas le cas, c'est qu'il y a quelque chose à changer. Le travail est dsuper important, il faut qu'il soit le reflet de votre personnalité... ensuite, l'entourage, demandez vous: est-ce que je suis bien entourée, qu'est-ce que je mérite ? Puis faites le tour des questions avec tous les éléments de votre vie et "purifiez la", éliminez tout ce qui vous déplait pour remplacer ces éléments par du positif.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

dis donc hayya ? ca serais pas un joli c/c d´article ca mon p´tit chat ? ^^

En effet il y a pas pal de facteurs ahgravant en ce moment, ça n´aide pas.

merci pour vos réponses. Déja première chose à faire, respirer.

je reprend le travail aujourd?hui (je suis educateur) apres avoir pris quelques jours... j?ai la boule au ventre. j?aime vraiment ce que je fais mais je suis pas sûre que j´arrive a continuer longtemps comme ca.

comme m´a dis quelqu´un : comment aider les autres quand on arrive pas a aller bien soi même...


GrillePain
Femme de 26 ans
Toulouse

La question du développement personnel me questionne assez #questionception

Ce que je trouve bien dans le DP, c'est que ça montre que certaines qualités (savoir s'entourer, devenir plus à l'aise socialement, s'organiser etc) ne sont pas innées, et si on n'a pas pu les développer pendant notre éducation, c'est pas trop tard, y'a des astuces pour ça, de la ressource, etc.. de savoir qu'on peut travailler dessus à tout âge et que c'est pas "ridicule" ou "évident" de chercher à savoir comment mieux être ou faire quelques chose (genre, se faire des amis). Que SI des éléments de ta personnalité te semblent limiter trop ta vie, tu peux agir dessus.

Ce que je trouve moins bien, c'est que ça sous-entends qu'avec un peu de volonté tout est faisable (ce qui est faux, ou en tout cas pas toujours de façon directe), qu'on est 90% responsable de ses réussites et donc aussi de ses échecs, en oubliant qu'on a pas tous le même temps à s'accorder à soi-même, les mêmes prédisposition etc, bref ça peut devenir culpabilisant de se dire "j'ai progressé mais je pourrais encore être tellement mieux". ça peut frôler le perfectionisme, l'envie de faire de soi-même presque une oeuvre (sportivement, intellectuellement etc), pour que notre vie soit validée comme quelques chose de beau, de plus pur possible etc. ça peut rendre également plus exigeant envers les autres, d'espérer d'eux le même idéal.. bref des possibles désillusions.

Disons que le DP (enfin je préfère dire l'amélioration de certaines aptitudes) ça pourrait être la 2ème étape, après avoir vraiment écouté ses émotions (et le pourquoi), pour savoir ce qui gagnerait réellement à être amélioré, ou si ça se trouve, juste écouté et respecté (par exemple, quelqu'un d'introverti n'est pas obligé de devenir "plus sociable" pour aller mieux, mais qu'il n'en ait plus honte, et donc attirer les bonnes personnes quand même).

@paradoxe J'imagine que ton problème est complexe et qu'il y'a pas de conseil simple que je puisse donner, mais quand j'ai une boule au ventre ou truc du genre, j'écris absolument tout ce qui me traverse l'esprit sur quelques pages, sans me demander si c'est ridicule ou si j'me repète, mais au moins c'est écrit, je peux relire au calme, laisser décanter pour transformer ces émotions en quelques chose de plus rationnalisable : ce qui me fait peur, ce qui ne m'a pas l'air assez bien, d'où ça vient, à quel point le manque d'estime peut biaiser mon jugement etc. Pas de censure à base de "de quoi je me plains" "y'a pire" etc, personne pour juger la façon dont tu perçois ta réalité en ce moment même, ça peut être libérateur.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Citation de Hayyah #280797

Je ne crois pas qu'être et d'essayer d'être au top du top sur tous les plans, soit en soi une bonne chose...cela renvoit à l'idée de possibilité et de croyance d'une perfection illusoire sur le plan humain...car quand sommes-nous parfaits ? Dans quelle mesure nos émotions, nos ressentis et nos pensées peuvent l'être ? Qui peut voir/décider que nos actes le sont ?

C'était dans un film sans plus savoir lequel "parfois la perfection se trouve juste dans les intentions..." mais justement cela s'arrête là, il n'y a pas de perfection, essayer d'être tout le temps et dans tous les domaines (plans) meilleur que soi-même, c'est ce couper de la vie, juste pour assoir la vision que nous sommes de plus en plus "meilleur" et c'est juste une vision égotique avec soi-même. Se pousser à se dépasser, pour enclencher un élan vers le positif, dans quelque soit le domaine est une bonne chose, car il n'y a pas d'autres buts que de dépasser une sclérose de l'être dans une spirale de négativité et d'inertie.

Cependant lorsque tu dis Hayyah que "partir du moment ou on est sur le bon chemin et qu'on fait tout ce qu'on peut sur un maximum de plans (personnalité, famille, travail, talents, passions, culture, développement physique, tout !), on ne peut qu'être heureux. Tout simplement parce qu'au bout d'un moment vous êtes forcés d'avoir de l'estime de vous même." je crois justement à la position inverse, tout en origine en soi, c'est en fonction de ce que l'on dépasse en soi, que l'on commence à construire en dehors et donc sur les autres plans...ne pas se comprendre, et essayer de faire au mieux sans se réaliser, est juste une illusion et une façade sociale/familiale/professionnelle/personnelle...et j'en passe car tout ce que l'on s'attarde à faire c'est travailler en dehors de soi, et que toutes nos actions trouvent leurs racines en soi et dans notre Être profond. Ces actions sont en accord avec nos pensées et inconsciences..or l'inconscient provoque un état naturel et des conditions de vie que l'on ne comprend pas forcément dans son réel...voilà pourquoi le travail primordial ou principal doit se faire en soi, et il en découle dans les autres domaines de façon naturelle et évidente.

Citation de Paradoxe #280800

Quand à cette citation, elle est juste encore une fois pour ce que je viens d'évoquer, plus haut...nous sommes à l'Origine, et notre source se trouve en nous-même...et c'est valable pour les realtions amoureuses et amicale ...Comment aimer et se faire aimer de façon véritable sans savoir s'aimer soi véritablement ?


Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

S'occuper de nos gentilles abeilles c'est de moins en moins être éleveur et de plus en plus urgentiste. Car les pauvres sont de plus en plus attaquées par de méchantes concurrentes venues du bout du monde, infectées par des germes ou empoisonnées par les traitements chimiques, n'ont plus rien de bon à butiner ou réduites en esclavages pour polléniser les arbres fruitiers industriels, quand elles ne sont pas volées par des éleveurs concurrents. Ce n'est plus de l'élevage c'est de la réanimation, en tout cas chez nous. Personnellement je les ai abandonnées à leur triste sort que beaucoup d'espèces partagent, je prie pour qu'elles se réincarnent en humains mdr.

Mais tu as raison, faire le bien pour le vivant dans ce monde de brutes et le partager avec les autres membres de notre espèce, rend plus heureux.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

je penses aussi que la solution est en nous. Mais fait trouver le bon chemin et en avoir la force. Je suis pleinement conscient que je dois pas continuer comme ca si on ca ne peux que s'aggraver. Après comme j'ai dis, c'est reculer pour mieux sauter dans mon cas, sans mauvais jeu de mots. Juste que je vais aller mizux pour un moment. mais ca reviendra tot ou tard. Ca a toujours été.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Citation de Iloee #280816

Tu penses bien ce que tu veux, après pour moi la perfection est dans l'authenticité de chacun. Je suis désolée mais pour moi il y a des personnes parfaites, simplement, elles sont rares. Après pour moi la perfection s'inscrit chez les personnes qui sont authentiques et sur le bon chemin (évolution), car elles sont inachevées (chemin de vie). Pour l'idée de "perfection aboutie" il s'agirait là d'incarner la sagesse, au maxium, faire tout ce qu'on peut, mais je ne parlais pas de cette perfection qui est inateignable/irréaliste. Réfléchis peut être sur le fait d'être authentique. Pas authentique dans le sens "une brute" mais justement, quelqu'un qui a transmuté le plomb en or, toute sa vie, et qui a atteint un certain état de conscience et qui incarne une grande intelligence par le biais de ses actions/pensée/recul sur le monde. "Un sage". Ca existe, ça. Ca n'est pas une forme de perfection ?

La perfection se trouve dans les intention : Pas pour moi, totalement biaisé comme vision des choses (à mes yeux). Il faut que ce qui en résulte suivre la ligne de l'intention, sinon c'est un échec. (dans ma façon de voir les choses évidemment...). Exemple : "J'aime les animaux je sais bien qu'il faudrait pas que j'en mange, logique, MAIS j'en mange..." C'est complètement stupide et ridicule. En fait il y a le travail intérieur et le travail objectif. C'est comme si on disait "Ben j'aime ma femme je suis fidèle" et qu'elle a envie de libertinage, ça n'a aucun sens encore une fois...

Sujet + Cible (interaction)+ ce qui résulte de l'intention=l'action. Si de A à Z il y a amour et respect, c'est bon, sinon, non. C'est ça pour moi la perfection. C'est un contrat (lorsqu'il ne s'agit pas que de SOI).

" essayer d'être tout le temps et dans tous les domaines (plans) meilleur que soi-même, c'est ce couper de la vie, juste pour assoir la vision que nous sommes de plus en plus "meilleur" et c'est juste une vision égotique avec soi-même. "

Alors là tu es à l'opposé de ce que je pense. Mais à l'opposé, tu pouvais pas faire plus opposé. Pour moi c'est l'inverse, alors déjà si tu ne prends qu'un bout de ce que je dis, ça n'a plus de sens: j'ai dis qu'il fallait se reconnecter à "Qui on est" (développement intérieur intense), et qu'avec ça on se développe intérieurement mais aussi extérieurement (talents visibles etc..),  parce que c'est jsute la suite logique.

Une vision égotique ? Alors là... (je suis outrée), c'est l'opposé encore une fois, de ce que j'ai essayé de dire et de ce que je pense etc, pour moi quelqu'un d'abouti ou presque abouti, à conscience que nous formons UN et a aussi compris la base: nous ne pouvons nous changer que nous même et c'est le but de la vie, de cette manière on incarne l'exemple et on émane du positif (ou du négatif, au choix), et on INSPIRE les autres, mais ça s'arrête là. Puis qui te dit que ces talents etc sont à "exposer" ? (si tu vois ça comme ça au lieu d'un partage).

Donc non ya rien d'égotique, je pense que tu as trop lu de trucs sur l'égo, tout le monde le diabolise mais faut arrêter avec ça quoi, on est un INDIVIDU, donc oui on a un EGO et c'est NORMAL, étant donné que nous sommes là pour vivres NOS EXPERIENCES, sans égo on ne peut paaaaaaaaaaaaaas donc il faut s'écouter, se comprendre, se respecter, se VOIR, et arrêter tjrs de vouloir se fondre dans la masse ou que sais-je. C'est grave encore une fois de diaboliser l'égo (individualité), et l'estime de soi (confiance qui permet d'agir et d'aller le plus loin possible), c'est le New Age qui détruit l'égo, parce qu'ils savent parfaitement comme rendre les gens manipulables et comment les détruire ! C'est exactement comme les textes de l'OMS (" standarts sur l'éducation sexuelle chez l'enfant) qui prônent la protection de l'enfant/la liberté, alors qu'il s'agit de textes qui défendent les pédophiles!  C'est tellement facile de prendre les étiquettes "bonnes valeurs" et de cacher quelque chose d'hyper malsain derrière. C'est ça la perversion= le fait de réorienter quelque chose vers autre chose. Donc tout ce qu iest neutralité, égo, etc, attention ...

L'égo (individualité/conscience de soi et estime de soi) FAIT PARTIE DE NOUS et c'est un OUTIL !!!!

Et non ça ne nous coupe pas de la vie, au contraire, car on apprend à développer de l'empathie et donc une intelligence plus subtile que le mental et ensuite on fini par devenir médium (après un long chemin d'évolution.). C'est comme ça que ça se passe (je crois). D'ailleurs pourquoi dit-on "religion" ? Religion=relier. A la base, la religion était l'explication du monde, de manière OBJECTIVE, et pour que les gens qui cherchent, comprennent énormément de choses. Les "médiums" comprennent les textes religieux, les autres, difficilement, car ce qui est inscrit dans le vécu, l'est et que c'es tcomme ça, certaines personnes ont accès à la vision objective du monde (les grandes lignes seulement), d'autre pas, parce que c'est pas leur but ils ont d'autres choses à faire... donc non. 

J'utilisais le mot "meilleur" car on sait tous ce qui est bon ou mauvais, ça va de soi. On sait tous que tuer c'est mal non ? Si tu vois quelqu'un se faire torturer ou tuer, tu ne vas pas rester stoïc et tout humain avec un cerveau normalement constitué serait sous le choc, et c'est UNIVERSEL sauf pour les carnivores puisque ça fait partie de LEUR NATURE (et de la nature) et donc ils ont RAISON puisqu'ils sont en alignement avec eux-même et servent un pôle (négatif/destruction), puis c'est logique puisque le but est qu'ils rééquilibrent le tout et qu'ils sont PRIMITIFS et DANS LA SURVIE.

J'avais déjà parlé du fait qu'il fallait "se retrouver" avant de développer le reste. Toute la fin du texte je l'avais déjà exprimée ^^ je suis donc du même avis sur cet aspect là.

Merci beaucoup d'avoir partagé ton avis en tous cas !

;p


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Oui c'est vrai je pense bien ce que je veux, comme chacun d'entre nous...ça n"empêche pas de communiquer bien au contraire..

Tu emploies des mots précis avec des références et des connotations précises en lien aves tes expériences, tes lectures ..donc lorsque tu parlais de "perfection" ici, tu n'avais certes pas évoqué le lien avec l'authenticité sinon je n'aurai même pas choisi de reprendre ces termes et d'y ajouter les nuances et les précisions qui me semblaient plus justes. Donc lorsque tu exprimes ceci à la place après pour moi la perfection est dans l'authenticité de chacun."

là je ne puis qu'appuyer cela comme vrai avec ce que je crois et percois ou ai perçu.

"il y a des personnes parfaites, simplement, elles sont rares"

Certes donc là tu parles de personnes authentiques ?

Donc tu emploies des mots que forcément on interprète, je ne puis accorder de légitimité à ce que tu remplaces d'authentique par Perfection si je ne suis pas devin des mots que tu emploies pour d'autres...donc mes mots oui étaient légitimes.

"Pas authentique dans le sens "une brute"

L'authenticité pour moi est simplement une cohérence entre être et paraître, dans le sens il n'y a que peu ou pas de différence entre ces deux faits, le paraître devient être et inversement. Donc même une personne "sans valeurs de bien" (si tenté que cela existe), peut être authentique à partir du moment il n'y a pas de faussetés, juste qu'elle est vraie dans ses défauts et qualités, en clair qu'elle est sincère avec elle-même et autrui.

""Un sage". Ca existe, ça. Ca n'est pas une forme de perfection ?"

Cette sagesse dont tu parles est simplement une vision de ce qui est, cette vision est individuelle, et relative, parce que la perfection, elle est de l'ordre de l'absolu...en ce sens seul un être sans défauts et parfait dans ses actes, pensées peut être qualifié de "parfait"...le sage est simplement sur un chemin qui apprends de ses désillusions, détruit ses illusions, combat ses propres défaillances, et tolère celle des autres, comprend et dans la compassion accompagne les êtres qui sont encore dans les dérives illusoires/égotiques (encore une fois !). Il continue encore un chemin d'expériences et de partage, il est (si tu préfères) sur un chemin qui mène à la perfection, à un idéal.

Donc non pour moi ce n'est pas une forme de perfection, c'est une forme de purification de l'être ou des couches +/- superficielles de l'être, c'est une voie de purification, non une forme de perfection.

"La perfection se trouve dans les intention : Pas pour moi, totalement biaisé comme vision des choses (à mes yeux)"

C'est normal que ça te paraissent biaisé, puisque l'on ne s'entend pas sur le mot basique "perfection"

"Sujet + Cible (interaction)+ ce qui résulte de l'intention=l'action. Si de A à Z il y a amour et respect, c'est bon, sinon, non. C'est ça pour moi la perfection. C'est un contrat (lorsqu'il ne s'agit pas que de SOI)."

Justement voilà pourquoi je précise que "la perfection" est juste dans les intentions (en faisant référence à ce film (inconnu)) car tu continues d'employer ce terme de perfection pour autre chose ! L'action comme tu le précises ici, n'est pas le seul résultat de l'intention, donc puisque il y a surtout sujet (qui est complexe et doué d'une multitudes de contradictions personelles) donc la perfection des actes n'existe pas...un sage tend à cela, mais il tend sans être parfait !

Ensuite oui c'est "ça pour Toi la perfection"

La phrase déroulante que tu as placé, est de mon point juste, j'ai encore une fois exprimé cette idée, en replacant l'être au coeur des actes et non l'inverse...l'estime de soi, le respect l'amour découle des expériences révélatrices (positives/négatives/évolutives) de l'être, car elle lui permet de s'apprendre, et de se découvrir...c'est la découverte/connaissance véritable de soi qui fait que l'estime, le respect, l'amour et la responsabilité de sa vie deviennent de conditions même de vie et donc d'évidence de choix de vie qui en découle naturellement...quelqu'un qui place l'action dans le but simple d'être/ de se sentir meilleur/le meilleur travaille dans et pour l'égo !

L'égo :

Premièrement non je n'ai pas lu plus de trucs que cela sur l'égo, juste que je fais une différence entre l'être véritable et l'égo qui n'est qu'une image déviée et un reflet pollué par des volontés narcissiques, de se faire valoir et reconnaître pour un ensemble d'actes et de comportement faux et illusoires (dans le sens où la connaissance de soi est en grande partie occultée par cette image de soi !).

Donc je ne diabolise rien, je comprends qu'il existe des comportements authentiques en lien avec son soi profond c'est à dire Être (doué d'amour et de respect pour lui-même et les autres) et un comportement égotique qui ne s'attache qu'à prolonger des illusions du Paraître dans le but de se satisfaire et de se complaire !

L'égo n'est pas une "(individualité/conscience de soi et estime de soi) FAIT PARTIE DE NOUS et c'est un OUTIL !!" C'est une image, un reflet, une conscience superficielle de l'être..il s'agit du paraître dans une vie et des comportements d'illusions, et c'est un outil, une fois qu'il est impacté (souffrances !) permettant à l'Être de se tourner vers autre chose que la reconnaissance extérieure, la volonté d'un attachement aux autres et les prisons induites par ces comportements (c'est autre chose que l'amour!)...ainsi l'être qui se croit perdu pour avoir perdu ces choses là se questionne et trouve en lui-même les fondements de Sa Véritable Existence...autrement dit l'éveil sprituel..l'égo a tant souffert qu'il n'est plus en mesure de contenir la vérité re"nouvelle"/enfouie découverte, il est juste en partie fragilisé/brisé sans être mort...il meurt sur le chemin de sagesse...l'individu ("très" sage) travaille essentiellement avec et pour les autres, car le travail sur lui-même est pratiquement complet, dans le sens où l'égo n'empêche plus les réalisations profondes et d'amour avec les autres...il n'y a ni attachement, ni volontés, ni désir, ni rejet..il y a paix sérénité, compréhension, et accompagnement...le corps même devient un outil d'expression sprituel !

Et ça je ne le lis nulle part, c'est une compréhension évidente

Tout ce que je fais Hayah ici même, c'est replacer des choses, des expressions car les interprétations peuvent facilement être faussées, je suis même pas désolé d'ailleurs car lorsque on emploie des mots pour d'autres, et que certains lisent, ils peuvent en déduire des idées qui sont à l'opposé même de ce que tu voudrais exprimer...donc je suis heureux de pouvoir et exprimer mon point de vue et mes mots, car je les pense justes et justifiés.

Vise le pavé maintenant, pour des idées si claires en moi :p

Bonne journée (désolé pour les fautes, j'ai même la flemme de me relire)



Rejoindre BeTolerant