Rejoindre BeTolerant

Forums LGBTi
Amour et intimité
Naissance d'une relation, où donner de la tête ?

Naissance d'une relation, où donner de la tête ?


Anonyme
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Depuis peu, je vis un flirt très agréable avec un garçon.

Pour vous raconter brièvement, j'ai 20 ans, lui 28 ans ( petit hic au début, mais j'ai fini par enlever cette barrière ). Je l'ai rencontré dans un bar, un soir, où l'on a peu discuté. Mais ayant vu ses regards, et étant donné qu'il m'intéressait beaucoup, j'ai fini par installer une application où j'espérai le rencontrer ! Ce fut le cas, il se connecta le soir, et nous reprirent rapidement nos conversations ( tout se passe bien durant deux semaines, nous parlons peu car lui est peu bavard, mais bien, il n'arrête pas de me faire des compliments et de faire des "appels de phares" ). Je le revois donc deux semaines plus tard après mes vacances, dans ce même bar, et notre complicité grandit : discussions beaucoup plus longues, compliments, mains sur la cuisse, dans le dos, les longs regards, etc. Un rapprochement parfait ... Ou presque. Le problème est que je ne me sentais pas hyper à l'aise non plus, car j'avais des amis à moi et à lui, même ma soeur, qui étaient aussi présents.

Mon petit problème est que depuis, ça ne fait que deux jours certes, nos conversations reviennent doucement sur l'application, et donc nous reperdons un peu en intensité. J'essaye de lui faire comprendre que je voudrai le revoir rapidement dans un autre contexte ( la GayPride, au cinéma, par exemple ), mais lui décline ou même, ne répond pas. Je suis donc un peu bloqué car il est vraiment pas branché messages et ne répond que très peu à ce que je lui envoie ! A l'entendre, on croirait presque que rien ne presse, dans le sens où l'on se reverra lorsque le hasard fera que l'on sera au même endroit.

Les doutes arrivent très vite. Je me demande si notre différence d'âge le bloque, ou si c'est mon inexpérience sexuelle ? Je ne peux me résoudre à dire que je ne lui plais pas, et vice-versa, toutes les personnes présentes à cette soirée sont unanimes. Comment pourrais-je lui faire mieux comprendre que j'ai besoin d'être rassuré, ou du moins, que j'ai besoin de le revoir pour être conforté dans cette idée ? Je n'ai vraiment pas envie de passer à coté, il était le premier à me dire qu'il savait que ça pouvait fonctionner.

Merci de vos conseils, d'avance !


GrillePain
Femme de 25 ans
Toulouse

Alors oui certes, "rien ne presse", pour ce qui est de la relation en elle-même, par contre s'il ne se donne pas la possibilité de te revoir (les messages c'est bien pour entretenir un lien déjà existant, mais pas forcément le créer ou le faire évoluer... ou alors de façon très illusoire), tu ne peux pas avoir l'envie pour deux.

Ma façon de faire : tu tends une perche, il la saisit tant mieux, sinon tu propose clairement un rendez-vous à un moment précis (comme ça soit la date lui convient, soit il va t'en proposer une autre dans le cas où il peut pas mais qu'il est interessé). S'il décline et qu'il propose rien en retour (ou qu'il te dit "on se recapte" au lieu de "JE te tiens au jus"), tu risque de perdre ton temps.

Sinon le côté "ça se voit qu'il est interessé dans la vraie vie/les autres peuvent en témoigner", j'ai déjà eu ce cas de figure et.. en fait ça prouve rien x)

J'ai fini par conclure qu'il y'a juste des gens plus charmeurs et démonstratifs que d'autres, qui apprécient ça sur le moment voir même avec qui y'a complicité mais où ça leur suffit pour l'instant..

Bref tous les cas de figure restent possibles, mais je trouve qu'il vaut parfois mieux regarder ce que les gens font pour toi (comme le simple fait de proposer une occaz de vous voir, plutôt que compter sur le hasard d'une soirée), d'avantage que ce qu'ils disent ou montrent socialement en étant juste souriant ou tactile etc... ça fait durer les quiproquos moins longtemps, et ça évite aussi d'avoir des dissonances trop grandes du genre "si seulement il était cohérent avec ce qu'il dit" qui peuvent empêcher de se passer complètement à autre chose.


Fuong
Homme de 41 ans
Bordeaux

J'aurais tendance à croire que c'est au cas par cas. Jadis, j'étais de ceux qui pensaient que plus vite on rencontrait et mieux c'était pour éviter de laisser l'un et/ou l'autre gamberger, intellectualiser et se projeter plus ou moins maladroitement dans l'avenir sans réelle base rationnelle. Maintenant, je suis plutôt le contraire, j'ai pas envie d'être brusqué, certains ici s'y sont cassés les dents, je préfère établir une relation de confiance, quitte à ce que cette complicité s'établisse sur le plan virtuel, en prenant le temps nécessaire (ça a l'air de plutôt bien fonctionner... :3). Après, il faut que l'autre soit dans le même état d'esprit et s'il ne l'est pas, il faut être explicite pour qu'il ne se mette pas à gamberger et mal interpréter ce qu'il se dit ou pas entre vous.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Hello, je rajouterais à ce qui a été dit plus haut, que à être trop en demande, tu risques de ne pas laisser à l'autre le temps et l'opportunité de l'être, d'être dans le désir de toi. Et puis tu l'as contacté sur une appli, tu as changé le paradigme de la relation. Les applis gays c'est principalement pour du cul, et certes je ne le connais pas ton coco, mais il y est probablement pas pour boire le thé. Donc si tu essaies de créer une connexion avec lui par ce biais là, ça risque de rater. Tu peux y avoir accès plutôt par le biais de votre rencontre : in vivo.



Rejoindre BeTolerant