Rejoindre BeTolerant

Forums LGBTi
Forum Gay
Amitié, amour, ambiguïté, où donner de la tête ?

Amitié, amour, ambiguïté, où donner de la tête ?

Rosen
Homme de 34 ans
Lille

Bonjour,

Je viens à vous aujourd'hui pour avoir des réponses, où même simplement un peu d'aide.

Je suis homosexuel, je le sais depuis ma pré adolescence ou j'ai vécu une belle histoire d'amour, qui s'est malheureusement terminée tragiquement l'année de mes 18 ans. Notre homosexualité était assumé dans l'intimité, mais pas en public. Aujourd'hui, je suis encore très réfractaire à l'avouer ouvertement, et seul deux personnes me connaissent donc vraiment, ma meilleure amie et mon meilleur ami .

Je vais tenter de faire court, même si ça risque de ne pas trop marcher.

Voilà maintenant quelques années, j'ai rencontré Vincent sur un jeu en ligne. Nos premières intéractions n'ont pas été des plus constructives et il a fallu attendre l'année dernière avant d'organiser une rencontre entre ami de ce même jeu pour se voir. J'ai eu un coup de coeur pour Vincent. Son attitude dans la vraie vie en totale contradiction avec ce qu'il dégageait en jeu et en vocal m'a un peu chamboulé, et je suis tombé petit à petit amoureux de lui au fil de nos rencontres. Pour moi à cette époque, il était clairement hétéro, il ne me savait pas homo, et on déconnait avec quelques alusions bon enfant qui étaient biens prises de son côté comme du mien.

N'habitant pas à côté l'un de l'autre, nous étions quand même en contact journalié sur un outil vocal. Il m'a dit s'être mis en couple avec une collegue de boulot, avoir des problèmes relationnelles avec elle, et au détour d'une discussion, il m'a dit "Si t'étais une meuf ce serait plus simple" suivi d'un "Si j'étais gay j'aurais pas tous ces problèmes". J'avoue que sur ce moment, une petite lueur a jailli dans mes yeux, et me suis dit "Pourquoi pas imaginer quelque chose avec lui ?".

J'ai tenté de nombreuse fois de lui avouer mes sentiments pour lui, sans jamais vraiment y parvenir. Un jour alors qu'il était remonté pour voir ses parents dans le nord, il est passé diner à la maison avant de reprendre la route, au moment de se dire au revoir, plus que la bise, j'ai tenté de le prendre dans mes bras, juste par affection, il est resté planté droit comme un piqué, ce qui m'a un peu refroidi. On s'est tout de même fait la bise comme à notre habitude au moment où il montait dans la voiture.

Puis un soir, lors d'un méchant coup de déprime, il m'a avoué avoir menti sur sa copine, qu'elle n'existait pas et qu'il l'avait inventé pour se donner consistance lorsqu'il était en vocal. Il m'a aussi dit que sa froideur pour les contacts physiques avec des hommes était du à un épisode de sa vie ou il avait eu une fellation par son meilleur ami qui était ouvertement amoureux de lui (il y a de cela deux ans) et qu'il n'avait juste pas réussi à le repousser et qu'il était totalement pétrifié. Et qu'il avait rompu tout contact par la suite avec lui.

Suite à tout cela, je me suis senti obligé de lui avouer mes sentiments, et de lui dire que je n'étais pas comme cette personne, que je n'allais pas lui sauter dessus et que je respecterais son choix quelqu'il soit, je lui ai même dit qu'il pourrait m'envoyer chier s'il ne voulait pas qu'on continue à se cotoyer, il m'a répondu "J'ai une mauvaise nouvelle, tu vas devoir supporter ma sale gueule encore longtemps, ça change rien.".

Aujourd'hui il est en couple avec Virginie, qui est devenu ma meilleure amie, elle est au courant de la situation, on en parle librement, et depuis qu'ils sont ensemble, j'ai pu voir à quel point Vincent était devenu plus affectueux avec moi. Malgré le fait qu'on ce soit parlé de nombreuses fois au sujet de mes sentiments pour lui, de l'attirance physique que j'avais pour lui, du fait qu'il était désolé de ne pas pouvoir m'offrir ce que je voulais et qu'il était 100% hétéro, nous n'avons jamais été aussi proche.

Nous nous retrouvons souvent à trois pour des week-ends, ou j'ai le droit à des calins spontanés de la part de Vincent, ou il me prend juste dans ses bras, parfois il passe derrière moi et me fait un bisou dans le cou. Au réveil lorsqu'il arrive dans le salon où je dors, il vient s'allonger a mes côtés, me tourne le dos, prend mon bras et le mets contre son torse et on reste comme ça quelques minutes. J'ai même dernièrement eu droit à des siestes à trois ou j'avais ma tête contre son torse et ma main posé sur son coeur. J'aime ces moments, j'en ai vraiment besoin. Et je peux m'en contenter, il est mon meilleur ami, je vois qu'il est heureux, et ça me va.

Lorsque nous sommes à distance, Vincent est plus distant, que ce soit avec Virginie ou avec moi. Mais il a tendance a alterner. Lorsqu'il est plus prévenant avec elle, il l'est moins avec moi, et inversement, ce qui est assez éprouvant à vrai dire.

J'en viens donc au sujet qui fache un peu. Assez stressé par son avenir professionnel, Vincent est actuellement très tendu, voire clairement désagreable par moment. J'en ai un peu fait les frais, mais c'est surtout Virginie qui en patie beaucoup. Lors de notre dernier week-end, il a été très distant avec elle, j'ai pu le voir, eux qui sont généralement très tactils et qui se cherchent sans arrêt étaient cette fois distant physiquement, Vincent passait la plupart de son temps avec moi, était même affectueux avec moi, j'ai eu le droit à mon calin au réveil alors que Virginie n'a eu qu'un simple bisou. J'ai pu voir, clairement, qu'il était moins affectueux avec elle. On en a parlé, il m'a dit que c'était juste le stress au boulot et que ça allait passer une fois cette periode terminée.

Virginie a beaucoup de mal avec cette situation, elle est blessée car Vincent a parfois des mots durs envers elle sous couvert d'humour en ce moment, elle en est venu à penser qu'il allait la plaquer, du coup elle a craqué et a fouillé son historique. Elle a trouvé des recherches internet datant d'il y a un an sur le theme "hétéro cherche première expérience gay" "gay cherche hétéro", d'après elle ça n'a été recherché qu'une fois lors d'une nuit.

Honnêtement, elle comme moi on ne sait quoi en penser. Le caractère assez nerveux et parfois proche de la violence de Vincent quand quelque chose ne lui plait pas fait se poser de nombreuses questions. Elle se demande si vraiment il a eu une fellation de force dans le passé ou si c'était consenti, car il regrette d'avoir perdu le contact avec son ami. Généralement, quand on se fait agresser sexuellement (il a présenté la chose comme ça), on ne regrette pas de ne plus être en contact avec son agresseur. Elle se demande s'il ne serait pas bi, elle peut comprendre que si c'est le cas son boulot et son origine sociale peuvent lui sembler incompatibles. Au final elle veut juste comprendre pourquoi il est ainsi actuellement.

De mon côté je suis un peu perdu aussi. Je suis amoureux de lui, j'ai longtemps espérer quelque chose avec lui, puis je me suis résigné, parce qu'il a clairement dit qu'il était hétéro, parce que ses marques d'affections avec moi sont déjà énormes et même si je suis tout de même frustré, ça me va, j'arrive à m'y faire. Mais je vois clairement qu'un truc le tracasse dernièrement, au dela du stress de son boulot. Ca blesse Virginie, que j'aime beaucoup, ça le contrarie, et je suis mal de ne pas les voir heureux...

Je suis désolé d'avoir fait si long, mais j'avais besoin que ça sorte, et je voulais que ce soit le plus clair possible.

Peut-être que ce récit parlera à certains d'entre vous et que du coup je pourrais y trouver quelques réponses.

Merci de m'avoir lu en tout cas.


Paradoxe
Homme de 30 ans
valence

merci d'avoir partager cette histoire,

ca me rappel un peu mon adolescence. a l'époque je ne savais rien de ma sexualité, j'étais un hétéros confirmé, pur et dur. Il n'y avais aucun doute la dessus, ni de choses inconscientes etc.

Mon meilleur ami de l'époque était homo, il ne s'en cachait et moi je m'en fichais clairement.

on s'est retrouver en internat ensemble du coup on se voyais tout le temps. Il a toujours eu des sentiments pour moi, cà m'a un peu derangé car moi je le voyais comme mon ami et mon confident et surtout hors de question de me taper des mecs.... Et pourtant, avec lui j'avais de grand moment calins, tendre respectueux et surtout absolument pas porté sur le sexe, vraiment. Pareil pour toi, il se mettais deriere moi, me prenais dans ses bras, je faisait pareil. je rappel que vraiment pour moi a cet époque rien de conscientisé j'étauis hétéro confirmé. J'ai toujours été sensible, voir hypersensible, a voir ou pas du tout, je sais pas, mais quioi qu'il en soit, ce pote homo avec qui j'avais ses rapports me semblais normaux, j'avais pas un homo devant moi, j'avais un etre humain que j'aimais tout simplement................ tou ca pour dire que peut etre que ton ami, comme moi, te vois simplement tel que tu es, sans ambiguité, t'es juste son meilleur ami qu'il aime.....

Mais clairement, s'il est pur hétéro, il vaut mieux que tu tourne la page. Il retourneras toujours auprès d'une femme. J'ai une connaissance qui a voulu qu'on essaie, il a été malheureux parcequ'il s'est rendu compte que finalement c'etait plus pour me faire plaisir qu'autre chose, il prenais la tendresse mais je voyais que le sexe le degoutais un peu (enfin pour se laisser faire ca allais mais pour mettre la main a la pate y'avais plus personne ^^).

Au final c'est moi qui est rompu parceque je voyais bien que quelque part il se forcait. au final aujourd'hui il est en couple depuis 6ans avec de beau enfants et tout va pour le mieux, bref, on s'en fou mais....

c'ets pas simple mais oublie le sentimentalement parlant


Droxalln
Homme de 31 ans
Riom

histoire interessante , je ne pourrais malheureusement pas vraiment t'aider.

Je peux juste donner mon point de vue : Il ne s'assume pas, ou ne sait pas ce qu'il veut, et préfère avoir le cul entre deux chaises le temps qu'il se décide. Peut etre bi ?

Mais c'est vrai qu'il porte beaucoup les choses à confusion, comme quand tu dis qu' il viens s'allonger avec toi, on peut dificilement prendre ça pour de l'amitié, même ++. Peut etre que tu es une personne en qui il a suffisamment confiance pour se permettre ce genre de chose, ou peut etre qu' il veut juste "tester" pour voir ce que lui même ressent à ce moment là, auquel cas il devrai te faire part de son ressenti.


Paradoxe
Homme de 30 ans
valence

Droxalln : pas d'accord pour la p^remiere partie, il y a vraiment ders gens pour qui l'humain passe avant le sexe/genre. Par contre pour la 2eme partie t'as pas tord je n'y avais pas pensé


Timofort
Homme de 45 ans
Brest

Bonjour Rosen et bienvenue sur betolerant.

D'abord, un grand merci pour le courage dont tu as fait preuve de venir de confier ici .

Beaucoup de gens ont éprouvé le même cas de figure que le tien, et beaucoup d'entre-eux n'ont pas osé franchir le pas pour s'exprimer ouvertement.

En te lisant, la première chose que je vois est que toi et ton ami vous n'êtes pas au même point de cheminement. Comme tu le fais savoir, ton ami a eu une expérience homo dont il ne garde pas un bon souvenir. C'est d'autant plus dommage que ce souvenir semble troubler ses sentiments présents. À la façon dont il se comporte avec sa petite amie et avec toi, il donne l'image d'une personne sentimentalement tiraillée entre deux personnes qu'il affectionne très particulièrement.

De plus, Virginie est au milieu et "subit" cette situation très délicate : elle doit avoir un coeur en or pour accepter ces témoignages d'affection entre toi et Vincent. Tu peux la remercier chaleureusement d'avoir été à ton écoute .

De vous trois, je pense que c'est Vincent qui a besoin le plus d'aide. S'il bloque sur cette expérience passée, il faut lui donner le temps de surmonter ses difficultés. En l'état actuel, il est encore trop troublé. Mais ça n'exclut pas d'en parler calmement : il faut qu'il en parle pour se libérer progressivement et donner plus de clarté dans son coeur.

Avec le temps, tout s'arrange, comme dit le dicton.

Au plaisir de técouter et d'espérer avoir répondu à tes préoccupations


Rosen
Homme de 34 ans
Lille

Pour être honnête, j'ai souvent vu des ambiguités dans son comportement avant qu'il soit en couple. A cette époque nous étions pas aussi proche, et en étant amoureux de lui, je suis conscient que j'ai certainement vu des signes là où il n'y en avait pas. Je lui ai fait une vraie déclaration d'amour, où je me suis laché, parce que j'en avais besoin, j'avais besoin qu'il puisse se mettre à ma place, et me voir comme je le voyais. Il a été touché, et il s'est excusé de ne pas pouvoir me donner ce que j'attendais.

Lorsqu'il s'est mis en couple et qu'il a commençait à devenir plus affectueux avec moi, physiquement, j'ai juste pris ça pour le fait qu'il m'aimait, et que comme un enfant, tu ne réfléchis pas trop, tu as envie de prendre quelqu'un dans tes bras, tu le fais. Il hésite pas à faire le premier pas, je suis plus retissant de mon côté, parce que j'ai peur de le géner, que ce soit mal interprété, mais au final on a jamais eu de problème sur ça. Il n'y a jamais eu de geste déplacé entre nous ou de situation "cocace", ça reste des etreintes platonique. Je pense que ce contact le rassure tout comme moi, et que c'est une simple marque d'affection au final.

Puis il y a eu ce dernier week-end, où Virginie m'a clairement fait savoir qu'il n'était pas très physique avec elle mais qu'elle était contente qu'il le reste avec moi. Qu'elle était contente qu'il passe du temps avec moi. Puis la fameuse recherche historique a fait surface. En soit, Virginie s'en fout si jamais il est bi, du moment qu'il est au clair avec ça et que ça ne le ronge pas. Mais effectivement, suite à ça je me suis posé quelques questions, je me suis rappellé des éléments qui me paraissaient être des signes au début, et honnêtement, ce qui me fait le plus peur, c'est qu'il refoule des choses et que ça le pourrisse au final. Que ça pourrisse sa relation avec Virginie. Parce qu'aujourd'hui, bien que mon désir physique soit présent pour lui (qu'il le sait parce que je lui ai vraiment tout dit), c'est mon meilleur ami, et je veux pas perdre ça, je n'arrive même pas à m'imaginer pouvoir passer le pas avec lui, parce que l'affection il me l'apporte via les etreintes etc.


Paradoxe
Homme de 30 ans
valence

peut être aussi que il veux se séparer de virginie tout simplement.... mais qu'il a peur de vous blaesser l'un et l'autre come vous êtes un trio amicale.... peut être aussi que tu te poses des question la ou il n'y pas lieu (apres je suis pareil je reflechit a tout et pour rien ^^)

mais oui cette histoire est compliquée. Peut être devrait tu garder des distances avec leur histoires... fait la part des choses en tre ton amitié, ton amour et leur couple (oui facile a dire).

en tout cas, même si ca fait soufrir et que tu les aimes tous les deux, il me semble essentiel pour toi de te protéger un peu et de laisser les choses a qui elles apartiennent. tu peux ecouter leurs histoires de coeur mais ca reste leur problème. Quand a ton amis, l'ecouté, l'aider oui, mias lui dire aussi qu'il doit être honnete avec lui même. Tu vas pas prendre les décisions a sa place


Rosen
Homme de 34 ans
Lille

Merci beaucoup pour vos réponses.

Je vais en profiter pour répondre un peu plus dans les détails, et surtout sur les points que Timofort a évoqué.

Pour le premier point que tu évoques, je le reconnais bien là-dedans. En effet, vu que nous habitons Vincent, Virginie et moi a environ 2h30 de routes les uns des autres, nous passons, hors week-end, notre temps à se parler sur un vocal, ou au tel. Vincent est assez froid et très peu communicatif à distance, contrairement à Virginie et moi, c'est donc assez dur à gérer pour nous deux. Et généralement, Vincent est avenant avec un de nous, tout en délaissant l'autre. Par exemple sur une semaine, il va m'appeller tous les jours en rentrant du taff sur la route, et ne pas appeller Virginie, puis ce sera l'inverse. Comme si il n'arrivait pas à être constant avec les deux en même temps.

Pour ce qui est de Virginie qui a un coeur en Or, effectivement, après elle ne prend pas du tout mal ma relation avec lui, elle est d'ailleurs heureuse de voir qu'on soit proche lui et moi, et elle pousse en ce sens. Quand j'ai mon calin le matin, elle me regarde tout sourire, et une fois qu'à deux elle me dit à quel point elle est contente de nous voir ainsi. Elle nous aime tous les deux, elle veut notre bonheur comme je veux le sien, et si au début j'ai eu un peu de mal à les voir ensemble, je sais qu'il la rend heureuse, qu'elle le rend heureux et c'est le plus important. Tout comme elle m'a dit qu'elle serait heureuse de me voir heureux avec lui, même si ça lui ferait du mal. Je pense qu'on a trouvé un bon équilibre elle et moi.

C'est juste qu'actuellement, sous couvert du stress de son boulot, il est parfois très blessant avec elle, avec moi aussi. Que la distance est compliqué a gérer, et que elle comme moi, lorsque l'on se retrouve en week-end, on en attend beaucoup, pour se recharger un peu, et être rassurer. Le dernier week-end a été tout le contraire pour elle, elle n'a pas trouvé le réconfort qu'elle attendait, et il a même été très "gaffeur" et blessant sur certaines remarques à son égard, alors qu'avec moi il a été très avenant. Du coup elle se pose des questions, je m'en pose également, parce que je n'aime pas les voir mal.

Vincent a du mal à parler de ses sentiments avec la personne qui en est la cible. Du coup, il se confie à moi lorsqu'il sagit d'elle, et à elle lorsqu'il sagit de moi. Il lui a souvent dit que je lui manquais, à quel point il avait besoin de moi et qu'il imaginait pas son avenir sans moi, mais ça il me le dit pas directement, je l'apprend de Virginie. Tout comme en ce moment, il me dit à quel point il tient à elle, qu'il a des projets pour elle, mais il ne luit dit pas directement. Du coup c'est compliqué.

Pour Paradoxe, j'ai pensé à m'écarter de tout cela, mais il faut avouer que je ne pourrais pas. J'ai besoin de lui dans ma vie, quotidiement en vocal, et surtout de le voir même si on y arrive pas assez souvent à notre gout.

Elle comme moi, on sait qu'il est torturé, qu'il a des choses qui le perturbe, et on essaie de le faire parler, parce qu'on veut son bien, mais il s'y refuse. Et comme nous arrivons pas à avoir des réponses de lui, on s'imagine des choses et c'est fatiguant.


Paradoxe
Homme de 30 ans
valence

non je dis pas de eloigner de lui ou d´eux juste de leur faire comprendre pu toi meme colorendre que leur couple leur appartiens. ca ne dois pas etre a toi de gerer leur problemes de couple.

j´aurais peur que tu te perde la dedans et que tu te perde toi meme surtout



Rejoindre BeTolerant