Rejoindre BeTolerant

Forums LGBT+
Amour et intimité
Peut'on aimer avec la peur des contacts physiques?

Peut'on aimer avec la peur des contacts physiques?

Loiseli
Femme de 20 ans
Blois

Bonjours,

J’aimerai un avis extérieur sur l’histoire que je viens de vivre car j’ai du mal a tourner la page et j’ai encore trop de question sans réponses... Désoler c’est long a raconter, je vais essayer de faire au plus court.

Alors voila au mois de novembre dernier j’ai fait une rencontre qui a bouleverser ma vie, par respect pour celle-ci je vais la renommer «camille». Et c’est le cœur encore lourd que je vais vous raconter notre histoire.

jusqu’à se jour je n’etait jamais tomber amoureuse de personne, que se sois d’un garçon ou d’une fille et je me questionnai donc sur mon orientation.

Le jour ou j’ai rencontre Camille. Je me suis sentie toute gêner je ne pouvais pas m’empêcher de la regarder. Puis on en ai venue a se parler, ma gêne est passé et au fur et a mesure que les jours sont passé une amitié c’est crée. On a passé une semaine a se voir tout les jours et quand j’ai du partir on c’est fait un câlin et la j’avais juste plus envie de la lâcher j’ai ressentie une sensation de bien-être que je n’avais encore jamais ressentie... après sa je suis partie et on a continue a se parler par message. Et c’est la qu’elle ma expliquer qui il était vraiment ! qu’Il aimais les filles, et surtout qu’il ne se considérai ni comme une fille ni comme un garçon. Se que j’ai très bien accepter. Après sa on s’écrivait de plus en plus souvent et avec ces messages j’ai vite remarquer qu’il y avais plus que de l’amitié entre nous alors je luis est avouer mes sentiment et ces sentiments était réciproque.

Après 1 mois on a enfin peu se revoir et il n’y avais plus aucun doute on s’aimait et pendant 2 jours on ne c’est plus lâcher même si il était malade se qui nous a malheureusement empêcher de nous embrasser. cette foi c’était encore plus dur de partir surtout qu’on aller pas pouvoir se revoir avant 3 mois !

Pendant les 2 premier moi on se parlait tout les jours, on se disait « je t’aime » on s’envoyer des mots d’amour et on se disais qu’on avais hâte d’enfin pouvoir s’embrasser. Bref le manque était présent mais on était encore très proche.

Mais voila 3 semaine avant de se revoir il a commencer a se faire de plus en plus distant jusqu’à ne plus m’envoyer aucun cœur et ne plus me dire « je t’aime ». et nos conversation devenais juste « amicale » alors je luis ai demandai pk ? et il ma fait un gros aveux : il a peur du contacte physique. Il a crue qu’il arriverai a surmonter sa avec moi, mais visiblement sa peur a refait surface et il est de nouveaux « bloquer ». Mais sa n’a rien a voir avec moi. Je luis avoue avoir du mal a comprendre après se qu’il c’est passer la dernière foi et tout se qu’il m’a dit, que c’est pourtant lui qui me réclamai des câlins. Il m’a alors dit que quand il disais tout sa il le pensai vraiment mais que la, il viens de se rendre conte que c’est plus fort que lui et qu’il ne sera plus capable de faire sa . Alors j’ai essayer de nous rassure et je me suis dit qu’on verra bien se qu’il se passera quand on se retrouvera.

c’est donc la boule au ventre que j’ai fait le voyage pour le retrouver. Une foi arriver chez lui quand on c’est retrouver face a face j’avais envie de me jeter dans c’est bras mais par respect pour lui je me suis retenue alors on c’est juste dit « salut, sa va ? ». Dans la soirée on est rester seul tout les 2 et il a fait que me parler comme si de rien était, comme a une amie... et la je me suis évanouie ! Oui ! Carrément ! j’en pouvais plus ! Sa faisais 3 mois que j’attendais de le retrouver et maintenant qu’il était la ! Je ne pouvait même pas le toucher… il ma demander se qu’il m’arrivais et je luis et répondu que je ne savais pas… alors il est partie chercher sa mère ( elle est médecin) mais avant même de venir me voir elle savais déjà se qui m’arrivais… alors elle m’a rassure, elle ma raconter le passer difficile de Camille et des probables raisons qui le dégoûte des contactes physiques et elle m’a dit que quand on c’est vue la dernière foi c’est la 1er foi qu’elle l’avais vue aussi proche de quelqu'un et qu’avec de la patience sa reviendrai peut-être.

cette foi ci on aller rester ensemble 3 semaines donc tout été encore possible mais voila 2 semaine sont passer et rien ne c’est passée et on était juste comme 2 amis et je n’ai jamais réussi a engager une conversation sur le sujet. Alors le lundi de la 3em semaine j’ai pris mon courage a 2 main et j’ai réussi a sortir « j’ai besoin de savoir si tu m’aime encore » alors il m’a répondue un petit « oui » et la on c’est dit se qu’on avais sur le cœur et je lui est demander si avec tout sa il voulais qu’on reste ensemble et il ma dit « j’ai pas envie de t’embêter » et je luis ai répondu que moi je n’arriverai pas a me passe de lui. alors il a fait un effort et il m’a pris la main et je n’ai pas peu m’empêcher de lui faire un câlin. après sa, la dernier semaines était un peu plus agréable mais je n’ai eu droits qu’a 2 autres contactes. Et le jour de mon départ qu’a un tout petit câlin qui comme d’habitude n’était pas agréable pour lui...

sur le chemin du retour des tas de question se sont posé dans ma tête et je me demandait si il m’aimai toujours. Rien dans sont attitude ne me le montrai ! Il me parler comme a une pote, il ne me regarde pas, ne me toucher alors qu’es qui nous différencie de deux simple amis ? Pk dit-il qu’il m’aime encore alors que je n’en ai pas l’impression? combien de temps cette situation va-telle encore durée ? j’ai besoin de retrouver celui qu’il était avant, mais si il ne reviens jamais !?

De retour chez moi je lui envoi se que j’ai sur le cœur, se que j’ai ressentie pendant ces 3 semaines et la il me répond : « c’est sûrement que je ne suis pas prêt a être en couple » alors je finie par luis dire que je soufre trop et qu’on devrai peut-être arrêter la... » et il respecte ma décision… sauf que je l’aime encore et j’aurai aimer qu’il me retienne.,,

Depuis j’ai essayer de reprendre contacte avec lui mais on c’est disputer et maintenant sa fait 1 mois qu’on ne se parle plus.


Salima
Femme de 20 ans
LILLE

Honnêtement je ne saurais quoi te dire à part que c'est assez touchant ton histoire maintenant je n'avais encore jamais entendu une personne dans ce cas donc c'est compliqué.

Après comme ta pu le mentionné il doit avoir un passé sûrement compliqué pour en être arrivée la..

Maintenant je trouve que c'est compliqué de construire quelque chose avec une personne dans ce cas là, en plus de ça tu as étais très patiente et malheureusement rien n'a changé. Je ne pourrais pas te dire d'abandonner car moi même je sais a quel point c'est difficile de "lâcher l'affaire" quand on aime la personne. Donc si la dispute n'était pas tres importante peut etre essayer de renouer contact et voir une dernière fois si c'est possible. Sinon, ben malheureusement il faudra laisser tomber et attendre que le temps te fasse oublier.

La seule chose que tu as à faire c'est d'écouter ton cœur ;)


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Pour avoir vécu quelque chose de similaire dans un sens, insister n'a servi à rien. Je pense que dans cette situation on a trop envie d'aider l'autre, une sorte de complexe du sauveur, comme si on avait l'espoir qu'à notre contacte l'autre allait "guérir". Mauvaise attitude à adopter selon moi car elle ne fait qu'augmenter l'angoisse de l'autre qui a l'impression qu'on perd du temps à rester là. Parfois, il faut juste accepter que ce n'est pas en notre pouvoir, et que la seule chose à espérer, c'est que l'autre évolue de son côté, sans nous, et que cette personne trouvera avec quelqu'un d'autre ce qu'on a voulu lui offrir.

Ce n'est pas un message très joyeux que je te donne, c'est mon expérience, mais on s'en sort, car pour soi la vie continue, et la capacité que tu as eu de l'aimer, tu l'auras pour quelqu'un d'autre. Ça c'est la note positive :)


Ewilann
Homme de 23 ans
Chambéry

La seule chose que tu as à faire c'est d'écouter ton cœur ;)

Très bonne remarque Salima.

Commençons par dire que même si tu lis des avis ou des conseils la seule chose à faire c'est de suivre ton coeur et ce que tu as envie de faire.

C'est un sujet complexe à aborder, à étayer ou à comprendre quand on ne la jamais vécu (ce qui est mon cas).

Après, j'ai eu une relation asser longue avec un homme qui avais une phobie sexuelle (Les joies des passé de merde !) Donc pour résumer sans écrire un pavé : On a jamais coucher ensemble.

çela empêche un couple ou l'amour ? non.

Ce n'est pas spécialement comparable à ton expérience, mais ce que moi j'en retire et ce que j'ai envis de te dire, si tu aimes vraiment cette personne, si tu veux renouer contact, respecte le.

Ne le touche pas, ne fais pas de contacts physique, accepte totalement la situation, vie comme ça ^^. Lui le verra et je pense que si ça se fais, il prendra des initiatives : Prendre ta main / câlin.

Donne mais n'attend rien en retour, c'est le meilleur moyen qu'une personne ayant eu un traumastisme se sente bien, ou tout du moins, pas si mal que ça.

La chose à ne pas faire en revanche c'est de "forcer" les contacts.

Voilà c'est tout pour mon avis :)

Il n'engage que moi.

Edit : Relire les conversation, se poser calmement pour le faire : ça aide à prendre du recul et à réfléchir.


Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

Je suis incapable de dire s'il t'aime (il ou elle j'ai pas tout compris), mais comme sa maman apparemment je pense que tu es pour lui une thérapie, et qu'elle pourrait être longue. Mais efficace puisqu'il a fait déjà des petits progrès. Qu'il souhaite "à ne pas t'embéter" me semble naturel, et ne signifie pas nécessairement qu'il ne soit pas attaché à toi.

Après je peux comprendre que le sacrifice puisse être trop lourd pour toi.


Loiseli
Femme de 20 ans
Blois

merci pour ta reponce.

Je pence que je vais laissé le temps faire les chose, car la dernier foi que j’ai tenter de reprendre contacte il a très mal pris tout se que je luis disais, donc je n’ai pas envie de le harceler si il ne veut plus me parler…

comme tu dit c’est dur de "lâcher l'affaire" surtout que sans sont souci on a une façon de penser et de vivre très similaire et atypique et j’ai vraiment l’impression de rater quelque chose de grand.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

@Lindos : Je ne pense pas qu'etre la thérapie de quelqu'un soit très sain. Il existe un métier pour ça. Adopter cette position dans la vie privée c'est destructeur pour soi-même et c'est infantilisant pour l'autre qui se retrouve dépossédé de son autonomie dans l'idée de progresser.

@Loiseli : s'il t'aime c'est dur à dire en effet, lui seul le sait. En tout cas s'il revient vers toi, à toi de voir si tu peux accepter de faire partie de sa vie mais surtout comment tu peux faire partie de sa vie. Le manque de contact physique voire de sexualité peut être douloureux au long cours. Dans mon expérience, il m'a été proposé une relation ouverte, que j'ai refusée. Ca m'a été proposé comme la seule solution pour soulager l'autre de la culpabilité de ne pas pouvoir vivre notre couple comme on l'aurait voulu idealement. D'ailleurs, ce refus de ma part m'a valu d'être largué, et je ne me sentais pas d'être juste un ami.


Loiseli
Femme de 20 ans
Blois

Merci pour toute vos reponse :)


Alardoliane
Femme de 28 ans
Albi

Bonsoir :)

J'ai vécu une situation similaire avec une fille. On était en couple (à ce qu'il parait) mais jamais un "je t'aime" de sa part, ni une accolade et encore moins un baiser (contrairement à ton histoire, la fille dont je parle n'avais pas de blocage particulier à ma connaissance). Moi qui ai besoin de beaucoup (trop) d'attentions et d'affections, je lui ai dit une fois, deux fois (ça a duré environ un an notre histoire), puis je l'ai quitté.

A toi de voir si tu te sens capable de surmonter cette épreuve, ou pas :) Personne ne pourra faire le choix à ta place.

Bon courage ! :)


Loiseli
Femme de 20 ans
Blois

Je voi, sa na pas du etre facile non plus, surtout si elle ne ta pas donner d'expliquation

oui je vais etre forte et surmonter cette epreuve. j'esper m'aintenent que je reussirai a tomber amoureuse de quelqu'un d'autre


Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

Fregegui,

"Je ne pense pas qu'etre la thérapie de quelqu'un soit très sain. Il existe un métier pour ça. Adopter cette position dans la vie privée c'est destructeur pour soi-même et c'est infantilisant pour l'autre qui se retrouve dépossédé de son autonomie dans l'idée de progresser."

Ta remarque est logique, mais il n'y a pas de perversité de la part de cette personne, les amours ne suivent pas de logique, et si les psys sont des professionnels souvent efficaces l'affection peut finir par débloquer des situations où ils peinent à avancer. Et puis l'un n'empèche pas l'autre...

Après il faut aussi rester lucides, lorsqu'une situation sans issue s'éternise les gens finissent par aller voir ailleurs. Ou bien restent amis.



Rejoindre BeTolerant