Rejoindre BeTolerant

Forums LGBT+
Café du commerce
Retour sur expérience : Marche des Fiertés Lille 2018

Retour sur expérience : Marche des Fiertés Lille 2018

Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Bonjour,

Je voulais faire un petit sujet sur la Gay Pride, après avoir lu, sur betolerant, beaucoup d'opinions défavorables à celle-ci. Pour faire une petite synthèse de ce que j'y ai lu, certain.e.s (mais en fait il ne s'agissait que d'intervenants masculins sur le forum) semblent s'inquiéter que ce genre d'évènement vienne ternir l'image des communautés LGBT et en particulier celle des gays, jusqu'à imaginer qu'elle serait à l'origine apparemment des violences faites aux personnes LGBT. Les raisons invoquées étaient en résumé :

  • la présences des hommes effeminés (ou les folles, follasses et aux termes injurieux qui ne visent qu'à assoir la suprématie viriliste) et finalement de tout.e.s personnes dont le comportement ou l'attitude ne correspond pas au genre attendu par la société du fait de son sexe.
  • Le fait que des hommes, à cette occasion, se maquillent, portent des paillettes, des plumes, des couleurs chatoyantes, bref tout ce qui fait "pédé".
  • L'exhibition de comportements sexualisés à caractères ostentatoires, exemple : danses sexy, dénudement.

On comprend bien que le problème c'est les hommes et le regard que les autres hommes ont sur eux.

Alors, voilà, je suis allé à ma première Marche des Fiertés hier. Cela faisait longtemps que je l'envisageais. Ca ne l'avait pas toujours été. Concernant mes opinions elles ont évoluées : au début, sans y être défavorable, je n'y étais pas favorable non plus, dans une sorte de "sans-avis" teinté d'ignorance et de scepticisme. Le déclic pour moi a été quand mon amie de nationnalité Algérienne, étudiante en sciences politiques, m'a introduit au concept de retournement du stigmate (que je ne développerait pas ici, je l'ai déjà abordé sur d'autres topics, et je vous laisse faire un tour sur Google).

Donc, après cette longue introduction voici mon retour sur expérience :

Je me suis habillé simplement, moi dans la vie de tous les jours, pas d'apparat particulier pour l'occasion. En partie parceque j'ai pris la décision d'y aller un peu à la dernière minute, et en partie parceque je suis d'un caractère qui n'aime pas se faire remarquer. Je sors de chez moi, je décide d'y aller à pied : il fait beau. A mesure que je m'approche du lieu dit, je note que les passants vont plutôt dans le sens inverse. J'ai rejoins ma meilleure amie, pansexuelle, Place de la République. Elle était vêtue comme moi, d'une simplicité notable. Je regarde autour de moi. Première chose qui me frappe : Nous sommes légion, et la population est très jeunes (beaucoup d'ados, des jeunes d'une petites vingtaine). Concernant l'habillement, il y a de tout. Des gens comme mon amie et moi, venus avec leur vieux jeans et leur t shirts informes, d'autres aux tenues plus tape-à-l'oeil, quelques drag queens. Il y en a une en robe de mariée, incroyablement radieuse. Mon amie me lance heureuse : "hey, t'as vu c'est le drapeau Pan ! J'ai envie d'en acheter un !" Nous sommes allés retrouver son ami gay, tout chatoyant de paillettes, fardé d'argent, joues dorées, bouche rouge écarlate. Je lui ai dit "t'es tout lumineux !" J'ai l'impression qu'il l'a mal pris, car il m'a dit "Et toi t'es trop normal !" cependant ce fut dit avec un sourire amusé qui m'a rassuré. Il était accompagné de 3 filles, certaines pailletées, d'autres non. Nous ouvrons des canettes de bière que mon amie a rapportées et nous avons donc formé un joyeux groupe qui s'est mis à regardé le char du Happy, boîte gay de Lille, au thème de Star Wars. La magnifique princesse Leïa se trémoussait lascivement sur son char en compagnie d'un Dark Vador débordant de muscles et au short incroyablement court. Je souris, c'est la fête, il y a de la musique, tout le monde est gai ( :3 ). On nous lance des préservatifs, un tombe sur moi miraculeusement alors que j'étais un des seuls à ne pas tendre les bras pour en attraper. Je m'en vante aurpès de mon amie, et le range dans mon sac. On décide de suivre le char suivant, celui du Privilège, bar gay de Lille à la réputation sulfureuse. Le gars au micro anime la foule, l'ambiance est incroyable. J'observe incrédule cette masse humaine onduler d'un tenant au rythme des boom boom de la musique électro. Je ne danse pas, j'adore danser mais dans un endroit prévu à cet effet. Je ne suis pas le seul et cela me rassure. Je n'arrête pas de marcher sur les pieds de mes voisin.e.s tandis que je contemple les spectateurs et spectatrices du défilés qui ne suivent pas la marche. Les gens ont la bananes, je trouve ça cool. On se pose un peu plus loin. Mon amie me demande de dessiner sur son bras, au rouge à lèvre, une planche anatomique du clitoris. Elle est satisfaite de l'effet, je la prend en photo. Nous sommes rejoins par deux jeunes hommes un peu BCBG et une fille du même style, des ami.e.s de notre camarade à paillettes. Nous tentons tous ensemble de rejoindre la marche et de trouver un char à suivre. "Hum non pas la CFDT" "La CGT ? non plus" "Ah les marins, t'as vu le bear en marinière, il est marrant !" Se présente un petit char avec un garçon seul au milieu, qui danse. Notre camarade à paillettes a envie de monter sur le char. Je suis hésitant, mon amie n'a pas envie de suivre un char politique (il milite pour la VIe République). Nous continuons donc notre recherche et passons devant un char cuir/BDSM, avec des daddys et leurs puppies encagoulés. C'est folklorique. Devant nous, un homme relativement âgé porte un de ces pantalons en cuir laissant apparaitre les fesses nues. Nous rions de l'effet peu flatteur sur sa peau flétrie, toutefois, je le trouve courageux. Mes fesses tirent probablement moins la gueule, mais jamais je n'oserais ! La bière me monte à la tête, il fait chaud et on piétine pas mal. Des couples hétéros de retraités sont sur le bord du défilé, regardant cette brillante clique marcher avec leurs confettis et leurs drapeaux aux couleurs de l'arc-en-ciel. Ils ont l'air de passer un bon moment. Il y a aussi des familles, un papa, une maman, un ou deux enfants. Ils restent là et regardent, l'air bienveillant. Je lève les yeux sur les immeubles qui nous encadrent : nous sommes entourés de regards doux. Je me sens bien. Tout à coup, on remonte la foule jusqu'au char du Privilège et arrivons place de la Gare. Ambiance de folie, acclamation de la brasserie les Trois Brasseurs qui s'est décorées aux couleurs du drapeau LGBT. Dans la foule, des gens se tiennent la main, des hommes et des hommes, des femmes et des femmes, des hommes et des femmes. Il règne une atmosphère mêlée de paix et d'euphorie. Des gens s'embrassent, s'enlacent. Le gars au micro sur le char nous invite à nous tourner vers quelqu'un et lui faire un câlin. Je fais un câlin à mon amie. Je continue mon observation : il y a des caméras, des photographes. Je n'ai pas envie de passer à la télé mais fuck :p Un garçon et une fille dansent le twerk sur le toit d'une voiture, acclamé.e.s par la foule. La copine de mon amie nous rejoint. Nous attendons mon amie qui fait une pause pipi avec le reste du groupe. On voit un homme en tailleur bleu marine, escarpins rouges. Il s'avère que quelqu'un de notre groupe le connaissait peut-être car il nous a rejoint brièvement à leur retour je crois, je n'ai pas fait attention. Nous continuons le chemin, je n'aime pas les foules d'habitudes, les endroits trop encombrés, cependant je me sens serein. Mon amie décide de retirer son T-shirt, je l'y encourage car elle souhaite militer à sa manière contre les discriminations faites aux femmes, les inégalités, jusque dans le droit de ne pas porter de haut. Elle fera le reste du défilé en soutif. Une femme qui défile en même temps que nous lui dit "ce n'est pas bien faut pas faire ça". Mon amie l'ignore, je l'encourage. Je lui dis que je l'admire pour cette chose si simple, elle me dit de retirer mon t-shirt. Je ne le fait pas : autour de moi, les seuls hommes qui ne portent pas de haut sont musclés comme Dark Vador sur son char. Je me sens honteux de mon corps et continue de marcher. La marche est terminée. Nous sommes extatiques et allons boire une pinte dans le Vieux-Lille, en terrasse.

Tout ce que j'ai retenu de cette Marche des Fiertés, c'est que j'étais entouré d'humains comme moi, dont il était impossible de distinguer formellement les alliés de la cause de ceux qui la portent. Je n'y ai rien trouvé d'obscène, ni de dégradant. Il n'y a pas eu de violence à notre encontre non plus, ni verbale, ni physique. Nous évoluions dans une atmosphère de joie et d'amitié.

Alors ami.e.s lecteur.rice.s, merci de m'avoir lu si vous avez eu le courage de lire mon pâté. Puissiez vous marcher chaque jour, même si c'est pour aller acheter du pain, avec la même fierté d'être vous-même, dans vos différences et votre individualité, au sein d'une communauté ou non, du moment que la tolérance de l'autre guide vos pas.


Faith141
Homme de 43 ans
paris

Merci pour ton retour.

Ca donne envie d'y participer


Lanaawyn
Non binaire de 21 ans
Paimpont

3 remerciements

D'accord avec Faith141!

La Pride de Lille a l'air fort attrayante :). Merci pour ce topos, très utile, pour celles et ceux qui n'ont pu être présent.es :).

Au plaisir de lire d'autres témoignages hauts en couleurs!


Wiloooo
Homme de 30 ans
Lyon

33 remerciements
Administrateur

ça met du baume au coeur de lire ça MERCI MERCI je me bats depuis des lustres pour défendre les marches de fierté preuve en est : https://betolerant.fr/forum/108/l-incroyable-rejet-des-gayprides-ou-marche-des-fiertes

Superbe topic bravo !


Simnt
Homme de 21 ans
Toulouse

Tu as extrêment bien résumé cette journée haute en couleur ! Je pense que de nombreuses personnes s'arrêtent sur le fait que l'image qui est renvoyé lors de ces marches n'est pas positive en tout point : drag queen, mec torse nu et j'en passe. Or fort heureusement, cela fait partie de la diversité de notre communauté ! De plus, la diversité se trouve aussi dans les gens qui participent et suivent le cortège ! Je vous encourage vraiment tous à participer aux marches de fierté car c'est comme ça que l'on combattera les inégalités et préjugés de notre société !


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Merci à vous en fait, je n'avais pas beaucoup vu de gens qui n'avaient pas une vision stigmatisante voire discriminante de la gay pride ici (donc à mon grand effarement). Il faut croire que les personnes les plus haineuses sont les plus bruyantes, qu'il suffit de quelques personnes pour donner une ambiance insécure, et je me suis senti parfois un peu all alone sur certains débats à ce sujet. Je trouve qu'il est important que nous fassions du bruit également, et la gay pride en est l'occasion. Si on commence à adhérer aux discours haineux nous incitant à nous reclure et nous cacher dans l'ombre, il ne faudra pas s'étonner de la hausse des violences à l'égard de la communauté LGBTQI+.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Je pense que c'est un peu pareil partout, non ? ^^ Je l'ai vécu exactement de la même façon à Lyon l'année dernière. Ce qui est souvent vu de manière négative (les torses, les fétichistes...) m'a en fait paru davantage sur le moment comme quelque chose de "folklo", c'est une sorte de "parade" quoi, une fête. Le côté militant n'avait pas beaucoup de place néanmoins, et je ne sais pas si c'est vraiment la visibilité qui nous fait défaut aujourd'hui, c'est davantage l'homophobie à mon avis. Mais c'est une belle fête, joyeuse, colorée et qui met étonnamment à l'aise. Les "after" m'ont posé plus de problèmes, mais je connais peut-être pas les bons endroits XD


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Ben écoute, je n'ai fait que celle là, j'imagine qu'il y a parfois des petites spécificités locales mais globalement de ce que j'ai vu, lu etc c'est le même modèle oui ^^

Pour le côté militant je trouve que dernièrement l'investissement se relâche peut être un peu, je me demande si ce n'est pas une forme d'ajustage face au fait que les communautés LGBT vivent globalement mieux et plus ouvertement en France qu'auparavant. Toutefois, rien n'est gagné, il y a encore beaucoup d'efforts à fournir je pense, et il serait dommage de se contenter de ce qui a été gagné, tandis que l'homophobie est en hausse, et se permet de militer activement (cf manif pour tous par exemple). J'envisage l'associatif pour m'y investir et participer à cette lutte. Néanmoins, je trouve que la Marche de Fierté est en soit un acte militant. Les gens sortent, ils sont bruyants, visibles, en masse, c'est un symbole fort face à l'oppression. Quand je dis que nous étions légion, le choix du moment n'était pas innocent. Pour moi, la force qu'on tire dans la lutte contre les discriminations vient du nombre, du fait d'être soudé et solidaires. Il en a toujours été ainsi, les personnes haineuses s'attaquent en nombre à des personnes isolées, et se montrer nombreux c'est aussi montrer qu'on n'a pas l'intention de se laisser faire, qu'on ne va pas tolérer qu'on nous dise de nous cacher, de nous taire ou de disparaître.

La Marche de Fierté, c'est montrer au monde qu'on a tout autant le droit de vivre que n'importe quelle personne, et qu'on a le droit à la même liberté que chacun, au delà de nos différences. En ça, le but du militantisme ne serait pas de se marginaliser, de créer une communauté à part qui vivrait en autarcie. Au contraire, le but, in fine, c'est de prouver qu'on appartient à la même société et qu'on y mérite notre place.

Pout l'after, quels ont été tes problèmes ? Pour ma part j'etais dans un bar ordinaire, pas spécialement LGBT, et je me suis couché tôt après une longue semaine, donc je n'ai pas eu l'occasion d'avoir de problème particulier je pense


Evoli
Femme de 25 ans
Bordeaux

Merci Fregegui pour ton récapitulatif, et merci aux autres pour les réponses : j'ai l'impression que vous avez "tout compris" à la Marche des fiertés.

Oui il y a des hommes en talons et des paillettes. Il y a aussi des gens habillés normalement. D'autres encore déguisés drôlement. Certains dansent, d'autres marchent dans le calme. Chacun vient comme il a envie de venir, et ce qui est magique, c'est le respect absolu qui se dégage du rassemblement. On est là pour défendre des droits -les nôtres et/ou ceux des autres, promouvoir la solidarité, la lutte contre les discriminations et l'exclusion, et on le fait dans une ambiance festive, bienveillante, respectueuse. Les personnes extérieures au cortège sont tout aussi joviales en nous regardant défiler, et elles participent aussi à leur manière quand elles échangent des signes de main ou des acclamations avec la foule. Bref, il se dégage de ces marches une ambiance propre (que j'adore) et qu'il me semble important de préserver.


Reaver
Homme de 19 ans
Nancy

Très beau récit :3

Cependant je me sens légèrement visé x)


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

@Reaver : Si tu te sens visé c'est qu'il y a de quoi. Toutefois, mon topic ne s'adressait pas aux personnes dont je rapportait les propos, mais aux personnes visées par les propos tels que les tiens. Je te réponds ici et non pas à ton MP car je ne souhaite pas avoir de discussion privée avec toi.

Tes interventions sur ce topic m'ont choqué, et voici un petit florilège de tes propos injurieux :

"Mais bon aujourd'hui y a pas mal de comportements gay que je de désaprouve et qui me dégoutent, d'autant que j'adore dire des choses scandaleuses."

"La gaypride, je trouve ça contre productif.

Les grandes folles, être différent c'est jamais un mal; mais se comporter différement en mettant ton orientation sexuel en avant c'est stupide"

"je vais annihiler toute forme d'espoir et d'amour propre chez toi."

En gros, tu as insulté à peu près tout les gens dans le monde qui participent aux gays pride, tous les hommes que tu qualifies de grande folles, tous les gens pour lesquels tu éprouve autant de dégoût, et pour terminer, tu es allé jusqu'à essayer de m'intimider et me menacer lorsque tu t'es retrouvé à bout d'arguments pour défendre tes croyances haineuses.

Donc pour reprendre tes mots dans ton gentil MP, il s'agit bien plus que de "nombreux points de désaccords", et ce n'est pas un compliment sur mon texte, ponctué d'un " :3 " qui va me le faire croire.

Je n'oublie pas, je ne pardonne pas,

Cordialement :3


Reaver
Homme de 19 ans
Nancy

Bon alors déjà tu baisses d'un étage quand tu m'adresses la parole, en soit que tu m'apprécies j'en ai entre rien et absolument rien à faire. Je me comporte en adulte en voulant tourner la page MAIS BAM tu mets un coup de pied dedans.

Je ne peux pas débattre avec toi puise que tu es bornés. D'autant que des mes souvenirs tu n'étais pas vraiment pacifiste non plus. Sans oublier l'extrapolation, intimider quelqu'un c'est pas ça, ne te poses pas en victime du grand méchant Reaver :3

Ta manière de pensé et carcérale.

Pour rappel tout de même je suis gay et j'ai voulu aller à la gay pride de Nancy, tu as quand même été jusqu'à dire que j'étais homophobe HUHU que c'est cocasse..

Sur-ce, effectivement on a plus rien à ce dire. Je ne veux plus rien à voir faire avec toi, bonne continuation.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Si ce n'était pas une tentative d'intimidation je ne vois pas ce que c'est. Pour donner une définition consensuelle, je te cite le fameux Larousse. Intimider : Inspirer à quelqu'un une crainte, un trouble qui lui font perdre son assurance/Remplir quelqu'un de peur en usant de la force, de menace. Étrange, c'est exactement le champ lexicale présent dans le propos dont on parle (Bon je te l'accorde, derrière ton écran, ta seule violence est verbale).

Alors je viens de me relire, et non je n'ai jamais dit que toi tu étais homophobe (ou alors faut que je regarde mieux). Par contre, je trouve ton discours homophobe.

Bref quand tu auras fini de mentir, de déformer la vérité, de menacer les gens, je serais susceptible de te considérer comme un adulte.

Je n'ai pas l'habitude de reculer devant quelqu'un comme toi, donc je te laisse quitter ce topic avec plaisir.

Bonne continuation à toi également.


Ivysaur
Homme de 26 ans
Nancy

Citation de Reaver

Pour rappel tout de même je suis gay et j'ai voulu aller à la gay pride de Nancy

Et c'est plutôt les grandes folles ou les paillettes qui t'ont fait choisir de ne pas y aller ?


Wiloooo
Homme de 30 ans
Lyon

33 remerciements
Administrateur

Peut-on arrêter d'utiliser le mot folle svp

La follophobie ça va bien deux minutes, utilisez le terme efféminé


Simnt
Homme de 21 ans
Toulouse

Pourquoi tant de haine ? Puis on dévie du sujet ... En tous cas, une chose est sure : ces évènements sont important pour toute la communauté LGTBQi+ et permettent de revendiquer plein de choses ! Puis c'est surtout l'engagement associatif qui est mis en avant !


Ivysaur
Homme de 26 ans
Nancy

Citation de Wiloooo

La follophobie ça va bien deux minutes, utilisez le terme efféminé

Je vais préciser mon propos, parce que je pense que c'est mal passé. J'ai repris le terme parce que c'est celui qui était utilisé dans le sujet donné en lien par Fregegui, où je précisais d'ailleurs:

(j'utilise des guillemets parce que ces expressions ne sont pas de moi, je les utilise ici par simplicité mais n'aime pas le faire, car elles propagent elles-mêmes des clichés sexistes ou n'ont aucun sens)

Donc j'ai ici parlé de "folle" pour tourner en dérision ceux et celles qui les rejettent.

Pour ce qui est du terme "efféminé", je le trouve personnellement tout aussi gênant (peut-être un peu moins insultant sur la forme, et encore), car il revient à qualifier certains comportements de féminins, et donc appuyer encore plus une distinction absurde entre genres en maintenant de nombreux stéréotypes.

Non, porter une robe ou des talons, mettre du maquillage etc. ne font pas de quelqu'un une personne efféminée, simplement une personne avec une robe, des talons et du maquillage :)


Wiloooo
Homme de 30 ans
Lyon

33 remerciements
Administrateur

@Ivysaur je ne te visais pas =)



Rejoindre BeTolerant