Rejoindre BeTolerant

L'application est disponible sur Android en cliquant ci-dessous.

Forums LGBT+
Place aux débats
Gerontophilie, jeune/vieux ou amour transgenerationnel

Gerontophilie, jeune/vieux ou amour transgenerationnel

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

BeTolerant permet l'expression des différences. Je suis bi et j'ai toujours été attiré par les personnes bien plus jeunes que moi. J'aimerai bien échanger sur le sujet. Il y a des jeunes bi attirés par des personnes matures et inversement de personnes d'un certain âge, bi ou non, qui n'ont pas d'attirance pour les personnes de leur génération. Voilà le thème... Si ça vous inspire... parlons-en. Amitiés.


Mayvis
Femme de 19 ans
Rezé

Pour ma part, j'ai toujours préféré les femmes un peu plus agées (Entre 20-25 ans maximum). Bien que l'écart d'age ne soit pas aussi grand que celui dont tu parles, il est quand même présent.

Je ne sais pas pourquoi les femmes plus agées m'ont toujours plus plu que les femmes de mon âge mais c'est pas grave, moi ça ne me dérange pas. Surtout que j'ai toujours fait jeune quand on me voit, donc les femmes a qui je plais et qui sont de cet âge ne cours pas les rues. J'ai beaucoup de mal à trouver quelqu'un du coup


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Bonjour Mayvis,

Oui, rencontrer l'âme-soeur, ou les âmes-soeurs n'a rien d'évident. Les codes sociaux imposent des comportements, des habitus, des "normalités" dont on a besoin pour se repérer mais dont on doit aussi se dégager un peu pour vivre sa propre histoire, marquer sa place en toute authenticité, vibrer de nos différences.

C'est vrai que quelques années de différence comme tu le précises dans ton message c'est assez claissique. La maman de mon fils, ma première femme, et ma dernière compagne avaient, l'une comme l'autre, 7 ans de moins que mois. C'est assez classique qu'un homme vive avec une femme plus jeune. Monsieur Macron lui,marque un vraie différence avec son épouse beaucoup plus agée. Je ne pense pourtant pas le retrouver sur ce forum.. il y aurait sa place...:))

Moi, j'ai toujours aimé les personnes vraiment très jeunes (mais majeures), j'ai toujours été bi et je pense que la vie suppose d'accepter ses envies, d'essayer de les vivre et de rencontrer des personnes qui pensent au plus près de ce que l'on pense, ou au moins qui l'acceptent (!). Ensuite, le charme et l'émotion font le reste (ou pas).

En tout cas, moi je vais essayer de proposer des rencontres réelles de type "prendre un pot" ou "se faire un restau" avec des personnes âgées et des personnes bien plus jeunes intéressées par ce sujet pour évoquer ces attirances.

Je reste à ta disposition pour répondre à d'autre question, ou à commenter encore tes impressions.

Bises et merci de ton concours à ce questionnement.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Bonjour Cielbleu le sujet est très intéressant est je peux comprendre que forcément les goûts et les couleurs ne sont pas les mêmes pour tous personnellement je n'ai jamais était attiré par les garçons de mon âge est ça depuis longtemps que je m'en souvienne ma première vrai relation amoureuse le garçon avait 8 ans de plus que moi, je suis généralement attiré par les hommes qui ont la trentaine je ne sais l'expliquer.. Même au collège ou en primaire je ne suis jamais tomber amoureuse d'un garçon de mon âge.. Mais dans ton cas cielbleu tu ne trouve pas qu'il ya un certain décalage comme tu aime sortir avec des personnes beaucoup beaucoup plus jeune qui ont peu être pour certain l'âge de tes enfants voir plus jeune, pas de sentiments de gêne ?


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Sujet intéressant, j'avoue y avoir pas mal réfélchi, étant moi aussi en génral attiré pas des gens un peu plus vieux que moi (des gens dans la trentaine le plus souvent). Je ne compte pas le nombre de professeurs que j'ai trouvé attirants dès le collège... et ça s'est pas arrangé avec les étude. Mon dieu, que j'ai pu baver sur certains.

Ca me rappelle une formule assez simple qui avait été trouvée (je sais plus où, désolé) pour donner quel âge était "socialement acceptable" (= les gens feront rarement une réflexion) pour sortir ensemble. Avec x l'âge du plus âgé, le plus jeune "doit" avoir un âge supérieur ou égal à x/2 + 7.

Par exemple, pour moi ça donne une fourchette de 18.5 à 32 ans. Mais bon, encore une fois, c'est la tranche dans laquelle les gens feront rarement une remarque sur la différence d'âge, rien de plus. Pour ma part, à partir du moment où le gars est plus vieux, l'âge n'est un critère que dans le sens où il a une influence sur le physique. Au-delà de la cinquantaine, un type qui me plaît physiquement ça commence à être rare... Mais il y a des quadragénaires qui me plaisent plus que des gars qui n'ont pas la trentaine. Les goûts et les couleurs, ça se choisit pas...

C'est assez intéressant de voir nos propres réactions vis-à-vis de la révélation de l'âge de quelqu'un qui nous plaît bien. J'ai eu droit aux deux cas: un vraiment plus âgé, et un simplement plus jeune que moi. Pour le premier quand il m'a annoncé qu'il avait 51 ans ça m'a refroidi sur le coup, mais une heure après l'info était dans mon cerveau et j'en avais pas grand chose à faire. Le second en revanche, quand dans la discussion on s'est rendus compte qu'il était plus jeune que moi (rien que 6 mois, mais plus jeune), mon intérêt a décru au fil de la soirée... Et j'ai pas réussi à passer outre. Cela dit lui aussi a eu le problème inverse, ça a pas aidé à sauver cette pauvre soirée. Ca m'a un peu rappelé le Titanic cette soirée: on a heurté un iceberg, tenté de faire comme si de rien n'était pendant que ça coulait lentement, mais quand ça s'est terminé on savait chacun que c'était foutu et les deux parties sont allées chacune de son côté sans jamais se revoir.

Enfin bref, personnellement, et comme pour pas mal de chose, à partir du moment où on ne me force pas à faire des choses que je ne veux pas les autres peuvent bien faire ce qu'ils veulent, c'est pas mes affaires. En particulier si ça les rend heureux et qu'ils ne blessent personne.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Réponse à Blackia,

Déjà un grand merci à toi et au site de permettre cet échange. Ça n'a rien d'évident de parler de ces sujets dans une société française de plus en plus anglo-saxone, donc de puribonde. Donc, vraiment mercide ton courage.

S'exprimer c'est impotant et tellement utile pour aller bien.

Non, je n'ai aucune gêne à avoir des relations avec des personnes très jeunes dans la mesure où c'est leur souhait explicite et certain. J'ai connu il y a quelques mois une jeune femme de 21 ans. Certes c'était une relation d'un soir, une demande de sa part (!!), suite à une annonce de la mienne... Mais j'ai adoré et je me suis même demandé si je ne rêvait pas... Nous avions plus de 40ans d'écart....

Mes enfants sont effectivement plus vieux que cette jeune femme, mais pour moi ça n'a aucun rapport. Vraiment aucun. Je ny pense même pas. Mes enfants sont à tout point de vue complètement en dehors de ma sphère sexuelle.

Je sais que certaines personnes sont gênées par le jeune âge des partenaires. Une amie avec laquelle j'aimais faire du trio (HHF) m'a confié un jour où nous avions une jeune partenaire (majeure) que ça la gênait... Je peux le comprendre, mais je ne le ressens pas.

Quand je dis "plus jeune"... il y a de a marge... vu mon âge, une femme de 50 ans est jeune.... c'est l'avantage d e'âge.. (sourire).

Cet épisode avec cette jeune femme est rare mais s'il n'est pas unique. Il y a assez longtemps, une jeune femme m'a demandé d'être "sa première fois" pour ne pas paraître trop gourde devant son amant qui n'avait jamais fait l'amour. J'ai beaucoup aimé cet épisode.

J'ai aussi connu des garçons jeunes (majeurs toujours). Ce sont eux qui étaient demandeurs.

Nous sommes tous différents tu sais et encore une fois merci à ce site de permettre l'expression de ces différences. Il y a 30 ans ce type d'échange aurait été parfaitement impossible.

Voilà.... J'espère avoir répondu au moins partiellement à ton interrogation. Je reste bien entendu à ta disposition pour en débattre.

Bises


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Moi j'aime les filles de 18,19ans et les femmes mures 40, 60 ans, j'ai deja eu des relations avec des filles de mon age mais il y a toujours des problémes


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Bonjour Shane,

Oui, c'est compliqué. Il faut accepter que la vie, les sentiments, les émotions, les engagements et l'amour nous contrarient. C'est pas si mal que ce soit compliqué, tu ne crois pas? Je pense que tu as raison, chacun vit avec son époque et sa culture. Les jeunes d'aujourd"hui ne sont pas ceux d'il y a 30 ans.

Je pense qu'il faut "faire le tri".

Ce qui relève de l'engagement d'une vie commune suppose de bien mesurer le partenaire. Il en est tout autrement des personnes de passage, même si le passage dure des années et qu'elles sont en fait des "ami(e)s" avec lesquels il peut y avoir aussi des sentiments, voire des histoires sensuelles. Là aussi, ceci n'était pas trop possible il y a 30ans. On parle aujourd'hui de girlfriend ou de boyfriend et les relations sexuelles son souvent plus faciles .. encore que...

Bref, de mon point de vue, vivre avec quelqu'un est une chose... avoir une relation suivie même sensuelle avec quelqu'un en est une autre. Dans le premier cas, on engage le regard des autres, dans le second on garde une intimité sur des relations qui restent "privées" (...aux autres).

Ce n'est pas du tout la même chose.

L'assurance, la maturité, l'expérience, "savoir ce qu'on veut" (et donc ce qu'on ne veut pas) est l'apanache des gens expérimentés, donc matures, donc a priori plus âgés, même si des exceptions existent : certains jeunses savent très bien ce qu'ils veulent. Ceux (et celles) que j'ai rencontrés avaient la tête sur les épaules... Je pense qu'avec moi ils mesuraient leurs désirs. C'était une forme d'expérimentation de leur part. Pour d'autres, une sécurité, tu le dis aussi... car souvent comme c'est dit un peu plus haut (cf. Camillelove) la fougue de la jeunesse engendre des petits soucis, des petits problèmes un peu réactifs.. un manque de sérénité, parfois de courtoisie ou de simple bienséance, que les personnes mûres savent mieux gérer.

La différence d'âge ne devrait pas te faire penser que "tu ne devrais pas"... quand on a envie, si les deux sont d'accord, il faut y aller.. la vie est courte. Bien sûr, il faut mesurer et gérer les dommages colatéraux s'il risque d'y en avoir. Ne pas confondre la personne avec laquelle je vais partager ma vie ou une partie de ma vie, et la personne qui est un ami ou un amie.. (même sexuelle!)

J'espère que ce petit développement fera avancer ta réflexion.

Bises - à bientôt.


MamGay
Femme de 44 ans
montpellier

pour les acteurs de renom, leur différence d'âge de 25/35 ans ne posent de problème à personne.... comme c'est étrange et .... bizarre. clin d'oeil du jour.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Coucou MamGay,

Ah, l'argent y est pour beaucoup.

Dans ces milieux, je pense que la femme est un bel objet qui s'achète. Moins maintenant avec les scandales récents... mais bon toujours un peu je pense, c'est dans la culture de ces gens-là, hommes comme femmes... Je dis ça, sans trop m'y connaître car c'est un milieu qui m'est étranger.

Dans les milieux de pouvoirs, et l'argent en est un de taille, la norme est d'être le plus "hors norme".

Clin d'oeil de PapyBi à MamGay....:))


Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

Dans un topics récent un concurrent proposait en contrepartie une piscine, ce qui n'est pas à négliger vu le réchauffement climatique, et des lilas si mes souvenirs sont bons, malheureusement déjà fanés.

Plus sérieusement, quoi que, j'ai des idées sur le sujet qu'il faudra que je poste...


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Bonjour Lindos,

Je n'ai pas bien compris ton message...


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Coucou Shane,

Oui, j'essayais dans mon message de différencier l'être qui va partager ton quotidien de celui qui va passer un moment dans ton coeur. Je sais bien qu'à ton âge on ne veut pas "se poser".

Je pense qu'avec les années les désirs évoluent en fonction de chacun.

Un jeune va vouloir découvrir le monde, la vie, rencontrer des gens, comprendre ce qui l'entoure, etc... Certains mettent leur vie au service d'une oeuvre (voyage, compagnonage, arts, foi, etc...) d'autres se rangent à une vie de couple plus ou moins traditionnelle autour du désir d'enfant. Et bien sûr, ceux qui ont déjà vécu ça, les plus âgés, ne sont plus dans des attentes du même ordre.

La vie nous modifie progressivement physiquement et mentalement. Et avec : nos désirs... Les attentes, donc les désirs se développent et donc évolent aussi je pense à partir de l'expérience.

Heureusement, nous ne sommes pas maîtres de nos désirs, on les constate bien plus qu'on les dirige. Une chose est sûre, c'est qu'il y a toutjours une part de l'explication du désir qui nous échappe. Le désir d'un femme plus âgée ou d'un garçon plus jeune... pourquoi pas...

c'est l'attrait intergénérationnel...

Pourquoi les jeunes m'ont-ils toujours attiré?

Pourquoi les personnes matures peuvent-elles aussi séduire des jeunes?

On a chacun une partie de la réponse, mais je ne m'explique pas tout.

Je prends le chemin de ce que mon coeur exige, j'essaye de combler mes désirs et de vivre mes sentiments...


Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

Oublie mon dernier post c'était a private joke ^^

"J'ai aussi connu des garçons jeunes (majeurs toujours). Ce sont eux qui étaient demandeurs."

En fait qu'ils soient majeurs ou pas ne change rien sur le fond, car la loi française n'interdit plus depuis des dizaines d'années aux majeurs et mineurs de plus de 15 ans de sortir ensemble (sauf "autorité" du majeur sur le mineur).

C'est plutot la société qui (re)devient moins permissive, pour différentes raisons allant de la désuétude progressive des couples traditionnels à forte différence d'âge, à l'émancipation des jeunes qui n'ont plus besoins de leurs ainés, en passant par la paranoia des philies.

Les français se disent fiers de leur "tolérance" vis à vis de la forte différence d'age de leur couple présidentiel, mais on peut facilement imaginer les langues de vipère des news si aujourd'hui une prof de théatre sortait avec son élève mineur, même se disant amoureux pour la vie. Pure hypocrisie, auxquelles tes précautions oratoires se conforment à juste titre.

Le soucis d'aimer les mecs ou filles beaucoup plus jeunes mais majeurs c'est qu'ils vieillissent et sortiront inévitablement de ces critères, et n'en auraient peut-être même pas conscience par manque d'expérience.

Aimer un beaucoup plus jeune c'est avoir sa "maturité affective".

Pour qu'une relation soit durable il faut que la maturation affective ne reste pas bloquée, ce que peut permettre l'attachement. Ou pas...

Pour autant il peut exister des tas de raisons pour lesquelles un jeune et un ainés peuvent être bien ensembles, souvent pour des raisons complémentaires qui peuvent aussi bien être physiques qu'affectives ou bien intellectuelles, voire matérielles sans qu'il faille y voir nécessairement du mal parce que la solidarité est le principe d'un couple, ce que méconnaissent souvent les gays.

(et dont fait partie la piscine ^^)


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Réponse à Lindos.

Oui, c'est bien plus clair cette fois.

J'aime bien ton analyse sur : "que la maturation affective ne reste pas bloquée".

Oui, il faut que les comparses évoluent dans le même sens. Ce serait bien que tu développes un peu ça... Je pense que ça mérite de creuser un peu.. enfin, si tu veux bien.

Merci.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Bonjour

Intéressant aussi d'observer que sur le site, on voit :

  • très peu de personnes hétéro donc de recherches hétéro.

  • les personnes qui se disent bi recherchent souvent un (ou une) partenaire homo, plus chez les femmes que chez les hommes

  • les femmes sont principalement des femmes de moins de 30 ans.

En tout cas, j'aime bien la courtoisie et l'athmosphère qui se dégage de tout ça. Merci.


GrillePain
Femme de 26 ans
Toulouse

Après la gérontophilie "la vraie", c'est une attirance indiscutable pour des personnes vraiment très âgées, et je crois que possibilité de couple durable ou non, ça se contrôle pas (cf Gerontophilia, un film entre un mec de 18 ans et un autre de 80). D'un point de vue extérieur y'a pas vraiment à être pour ou contre,.. ça existe, simplement.

De mon côté je peux fantasmer sur des personnes entre deux-âges (c'est pas vraiment de la gérontophilie, donc, c'est plutôt de la "milf-ophilie" xD), par contre je mise trop sur le fait d'en être "à peu près au même point dans sa vie" pour croire à une relation inter-générationelle qui dure.. mais il suffit que deux personnes n'en aient royalement rien à foutre pour que peut-être ça fonctionne (et est-ce la première question quand il y'a attirance réciproque au moins pour le moment, pas sûr ^^)


Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

Cielbleu7520,

Je pense qu’avant d’approfondir il faut examiner plus largement le fonctionnement traditionnel de la culture patriarcale, initialement polygame, dont la dernière épouse était souvent la plus jeune pour favoriser la fertilité de la femme et le plaisir de l’homme. On ne pouvait pas évoquer d’immaturité de l’homme, au contraire puisque plus il était mature (et riche) plus il avait de femmes de tous âges. Et lorsqu’il avait des relations avec des jeunes hommes c’était pour le plaisir sans le risque de la fertilité, d’où des règles coutumières bannissant l’homosexualité pour essayer de mettre quelques limites à ces habitudes, règles inévitablement religieuses à l’époque et restées telles (et qui font scandale).

Avoir des relations qu’avec des plus jeunes ou des jeunes peut s’inscrire dans cette tradition patriarcale aujourd’hui assez mal vue (mais toujours assez vivace chez les gays, et qui dans le passé n’était mal vue seulement pour les femmes qui sortaient avec des hommes plus jeunes), mais peut aussi résulter de la frustration de ne pas avoir pu sortir avec les gens de son âge quand on était adolescent puis jeune homme, et qui devient une préférence sexuelle durable.

Il y a bien sur un continuum qui rend cette préférence plus ou moins impérative, comme il y a un continuum dans la posture patriarcale pouvant entraîner des abus, avec au bout du bout des gens qui peuvent se comporter mal par égoïsme voire par absence totale de limite et d’empathie, qui sont les pervers qui défraient les chroniques.

Je ne sais pas si je suis plus clair, car ce sont de notions pas évidentes dont on nous explique surtout les limites à ne pas dépasser, ce qui d’ailleurs entraîne des effets de seuil.

Et qui comportent des antidotes, tels que la connaissance et compréhension des mécanismes et de leurs limites, la complémentarité de relations transgénérationnelles, l’attachement des personnes qui compense le vieillissement et l’évolution des besoins de chacun, etc. Qui sur le principe ne sont pas très différentes des contraintes habituelles des couples pour ne pas se retrouver tout seul sur le tard, mais peut-être un peu plus impératives.

GrillePain,

"Après la gérontophilie "la vraie", c'est une attirance indiscutable pour des personnes vraiment très âgées, et je crois que possibilité de couple durable ou non, ça se contrôle pas (cf Gerontophilia, un film entre un mec de 18 ans et un autre de 80). D'un point de vue extérieur y'a pas vraiment à être pour ou contre,.. ça existe, simplement."

Le scénario du film doit être plutôt rare...

Plus fréquent est un attachement autant affectif que métériel, que conteste souvent la famille frustrée de ne pas hériter autant qu'ils auraient voulu après la mort du plus âgé (scénario toujours très actuel). Car quand on est mort par définition on ne contrôle plus rien et la famille n'est pas "mariée" avec le ou la plus jeune ^^


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Coucou Grille-pain,

Oui tu as raison... le terme de gerontophilie est peut-être un peu provocateur. L'idée était d'aborder les relations intergénérationnelles et l'attrait pour les grandes différences d'âge. Cela sous-tend plein de choses qui intéressent le désir et que l'on peut aussi retrouver dans des thèses psychanalytiques d'ailleurs.

BeTolérant permet ici d'exprimer ces envies d'avoir des relations hors génération. Comme tu le dis très justement, il n'y a rien à discuter, ça existe vraiment... Cela dit, tout le monde ne l'accepte pas. Certains trouvent ça "sale"... L'objet de ce forum est de parler de ça pour ouvrir le champ, le débat... Faire en sorte que des désirs (refoulés) s'expriment...

Merci de ta contribution à cet échange.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Pour Shane,

De rien. N'hésite pas à me contacter si tu veux poursuivre la réflexion. Bises


Romangel
Homme de 33 ans
Var

J'ai eu une relation avec un homme qui avait 21 ans de plus que moi.

Au début, même moi je lui avais dit que cela ne serait pas possible, bla bla bla...

Puis au fil du temps est arrivé ce qui devait arriver. On a vécu ensemble. Moi je construisais ma vie, lui l'avait déjà fait. Je cherchais du réconfort, lui aussi mais pas le même que le mien.

Au final, j'ai grandi auprès de lui mais j'ai compris que ma première intuition était la bonne. Certes la maturité a des avantages quand tu ne supportes pas la connerie des blaireaux de ton âge, mais elle a aussi ses limites. Cela reste une belle expérience mais je ne peneses plus vouloir revivre avec une personne plus âgée que moi (attention 5 - 6 ans de plus, je ne considère pas ça comme plus âgée).

A contrario, je ne me vois pas avec un(e) plus jeune. Peut être parce que j'ai envie d'être le plus jeune du couple, ne pas mourir en premier,... je ne sais pas lol


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

@Romangel : beau témoignage bien que tristoune ^^ Si ça peut te rassurer, quelque soit l'âge de ton partenaire, y a toujours moyen de mourrir en premier (bus dans la tronche, cancer, virus de la rage, invasion des profanateurs de sépulture, apocalypse zombie xD).

Mais du coup, admettons que tu rencontres un gars avec le même écart d'âge encore une fois, mais qui en soit en serait au même stade (bon c'est un raisonnement par supposition hein) de construction de sa vie que toi aujourd'hui, est ce que tu crois que tu retrouverais des problèmes ?

Je dis ça parceque je connais des gens qui sont paumés à 48 dans leur vie tandis que moi ça file plutôt droit. Du coup, si je m'imagine dans une relation avec quelqu'un de 21 ans de plus que moi comme tu as pu connaître, c'est probablement le regard des gens qui me paraîtrait le plus chiant ou les gamins de la personne si celle-ci en a haha


Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

Romangel ,

En l'absence de guerre ou catastrophe, jusqu'à 10 à 15 ans de différence cela reste plus ou moins dans l'écart-type de l'espérance de vie, et le plus jeune pourrait fort bien décéder avant le plus âgé surtout s'il ne craint pas de prendre des risques. C'est donc gérable.

Le plus probable reste tout de même qu'il décède après, soit obligé de s'adapter à la perte d'autonomie du plus âgé, et doivent assumer ses dernières années de fin de vie actuellement assez lourdes (et ayant participé à l'augmentation de l'espérance de vie).

C'est notamment le cas chez les hétéros où il existait une différence d'espérence de vie d'environ 10 ans, qui s'est théoriquement progressivement réduite à 5 ans pour les nouveaux nés d'aujourd'hui. En pratique le bout du bout apparait actuellement assez proche de 85 ans chez les hommes et 95 ans chez les femmes, entrainant pas mal de veuves dans une génération qui n'avait pas l'habitude de se séparer avant. Il est possible sinon probable que les générations ultérieures se retrouveront seuls plus tôt, et ne pourront pas toujours compter sur une aide suffisante de leurs enfants (d'où l'importance de ne pas trop déshabiller financièrement ces vieux comme le fait actuellement Macron).

Au-delà, style plus de 20 ans de différence, le plus vieux doit à mon sens vraiment anticiper et organiser sa perte d'autonomie, outre sa succession évidemment, mais ça il devrait y penser même avec un écart d'âge plus faible. Le mariage permet la succession dans de bonnes conditions pour le conjoint (et efants), mais le Pacs aussi à condition que les deux fassent chacun un testament.

Donc tout est plus ou moins anticipable parce qu'on est sur de mourir ha ha, même si dans le détail le hasard déjoue souvent les meilleurs pronostiques ^^


Romangel
Homme de 33 ans
Var

Fregegui : je te dirai que non lol. Je ne renouvelerai pas l'expérience. Attention, je parle en toute absence de sentiments. La dernière fois aussi je pensais ne pas faire un bout de chemin avec un homme ayant presque l'âge de mon père...

Maintenant, si je prends ta supposition, homme de la cinquantaine non construit, (ce qui paraît improbable), je serai plus enclin à retenter.

Lindos : tout est possible sachant que notre fin sera la même pour tous. Mais je crois que j'aimerais parler de cet être aimé parti, un peu comme mon grand-père parle de ma grand-mère... bref voilà


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Bonjour Fregegui,

Merci de ta contribution à mon petit forum.

Oui, tu as parfaitement raison et tu isoles très bien le souci.

Les attirances et envies ne sont pas toutes à mettre dans le champ de la vie commune ou de l'affichage de sa relation. Tout le secret est là.

Bien que cela ne soit pas "convenable", il y a (et il y a toujours eu.. voir la littérature en général) de nombreuses personnes qui entretiennent une relation normalisée en vie de couple hétéro ou pas - d'autant qu'on peut maintenant afficher qu'on est gay ou lesbien - et qui vivent aussi une sexualité parallèle connue ou non du conjoint. Ceci permet de ménager le corps social et la vie sexuelle... deux problématiques quasiment opposées.

Ainsi, je pense qu'une relation avec une grande différence d'âge qui s'afficherait au grand jour, voire s'officialiserait, se livrant ainsi au grand jour serait bien sûr possible (presque tout est possible dans ce domaine) mais serait aussi soumise à des contraintes sociales risquant de se ramasser beaucoup de, disons, dommages collatéraux.

On ne dit rien de Macron avec son épouse mais beaucoup n'en pense pas moins et on en a certainement beaucoup parlé dans les bars.... La position sociale de l'intéresssé et sa réussite ont contribués grandement à mon avis à clore des becs qui aurait bien voulu l'ouvrir davantage.

C'est dire que ça n'est pas simple.

Je n'aborde là qu'un tout petit aspect du problème, car dans la vie il y a des temps sociaux : adolescence, jeunes adultes célibataires, jeune couple sans enfant, jeune couple avec jeune jeune enfant, vie de famille avec plusiseurs enfants, divorce ou vie sans enfant partis du domicile, temps du "retour d'âge", ménopause, andropause, retraite...

Et à chaque âge ses problématiques et donc son tissus relationnel... Imagine tout ce qu'on peut encore écrire sur le sujet...

Merci. A plus....


Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

"Bien que cela ne soit pas "convenable", il y a (et il y a toujours eu.. voir la littérature en général) de nombreuses personnes qui entretiennent une relation normalisée en vie de couple hétéro ou pas - d'autant qu'on peut maintenant afficher qu'on est gay ou lesbien - et qui vivent aussi une sexualité parallèle connue ou non du conjoint. Ceci permet de ménager le corps social et la vie sexuelle... deux problématiques quasiment opposées.

Ainsi, je pense qu'une relation avec une grande différence d'âge qui s'afficherait au grand jour, voire s'officialiserait, se livrant ainsi au grand jour serait bien sûr possible (presque tout est possible dans ce domaine) mais serait aussi soumise à des contraintes sociales risquant de se ramasser beaucoup de, disons, dommages collatéraux."

J'apporterais une nuance...

A la condition de ne pas être une personne connue, actuellement en France on peut dissocier la vie privée de la vie publique, tout ayant une vie privée anonyme au grand jour : les gens n'en pensent pas moins mais se gardent bien de l'exprimer, ne serait-ce que pour ne pas avoir d'ennuis judiciaires.

Mais j'admets que tout pourrait basculer assez rapidement si notre démocratie s'affaiblissait et que des ultra conservateurs prenaient le pouvoir, laissant les mauvaises langues s'exprimer, voire en laissant ouvrir des chasses aux sorcières.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Merci Lindos.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Bonjour Romangel

Désolé je n'avais pas vu tes messages. Merci de contribuer à cet échange.

Tu as raison. Une vie commune suppose des compromis parfois difficiles si la culture de l'un n'est pas celle de l'autre compte tenu de leurs habitudes de vie ou leur relation. Les générations ne vibrent pa sur les même sujets... aujourd'hui tous les jeunes sont branché jeux video par exemple, moi je n'y suis pas du tout sensible... C'est tout l'intérêt de cette rubrique que d'évoquer les problématiques du désir et des contraintes de la réalité, en essayant malgré tout de voir comment s'accommoder des deux... et s'il existe ou non des passerelles.


Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

Le mot de gérontophilie me gène un peu, s'agissant d'attachement extrèmes je verrais plutôt cela entre jeunes et papys de 75 à 85 ans voire plus n'ayant plus vraiment de libido.

Si l'ainé est plus jeune et pas moche, alerte et cultivé, bien installé dans une villa avec piscine dans un quartier boisé (mais pas trop de pins maritimes trop dangereux hein), bien motorisé, avec une bonne cave à vin, et sachant cuisiner, etc, il n'est pas vraiment nécessaire qu'il soit un gamer ^^


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

À Lindos : Oui, c'est vai que "gérontophilie" c'est un peu de la provoque... Cela dit, un sexagénaire avec un jeune de 20ans.... la différence est tout de même de 40 ans... c'est pas mal.

Pour le plan riche vieillard avec piscine, je ne commenterai pas.. sourire...


Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

Ce qui me chiffonne aussi un peu c'est qu'un jeune de 20 ans ça n'existe pas ...durablement.

Ou bien il faut suivre le style de conseil de Coluche : si vous cherchez un homme beau, riche et intelligent... prenez-en trois.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Bonjour à tous.

Merci à celles et ceux qui me contactent directement sur ma boite.

Je pense que c'est important de faire vivre cette discussion et cette réflexion.

L'idée d'un beeting sur ce thème commence à faire son chemin. N'hésitez pas à vous manifester si ça vous intéresse et surtout donnez-moi vos idées sur les modalités de ce beeting.

Déjà nous pourrions réfléchir à donner à ce "beeting" un titre satisfaisant qui montre le mieux possible son intention. (en oubliant le mot gerontophilie bien sûr..)

Amitiés à tous et toutes.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Je suis assez surpris de constater qu'il n'y a que très très peu de femme de plus de 45 ans sur ce site. Ici, tout le monde est très jeune... Qu'en pensez-vous?


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Bonjour Shane

Oui, entre-autres dommage pour certains comme... moi.

Pourtant, j'aimerai bien rencontrer une femme en région parienne (entre 45 et 60ans) qui soit bi (puisque je le suis) et prête à s'engager dans une relation au long cours...

Mais sur ce site je n'en vois aucune.... vraiment aucune..

Il y a beaucoup de femmes homos dont la majorité sont très jeunes, peu de Bi et presque pas de seniors...

Hum, arrêter de "courir"... hum, je suis veuf depuis peu donc récemment seul...

Je ne me vois pas rester durablement sans aucune vie affective ni sexuelle... ni partager à nouveau un peu de quotidien... Impossible pour moi d'imaginer ça.

De plus, j'aime les plaisirs de la vie... (raisonnablement)


Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

"je suis veuf depuis peu donc récemment seul."

Je sais bien que cela ne change grand chose, mais je suis desolé pour toi, la perte d'un être cher est une épreuve (même si je crois que l'épreuve est souvent surtout pour cette personne).

Concernant les femmes hétéros d'âge mur de cette génération, elles ont été éduquées pour être à peu près fidèles, et n'avaient pas besoin de chercher parce que les hommes les solicitaient y compris au travail.

Tout cela va peut-être changer dans le futur, car les femmes se comportent de plus en plus comme des hommes. Et réciproquement la notion nouvelle de harcellement sexuel inhibe les hommes dans la sphère publique et notamment au travail.

Il ne serait donc pas surprenant que les femmes d'âge mur du futur doivent mettre un peu plus d'énergie à draguer pour ne pas terminer leur vie seule ^^


HugoTE
Non binaire de 20 ans
Herblay

Pour apporter ma propre expérience,

Je suis un jeune homme de 19 ans

J'ai eu des relations sexuelles avec un seul homme pour le moment. Et c'est l'homme avec qui je suis en ce moment. Cet homme à 59 ans.

De plus, c'est uniquement ce genre d'homme qui m'attirent


Photocop70
Homme de 24 ans
Paris et Bordeaux

1 remerciement

Moi personellement, je suis attirré par les plus jeune que moi, d'un certain style, c'est comme ça mais ça me choque pas tant que ça, ce qui me preocupe c'est uniquement les hommes... Et c'est particulier. Les femmes je m'en fous, je ne fais pas tres attention au physique, mais pour les garçon c'est assez present quand meme. Je ne sais pas si quelqu'un est comme moi ??? Des experiences à partagé ???

Je pense aussi, bien sure pas 4 ans ni 12 ans ni 14 ans mais a partir de 16 ça ne me derange pas. Je ne vois absolument pas en quoi ça choque. Apres c'est personnel mais je trouve par exemple que la personne mineur aie le droit et la personne majeur non, completement hypocrite...

Donc en soit on fais ce que l'on veux et je pars du principe que l'amour ça ne se calcule pas au final. Mais d'etre attiré par les plus jeune c'est bien plus repandu qu'on ne le pense et perso ça me choque pas... Du moment que c'est une relation qui aboutisse à quelque chose.


Photocop70
Homme de 24 ans
Paris et Bordeaux

1 remerciement

De plus en plus, notament des femmes, vont avec des gens plus agés genre de 20 avec des 25 à 30 ans, et soit disant elles ne font pas de difference. Et quand tu dis un mec qui est attiré par des femmes ( ou homme ) plus jeune à non c'est degueulasse. C'est completement stupide et hypocrite. Surtout que cette arrière pensé faite sur les attirences et les rapport entres les genres est assez mal seine. Et je vous dit non c'est pas par hasard qu'elle vont avec ces tranches d'ages... C'est pas du jolie tout ça... Sinon elles diraient pas ça ! Penser d'un sens et non pas de l'autre c'est clairement grinçant voir enervant. Apres j'ai deja discuté de ce sujet là et en faite elles vont avec des plus agés car la sexualité est apperemment plus "expirimenté" et moins "sexiste". Mais bon j'y crois pas trop c'est completement haleatoire...

On ne choisie pas ses atirences et ses goux, personellement je les ai decouvert naturellement et pense qu'en soit se n'est ni genant ni essentiel. Je peux tout a fais etre attirré par n'importe qui sauf que j'ai des preferances et ça ça se controle pas. Mais peu importe... Et n'en parlons pas des jeunes gays qu'ils veulent des mecs poilus et bien virile, c'est completement à la fois puerile et à la fois animal. Apres chacun son truc mais pas la peine d'avoir d'arriere pensé sur les gens attiré par les plus jeunes non plus.... Malheureusement c'est une realité, y a un coté tres conformiste et à la fois tres animal dans ça de mon point de vue. J'ai en tout cas cette experience et ce ressentit là ...


Diniz
Non binaire de 44 ans
Clermont-Ferrand

Je me sens un peu concerné et ça me pose problème aussi. D'abord, je n'ai eu que des partenaires plus jeunes, parfois juste un peu parfois un peu plus. Et 2-3 brèves partenaires franchement plus jeunes quoique rien à voir avec les exemples donnés dans cette discussion (genre 24 & 36 ans).

Ca me pose pb à cause du jugement d'autrui, et je me rends compte que ce jugement, cette norme-là, je l'ai bien intégrée, et c'est une des rares dont la vie ne m'a pas débarrassé. C'est d'autant plus drôle que j'ai tjs fait un peu plus jeune et mes jeunes partenaires étaient plutôt mûres pour leur âge (moralement, d'attitude). Le pire, c'est que je ne juge pas autrui pour la même chose ! Ou alors, c'est une sorte de réaction réflexe qui passe en un instant, et sans que j'aie besoin de me raisonner (ce qui selon moi montre que c'est vrai que finalement je juge pas). Pour moi-même, j'ai une sorte de peur, et un manque de courage à la dépasser, cette peur, dans la vie réelle.

Je suis assez d'accord avec la distinction entre (j'utilise mes mots) aventure sentimentale ou sensuelle et compagnonage de vie. Le problème est bien différent (mais je suis pas sûr que ce soit tjs plus facile ou acceptable pour une aventure).

Mais mon plus gros problème, c'est que d'allure ou de physique, de très nombreuses jeunes femmes voire "gamines" très jeunes me plaisent et attirent mon regard. Et je les regarde (c'est un autre thème de discussion). Je comprends très bien que ça n'a rien de mal en soi. Et il n'y a aucune loi naturelle disant quelle fourchette d'âges devrait nous séduire (évidemment!). Pourtant, ça me gêne et cet auto-jugement ne disparaît pas...

Je suis aussi très dérangé par la mode de plus en plus sexe de plus en plus jeune : on est passés d'une injonction pour une femme à être jolie, puis à être sexy, et maintenant à être sexe tout court. Là c'est aussi un grave pb politique (mon féminisme). Avec une amie, on s'est dit un jour qu'aujourd'hui les gamines de 13 ans doivent se fringuer dans le quotidien comme autrefois une femme de 35 balais se fringuait pour aller pécho en boite de nuit ! C'est si fort, cette injonction, que même des féministes militantes s'y sentent contraintes, et d'autant plus qu'elles sont jeunes (j'en ai causé récemment et ça a fait des flammes). Encore un thème de discussion.

Voilà !



Rejoindre BeTolerant