Rejoindre BeTolerant

Forums LGBT+
Forum Lesbien
devenir soi même et s'accepter, besoin de vos conseils et partage d'expérience

devenir soi même et s'accepter, besoin de vos conseils et partage d'expérience

GwenGwenou
Femme de 26 ans
Epernay

Bonjour

Je me présente, Gwen, bientot 26 ans et à un grand croisement, questionnement de ma vie. Je ne suis pas experte en relation amoureuse loin de là. J'ai grandi, comme beaucoup, avec le modèle familliale du couple parfaitement hétérosexuel. Une représentation qui m'a habité durant de longue années où je ne suis sortie qu'avec des hommes, rencontrés via internet. Oui parce que quand je sortais, les mecs ne m'attiraient pas vraiment en fait, mon expression les éloignaient du coup. Conscient ou inconscient, je ne sais toujours rien. Toujours est-il qu'en rencontrant de temps en temps un mec via un site, j'avais cette impression d'être "normal" et de rassurer mon entourage "c'est bien elle a rencontré un garçon!" parfois, j'avais plus l'impression de leur faire plaisir que de me faire plaisir. Et puis les relations terminent toujours au même point, je les quittes, ou je m'arrange pour qu'ils me quittent, pourquoi ? Parce que j'étouffe, je ne me sens pas à ma place et parce qu'il manque quelque chose, un truc sonne faux. Un jour, une amie m'a dit, "et si tu aimais tout simplement les femmes ?" Et là, hop, mécanisme de défense, j'ai complètement refoulé l'idée. "Non mais ça va pas, je suis normale" C'est fou ce qu'on s'invente comme histoire pour correspondre aux normes définis, non pas par moi, mais par les autres pour répondres aux normes des autres. Et moi dans tout ça, quand est ce que je suis moi ? La question de mon orientation est revenue à l'an passé après une énième relation foirée par mes soins. Puis j'ai rencontré une fille, quand j'ai sentie qu'il pouvait se passer quelque chose, j'ai tout suite mis des barrières, j'ai pretexté mon emmenagement, la route...et on ne s'est plus revues ni trop parlée. C'était une bonne excuse pour moi pour éviter la question. Je suis retournée sur les sites de rencontres et suis sortie ENCORE avec un mec. Pour une fois, j'ai survécu 3 mois dans cette relation, wahou! Puis, ça a cassé pourquoi ? Parce que je n'éprouvais pas de désir ni de plaisir pour un mec qui, franchement, était en or. Et depuis, je me suis mise à écrire et lire, cela me permet de faire remonter à la surface des souvenirs de mon adolescence, de confronter des choses en moi que je pensais anondine ou vide de sens et je me laisse aller à m'imaginer avec une femme et non plus avec homme, cela m'aide à prendre confiance en moi et aussi conscience de qui je suis réellement. Un exemple peut être pas si anondin, mais avant pour sortir je mettais toujours une robe, parce que mes amies en mettent généralement pour sortir, alors je voulais être "conforme", et bien maintenant, je met mon jean et des mocassins, un look garçonne mais féminine à la fois dans lequel je me sens bien mieux et moi-même. Cette image de moi avec une femme me semble tellement plus naturelle, et ça me fait peur, peur de quoi ? Peur de moi, avant tout, mais aussi peur du regard des autres, du jugement des autres...je ne pense pas être la seule à avoir vécu cette situation et c'est pour ça que je me tourne vers vous aujourd'hui.

finalement je me suis étalée là! lol


MamGay
Femme de 44 ans
montpellier

Bienvenue Gwen

tu sais les autres au fond....tu connais ton fond d'ailleurs !

donc ce qui est pour toi et tu es seule à le vivre et à le ressentir ; ainsi l'image, pâme reflet d'une réalité moyenne ne suffit pas. te conformer au plus grand nombre ne suffit pas non plus.

seul ton bonheur compte même s'il te faut du courage pour lui.


Mayvis
Femme de 18 ans
Rezé

salut !

je vais te raconter me vie si ça ne dérange pas, peut-être que ça t'aidera.

J'ai vécu un peu la même situation, surtout concernant les vêtements depuis que j'ai eu mon "déclic" je ne porte que des pantalons, au grand désepoire de mes amies

Moi aussi avant je sortais avec des hommes, mais toutes mes relations foiraient également, parce que j'étais trop possessive, de peur qu'ils s'en aillent et que je me retrouve seule face à moi, cette moi lesbienne que j'occultais. Maintenant je sais que je l'occultais volotairemment, pour me forcer à correspondre à la "norme" de la société, pour paraître comme tout le monde. Mais quand j'y pense vraiment, j'aimais être avec ces gars, comme j'aime être avec un ami... (mais ça ils ne le savent pas, je veux pas les blesser )

Pour m'accepter, j'ai écrit pendant des mois. Tout ce que je pensais je l'ai écrit dans un cahier, que je continue encore de remplir. tout ce qui me passais par la tête, sans me poser de question. Puis je me suis rendue compte que certains sujets revenaient régulièrement (le fait de ne pas être si bien que ça avec un homme, que je regardais plus les femmes que les hommes ou en tous les cas que je les regardais différemment, ect...). Puis un matin je me suis levée et je me suis dis "et pourquoi pas !? c'est peut-être ça !"

Maintenant je ne me pose même plus la question, c'est clair et nette que je ne retournerais pas avec un homme (de toute manière mon coeur est déjà pris par une amie ), que j'en ai pas envie et que je ferai ma vie avec une jolie

Ceci était une partie de ma biographie, rendez-vous au prochain épisode pour savoir la suite


Etoile8
Femme de 26 ans
Aix en Provence

1 remerciement

HEY! Gwen et Maylis, je vous rejoins.

Un peu comme vous j´ai tjs eu un carnet depuis tres longtemps et c´est assez tard vers mes 20 ans que j´ai pris conscience et que j´ai du m´accepter donc jusqu´a y a pas tres longtemp je dis plus etre bi que lesbienne car je suis sortie avec des garcons mais a savoir que je me sens pas moi comme si je jouait un jeux (que je realise tres bizn d´ailleurs ..) mais effectivement c´etait pour vivre normlement par les normes que l´on nous montre mais avec du soutien et une bonne dose de courage mele a une therapie j´assume qui je suis. d´ailleurs c´est normal d´aimee une femme dans certains pays commz la BELGIQUE donc pourquoi je me sentirais coupable d´aimer une femme?

pourquoi sa serait pas l´inverse les hetero qui se sente pas normaux ^^

tout le monde est normaux!

en tout cas c´est un super sujet et sa fait du bien de voir que on est ps seule !!!


Santian
Femme de 32 ans
Lyon

Salut Gwen et aussi les autres!

Je trouve ça admirable de se lancer dans une "transformation de soi" comme ça! Je me demande quel genre de choses vous avez écrit pendant vos phases de chrysalide.

C'est clair qu'on traverse souvent pas mal d'écueils quand on se lance dans les relations intimes... Il y a de quoi s'y perdre! Ca serait bien qu'on ait des cours de communication et des revues sur tous les types possibles de relations aussi à l'école... Ca servirait bien...

Voilà je voulais vous transmettre mon admiration pour la démarche! Et prenez soin de vous les filles!


David59
Homme de 36 ans
La Bassée

Bonjour Gwen,

Oui c'est pas évident d'être soi-même dans le système dans lequel nous évoluons.

Nous sommes conditionné dès notre plus jeune âge à suivre un modèle prédéfini, qui est l'hétérosexualité. Et il faut beaucoup de courage et d'abnégation pour réussir à casser le code, à être soi même et affronter le regard et le jugement des autres.

Bonne continuation dans ton évolution !


Alainkid
Homme de 47 ans
NANTES - SAINT NAZAIRE

Salut,

Tout ce que je puis te dire c'est que toi seule sais qui tu es vraiment, tout au fond de toi ... sans mensonge, tu le sais.

Ose t'accepter tel que tu es, c'est la première étape. Peut être que tu as besoin d'aide, t'écouter ici c'est bien mais une véritable discution avec quelqu'un c'est bien mieux. Un ou une professionnelle a été une grande aide pour moi par exemple.

Une fois l'acceptation, la vraie acceptation celle que tu sens dans ton corps et non dans ta tête, quand elle arrive, tu le sauras ! Peut être que un peu plus tard, tu pourras en parler à tes proches ou qui tu veux, une personne ou deux peut importe.

Pour ma part quand j'ai pu en parler à une personne qui est très très cher à mon coeur, j'ai immédiatement été transporté dans le réel, chez moi, j'étais ENFIN moi, une véritable libération.

Dernier petit conseil, ECOUTE TON COEUR ! OSE !

Courage à toi.

Bises.


MaxSens0188
Non binaire de 25 ans
Rouen

Salut Gwen, heureux de t'accueillir parmi nous ^^ (même si ça fait déjà 1 mois).

J'aurais peut-être un outil à te conseiller, moi en tout cas ça m'a pas mal aidé : connais-tu l'échelle de Kinsey ?

C'est un outil que j'ai découvert il y a quelques temps qui se présente sous la forme d'un diagramme (tu peux en trouver des images sur internet). Il a été inventé par un américain entre 1948 et 1953 (Alfred Kinsey de son vrai nom, tu peux voir sa description sur wikipédia ^^) visant à expliquer l'éventail des orientations sexuelles chez les humains. Le diagramme se découpe de la manière suivante :

Niveau 0 : tu es exclusivement hétéro, tu n'as jamais pensé à avoir ne serait-ce qu'une expérience homosexuelle, et si on te le proposait, tu ne serais pas intéressée.

Niveau 1 : tu es une vraie hétéro, cependant tu t'es autorisé au moins une fois d'avoir une relation homosexuelle, ne serait-ce qu'à titre d'expérience. Mais si on te le proposait à nouveau, tu dirais non, que tu as essayé et que ça ne t'intéresse finalement pas.

Niveau 2 : tu es bisexuelle avec cependant un certain penchant pour les hommes. Si on te proposait une relation homosexuelle, aucun problème pour toi. C'est juste que les hommes te font un petit peu plus vibrer ...

Niveau 3 : tu es la parfaite bisexuelle ! Tu es tout autant attirée par les femmes que par les hommes.

Niveau 4 : tu es bisexuelle avec cependant un certain penchant pour les femmes. Si on te proposait une relation hétérosexuelle, aucun problème pour toi. C'est juste que les femmes te font un petit peu plus vibrer ...

Niveau 5 : tu es une vraie homo, cependant tu t'es autorisé au moins une fois d'avoir une relation hétérosexuelle, ne serait-ce qu'à titre d'expérience. Mais si on te le proposait à nouveau, tu dirais non, que tu as essayé et que ça ne t'intéresse finalement pas.

Niveau 6 : tu es exclusivement homo, tu n'as jamais pensé à avoir ne serait-ce qu'une expérience hétérosexuelle, et si on te le proposait, tu ne serais pas intéressée.

Et enfin, le Niveau X : tu es asexuelle (et pas asexué, c'es pas pareil ^^) ! Le sexe ne t'intéresse pas du tout, tu y es complètement insensible, et ça ne te dérange pas. Tu n'en as pas besoin, et il n'y a aucune raison pour que tu te forces, car tu n'as tout simplement pas envie.

PS : Perso, je suis Niveau 2 sur l'échelle de Kinsey (= je suis attiré par les 2 sexes mais avec un certain penchant pour les femmes néanmoins ^.^).

Voilà, tu sais tout. En espérant que ça puisse t'aider ;-)

N'hésite pas à me demander en m'envoyant un message ou directement sur ce forum si tu as encore des questions. On va dire que j'ai pas mal épluché le sujet, et qu'en temps normal je m'intéresse à la sexologie et à la sociologie. Donc, tu es la bienvenue ^^ . Bon courage (si tu as besoin, on est là pour toi :-) .


AposJk
Non binaire de 27 ans
Toulon

Salut,

Tout mon soutien dans la recherche de tes ressentis et compréhension de toi-même.

Je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire, mais le regard des autres, il vaut mieux le mettre un maximum de côté pour une seule bonne raison : de toute façon les autres ne seront jamais d'accord et quoique tu fasses il y aura toujours quelqu'un pour critiquer !

Donc dis-toi que ta vie t'appartient, à toi et pas à eux, qu'on en a probablement qu'une, et fais ce que tu penses convenir à ton bonheur. De toute façon essaye les femmes, même au pire des cas tu en tireras toujours des conclusions constructives !

PS : je ne connaissais pas l'échelle de Kinsey, je ne sais pas si le test est vraiment fiable, ça date un peu et a dû être largement controversé je pense. Mais ça me rassure il me trouve très bi



Rejoindre BeTolerant