Rejoindre BeTolerant

Forums LGBT+
Forum Gay
Ne jamais avoir été en couple a 24 ans

Ne jamais avoir été en couple a 24 ans

Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Saluut ce qui me lirons et les autres,

Voila je me poser une question un peu existentielle peut etre mais bon voila je me la pose .

Je voulais avoir des avis sur le fait que si sa " craint" un peu de n´avoir jamais eté en couple a 24 ans ? et de pratiquement pas n´avoir d´amis ou tres peu .( sur ce point je pense que mon " vécu " a une grande part de responsabilité aussi)

je me dit enfaite que j´ai l´impression de perdre du temps , je sais pas trop comment expliquer sa .

Puis je trouve que c´est quand meme un handicap dans le sens ou si sa arrive un jour bah honnetement je ne serai pas comment m´y prendre , pour contribuer a une relation et aussi le fait que du coup je ne capte pas les " signaux si par exemple je plait a quelqun ou non ... ect enfin vous voyez. coté amical c´est la meme chose .

Surtout Que mon caractere ont va dire lol ou ma timitidité surtout font que je ne vais jamais vers l´autre .( chui trop introverti ou renfermé sur moi )

Ce n´est pas de la fierté j´insiste sur ce dernier point.

Voila , Merci d´avoir lu quand meme :-)


Haonn
Homme de 24 ans
Nantes

Je ne trouve pas que ça soit quelque chose d'alarmant d'être célibataire depuis toujours à 24 ans. Personnellement, je ne le vis pas comme une défaite ou une honte. 24 ans, c'est encore jeune. Ensuite, si ça te pèse, c'est autre chose.

Mais pour une réponse simple, sur ta question de base : non, ça ne craint pas. J'ai un pote qui a eu sa première copine à 28 ans. Un autre qui est célibataire et puceau depuis plus de 30 ans.

Si tu as l'impression de perdre ton temps, c'est que tu es dans l'attente. Le temps est long, mais passe aussi trop vite, quand on désire quelque chose.

Je pense que si un jour, tu te retrouves dans une situation où tu ne fais pas la différence entre amitié et séduction, il faudra que tu t'autorises à prendre ton temps. Mais ne soit pas si peu confiant, généralement, quand tu te poses des questions sur le comportement ambiguë d'une personne, c'est qu'il y a anguille sous roche x)

L'introversion n'est pas un mal, tu peux l'être sans pour autant être timide. Quant à la timidité, elle se vainc (parole d'ancien timide maladif.)

wala


Fabien44300
Non binaire de 25 ans
NANTES

Salut, je suis dans le même cas que toi, 24 ans aussi. J'ai l'impression d'être "en retard" par rapport aux autres, comme si je ne méritais pas le bonheur que d'autres ont pu trouver en se mettant en couple. Si quelqu'un a la recette magique ce serzit sympa ;)


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

@Haonn : Sa va c'est rassurant . je disais sa parce que y'a des gens tu leurs dis sa c'est limite si sa se fout pas de ta geule, ou sa te regarde choqué limite quoi, mais bon .

Merci pour ta reponse en tous cas :-)


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Bon bah ya que des personnes de 24 ans qui participent pour l´instant lool :-)

@Fabien44300: Oui apparement je ne suis pas seul dans ce cas la.

Je pense quand meme que c´est quelquechose du passé qui peut declencher sa . en tous cas pour moi c´est comme ca que je le ressens . et faut dire que cette ¨ attente de l´autre" est parfois dur a supporter .

je me dit aussi que sa peut etre un manque de reconnaissance si ont regarde bien .

Bon apres je sais chaque personne est differente . je partage seulement mon avis et comment je le ressent. :-)


Fabien44300
Non binaire de 25 ans
NANTES

Je suis entièrement en phase avec ce que tu dis. J'ai connu une enfance douloureuse et je projette ce dont j'ai manqué sur les mecs dont je tombe amoureux. Je pense que ça joue en ma défaveur comme un cercle vicieux. Plus le temps passe plus ce manque ce fait ressentir et plus ce retard qui s'accumule me fait perdre mes moyens. J'écris une chanson par échec amoureux et mon répertoire est devenu vraiment triste ^^


GrillePain
Femme de 26 ans
Toulouse

Salut :)

Je n'ai pas une très grande expérience non plus (j'ai déjà été "en couple", mais c'est un grand mot pour tellement de réalités differentes .. j'y reviens après !), ceci dit je pense pas que le fait que ça craigne ou non soit la question : c'est un fait, te dire que c'est entièrement normal voir sûrement plus fréquent que tu ne le crois, ou que c'est la trop la honte ne change ni ton vécu ni ce que tu es.

Pour la partie perso, j'ai moi-même eu un genre de honte quand j'avais la vingtaine, pas encore eu de copine alors que les autres (même les lesbiennes qui pourtant ne courent pas les rues) disaient avoir déjà eu plusieurs histoires de couples. Oui mais, parmis cette majorité apparante, combien de "flirt" de deux semaines qu'on appelle couple un peu à la va-vite, combien de gens qui se mettent en couple simplement parce que "c'est comme ça qu'il faut faire", par défaut, par pression, etc ? Mon but n'est pas non plus de dire "regarde, les autres font pas mieux" (chacun fait ce qu'il peut, j'ai moi-même un peu versé là dedans), mais plutôt que l'expérience apparente c'est quand même très très flou et vaste, et qu'il y'a rien d'héroïque ou honteux à en avoir beaucoup ou peu. Je pense que l'un des seuls "vrais" avantages de l'expérience c'est pas tellement pour la personne avec qui tu vas sortir (de toute façon ce qui marche avec quelqu'un peut ne pas marcher avec quelqu'un d'autre), mais pour toi savoir ce que tu aimes ou non dans une relation. Quand au "bonheur d'être en couple", à vrai dire dans mon entourage, je connais quelques couples mais qu'un seul qui semble épanoui au point que je puisse être envieuse.. et d'autres qui sont tout le temps à se prendre la tête.

Après socialement je comprends que ce soit pas simple d'aller vers les autres quand c'est pas ton tempéremment.. peut-être un début de solution est d'aborder les autres sans la moindre drague pour te mettre moins l'enjeu, et si à un moment une personne un peu plus cash te montre de l'interêt (te propose de te revoir, par exemple), rentrer dans son jeu, en gros empreinter la façon dont elle parle, agit ou propose des trucs, juste le temps que tu te sente moins sur un terrain complètement inconnu... et si le sujet tombe sur le tapis, parler un peu de ton experience sans non plus te justifier sur le pourquoi du comment :)


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

@fabien44300 : Oui je sais que c´est pas tous les jours facile a vivre .

Mais je me dit qui faut pas laisser ce " mal etre" prendre le controle sur notre etat d´esprit sinon sa peut devenir tres vite compliqué voir dangereux . et ce n´est pas le but !

L´important, je pense, que malgré tout il ne faut pas precipité lea choses et quoi qu´il arrive , pour pouvoir vivre avec sa faut apprendre a relativiser . et se dire bah sa viendra quand sa viendra .

Puis si sa vient pas bah ma foi tant pis . ( bon ce point la je le pense pas forcement lol )

En gros ce que je veux dire c´est qu´il faut rester courageux face a ca et pas se laisser aller . et les choses se feront d'elle meme , c'est bien d'etre optimiste aussi un peu . :-)


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

@Grillepain : salut,

Oui c´est vrai que ta raison, je m´en rend pas tout le temps compte mais, effectivement , comme tu dis il y´a beaucoup de personne dans la meme situation .

mais la societé dans laquel ont vie nous pousse a rentrer dans le moule comme ont dit , histoire d´etre comme tous le monde et sa , pour ma part, je ne le supporte pas et je m´y refuse categoriquement .

c´est pour ca aussi que j´ai voulu l´exprimer ici . parce que dans la vie de tous les jours , la difference n´est souvent, malheuresement que tres peu accepté .

Quand t´es pas en phase avec la majorité sa complique les choses .

Et c´est vrai que tous ces petits soucis accumulés bah parfois sa pese .

moi pour me proteger, psychologiquement, je fais plus attention a ce que les gens peuvent penser ou dire , apres la difficulté est qu´il ne faut pas generaliser , parce que il y´a quand meme des gens interessant encore . Faut juste les trouver . :-)


Fabien44300
Non binaire de 25 ans
NANTES

Je pense qu'au delà de la honte, c'est le rapport au temps qui est flippant. Quand tu vois dans tes potes de ton âge des couples hétéros parfois mariés avec enfants, des homos qui ont déjà eu deux ou trois relations sérieuses, je me demande pourquoi j'arriverai à trouver demain ce que je n'ai jamais trouvé jusqu'ici. A 25 ans dans un mois, je vois le temps passer mais rien à l'horizon. C'est quand même plus facile pour ceux qui ont déjà réussi de se dire qu'ils trouveront quelqu'un


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

@Fabien44300: Je suis tout a fait d´accord avec ce que tu viens de dire je pense aussi la meme chose ..

Mais bon, peut etre qu´un jour nous aussi, et tous les gens qui sonts dans le meme etat d´esprit que nous , auront aussi droit a leur chance.

l´espoir fait vivre comme ont dit lool :-)


GrillePain
Femme de 26 ans
Toulouse

Oui, t'as beau savoir ce que le bonheur dépend pas réellement d'une grille de conduite, ou être plus ou moins indépendant(e) à la base, l'idéal du Couple (et autres trucs qui vont avec.. sexe, vie de famille etc) est placardé partout de façon plus ou moins subtile et même en étant ok avec son célibat au présent, les stéréotypes sont tellement ancrés que ça donne parfois une impression d'échec si on n'a pas suivi exactement la checklist des trucs a avoir connu à 20 ans, puis 25 ou 30... cette fameuse checklist qui fait voir le temps filer au lieu de l'apprécier... alors que si ça se trouve ça peut aller au contraire en ta faveur si tu rencontres quelqu'un sans avoir à te guérir avant d'une relation chaotique précédente, etc.


Orichalque31
Homme de 39 ans
Toulouse

Je ne veux pas faire de ce post une sorte de compétition niveau célibat au long cours, mais ne vous en faites pas les gars ! (ou les filles !)

Y a effectivement toujours moins bien loti que soi : arrivé à 39 ans, je n'ai jamais été en couple !

La seule vraie fois où ça aurait pu se faire, le garçon vivait à Paris, et moi je suis sur Toulouse... Je crois qu'il y a pu y avoir de l'amour de son côté, même si aujourd'hui il semble ne plus voir ainsi ce qu'il ressentait pour moi...

La distance géographique, mes difficultés à distinguer l'amitié proche et le sentiment amoureux, mon intérêt destructuré ou quelque peu en retrait pour les choses du sexe, etc... ont fait que cela n'a pas pu devenir une relation :-(

C'est difficile de garder courage et espoir après bien des déceptions et désillusions... Mais j'ai toujours envie de croire que je n'ai juste pas encore rencontré mon chacun...

Alors vous qui avez 24-25 ans, non, ne désespérez pas : vous ferez des rencontres, et certaines, même s'il ne s'agit pas de votre âme soeur ou frère, vous redonneront envie d'aller de l'avant :-)


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

@orichalque31: Oui ta raison il faut relativiser . et puis au final rien n´est jamais perdu . enfin sa depend quand meme ..


Romangel
Homme de 33 ans
Var

Il faut laisser le temps.... être en couple pour être en couple c'est pire que le célibat...

Donc faut attendre le bon mais tenter le coup avec les prétendants au cas où


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

La honte, pas la honte, tout ça n'est que le résultat de codes sociaux.

Il n'y a pas de règle en la matière, pas de norme. Personnellement j'aime mieux rencontrer quelqu'un qui n'a jamais eu de relation que quelqu'un qui a fait ses armes dans les saunas et autres clubs...


Fuong
Homme de 41 ans
Bordeaux

(je réponds à la question initiale et je lirais le reste après pour y rebondir éventuellement)

Toi0001, je comprends tout à fait ton ressenti puisque c'est ce que j'ai vécu. A 24 ans, j'étais même pas en couple, j'étais encore puceau (même pas embrassé quelqu'un, fille ou garçon). J'ai senti assez tôt que j'étais "différent", bi puis homo, et j'avais pris la décision de l'asexualité plutôt que de vivre mon homosexualité de dégénéré. Je me suis consacré aux études à la place. Et à mes amis. J'en avais pas mal à l'époque et, ceux là, je les ai encore sous la main. Je les ai tous connu au même endroit, à l'association locale de jeux de rôles. Ca ne correspond pas exactement à ton profil mais j'ai autant de mal que toi à me faire des amis tout seul, il me faut un médiateur, un(e) ami(e), pour lier la sauce, me trainer dans des soirées, faire les présentations. L'association de RPG avait quelque chose d'assez artificiel au début mais j'ai l'impression que c'est toujours pareil que ce soit pour d'autres assos de loisirs, pour des sorties entre collègues, assos LGBT, etc. Je pense qu'il faut se bouger le cul et rejoindre un de ces cercles même si ça fait trop artificiel, persévérer jusqu'à ce que la glace se brise, etc. Je vais cependant laisser le thème de l'amitié de côté.

Pour l'aspect sentimental, la sensation d'avoir perdu du temps est assez prégnante en effet et dans la mesure où on ne peut pas remonter le temps, je dirais même jusqu'à dire que je n'ai pas eu de jeunesse. J'aurais voulu assumer mon homosexualité et la vivre 5 ans plus tôt d'autant plus que rétrospectivement, le seul obstacle que j'avais était dans ma tête, pas dans mon entourage. Mais faut se faire une raison, tu ne peux pas revenir en arrière. Profite dès maintenant. C'est ce que je me suis dit à 24 ans, j'ai balayé toutes mes réticences et je me suis au défi de tremper mon biscuit avant mes 25 ans. Ce qui n'a pas été le plus difficile à faire finalement. Et un peu plus d'un an plus tard, bon an mal an, je vivais en couple pour une période qui s'est avérée assez longue finalement.

Débarasse toi de tes regrets avec d'autant moins de difficulté que le temps "perdu" sentimentalement a probablement été investi ailleurs même si c'était à ton corps défendant.

Profite du jour présent. Ca ne veut pas dire pour moi qu'il faut vivre ta vie comme si c'était le dernier jour et pratiquer la politique de la Terre brûlée mais qu'il ne faut pas trop se projeter dans le futur pour essayer d'y percevoir de futurs écueils et se freiner. De plus, je reprends pour moi (et te le refile) ce que j'ai vu sur le profil d'un mec sur Grindr (et qui est une citation attribuée à Thomas Jefferson) : "Si tu veux quelque chose que tu n’as jamais eu, il te faudra faire ce que tu n’as jamais fait." Une invitation à franchir les frontières de notre zone de confort. Travail que je suis actuellement entrain d'effectuer sur ma propre personne.

@Haonn : "Quant à la timidité, elle se vainc (parole d'ancien timide maladif.)"

Je veux bien la recette :D


Ghulab
Homme de 22 ans
Paris

2 remerciements

Bonjour ! (je viens de lire tout les messages j'espère donc donner une réponse en prenant en compte les remarques essentielles)

Tout d'abord non ça ne "craint" pas !

Je trouve ça même plutot dramatique que l'on puisse accorder tant d'importance à ce genre de chose alors qu'à ton âge il y a vaiment plus important comme les études, prendre soin de soi et .. les amis. Personnellement je trouve ça plus préoccupant que tu ais du mal à te faire des amis parce que souvent c'est à cet âge que l'on constitue son petit monde social. Si ta timidité est le réel obstacle à ta sociabilité, il vaudrait mieux y accorder plus d'importance parce que oui je crois que la timidité se travaille et t'aidera tant au niveau amicale que sentimentale. J'ai grandi en cité, un milieu qui n'était pas pour moi mais j'ai tout de même éssayé de m'y conformé. Evidemment ça n'a servi à rien. J'étais plutot mis à l'écart et ai développé une certaine timidité. Arrivé au lycée, je suis sorti de mon univers et j'ai découvert un monde qui me correspondait déja mieux j'ai donc éssayer de combattre la timidité qui s'était installé en prenant la parole au maximum : en cours, en demandant mon chemin au passant ou aux commerces plutot que d'utiliser mon GPS etc.. tout ça avec le sourire et en prennant la voix la plus claire possible. Ca m'a beaucoup aidé. Il y a plein de manières de combattre sa timidité, celle que je te présente peut être un début.

Par contre ce que je conçois pafaitement c'est ton rapport face au temps .. le temps passe extrêmement vite il faut donc l'investir dans des choses qui en valent le coût mais à ton âge les relations ne sont pas une priorité. Si tu as l'impression de perdre ton temps c'est que tu en as à perdre. Occupe tes journées, trouve toi des passions, cultive toi. Il y a mille et une choses à faire bien plus intéressantes que de te prendre la tête.

La pression sociale peut être assez forte en effet mais celle la on peut difficilement la changer par contre faire un travail sur soi est une première étape au changement de la société mais aussi une barrière face à celle-ci.

Te sentirais tu mieux si tu rencontrais d'autres personnes comme toi ? Ainsi le fait que chacun puisse s'exprimer et vivre sa différence est un pas à l'aceptation de la socité.

Les vrais questions à te poser sont : pourquoi veux tu être en couple ? qu'est ce que cela peut t'apporter aujourd'hui de possitif dans ta vie ?

Enfin chaque personne et relation sont différentes même si tu as connu 1000 relations avant je pense que tu ne sauras jamais comment t'y prendre face à un mec qui te plait vraiment devant lequel tu perdras sans doute tes moyens. Au grand pire des cas si un mec te plait tente le coup du papier avec le numéro ça doit surrement être la technique la plus rapide pour abréger tes soufffrances lol meme si, dans ce cas précis, le seul critère que le mec en face pourra prendre en compte est ton physique. J'ai jamais éssayé cette technique mais j'ai des amis qui la pratiquent et qui sont plutot timide.

Personnelemnt je trouverai ça plutot séduisant qu'un mec m'aborde avec quelques maladresses plutot que celui qui est utra sur de lui. Pareil pour le fait de tomber sur un mec qui n'a jamais rien vecu je ne vois pas ce qu'il y a de genant je trouve ça même plutot touchant.

J'ai un ami qui aujourd'hui a 27 ans, il habite en région parisienne et n'a jamais eu de copains. Pourtant c'est un mec véritablement adorable tant par sa personnalité que de par son physique .. Je ne comprends pas comment il peut ne rien trouver je trouve ça triste parce que je vois que ça lui pèse mais c'est la vie en amour comme en amitié le hasard et la chance ont une grande part de responsabilité.

Laisse le temps et le hasard faire les choses et occupe toi de celles sur lesquelles tu as un controle.


Discutons
Homme de 24 ans
Bordeaux

Salut tout le monde,

Je viens juste rajouter mon expérience personnelle, je suis dans le même cas que vous.

De mon côté, c'est le fait depuis toujours de ne pas accepter d'être attiré par les mecs qui me bloque... Tout les jours cela pèse un peu plus, surtout quand tous mes potes sont en couple ou quand je joue à l'hétéro. Je suis timide de base donc cela n'arrange rien.. Je commençais à avoir des idées noires... Du coup je me suis dit que c'est bête de ne pas essayer, j'ai commencé à discuter avec des mecs sur des sites, j'ai même été boire un verre un soir. Au final, je me rends compte qu'il faut juste se lancer, c'est un peu stressant et déstabilisant au début mais c'est fun en fait :) On peut se faire de bons amis, pour ma part je ne recherche pas à être en couple mais juste à rencontrer des mecs gays. J'ai l'impression d'avoir loupé pas mal de trucs côté sentimental, mais bon mieux vaut tard que jamais, ce qui est fait est fait.

Quand on est n'arrive pas à assumer ou qu'on est timide, il faut vraiment surpasser ça en commençant déjà par discuter, je ne pense pas que le hasard fera les choses. D'autant plus qu'il est compliqué de rencontrer des mecs dans la vie de tous les jours, que ce soit en cours, au boulot ou dans le club de sport.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Salut ,

(Alors je tenais d´abord a preciser un petit truc, quand je parle du fait de ne pas etre en couple a 24 ans est ce que sa craint c´est juste une opinion que je demande , je tenais a le preciser . )

@Discutons : Oui c´est vrai quand ta cet handicap qu´est la timidité c´est soulant c´est pas facile, c´est meme tres handicapant.

Perso, je trouve ca cool que ta reussi , a faire l´effort de la vaincre ta timidité , moi pour ma part, j´arrive paas lol, enfin pas encore, c´est chiant et pourtant je sais tres bien que c´est pas la mort quoi mais bon c ´est comme ca. il faut se forcer un peu je pense et sa va tout seul apres ..

Oui je te rejoint aussi quand tu dit que c´est dur de rencontrer des mecs ayant la meme orientation que nous dans la vie de tous les jours . sa faciliterai beaucoup de choses a mon avis .. mais bon quand personne connait ton orientation autour de toi ( c´est mon cas) , bah du coup sa met des barrieres . Apres je pense que rien n´est impossible mais bon .

En tous cas c´est rassurant de voir des reponses comme ca, ça montre qu´au final on est pas si timbré que sa et qu´on peut meme s´en sortir un peuu :-)



Rejoindre BeTolerant