Rejoindre BeTolerant

Forums LGBT+
Forum Lesbien
acceptation de soi pour une meilleur vie

acceptation de soi pour une meilleur vie

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

S'accepter inconditionnellement!

Ce qui a été vécu de douloureux enfant engendre bien souvent du mal être, ce qui explique pourquoi certains d’entres-nous nourrissent du ressentiment par rapport à leur passé, mais aussi parfois envers eux-mêmes, d’où une difficulté d’acceptation de soi inconditionnelle.

Mais quelle que soit l’enfance que nous avons vécue, ne sommes-nous pas dignes d’amour, de respect et d’intérêt ? Aussi, n’avons-nous pas à nous aimer et à nous accepter inconditionnellement, tels que nous sommes avec nos « fêlures », nos sensibilités nos forces, nos faiblesses…? En acceptant ce que nous avons été et ce que nous sommes devenus.

Cette acceptation que certains ont du mal à s’accorder, ne se traduit-il pas par un besoin de reconnaissance recherchée consciemment ou inconsciemment à travers leurs relations quelles qu’elles soient (familiales, amicales, professionnelles…) ? Ce qui implique un pouvoir donné au regard de l’autre qui les fragilise, devenant vulnérables à l’admiration et à la louange, mais aussi bien au contraire, à la critique.

Ils sont souvent divisés entre ce qu’ils sont et ce qu’ils souhaitent être, pensant que s'ils étaient « autre », ils se sentiraient tout le temps aimés, jamais critiqués, ni rejetés, et peut être même admirés. Pour se sentir à « la hauteur » d’une relation, certains se donnent l’injonction d’être « parfaits ». La perfection n’est-elle pas qu’illusion ? N’est-ce pas une manière de refuser ses propres limites ? En ayant tendance à se demander l’impossible, il en résulte que par crainte de ne pas y arriver, on « tombe » dans le « pas bouger », ne pas agir.

Pour vivre pleinement le moment présent, il faut se libérer du poids du passé en exprimant ce qui a été réprimé, car se livrer c’est ce délivrer ! Lorsque 40? nous-mêmes cherche à s’exprimer, 40? nous-mêmes réprime et avec le reste nous vivons. Notre tragédie, c’est à la fois l’expression qui cherche son chemin et la répression qui la lui barre.


Mayvis
Femme de 18 ans
Rezé

Avant de chercher l'acceptation auprès des autres, il faut chercher à s'accepter soi-même. Une fois qui tu t'acceptes, tu peux te l'affirmer, puis l'affirmer aux autres. Une fois affirmer, l'avis des autres n'est plus si important que ça, en tous les cas il est minimiser. (enfin c'est que mon avis )

Chercher la perfection, je l'ai fait pendant des années. Mais c'est user de tellement d'énergie pour faire des choses qui au final ne me plaisent pas. Je cherche à être parfaite pour moi, pas pour les autres.

Les blessures d'enfance y sont pour quelque chose dans cette quête de perfection. Un tel qui a rit parce qu'on a fait quelque chose qui nous paraissait normal mais pas pour lui donc il s'est moqué, une erreur linguistique que les autres ont relevé méchamment, et autres. tous ceci a pu te blesser et te faire souffrir, mais on ne pas changer le passé, on ne peux que vivre avec, alors autant l'accepter même si c'est douloureux.

être soi-même est le plus important. tu peux chercher à être quelqu'un d'autre pour atteindre cette perfection si tu le désires, mais ça revient à mentir toute ta vie. Es-tu capable de mentir toute ta vie pour avoir cette perfection, cette approbation des autres?


Etienne54
Non binaire de 63 ans
honnelles

Alors là, mon amie Mayvis, ton post en met un coup au vieux loup que je suis, surtout le dernier paragraphe. J'ai le sentiment d'avoir avancé un fameux coup sur mon chemin. Merci


Mayvis
Femme de 18 ans
Rezé

Je n'ai fait que l'exposé de mon expérience



Rejoindre BeTolerant