Rejoindre BeTolerant

Forums LGBT+
Forum Transidentité
Est ce que une relation non basée sur le sexe peut exister ?

Est ce que une relation non basée sur le sexe peut exister ?

Abby83130
Non binaire de 24 ans
La garde

bonjour, bonsoir

tout d´abord je suis nouvelle sur le site je suis transgenre bientot hormonée et je me demande si c´est possible de trouver l´amour sans penser qu´au sexe parce que je galère a trouver la ^^ c´est quand même pas compliqué non ?


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Bonjour/ bonsoir,

Il y a des hétérosexuels, des homosexuels, des bisexuels, des transgenres, des agenres, des asexuels...

Parmi ces personnes étiquetées, il y a des possibilités de rencontre nombreuses.

Il y a les goût, les personnalités, les penchants et bien d'autres qui participent à la variété.

Les possibilités de rencontres restent toujours conséquentes.

Il y a le temps, le lieu, la situation propice ou non à une éventuelle rencontre.

Les possibilités se réduisent bien sûr mais restent nombreuses.

Seul le risque est d'aller vers l'autre, les choses continuerons ou ne continueront pas.

La personne rencontrée à le choix et tu as le choix. C'est tout.

Le temps est propice à la rencontre attendue, mais ne garantie pas réussite absolue.

Le risque reste néanmoins à prendre...


MorganL
Homme de 29 ans
Mons

Meljesand a bien résumé la situation.

Chaque personne est unique. Chaque personne a ses propres attentes.

Pour certaines, le sexe est important, pour d'autres non.

Ils ne faut pas se demander si ces personnes existent car oui, elles sont bien là.

Dehors, il y a des tas de personnes compatibles avec chacun d'entre nous.

Mais il faut savoir s'armer de patience et de persévérance.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Bonjour,

Une relation basée sur le sexe, pour moi, ça s'appelle un.e sexfriend. Plus qu'un plan cul puisqu'il y a une relation (la relation étant le fait de nouer un lien affectif plus ou moins fort et plus ou moins stable dans le temps). Mais dans la configuration sexfriend, sexe > relation. Il s'agit un peu d'un arrangement entre deux personnes consentantes. NB : faux sexfriend : un des deux protagonistes voire les deux, espèrent voir la relation sexfriend évoluer vers une relation amoureuse.

Il existerait également des personnes aromantiques, qui n'éprouvent que peu ou pas de sentiments amoureux, mais pouvant vivre une sexualité (soit totalement désaffectivée, soit dans le cadre de relations amicales ou autre relation non romantique)

Une relation amoureuse, par contre, est à mon sens basée sur la confiance mutuelle, ou la relation se nourrit d'une construction réciproque d'un avenir commun. Le sexe peut en faire partie, comme il peut ne pas en faire partie, ou juste un peu. Dans cette configuration relation amoureuse, sexe < relation. Certains couples ont une grosse libido, d'autres moins, certains couples ont des besoins sexuels qui ne sont pas symétriques.

Par ailleurs, n'oublions pas que l'asexualité, la demi-sexualité ou la sexualité grise (je laisse ceux qui ne connaissent pas ces orientations se renseigner sur google) permettent d'entretenir des relations romantiques. Donc oui, on peut avoir une relation amoureuse qui n'est pas du tout basée sur le sexe.

En outre, il me semble qu'il faille distinguer orientation sexuelle et orientation romantique. Pour certaines personnes, ces deux orientations ne coïncident pas nécessairement, ces personnes se voient capables de nouer une relation amoureuse indépendemment de leur orientation sexuelle. Par exemple, une personne homosexuelle peut-être hétéro- bi- pan- romantique, et toutes les associations peuvent théoriquement exister. ALors, quid du sexe lorsqu'on tombe amoureux.euse d'une personne dont le genre ne correspond pas à son orientation sexuelle ? Là je sais pas trop, mais je ne vois pas pourquoi ce serait impossible.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Je pense plutôt qu'un couple qui base sa relation sur le sexe aura du mal à exister !!! L'amour et le sexe ne sont pas forcément associés...


Jeanluc66
Homme de 57 ans
Perpignan

Assez d'accord. Je vis dans un couple où je suis hétéro, ma compagne homosexuelle, et nous vivons une relation à nous deux très normale, qui bien-sur n'est pas sexuelle. Ce que la littérature appelle une relation "platonique".

On le vit bien, dans une jolie et grande maison, avec chacun son jardin secret (et sa pièce à soi), mais en toute empathie et surtout grand respect.


Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

Personnellement je me demanderais plutôt "Est ce que qu'une relation exclusivement basée sur le sexe peut exister ?".

Parce que les relations exclusivement sexuelles sont épuisantes, surtout pour l'homme actif, à réserver au tout début d'un grand amour.

Boire une pinte à l'ombre en lisant un bon bouquin ou devisant sur le président Macron sont aussi des activités dignes d'une relation de qualité, et permettant surtout de recharger ses batteries ^^


Abby83130
Non binaire de 24 ans
La garde

merci a tous pour vos réponses,

c´est assez difficile car certaines personnes (j´en fais pas une généralité ) pensent que les travestis ou transgenre veulent "que du sexe", n´étant pas portée énormément sur le sexe (c´est important dans le couple mais pas que )

Je sais pas peut-être c´est que des pulsions sexuelles chez certains et ils veulent juste du sexe mais en relation qu´avec des femmes


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Félcitations pour avoir fait rentrer Macron dans le débat !!!


Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

Abby83130,

"c´est assez difficile car certaines personnes (j´en fais pas une généralité ) pensent que les travestis ou transgenre veulent "que du sexe", n´étant pas portée énormément sur le sexe (c´est important dans le couple mais pas que )

Je sais pas peut-être c´est que des pulsions sexuelles chez certains et ils veulent juste du sexe mais en relation qu´avec des femmes"

De façon générale les hommes ont naturellement une sexualité plutôt impérative dont la production continuelle de gamètes doit pouvoir respecter le principe des vases communiquant.

En plus à la fois notre société moralise la séduction des femmes et se réimprègne progressivement des principes patriarcaux méditerranéens, alimentant une frustration des hommes.

Or curieusement les hommes frustrés fantasment beaucoup sur les travestis ou transgenres, c'est particulièrement visible dans le monde oriental et même indien. Sans doute qu'ils ont le sentiment de ne pas leur devoir le respect du aux femmes, tout en jouissant d'un usage féminin.

Ce n'est en effet pas très rassurant.

Backpacker,

"Félcitations pour avoir fait rentrer Macron dans le débat !!!"

C'est d'actualité.

Napoleon se ferait couronner empereur ou le Christ serait de retour on parlerait d'eux en buvant une bière.


MargauxLFP
Femme de 32 ans
Calais 62100

4 remerciements

c'est possible mais j'ai l'impressions que les personnes transidentitaires ne sont souvent rejetées quelque soit la relation.

Aussi je trouve maladroit pour la personne qui dans la même phrase à mélanger orientation sexuel et genre car transgenre n'est pas une orientation sexuel.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Et bonjour!

Cette question apporte la même réponse que "Peut on rire de tout?" à savoir, oui mais pas avec tout le monde.

Il faut savoir ce que l'on cherche, on rentre dans un gouffre soi-même parfois en étant séduit par quelqu'un de particulièrement attirant, qui prend soin de sa personne, qui a une certaine propension à séduire, voire un besoin de séduire.

Il faut savoir mettre le physique à sa place. Par définition, on ne peut espérer de relation profonde si on ne se base que sur le physique dans ses recherches. La superficialité d'une rencontre appelle la superficialité de la relation, et le physique a tendance à appeler le sexe.

Après je ne dis pas qu'une relation doit être asexuée, loin de là, tout n'est qu'équilibre, mais il faut dans tous les cas ne pas s'arrêter sur une personne tant que le coeur n'est lui même pas touché. Par effet miroir on tombe sur des personnes qui au fond nous ressemblent, d'où l'importance d'être d'abord en accord avec soi-même et ne pas s'arrêter à celui ou celle particulièrement sexy qui frappe à notre porte.

Il faut également savoir qu'on ne change pas les gens, et quoiqu'il arrive on ne pourra forger l'intérieur de celui ou celle-ci comme on le souhaite. Il faut donc savoir s'attarder a connaitre réellement la personne avant de s'engager sans quoi, si on ne s'arrete qu'à la séduction, on ne peut en espérer grand-chose.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Je me suis toujours posé la question et je ne sais pas si je toruverais la réponse, néanmoins avec ce site, je me dis qu'on n'a moins de risque de se planter.

Ma question était dois je le dire à la personne que je rencontre que je suis trans ?

Si je le dis, ça me ramène à l'état de "la nana qui a été un mec". Et ça je ne veux pas.

Mais si je ne le dis pas, c'est construire une relation sur un mensonge et ça je ne veux pas non plus

En fait ce site est peut être LA réponse à ma question !?

Maintenant qu'on me sait trans, il n'y a plus de doute !

Pour ce qui est de l'intimité, je n'ai jamais eu de plaisir avant, la faute à une opération de phimosis qui a tourné à la caricature de la créture de Frankentein. Le chir m'a dit que je ne n'aurais pas plus de plaisir après l'opération... Et comme je n'en ai pas non plus au niveau de la poitrine...

Comment regretter quelque chose qu'on a jamais connu ?



Rejoindre BeTolerant