Rejoindre BeTolerant

L'application est disponible sur Android en cliquant ci-dessous.

Forums LGBT+
Place aux débats
Vivre sa foi et son orientation ?

Vivre sa foi et son orientation ?

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Bonsoir,

En ce dimanche soir des Rameaux je me pose une question, ou en tout cas j'ose enfin la mettre à l'écrit, afin que chacun puisse m'aider à cheminer :

Comment vivre sa foi - en tant que catholique pratiquant, je n'exclus aucune religion du débat bien entendu - tout en étant homosexuel - ou autres, je n'exclus aucune orientation encore une fois - ?

J'ai relu la charte du site assez rapidement et crois que nous pouvons discuter de ce sujet, si ce n'est pas le cas je vous prie d'avance de bien vouloir m'excuser ;)

Vous avez des pistes de réflexion ? Merci d'avance pour votre participation :)


Manish
Homme de 29 ans
Grigny

Pour résumer la chose.

Un homosexuel chrétien est comme une dinde qui célèbre Thanksgiving.

Un homosexuel musulman est comme un mouton qui célèbre l'Aïd.

N'est ce pas particulièrement pathétique de vouloir adhérer à une croyance qui estime que sa vie n'a pas de valeur? Pourquoi un tel acharnement à vouloir être accepté par un groupe qui vous déteste. On peut difficilement faire pire en matière de manque d'amour propre.

Ce que j'écris est évidemment valable que pour les religions abrahamiques, intolérantes par nature.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Avoir la foi en Dieu et être homosexuel vont ensemble, parce que tout les deux font partie de ta vie. Comme être hétéro et avoir la foi.
Alors me semble t- il que ta question c'est de comment vivre ça sans se sentir coupable ou jugé....Tu as déjà parler sur ça à un prêtre ou à plusieurs pour mieux te renseigner? (pas de ta paroisse bien sur) ça peux aider à clarifier mieux les choses. Parce que je pense qu'il y a des nuances par rapports à l'homosexualité; par exemple si la personne fait n'importe quoi, avec n'importe qui, ou si elle a une relation plutôt stable .....


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

[b]Citation de Manish[/b][quote cite=https://betolerant.fr/forum/12087/vivre-sa-foi-et-son-orientation#274084] Pour résumer la chose.

Un homosexuel chrétien est comme une dinde qui célèbre Thanksgiving.

Un homosexuel musulman est comme un mouton qui célèbre l Aïd.

N est ce pas particulièrement pathétique de vouloir adhérer à une croyance qui estime que sa vie n a pas de valeur? Pourquoi un tel acharnement à vouloir être accepté par un groupe qui vous déteste. On peut difficilement faire pire en matière de manque d amour propre.

Ce que j écris est évidemment valable que pour les religions abrahamiques, intolérantes par nature.[/quote]

Je peux comprendre votre point de vue par contre je n'accepte pas le fait de dénigrer les gens n'ayant pas le même avis [acharnement - faire pire en matière de manque d'amour propre - pathétique], j'ai voulu ouvrir une piste de réflexion, merci de respecter cette dernière. J'ajouterais que la vulgarisation de mon propos n'est malheureusement pas idéale, il n'est ni question d'adhérer ni question d'acharnement dans l'objectif d'être accepté.

Je vous prie de bien vouloir m'excuser une nouvelle fois néanmoins je ne veux pas de messages brutaux, par contre d'une certaine manière je peux comprendre votre propos et l'accepter ;)


Ivysaur
Homme de 26 ans
Nancy

[b]Citation de Manish[/b][quote cite=https://betolerant.fr/forum/12087/vivre-sa-foi-et-son-orientation#274084] Ce que j écris est évidemment valable que pour les religions abrahamiques, intolérantes par nature.[/quote]

Alors que toi tu as l'air d'être d'une doctrine très tolérante.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

[b]Citation de Relatiototal[/b][quote cite=https://betolerant.fr/forum/12087/vivre-sa-foi-et-son-orientation#274089] Avoir la foi en Dieu et être homosexuel vont ensemble, parce que tout les deux font partie de ta vie. Comme être hétéro et avoir la foi. Alors me semble t- il que ta question c est de comment vivre ça sans se sentir coupable ou jugé....Tu as déjà parler sur ça à un prêtre ou à plusieurs pour mieux te renseigner? (pas de ta paroisse bien sur) ça peux aider à clarifier mieux les choses. Parce que je pense qu il y a des nuances par rapports à l homosexualité; par exemple si la personne fait n importe quoi, avec n importe qui, ou si elle a une relation plutôt stable .....[/quote]

Je n'ai pas été explicite sur les problèmes liés à la foi et à la vie sexuelle et/ou sentimentale, et cela pour ne pas limiter mon propos que j'ai voulu général. Pour recentrer ma question, j'ai écrit vivre ma foi tout en étant homosexuel. Donc, je ne parle pas de comment avoir la foi dans le sens où cette dernière est déjà présente. De surcroît voici une définition du mot foi via le CNRTL* : "Croyance aux dogmes de la religion". Peut-être pensais-je plutôt à la question de comment m'inscrire pleinement dans une relation avec quelqu'un tout en étant en accord avec ma foi (ce n'est que l'une des nombreuses questions en moi).

*Centre Nation de Ressources Textuelles et Lexicales


Urukan
Homme de 29 ans
Bruxelles

1 remerciement

[quote][b]Citation de Souliers[/b] Je peux comprendre votre point de vue par contre je n accepte pas le fait de dénigrer les gens n ayant pas le même avis [acharnement - faire pire en matière de manque d amour propre - pathétique], j ai voulu ouvrir une piste de réflexion, merci de respecter cette dernière. [/quote]

Manish ne te dénigre pas toi. Il trouve de l'incohérence dans le fait d'être croyant en une religion monothéiste et être homosexuel en même temps. Ses propos peuvent ne pas te plaire mais la tolérance c'est accepter que d'autres puissent avoir une autre opinion que toi, même si cela peut te paraître heurtant. C'est justement parce que toute pensée peut potentiellement heurter un tel ou un autre que le concept de tolérance a vu jour pendant le siècle des Lumières contre la chape de plomb que l'église catholique faisait peser sur ses détracteurs... Si on doit faire attention de ne pas heurter un tel ou un autre si on veut dire quelque chose alors on ne peut plus rien dire... Les idées et les concepts ça ne se respecte pas et ça ne doit jamais s'attendre à être respecté. En revanche, les personnes humaines peuvent s'attendre à être respectées.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

[b]Citation de Urukan[/b][quote cite=https://betolerant.fr/forum/12087/vivre-sa-foi-et-son-orientation#274096] [quote][b]Citation de Souliers[/b] Je peux comprendre votre point de vue par contre je n accepte pas le fait de dénigrer les gens n ayant pas le même avis [acharnement - faire pire en matière de manque d amour propre - pathétique], j ai voulu ouvrir une piste de réflexion, merci de respecter cette dernière. [/quote]

Manish ne te dénigre pas toi. Il trouve de l incohérence dans le fait d être croyant en une religion monothéiste et être homosexuel en même temps. Ses propos peuvent ne pas te plaire mais la tolérance c est accepter que d autres puissent avoir une autre opinion que toi, même si cela peut te paraître heurtant. C est justement parce que toute pensée peut potentiellement heurter un tel ou un autre que le concept de tolérance a vu jour pendant le siècle des Lumières contre la chape de plomb que l église catholique faisait peser sur ses détracteurs... Si on doit faire attention de ne pas heurter un tel ou un autre si on veut dire quelque chose alors on ne peut plus rien dire... Les idées et les concepts ça ne se respecte pas et ça ne doit jamais attendre d être respecté. En revanche, les personnes humaines peuvent s attendre à être respectées.[/quote]

Je ne tiens pas à parler du message de Manish, étant donné qu'il s'agit de ses propos, peut-être va-t-il apporter plus de nuances, en tout cas j'ai dit que je pouvais et que j'acceptais son propos (pour ta question de tolérance). Je ne parle de moi, encore une fois, mais plutôt de manière générale. Je ne me sens pas visé personnellement bien entendu. Néanmoins, l'amour-propre et le fait de désigner un groupe plutôt qu'une doctrine est peut-être ce qui amène à ce que tu as écrit ? (ce n'est pas un reproche !)

Enfin, je ne veux pas faire taire les voix, au contraire mon objectif est de cheminer, d'avoir une réflexion globale autour de ma question.


Urukan
Homme de 29 ans
Bruxelles

1 remerciement

En tout cas... J'espère que mon intervention servira à baliser les choses parce que d’expérience je sais que les croyants ont tendance à ne pas faire la différence entre la personne humaine qu'ils sont et leurs croyances et en appellent souvent au respect de leurs croyances... Mais heureusement cela ne marche plus comme cela ici car sinon on serait encore au Moyen Age... Je pense à la théorie de l'évolution de Darwin qui est encore l'offense suprême pour beaucoup de croyants... On ne l'enseigne même plus en Turquie et est de plus en plus mise à mal dans beaucoup de pays...


Minos
Homme de 21 ans
Paris

1 remerciement

Salut à toi, pour répondre à ta question je te conseil le Film "Bobby seul contre tous" qui soulève cette question! :) avec la religion catholique! :) la réponse et simple: l'interprétation. La Bible peut être interprété de différente manière, et selon la plus logique selon moi, l'homosexualité n'est pas un crime. Après étant à cheval entre agnostique et athée je ne peux pas vraiment te conseiller...


Manish
Homme de 29 ans
Grigny

[b]Citation de Ivysaur[/b] [quote cite=https://betolerant.fr/forum/12087/vivre-sa-foi-et-son-orientation#274099]Alors que toi tu as l air d être d une doctrine très tolérante.[/quote]

L'intolérance à l'égard de l'intolérance est une obligation morale.

Il suffit de lire l'Ancien Testament ou le Coran pour se rendre compte à quel point ces dogmes sont homophobes et mortifères en général. Les textes ne nécessitent aucune interprétation, ils sont limpides. Vouloir les interpréter pour édulcorer leurs messages violents relève de la malhonnêteté intellectuelle.

Que des dogmes au nom desquels des homosexuels ont été torturés et tués à travers des siècles jusqu'à nos jours puissent être considérés par des homosexuels comme des vérités absolues mécontentent forcément d'autres homosexuels. Cela n'a rien d'étonnant ni de choquant, l'inverse eût été surprenant.

C'est une forme de traîtrise vis-à-vis du combat acharné mené justement pour réduire l'emprise de ces croyances sur nos sociétés. Là où les religions abrahamiques règnent en maître, nos vies n'ont que peu de valeur.


Goedfroy
Homme de 43 ans
Mulhouse

1 remerciement

Le débat est bon :

tu sais si tu lis à la lettre la Génèse, il est dit que "Dieu a créé toutes choses vivantes sur Terre, donc par la même, les hétéros, les lgbt, et toutes identités que j'oublie sans doute (mea culpa).... L’Église catholique n'a pas toujours opposée à l'homosexualité (afin de pouvoir convertir de nombreuses peuplades (y compris les Romains, elle a souvent fermer les yeux là-dessus.... certaines rumeurs vaticanesques disent que certains papes auraient payés pour avoir de jeunes éphèbes pour leurs plaisirs personnels.... En ce qui me concerne j'ai de nombreux amis catho (dont un diacre et des curés) et cela ne les dérangent nullement que je vienne aux célébrations et communier.... il faut se rappeler que la base de la communauté chrétienne n'est pas toujours d'accord avec les pontes loin des préoccupations du petit peuple.... Tu as par exemple énormément de prêtres qui donnent la communion à des gens divorcés alors qu'en principe c'est interdit....


Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

L'intolérance qu'on lit sur ce topic s'inscrit dans les guerres de religions. En l'occurence ici de la revanche intellectuelle de l'hindouisme, là ou il le peut, sur les destructions historiques des cultes, terrorisme des populations, et conversion des hindouistes par l'islam. Aggravé par des positions radicales actuellement très en vogue dans le monde entier, et souvent par des intellectuels issus des diasporas, lesquels sont souvent moins exposés physiquement que les gens du pays d'origine qui ont plus interet à calmer le jeux pour sauver leur peau, mais aussi confrontés à des mixités sociales qui exacerbe leur position.

Noter que les tensions sont infiniment moins vives entre hindous et chrétiens en Inde, ne serait-ce parce qu'il y a actuellement pas vraiment de pays où les chrétiens massacrent intentionnellement des hindous. Même s'il subsiste des tensions socio-culturelles à Goa par exemple, où sévit en périphérie ce que j'appelle la guerre des haut-parleurs : transmissions des prières ou appels à la prière par haut-parleurs qui agacent les voisins de la religion concurrente.

Noter aussi que cela touche presque toutes les grandes religions, y compris le bouddhisme, et que les nationalisles et le terrorisme extrémiste musuman font monter les tensions.

Quoique le christianisme et notamment le catholicisme qui à ont dominé le monde jusqu'à la fin des colonisations, se sont plus ou moins plié à la sécularisation pour continuer à exister dans un monde dominé par la science et les finances, et sont tributaire du message de non violence de Jesus, sont un peu les didons de la farce. Mais on sent monter chez eux aussi des véléités de vendetta, que le droit des pays démocratiques parvient encore à freiner. Or le droit est par nature impermanent, comme la morale des religions, et l'avenir est incertain.

Bref, pour répondre plus précisément à ton topic, je pense que compte tenu de la situation préoccupante mondiale que je viens de décrire, les chrétiens devraient se préoccuper un peu moins des fesses des gens qui ne sont plus une priorité. Et même toutes les religions car ce n'est plus propre aux religions abrahamiques qui avaient hérité des moeurs pudiques moyen orientales.

Certes pour défendre une culture, une religion, un pays, il faut des bébés pour occuper le terrain et le défendre, et pour cela il ne faut pas trop privilégier homosexualité et célibat. Mais une religion qui ne comprend pas les besoins élémentaires des gens risque de se couper de leur soutient, de s'isoler.

Par exemple personnellement je suis de culture chrétienne mais n'ai pas du tout envie de soutenir une religion qui m'a pourri la vie, quelque soit son devenir.

Du coup c'est sans grande conviction que je te donnerais des conseils qui te permettraient de concilier croyance et homosexualité, je te conseillerais plutot de prendre de la hauteur et regarder ce souci comme une condition humaine, comme le résultat d'une des multiples adaptations humaines à leur environnement.


Manish
Homme de 29 ans
Grigny

[b]Citation de Lindos[/b][quote cite=https://betolerant.fr/forum/12087/vivre-sa-foi-et-son-orientation#274108] L intolérance qu on lit sur ce topic s inscrit dans les guerres de religions. En l occurence ici de la revanche intellectuelle de l hindouisme, là ou il le peut, sur les destructions historiques des cultes, terrorisme des populations, et conversion des hindouistes par l islam. [/quote]

Le christianisme et l'islam ont quand même pour principale particularité que la majorité de ceux qui pratiquent ces dogmes aujourd'hui sont des descendants d'esclaves convertis de force.

Par cela, je ne fais pas uniquement référence aux esclaves noirs convertis dans les champs de coton américains et par les arabes musulmans qui ont inventé la traite négrière ou aux sud-asiatiques convertis le sabre sous la gorge lors des invasions islamiques de l'Inde.

On oublie, malheureusement, très souvent de rappeler que les allemands anglo-saxons ont été convertis à coups d'épées par le sanguinaire Charlemagne qui voulut éradiquer toute forme de paganisme sur le continent européen.

Pour ce qui est de Goa, s'il y a aujourd'hui des catholiques sur place, personne n'a oublié qu'on le doit à la très sainte Inquisition de Goa menée par les Portugais sous l'ordre de François Xavier, canonisé par le Pape. Voir ses statues à Goa aujourd'hui est une injure aux hindous similaire à celle qu'on ferait aux juifs si on érigeait des statues à la gloire de Joseph Goebbels en Israël.

Même si ce n'est pas le sujet du débat, des points de similitudes existent. Un descendant d'esclaves convertis qui pratique avec passion la religion des anciens maîtres esclavagistes souffre du même manque d'amour propre qu'un homosexuel qui pratique un de ses dogmes.

P.S: Le monde est petit, n'est ce pas Allomat69? Le monde gay en particulier.


Bloody61
Femme de 34 ans
Aux alentours d'Alençon

Bonjour Soulier,

Je suis exactement dans la même position que toi, catholique praticante.

Et également dans le même questionnement depuis que j'ai admi que les femmes m'attirait plus que les hommes.

J'ai très longtemps pensé que c'était un problème lourd mentalement parlant. J'ai même arrêté de pratiquer longtemps tout en gardant ma foi, car je ne voulait pas être hypocrite.

Cependant je me suis vite rendue conte que c'était la situation qui était hypocrite et non moi.

La religion Catholique est basé sur l'amour. Alors rejeter un amour entre deux êtres, je pense que c'est ça le vrai problème.

Je retourne à l église, et ne voit plus le problème. Je n étale pas ma vie avec les autres et tout se passe bien.

Aujourd'hui je ne vois plus le problème.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Et bien je suis athée donc peut-être pas la mieux placée pour répondre mais je me lance. Je me dis qu'homosexualité et foi sont tout à fait compatible, en effet après tout dans les religions c'est dieu qui a créé les hommes et dieu ne fait pas d'erreur pas vrai ? En fait dire que les homosexuels sont contre nature ou des erreurs, ce serait dire que dieu à fait une erreur. Et je suis pratiquement sûre que ça serait presque blasphémer que de dire que dieu peut faire des erreurs (et BIM prenez ça la manif pour tous !)


Manish
Homme de 29 ans
Grigny

[b]Citation de RanpoKitan[/b][quote cite=https://betolerant.fr/forum/12087/vivre-sa-foi-et-son-orientation#274142] Et bien je suis athée donc peut-être pas la mieux placée pour répondre mais je me lance. Je me dis qu homosexualité et foi sont tout à fait compatible, en effet après tout dans les religions c est dieu qui a créé les hommes et dieu ne fait pas d erreur pas vrai ? En fait dire que les homosexuels sont contre nature ou des erreurs, ce serait dire que dieu à fait une erreur. Et je suis pratiquement sûre que ça serait presque blasphémer que de dire que dieu peut faire des erreurs (et BIM prenez ça la manif pour tous !)[/quote]

Le Dieu abrahamique fait souvent des erreurs et il les corrige par des génocides : [b]Le déluge[/b]


MamGay
Femme de 44 ans
montpellier

Dans la religion Catholique, comme dans beaucoup d'autres religions, l'homosexualité n'est pas acceptée. Elle est considérée comme un acte contre nature , un peché. D'après les Catholiques, l'homosexualité éloigne de Dieu et ne peut pas aboutir à l'épanouissement spirituel. Dans la Bible, il est écrit très clairement que l'acte homosexuel est condamné. "Si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable ; ils seront punis de mort : leur sang retombera sur eux". Lévitique 20.13

je suis comme Lindos, je ne soutiens pas la religion qui m'a aussi pourri la vie. religion qui est contre l'homosexualité, religion qui n'a que sa forme de tolérance religion où tu obéis et tu te tais, celle qui t'assujettis car tu n'as pas trouvé foie en toi ! religion avec ce "prêt à penser" que tu ingurgites et régurgites dans un même temps tu y trouves ton bonheur ou ton illusion de bonheur ? A part aime ton prochain et tu ne tueras point, le reste = poubelle, pour ma part désolée, je ne vouvoies pas, c'est dans ma nature :))


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Bonjour Souliers

Je ne suis pas moi même croyant (bien que je ne sois pas athée non plus), mais plusieurs membres de ma famille, ainsi que beaucoup de notre entourage, le sont et ils n'ont aucuns problèmes avec l'homosexualité.

Ce qui est compliqué avec ce débat c'est qu'il rejoint celui de "qu'est ce qu'est la religion": faut-il suivre la bible à la lettre? Est-on libre de l’interpréter comme l'on veut? Etc.

Je ne sais pas ce que ça veut dire d'être un "bon catholique". Et au final je ne suis pas sur que qui que ce soit le sache. Il y aura toujours des gens pour te dire que tu ne peux pas être catho et gay, tout comme il y aura toujours des gens qui diront qu'on ne peut pas être viril et gay, efféminé et hétéro, etc et etc. Mais ta foi, c'est quelque chose de personnel à toi, que tu peux certes partager et vivre avec d'autre, mais elle reste personnel à toi et personne ne peut t'empêcher (en tout cas en France) de te dire et de te penser gay et catholique. Je pense qu'il n'y a que toi qui puisse te dire comment vivre ta foi et ta religion, personnes d'autre.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Sur ton chemin, Souliers, une question : Quelles(s) différence(s) entre la foi et le dogme ? Pour ma part je tends vers l'agnosticisme, et je réfute le dogme qui fait de moi, au mieux un être aux viles passions dont on doit avoir pitié, pourvu que j'accepte l'abstinence, au pire un suppôt (sans jeu de mot ;D) de Satan. Les Cathares, qui avaient, à mon sens, tout compris, considéraient l'homosexualité comme une manifestation de chasteté, une vertu. Comme, il me semble, les moines du Tibet. En passant, soulier=god-ass(e) :DDD gode save the queen !


Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

Manish,

On ne va pas faire le débat ici, mais comment penses tu que le védisme très hiérarchisé du nord de l'Inde a "civilisé" les tribus premières du sud il y a plus de 3500 ans ?

Ce sont toujours les mêmes méthodes qui sont employées, la séduction et la force, la carotte et le baton.

Et l'éducation des jeunes qui mixte les deux, en majeur de l'éducation de leurs parents. C'est ce qu'a fait aussi Charlemagne en organisant l'éducation des jeunes hommes libres ou serviles.

De même l'affranchissement, la conversion, et l'enrolement des populations anciennement serviles a toujours été un maillon essentiel aux conversions et colonisations. C'est le principe universel des ennemis des ennemis qui sont potentiellement des amis, ainsi que les basses castes sociales. Et en matière de hiérachisation de la société l'hindouisme a toujours eu de réelles fragilités, dont les armées "civilisatrices" ont largement profité.

Reste qu'en effet il y a une réelle rupture entre le paganisme ayant intéret à tolérer les dieux des vaincus à la condition qu'ils respectent voire prient les dieux des vainqueurs, et les religions abrahamiques qui ne tolèraient que le culte d'un seul dieu.

J'ajoute concernant Goa, ou je n'ai séjourné qu'une semaine mais qui m'a beaucoup intéressé, que le souvenir de l'inquisition est totalement effacé des esprits. Les légères tensions actuelles - infiniment plus légères que vis a vis des musulmans - sont essentiellement sociales, les hindous occupant des métiers qu'on qualifiera pudiquement de populaires, populations sur qui les politiciens populistes (hindous) ont une accroche. Comme partout dans le monde.

Et pour reboucler avec le sujet de la tolérance de l'homosexualité, si traditionnellement les riches n'avaient aucune difficulté à séduire des jeunes pauvres, aux reserves près de pouvoir discretement s'isoler ce qui n'est pas facile en Inde, et si les homosexuels et trans pouvaient avoir une visibilité essentiellement dans une caste servile (en gros de prostitués), les familles ont toujours très mal toléré l'homosexualité s'opposant aux mariages hétéros arrangés.

Et l'Inde reste un des pays ou les gays ont de grosses difficultés a avoir une visibilité sans risque social, et qui conserve la législation homophobe héritée de la colonisation. Quoique sous l'autorité musulmane antérieure le souci était probablement le même sinon plus aigu encore, style bisexualité très répandue et homosexualité interdite.

Bref tout ne peut pas être analysé sous l'angle de la servilité à l'abrahamisme qui serait la cause de tous les malheurs des gays, ni tous les malheurs des peuples.

"Le Dieu abrahamique fait souvent des erreurs et il les corrige par des génocides : Le déluge"

A l'origine Dieu est un dieu tribal qui offre protection contre soumission : si une personne ou un groupe de ses sujets ne se soumettent pas à ses lois il les punit, généralement sévèrement comme les coutumes de l'époque.

Mais d'une part il est un patriarche sachant pardonner, sinon sa famille fondrait comme neige au soleil, d'autre part l'arrimage chrétien de l'ancien testament au message de Jesus était nécessaire à la consolidation de sa filiation à Dieu. Ce qui lui donne plus un statut de fondation dogmatique que de loi. Seuls les traditionnalistes et néo-fondamentalistes chrétiens ont intéret à creuser les fondations. Et cela n'a en rien empéché l'homophobie, au contraire, car les premiers chrétiens étaient vent debout contre les moeurs de l'antiquité gréco-romaine.

Certes dans son principe le salut hindouiste est individuel, les mauvaises actions qui ne sont pas compensées se paient individuellement, mais en pratique cela ne fait pas beaucoup de différence, si tu es mauvais tu le paies en te réincarnant en cancrelat ou intouchable ^^


Organ
Homme de 20 ans
Montpellier

2 remerciements

[b]Citation de Manish[/b][quote cite=https://betolerant.fr/forum/12087/vivre-sa-foi-et-son-orientation#274084] Pour résumer la chose.

Un homosexuel chrétien est comme une dinde qui célèbre Thanksgiving.

Un homosexuel musulman est comme un mouton qui célèbre l Aïd.

N est ce pas particulièrement pathétique de vouloir adhérer à une croyance qui estime que sa vie n a pas de valeur? Pourquoi un tel acharnement à vouloir être accepté par un groupe qui vous déteste. On peut difficilement faire pire en matière de manque d amour propre.

Ce que j écris est évidemment valable que pour les religions abrahamiques, intolérantes par nature.[/quote]

P'tin je t'aime :')


Kamsii
Non binaire de 24 ans
Bordeaux/Paris

1 remerciement

Bonjour

Je vais répéter ce qu'une sœur m'avait dit quand j'avais 15-16 ans.

La religion est strictement personnel. Tu es libre d'y croire ou non, tu es libre de venir ou non et tu es libre de la pratiquer ou non. Ça ne regarde que toi. Si tu es en accord avec toi même, alors qui sommes nous pour interdire ta venue ?

On est rattaché à des idéaux des catholiques extrêmes je pense.

Personne ne devrait se demander si oui ou non il peut être ce qu'il veut être. Le monde change et les mentalités avec. La preuve.


Manish
Homme de 29 ans
Grigny

[b]Citation de Lindos[/b][quote cite=https://betolerant.fr/forum/12087/vivre-sa-foi-et-son-orientation/20#274210] Manish,

On ne va pas faire le débat ici, mais comment penses tu (...)[/quote]

Pour que les choses soient bien claires.

Je suis farouchement athée, plus précisément, athée hindou voire un Charvaka. C'est une des écoles athées de l'hindouisme qui date du cinquième siècle avant Jésus-Christ. (La colonisation du temps par le christianisme est un autre débat)

Je ne clame pas la [i]perfection[/i] morale de l'hindouisme mais sa [i]supériorité[/i] morale. Nuance.

Certains concepts ne sont propres qu'aux religions abrahamiques, celui d' [b]infidèle[/b] en premier lieu, qui découle de celui de [b]vrai dieu[/b], ce qui entraîne forcément du prosélytisme acharné et la [b]conversion[/b]

Ne confonds pas guerres territoriales et guerres de religion. Si les guerres territoriales ont existé de tout temps, il aura fallu l'arrivée des religions abrahamiques pour que les hommes se mettent à se battre parce que l'autre était un mécréant.

Le massacre des anglo-saxons pour les forcer à se convertir au Christianisme est un fait historique, le réfuter est du pur négationnisme. Qu'il ait par la suite décider d'instruire les jeunes convertis pour effacer de leur mémoire le culte de leurs aïeux pour le remplacer par son dogme chrétien, n'enlève rien aux atrocités qu'il a commises.

Il est vrai qu'un petit séjour touristique sur les plages de Goa suffit amplement à te rendre expert sur l'Etat. Tu m'excuseras de balayer tes réflexions sur ce point.

Sur l'homosexualité. Je résume ton raisonnement. En Occident Chrétien, les homosexuels ont été persécutés, torturés et brûlés sur le bûcher en place publique pendant des siècles. Pendant des siècles, en Inde, les homosexuels ont subi l'ostracisme de leurs familles et d'une partie de la société. Donc l'Inde est égale à l'Occident en matière d'homophobie.

Si cela résume bien ta pensée, cela témoigne d'une certaine dégénérescence morale identique à celle dont font preuve ceux qui font une équivalence entre le castéisme et l'esclavagisme.

Le Dieu abrahamique est un être colérique, jaloux, assoiffé de sang. Le Diable incarné.

Que son "fils" ait été un doux brebis au message de paix n'y change rien. En vénérant le père, les croyants estiment digne d'être vénéré un être qui est, pour reprendre la terminologie canonique, fondamentalement démoniaque.

Suis le dharma et tu auras un bon karma. Ton samsara n'en sera que meilleur.

La méritocratie à la sauce hindoue.

Une fois qu'on ne croit plus en la réincarnation, tout le système s'écroule.

Tu auras compris la position du rationaliste que je suis sur cette question.


Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

Manish, « il aura fallu l'arrivée des religions abrahamiques pour que les hommes se mettent à se battre parce que l'autre était un mécréant »

Les polythéismes civilisateurs de l’antiquité, tels que celui des romains, imposaient aussi leur culte d’état même s’ils toléraient les dieux des vaincus. Ils ne les détruisaient que si ceux-ci résistaient. Notamment l'abrahamisme juif ayant résisté, ils l’ont détruit et ramené ses reliques religieuses à Rome,qu'ils ont comme de coutume exhibées à la foule dans une procession triomphante (depuis on cherche encore ces reliques dans une rivière, mais elles pourraient aussi avoir été refondues).

Certes la civilisation indienne s’est préférentiellement étendue par séduction religieuse, sur les territoires sauvages tropicaux ou montagneux ayant gardé des modes de vie plus proche de l’age du bronze et du fer, mais en Inde du nord il y a eu aussi quelques belles concurrences religieuses au fil du sabre, où le bouddhisme a finit par laisser sa peau. Il est vrai qu’un équilibre avait été atteint par philosophie et crainte superstitieuse des dieux des autres, et qu'il y avait une tolérance de la diversité des cultes. Et il est vrai que les invasions et conversions musulmanes ont été un choc culturel, avant de ne retrouver que des équilibres assez précaires, moghole musulmane, puis colonisation anglaise chrétienne, et actuellement démocratie indienne. Coté Pakistan et Bangladesh musulman l’équilibre est vraiment plus que précaire, les derniers hindous auront du mal à y survivre à long terme. Et les pays bouddhistes répondent de façon brutale au terrorisme musulman (en Birmanie notamment).

Comme je l’ai précisé dans un post précédant, si les hindous d’Inde (poussés par les politiciens nationalistes hindous et le contexte mondial tendu) ont des velléités de revanche envers les anciens colonisateurs (descendants de musulmans et dans une bien moindre mesure chrétiens européens), ce n’est pas localement entre familles que les pressions sont les plus fortes car en cas de rixe chacun a des enfants à protéger et risque d’y laisser sa peau. Mais bien souvent ces tensions sont attisées par des intellectuels bien au chaud dans leur structure démocrate citadine, ou par les diaspora mondiales, qui n’hésitent pas à verser de l’huile sur le feu au nom d’une vague filiation religieuse ou culturelle. Parce qu’eux ne risquent rien ou presque à l’incitation à la violence. C’est encore plus vrai au Proche Orient, avec des conséquences sanglantes, mais c’est un sujet tabou.

« Il est vrai qu'un petit séjour touristique sur les plages de Goa suffit amplement à te rendre expert sur l'Etat. Tu m'excuseras de balayer tes réflexions sur ce point. »

Tu m’excuseras aussi d’avoir peu d’égo et être peu touché par l’argument. L’Inde est immense et il est difficile de rester plus d’une semaine à un endroit si on y vit pas. J’ai écrit n’avoir pas ressenti de tension au-delà de tensions sociales où les hindous sont défavorisés. Toutefois pour être précis j’aurais pu ajouter que les commerçants musulmans n’y sont pas complétement rassurés. Mais c’est assez général en Inde, et n’a pas de rapport avec les chrétiens, et encore moins avec l’inquisition chrétienne portugaise d’il y a 500 ans. De la même façon à Pondichéry.

« Sur l'homosexualité. Je résume ton raisonnement. En Occident Chrétien, les homosexuels ont été persécutés, torturés et brûlés sur le bûcher en place publique pendant des siècles. Pendant des siècles, en Inde, les homosexuels ont subi l'ostracisme de leurs familles et d'une partie de la société. Donc l'Inde est égale à l'Occident en matière d'homophobie. Si cela résume bien ta pensée, cela témoigne d'une certaine dégénérescence morale identique à celle dont font preuve ceux qui font une équivalence entre le castéisme et l'esclavagisme. »

Traditionnellement le castéisme est une hiérarchie interne au groupe, et l’esclavagisme externe au groupe, les personnes ou familles serviles appartenant aux personnes ou familles libres au même titre que des meubles. Les castes inférieures sont théoriquement un groupe indépendant et donc des personnes libres, mais comme en pratique comme ils ne peuvent effectuer que des tâches serviles, soient ils s’enrichissent dans ces métiers (ce que le monde moderne permet, tels que équarrissage, déchets, eaux usées, services impurs, etc), soit ils ne peuvent que se mettre au service des castes supérieures. De plus étant donné que les castes désormais interdites, je ne vois pas pourquoi continuer à parler mal aux intouchables, si ce n’est pour leur rappeler leur rang inférieur, ce qui est encore parfois quotidien.

Ne pas oublier que l’un des arguments majeurs des religions abrahamiques pour justifier les conversions, était de promouvoir l’égalité des droits sur terre comme dans l’éternité. Y compris pour les femmes, car il faut se souvenir que l’abrahamisme (comme le bouddisme) constituait souvent un progrès par rapport aux conditions précédentes des femmes. Notamment en Inde, et plus généralement partout où les cultures n'héritaient pas des matriarcats qui eux y ont beaucoup perdu.

Concernant la condition des femmes justement, encore actuellement dans les campagnes reculées leurs désirs de liberté de liaison amoureuse peuvent encore entraîner qu’elles soient brulées vives ou vitriolées quand elles portent atteinte à l’honneur et aux engagements financiers matriarcaux entre familles (une dote très élevée est due par la famille de la femme).

Après c’est vrai que les l’homosexualité masculine posait traditionnellement moins de problème, même si actuellement elle en pose encore beaucoup plus qu’en Occident, et même beaucoup plus qu'en Chine la grande civilisation concurrente de l’Inde. Parce que traditionnellement l’hindouisme aimait l’ordre cosmologique, et qu’il y avait une place dans un troisième sexe visible travesti en femme, de caste inférieure vivant de la prostitution, ou sinon une place à une homosexualité discrète entre hommes mariés (riche d’age mur) et célibataires (jeunes et pauvres). C’était aussi courant dans le monde musulman malgré tous les interdits qui visantt à maintenir une morale publique de façade, (et reste actuellement encore assez vivace malgré l'ouverture de la chasse aux gays).

Je conviens que les anciennes persécutions catholiques (et les nouvelles persécutions musulmanes ou chrétiennes évangélistes), étaient (ou sont encore dans certains pays) un bon cran au-dessus : bannissement, dénonciation, humiliation, tabassage, prison, exécution, bûcher public (comme récemment en Afrique), ou lâcher depuis un immeuble de grande hauteur comme dans l’ex état islamique. Avec une bonne dose d’hypocrisie car la moralisation de l’espace publique provoque des abus dans la sphère privée. Je citerai pour exemple un reportage récent sur les « lionceaux du Kalifat », où un mineur se demandait en caméra cachée pourquoi il s ‘était fait violer par le chef qui jetait les présumés gays du haut des immeubles et les achevait ensuite au sol.

C’est aussi une façon de régner sur les esprits par la terreur. Une grande partie du débat national actuel repose d’ailleurs sur la position tolérable du curseur de la peur de dieu, pour éviter son utilisation dans des combats et le terrorisme des ppulations. C’est aussi la question posée par l’auteur du topic : comment n'avoir pas peur d’être exclu de son assemblée (familiale et religieuse, étymologie du mot église), exclu d'une promesse d’immortalité, et des principes éthiques dont on est convaincu.

A mon avis certainement pas en diabolisant Dieu, qui ne peut que conduire plus rapidement à des combats armés d’inspiration cultuelle et idéologique. Mais peut-être en replaçant Dieu dans l’histoire des hommes, des esprits des humains morts, et des dieux, qui sont liées dont on a des traces sur plusieurs centaines de milliers d’années.

L’homosexualité qui a précédé et qui survivra inévitablement aux cultes qui finissent un jour ou l’autre dans des musées, ne peut que trouver sa place au sein des cultes. A défaut elle se retrouve dans la mêlée des concurrences entre cultes, et quand les éléphants se battent l’herbe souffre dit le proverbe indien. Pourtant les éléphants se nourrissent de l'herbe et les éléphants peuvent aussi se retrouver en voie de disparition : il y a un équilibre écologique où tout le monde a sa place. C’est l’esprit hindou certes, pourtant même les hindous semblent actuellement avoir du mal à s’en souvenir.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

bonjour,

je rejoins plusieurs d'entre vous en tant que croyante, Dieu nous aime, car nous sommes ses enfants, quelque soit ta religion, (monothéiste, désolé, je ne maîtrise pas totalement les autres donc je ne m'avancerai pas)

beaucoup de règles qui sont dites "religieuses" viennent des hommes, et donc en aucun cas, de Dieu, on doit tout simplement les ignorer, car les hommes (au sens large, humain, on s'entend) n'ont pas à gouverner ta vie, ils ne la viveront pas à ta place,

si tu aimes sincèrement quelqu'un, plusieurs personnes, si tu respectes les autres, en tant qu'être humain, alors tu suis la loi divine,

le Dieu catholique est un Père, un Dieu bienveillant, miséricordieux et aimant, il souhaite, j'en suis sûre que tu t'aimes et que tu te respectes, et honnêtement, je pense que si Jésus revenait actuellement parmi nous, il te dirait la même chose,

bien à vous,


Phebus
Homme de 29 ans
Bruxelles

Hum,

Il t'est tout à fait loisible de croire à ce que tu veux. Les hommes ont développé de multiples façons de concevoir le monde. Les religions postulent l'existence d'entités surnaturelles qui régissent notre univers, ce que les sciences réfutent. Il est tout à fait compatible de faire coïncider Dieu avec l'orientation sexuelle. En termes d'idées, le fait de te lier avec l'être de ton choix n'est pas incompatible avec la trinité et les sacrements.

Par contre, oui, elles sont incompatibles avec nombre d'institutions que les hommes ont créées. Les idées sont le produit des cerveaux. Or, les hommes se servent de ces idées pour organiser leurs relations. Depuis l'Antiquité, la religion a été le vecteur des valeurs qui organisent les sociétés. Depuis ce temps-là, un temps très reculé datant de la révolution néolithique, l'apparition de groupes détenant toutes les richesses a fait apparaître la nécessité de les préserver justement entre leurs mains. Si le groupe voulait continuer à exister, il devait trouver le moyen de transmettre les richesses à la génération suivante, sans permettre aux autres d'y avoir accès.

Au centre de cette transmission : la femme. Elle conçoit et donc est le lien entre les générations. Ils se trouvent qu'elles ont été écartées de la gestion des richesses (précisément parce qu'elles conçoivent). Or, les hommes pour les transmettre, devait se les attacher pour toujours. Et c'est ce qu'il fit, la femme devint sa propriété. La femme faisait partie de ses richesses. Elle devenait un objet. La domination masculine était née.

La famille moderne naissait aussi. Qui sait que famille vient de famulus qui signifie serviteur ? Car la famille, c'est l'ensemble des serviteurs de l'homme. Depuis l'Antiquité jusqu'à aujourd'hui, la famille a gardé plus ou moins la même forme. Elle subordonne la femme et les enfants à l'homme. Sous la pression des luttes des femmes, cela a progressivement changé dans l'après-guerre. C'est d'ailleurs ces luttes qui nous ont bénéficié.

Pourquoi est-ce que je parle de ça ? Parce que tous les problèmes que subissent les personnes aux orientations sexuelles différentes y sont liés. Dans une société où la transmission des richesses est si importante, une relation homosexuelle, par définition inféconde, est un problème. De plus, puisque les richesses appartiennent à un groupe et que seul l'enfant est le vecteur de la transmission, il faut que l'homme soit assuré que ce dernier soit sa possession. Un enfant qui pourrait être revendiqué par un autre groupe est un danger. D'où l'importance de l'adultère dans des sociétés patriarcales. Cela fait aussi que le plaisir des femmes a été totalement proscrit parce qu'il était un danger, cette dernière risquant de rencontrer les hommes. La proscription du désir sexuel est fondamental. Voilà l'une des origines de la chasse aux orientations autres qu'hétérosexuelles.

Pour revenir à la religion, toutes les religions se sont fait les vecteurs de ce fonctionnement et ont donc exprimé en valeurs un mode de reproduction sociale. Les religions catholique, musulmane et juive, parce qu'elles ont les vecteurs des valeurs des puissants, ont défendu armes à la main ce mode de transmission des richesses. Ainsi, où elles dominaient dans les têtes des hommes, les orientations sexuelles autre que l'hétérosexualité étaient chassées impitoyablement. Cela n'a pas été le cas pour d'autres croyances ; les animistes par exemple.

Certes, je combats les idées religieuses que je les considère comme faisant partie du passé de l'humanité ; cependant, ces idées permettent à bien des personnes de vivre une vie qui leur est adaptée. Donc, voici mon conseil. Vis donc ton homosexualité avec ta religion mais rejette toute atteinte à ton intégrité. Refuse les chaînes que les hommes qui utilisent la religion essaieront de t'imposer. Si un curé fait un sermon anti-homosexuel, change d'église ; si des proches attaquent ton orientation en utilisant la religion, défends-toi.

Cependant, ne te fais aucune illusion sur les évêques, les cardinaux et le pape, le passé pèse sur leurs épaules et on ne peut attendre d'eux qu'ils ne cultivent pas le rejet à notre égard.

Je te souhaite bien du courage, Phébus


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

La providence n'as-t-elle pas voullu que le destin de chaque homme soit ecrit a l'avance ? Le fait que tu aimes un autre homme , n'est-il pas l'oeuvre de la providence ? Et donc par extention de dieu ?

et l'episode de sodome et ghomore ne compte pas vraiment un viol que sa soit hetero ou homosexuel est a condamner....

Peut etre par contre est tu choqué par cette phrase: "Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C'est une abomination." Je peux comprendre...Mais il faut garder en tete que c'est la loi de dieu ecrite par des hommes...Les hommes peuvent se tromper...

Si croire en dieu te rends heureux crois, et ne te pense pas moins digne qu'un autre...D'un point de vue purement theologique dieu aime tout le monde...

"ce que vous ferrez au plus petit d'entre nous c'est a moi que vous le ferrez" Peut etre par contre , que ceux qui te critiquent sont de mauvais chretiens ?

Prends soin de toi et bonne journée...


Avdan
Homme de 25 ans
Segré

Plutôt que des débats houleux et sans fin, pour ceux et celles qui se posent des questions sur l'alliance de votre foi et de votre orientation, je ne peux que vous inviter à vous rapprocher de l'association David & Jonathan qui défend cette alliance. [url=https://www.davidetjonathan.com/]David & Jonathan[/url]


Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

Pour ceux qui ne sont pas trop regardant sur le dieu prié et n'ont pas peur des kilomètres, il existe à Taipei un temple taoiste consacré aux homosexuels, plutôt masculins mais cela doit aussi marcher pour les filles. Il s'agit du temple du dieu Lapin. A l'origine l'histoire est triste mais heureusement elle s'est bien terminée. Sous la dynastie des Qing au XVIII siècle un fonctionnaire du non de Hu Tianbao est tombé amoureux d'un jeune et bel inspecteur impérial hiérarchiquement supérieur à lui. Il s'est fait prendre à l'observer pendant que celui-ci prenait son bain, l'apollon a mal pris la chose et l'a battu à mort. Quelqu'un temps après le malheureux fonctionnaire est apparu en rêve à un homme de son village, à qui il a expliqué que le dieu des enfers l'avait promu au rang de dieu Lapin chargé de s'occuper des affaires des gays.

Et c'est ainsi que tous les ans des milliers de gays viennent prier le dieu Lapin à Tapei. Le prêtre ne se fait aucune illusion lorsque deux hommes se présentent successivement, et assure consciencieusement son office :

[youtube]abSidDFK_ec[/youtube]


Manish
Homme de 29 ans
Grigny

@Lindos " Les polythéismes civilisateurs de l’antiquité, tels que celui des romains, imposaient aussi leur culte d’état même s’ils toléraient les dieux des vaincus (...)"

1) Les Romains n'ont jamais imposé leur culte sur les peuples qu'ils ont conquis. Si les Juifs furent persécutés sous l'Empire Romain, ce fut uniquement parce qu'ils souhaitaient imposer leur dieu unique et surtout refuser la déification de l'empereur. Ceux qui jouaient le jeu comme les celtes n'eurent aucun mal à conserver leurs croyances.

2) L'Inde civilisa toute l'Asie du Sud Est sans verser une goutte de sang. Les Temples Hindous d'Angkor dédiés à Vishnou n'ont pas été construits par des civilisations pendant la proto-histoire mais ayant déjà atteint un degré d'avancement comparable à celui qu'on retrouvait en Occident à la même période.

3) En 1971, pendant la guerre d'indépendance du Bangladesh, l'armée pakistanaise envoya ses soldats leur donnant l'ordre de peindre des "H" couleur jaune sur les maisons hindoues afin de mieux identifier les femme sà violer et les familles à égorger.

2.4 million d'hindous bengalis furent massacrés au cours du pire génocide industriel depuis l'Holocauste.

Dire que les hindous du Pakistan et du Bangladesh auront du mal à y survivre à long terme ressemble à un doux euphémisme. Ils ne peuvent littéralement pas y survivre vu qu'ils sont mis à mort sous l'ordre des Etats en question.

@Lindos "Ne pas oublier que l’un des arguments majeurs des religions abrahamiques pour justifier les conversions, était de promouvoir l’égalité des droits sur terre comme dans l’éternité. Y compris pour les femmes, (...)"

Si le castéisme hindou est fondé sur une notion de pureté, le castéisme musulman repose purement sur la race.

Les musulmans du sous continent indien sont tout autant divisés en castes.

Ceux qui ont ou qui pensent avoir du sang arabe se considèrent plus proches du prophète et donc supérieurs et ceux n'ayant pas de parenté arabe, sont inférieurs au sein de la communauté musulmane.

Autant pour l'égalisme musulman...

Pour ce qui est de la position de la femme. Si dans l'islam elle est une subalterne dont la voix compte moitié moins que celle d'un homme et qui doit se voiler pour ne pas attirer l'attention de ces messieurs, dans l'hindouisme, la femme est une déesse guerrière vénérée aussi bien par les hommes que les femmes.

Le voile ou son équivalent indien, le "purdah" est une invention musulmane qu'ils ont légué à l'inde.

Dire que les religions abrahamiques aient pu en quoi que ce soit contribuer à l'avancée des droits des femmes en Inde est faire preuve d'une ignorance crade.

Pour ce qui est du Dieu abrahamique, il est objectivement diabolique. La lecture de la Torah, de la Bible et du Coran le démontre, pourquoi donc nier une vérité qui fache?

Appelons un montre un monstre.


Manish
Homme de 29 ans
Grigny

@ Vanapurple

"beaucoup de règles qui sont dites "religieuses" viennent des hommes, et donc en aucun cas, de Dieu, on doit tout simplement les ignorer, car les hommes (au sens large, humain, on s'entend) n'ont pas à gouverner ta vie, ils ne la viveront pas à ta place"

A un moment donné, il faut ouvrir la Bible et lire les injonctions barbares qu'il contient

@Vanapurple

"le Dieu catholique est un Père, un Dieu bienveillant, miséricordieux et aimant, il souhaite, j'en suis sûre que tu t'aimes et que tu te respectes"

Tellement bienveillant, que le sadique qu'il est, demanda à Abraham de sacrifier son fils pour lui démontrer sa foi et sa loyauté. Un Dieu qui traite les hommes comme un chien à qui on donne un coup de pied pour voir s'il revient en balançant la queue est indigne de toute vénération

@Vanapurple

"et honnêtement, je pense que si Jésus revenait actuellement parmi nous, il te dirait la même chose"

Le seul défaut de Jésus, ce grand homme, est qu'il a refusé de tuer le Père.

Et si je peux me permettre une petite touche rationaliste - les vierges ne donnent pas naissance.


Duolmins
Homme de 25 ans
Rennes

Ce sujet semble opposer religion (catholique) à l'homosexualité.

Dans l'histoire des religions monothéistes, il y a peu de place à l'homosexualité. Celle ci est condamnée vivement. "Tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme" figurent dans les textes sacrés et sont assez explicites.

Dans d'autres religions, comme le shintoïsme par exemple, pratiqué notamment au Japon, la vision de l'homosexualité est très différente et tolérée différemment.

Les religions monothéistes naissent toutes dans un contexte politiqué déchiré, au milieu de peuples d'origines, de langues, de cultures aussi diverses que sources de discordes au sein de la population.

L'objectif politique semble alors de réunir la population pour qu'elle soit plus simple à diriger et éviter les conflits intérieurs menant à l'explosion d'empires.

Rappelons que si la france (et l'europe en général) est empreinte du catholicisme, n'oublions pas que c'est sous l'impulsion de théodose Ier - empereur romain qui a rédigé l'édit de thessalonique en 380ap JC permettant alors d'unifier tout un empire sous une même religion. L'empereur devenant alors le chef religieux en plus du leader de l'empire. Forçant ainsi les fidèles, les futurs fidèles et même les infidèles à ne pouvoir qu'accepter un chef issu de ses croyances ou à être exclus du modèle.

Pour soutenir un système modèle stable dans le temps, il est plus simple d'encourager des structures familiales fécondes et qui engendreront de futurs croyants. La croissance d'une telle population permettant alors de maintenir l'unité du peuple sous une même religion, sous une même lignée d'empereurs (ou de rois) dans le temps. Quand on lit "Soyez féconds, et multipliez-vous", on ne peut passer à côté du fait que l'objectif est de soutenir une population grandissante sous les mêmes croyances écrasant les minorités qui ne se plient pas au modèle.

La religion (ou les croyances) n'est alors ni bonne ni mauvaise mais un outil politique dont on peut disposer pour unifier un peuple qui pourra être prospère ou non selon ce que l'on en fait.

Ceux qui ne soutiennent pas le modèle ou pire, le menace, sont exclus dans le meilleur des cas, emprisonés ou tués pour le "bien" commun. Renforcant au passage l'esprit de groupe des croyants (voir théories de psychologie sociale).

Aujourd'hui, évidemment cela a beaucoup évolué mais nous sommes toujours le fruit de cette histoire. Les théories des minorités ont fait leur chemin et commencent à faire entendre leur voix. Certaines religions monothéistes sont prêtes à s'assouplir alors que d'autres restent bien ancrées dans leurs bottes.

Le problème de dissonance cognitive associée au sujet m'a tout de suite sauté aux yeux. Pour l'expliquer rapidement, il s'agit d'une théorie qui implique la contradiction entre deux cognitions produisant un malaise qui aspire à être effacé. Exemple : "je suis pour l'avortement et je suis catholique mais la religion catholique ne tolère pas l'avortement (on peut représenter le dilemme en triangle)". La personne impliquée aura plusieurs choix pour résoudre ce conflit interne comme par exemple ne plus tolérer l'avortement ou bien se tourner vers une autre religion ou autre chose tant que le conflit interne est résolu. Il n'y a bien sûr pas de solution préférable à une autre.

Pour résumer, pour vivre sa foi et son orientation si elles sont en contradiction, il faut tenter de résoudre ce conflit dissonant intérieur en tentant d'abord de les exprimer, puis de chercher ses propres réponses à ces (ou ses) dilemmes.

Soyons libres de croire à ce que l'on veut et faire ce que l'on à envie de faire dans le respect et sans marcher sur la liberté des autres et le groupe en sera d'autant plus heureux.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Comment vivre sa foi tout en étant homosexuel ? De la même manière que si tu étais bi, hétéro etc...

Si tu vis ta foi pour Dieu, n'ais aucun soucis à te faire .

Si tu la vis en te souciant du regard des autres, tu n'as pas finis d'être malheureux ...

Le problème étant les gens qui se revendiquent de ta religion mais qui en oublient les principaux commendemants qui sont : s'aimer les uns les autres et ne point se juger entre nous car seul Dieu peut juger.

Sois libre dans ta foi, libre d'être qui tu es, fais toujours ce que tu pense être le bien et ne porte pas d'importance aux autres .

Sois béni mon frère


Manish
Homme de 29 ans
Grigny

Ermite écrit :

"Sois béni mon frère"

C'est un sketch?


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Non quand je réponds à un post c'est rarement pour me foutre de la gueule des gens.

Je souhaite sincèrement que l'auteur de ce post soit béni , mais tu l'avais compris avant ta question j'imagine


Manish
Homme de 29 ans
Grigny

Béni par quel dieu? Y en a eu des milliers depuis l'aube de l'humanité.

En as tu un en tête et pourquoi le tien serait plus réel que tous ceux qui l'ont précédé ou qui le concurrencent encore aujourd'hui?


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

C'est toi qui parles de dieux , tu voudrais que j'en choisisse un pour pouvoir m'attaquer et qu'importe ma réponse je sais que tu auras une armée d'arguments ;)

Je lui ai souhaité d'être béni , il saura très bien quoi faire de cette phrase ;)


Manish
Homme de 29 ans
Grigny

Aurais tu honte de tes croyances pour ne même pas avoir le courage de nommer le dieu que tu vénères?

Evidemment qu'il a compris, nous l'avons tous compris. Vous êtes tous les deux chrétiens. Vénérer un dieu aussi monstrueux en dit long sur vos valeurs.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Je suis en paix avec moi même, merci de t'inquieter pour moi ;)

Quand a ton avis sur Dieu je le respecte , j'ai beaucoup plus de mal avec ton agressivité par contre.

De plus, je rapelle le sujet du post qui est " Comment vivre sa foi et son orientation " et non pas " est ce que mon dieu est un dieu cruel ? " Parce que tu n'a pas l'air d'avoir compris qu'il cherche du soutien et non pas des gens qui insultent ses croyances...

Si tu n'es pas concerné par sa question et qu'en plus tu n'as aucune envie de le soutenir, pourquoi restes tu ici ?

Nous somme sur BE T-O-L-E-R-A-N-T


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Bonjour

Juste un mot pour dire que dans les trois principales religions monothéistes, il existe des associations de croyants homosexuels..notamment pour les chétiens , l'association David et Jonathan. Pour les juifs, le Beit Havrim

Voir les sites sur Facebook notamment

Cordialement


Manish
Homme de 29 ans
Grigny

@Ermite

"Nous somme sur BE T-O-L-E-R-A-N-T"

Pourquoi veux tu que je sois tolérant vis-à-vis d'une croyance mortifère au nom de laquelle les homosexuels ont été mis à mort pendant des siècles?

Je l'ai déjà dit. Nous avons, en tant qu'homosexuels, un devoir moral d'être intolérants vis-à-vis des religions abrahamiques.

Je ne m'inquiète aucunement pour toi. Je ne fais que constater que des traitres vivent parmis nous.

Venir sur un site gay et demander

"Comment vivre sa foi (catholique) et son orientation "?

Est comme aller sur un site juif et demander

"Comment vivre son nazisme et son judaisme"?

C'est un point godwin parfaitement assumé si ça te permet de mieux comprendre l'agressivité de certains.


Manish
Homme de 29 ans
Grigny

@Lindos

Tiens, j'ai pensé à toi.

Tu disais quoi, déjà? Que le souvenir de l'Inquisition de Goa avait disparu en Inde. Bein voilà.

Nous n'oublierons jamais, nous ne pardonnerons jamais.

Bonne vidéo

Goa Inquisition : Lest we forget


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Oyé oyé, faut arrêter les fanatismes (qu'ils soient pro ou anti religieux).

L'homosexualité n'est pas incompatible avec la religion. Par ailleurs celui qui se défait des doctrines/interpretations et se retrouve dans une religion en se basant uniquement sur les textes originels ne trouvera dans ces textes pas de contradiction avec son orientation sexuelle

Entre nous, bien qu'athée je trouve plus inquiétant le type qui dit "Les traitres sont parmi nous" que celui qui dit "Dieu est grand"

Il ne faut confondre les religions et ce que les hommes ont fait dans la suite de l'histoire au nom des religions.

Et pourquoi pas LES RUSSES SONT AUX PORTES DE PARIIIIIIS!!!!! Fada!


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

"Venir sur un site gay et demander

"Comment vivre sa foi (catholique) et son orientation "?

Est comme aller sur un site juif et demander "Comment vivre son nazisme et son judaisme"?"

Eh bien ami des comparaison dire à quelqu'un que c'est un traitre de la cause homo du fait de sa religion, c'est aussi con que de dire à un couple de touristes allemands visitant Paris:

"Ah vous êtes Allemands? Eh bien je vois que l'intérêt des nazis pour notre capitale n'a pas faibli!"


Manish
Homme de 29 ans
Grigny

@Theudric

Si je peux me permettre de te donner quelque cours en matière de comparaison.

La religion tout comme une idéologie politique sont des C-H-O-I-X.

L'orientation sexuelle et (dans l'immense majorité des cas), la nationalité ne sont P-A-S des choix.

On peut tenir les gens responsables de leux choix, pas de ce qui ne relève pas de leur libre arbitre.

Voilà, voilà.


Manish
Homme de 29 ans
Grigny

@Theudric

Tu écris

"L'homosexualité n'est pas incompatible avec la religion. Par ailleurs celui qui se défait des doctrines/interpretations et se retrouve dans une religion en se basant uniquement sur les textes originels ne trouvera dans ces textes pas de contradiction avec son orientation sexuelle"

As tu déjà pris la peine de lire les textes sacrés dont tu nous loues les valeurs progressistes?

La paresse intellectuelle n'est pas un crime, mais y a des limites. Inculte.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

eh bah alors médite toi meme sur ton cours de comparaison parce que comme tu l'as dit l'homosexualite n'est pas un choix et de fait quand tu compare un homosexuel (pas choix) qui s'oriente vers la religion (choix) à un nazi (choix) qui s'oriente vers le judaisme (choix) ben tu passe carrément à côté de ta leçon du jour mon pauvre.


Ivysaur
Homme de 26 ans
Nancy

Tu choisis de t'inscrire dans une religion et d'en suivre les préceptes, mais tout le fait religieux ne dépend pas d'un choix. Tu ne choisis pas de croire ou non, c'est culturel et lié à l'expérience de chacun.

Par contre, toi tu choisis de les stigmatiser à longueur de journée sur ce sujet.


Ancien membre
Utilisateur désinscrit

et bien l'autoproclamé intellectuel cite moi un passage de bible, coran, torah ou autre qui appelle a l'animosité envers l'homosexuel! Je t'écoute ô grand donneur de lecons narcissico-fanatique!



Rejoindre BeTolerant