Rejoindre BeTolerant

Forums LGBT+
Forum Bi
Je n'accepte pas mon orientation sexuelle

Je n'accepte pas mon orientation sexuelle

Rhiannon13
Femme de 30 ans
liège
Bonjour,

Je vous écris car je suis un peu perdue et j'ai besoin d'y voir plus clair... Je n'ai personne à qui parler de ça.

Je pensais être hétéro jusqu'il y a quelques années. J'ai été attirée par deux femmes sur l'espace de deux ans. C'est peu mais j'ai une vie sociale assez limitée.
Ce qui me questionne c'est que: pour les deux attirances que j'ai ressenties, les deux femmes en question étaient lesbiennes, sans que je le sache au départ.
que j'ai ressenti de plus grandes et fortes émotions pour mes deux attirances "féminines" plutôt que pour celles masculines.
J'ai eu des attirances pour des hommes entre temps mais sans passage à l'acte (leur anatomie ne me dégoute pas pour autant).

Je ne sais pas ce que je suis, si je suis bi, si je suis une hétéro qui a été trop déçue des hommes et qui par dégout, se croit attirée par les femmes, si c'est parce que c'est une sorte d'admiration que j'ai pour ces femmes et que je prends pour de l'attirance sexuelle? Bref, je suis perdue...

Je voudrais aller dans des lieux lesbiens, rencontrer ou en tout cas, forcer le destin en rencontrant peut-être une autre femme pour qui mon coeur chavirera. Mais ça me dégoute... Le fait de ressentir de l'attirance pour une femme, d'imaginer des moments d'intimité, de m'imaginer être draguée par une lesbienne, me dégoûte... En fait, c'est comme si j'étais homophobe mais contre moi-même...

Je ne sais pas où me situer et comment m’apaiser...

NinaLaLoca
Femme de 20 ans
Paris
Bonjour,
Tu dis être en quelque sorte dégoûtée par les femmes, pourtant tu ne l'étais pas avec ces 2 femmes, si ?

Ne tires pas de conclusions trop vite sur ton orientation, prend le temps de réfléchir à tout ça : es-tu réellement dégoûtée par les femmes ? As-tu peur ou non d'être bi ? ...

N'hésites pas à t'exprimer librement, je serai à l'écoute

Tabasko
Femme de 29 ans
Bruxelles
Salut Rhiannon,

L'homophobie chez les LGBT est un sujet qui a été étudié à plusieurs reprises. On sait aujourd'hui que c'est un fait, que ça peut se manifester et la raison en est simple : nous avons beau être des LGBT, nous sommes avant tout des citoyens et nous vivons dans une société qui, très longtemps (et encore parfois), a été homophobe. C'est de la pure influence sociale. Tu viens de Liège, je suis originaire de la région, je peux dire qu'être LGBT il y a encore 10 ans, c'était pas funky tous les jours, parce que c'est une région assez conservatrice/conformiste, l'air de rien :)... Donc, tu vois, l'un dans l'autre, ça se vérifie.

Pour ton orientation sexuelle, la première chose que je te dirais c'est : souffle. Tout va bien ! Il n'y a rien de dégoutant à aimer les femmes et aimer une femme ne veut pas forcément dire qu'on fait une croix avec ses doigts lorsque l'on voit un homme. Personnellement, je suis homo, je n'ai donc pas de rapport charnels avec des hommes parce qu'ils ne m'intéressent pas de cette manière mais j'ai un rapport quotidien hyper facile avec eux dans la vie de tous les jours. Ce sont des amis, des collègues, des mentors,... J'aime leur simplicité, parfois la spontanéité qu'ils peuvent avoir, j'aime beaucoup travailler avec eux, c'est très rarement "prise de tête" et partager des moments sociaux en leur compagnie a toujours été chill. C'est avec eux que j'ai eu les liens amicaux les plus profonds. Mais ce sont les femmes qui, émotionnellement et physiquement, me bouleversent. C'est avec elles que je m'envisage dans l'intimité parce que c'est ma nature. D'autres sont différentes : elles peuvent parfaitement s'envisager à 80 ans avec une femme qu'elles auraient épousées aussi bien qu'avec un homme pour autant qu'elles aient été heureuses avec.
Et il n'y a rien de dégoutant là-dedans... C'est juste naturel :).

Alors essaie premièrement, peut-être, de mettre les choses à plat. Sois honnête avec toi-même, dans ta tête, parce que le premier coming out, le plus important, est le tout premier, celui que l'on fait à soi-même. N'aies pas peur parce que personne ne lira ce qui se passe dans ta tête. Mais clarifie. Sois sincère. Si tu aimes les femmes, tu aimes les femmes et c'est tranquille. Si tu aimes les deux, tu aimes les deux et c'est aussi tout à fait peace. Et lorsque tu auras déjà assumé ça vis-à-vis de toi, tu auras fait 75% du travail :). Après, aller dans des lieux de rencontre sera beauuucoup plus facile ! Et à l'occasion, s tu veux, je te donnerai des bons plans dans la région.

Bon courage !

Oaime
Homme de 47 ans
Lyon

3 remerciements
Bonjour,
Je ne te dirai qu'une seule chose.
Être venue ici pour en parler est déjà une étape importante dans ta démarche d'ouverture à toi-même, à cette différence, à cette divergence, à cette chance. Que cela puisse te bouleverser, cela est bien compréhensible, nous sommes nombreux.ses à être passé par ces moments d'incertitude, de clarification, de revendication de ce que nous ressentons, de ce que nous aimons, de ce que nous nous autorisons à vivre.
Autorise-toi à vivre cette dimension qui se fait jour en toi...
Belle continuation !
@+.

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Parle à un conseiller d'orientation

Gentilchat
Non binaire de 27 ans
Louvain-la-Neuve
Tout ira bien. Tu viens de prendre conscience d'une chose, te reste plus qu'à travailler dessus.

C'est normal d'avoir peur, c'est loin d'être simple.

Oggy34
Homme de 20 ans
Montpellier
J'étais pareil que toi il y a 2 ans. J'suis carrément tombé amoureux d'un ami... et je n'acceptais même pas l'idée de sortir avec un mec, d'embrasser un mec..... puis avec le temps, j'ai commencé a m'intéresser au milieu LGBT puis j'ai découvert le site :) La, le fait d'en avoir parlé avec plein de gens, qui juge pas et tout, m'a fait comprendre que si tu ne t'acceptes pas, au premier abord (de maniéré consciente ou non), faut quand même se laisser une chance de savoir vraiment qui on est. Personnellement, j'ai su rellement qui j'étais quand je me suis laissé allé, a contre cœur au début (mais il fallait absolument que je sache) et j'ai rencontré des gars, puis j'ai rencontré THE gars (mon mien a moi deuis deja 1 an et demi hahaha :p ) et la j'ai de suite compris que, j'aurais beau me voiler la face, le fait que ca me dégoute ou quoi, était en fait le refus inconscient d'assumer qui j'étais.

Je pense que tu devrais te laisser une chance de savoir ; j'sais que ce n'est pas simple du tout au début, mais je pense que la meilleure façon de savoir ce qu'on est, c'est de vivre l'expérience. J'espère que je ne t'aurais pas trop saoulé avec ma vie perso x) en tout cas, bon courage a toi sur ta Voie :p la route est d'abord longue et sinueuse, mais ca se change très vite en paradis du moment que tu sais qui tu es ;) bonne soirée


Rejoindre BeTolerant