Rejoindre BeTolerant

Forums LGBT+
Forum Lesbien
Etre une femme transgenre, et homosexuelle.

Etre une femme transgenre, et homosexuelle.

Cylthe
Femme de 33 ans
Helsinki
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonsoir à tout.es,

J'aurais pu poster ce sujet dans le Forum "Transidentité", mais je voulais le rendre plus général et inclusif et regrouper vos avis, voir comment faire face à la "trans-exclusivité" que certaines personnes dégagent et comment assumer son attirance sexuelle pour les femmes en tant que femme transgenre dans un monde pas si inclusif.

Voilà, comme annoncé sur mon profil, je suis une femme transgenre et je n'ai pas vraiment une orientation sexuelle précise, bien que je suis sûre que je me vois plus facilement en couple avec une femme (cis ou transgenre, on s'en fiche, nous sommes dans le même "panier" :-) ).
Depuis les années qui ont fait ma vie, je me pose différentes questions:
1) pourquoi n'ai-je jamais eu le courage d'avouer mon amour aux gens ?
2) pourquoi quand j'y arrive, le refus me fulgure ?
3) pourquoi quasi personne ne s'est vraiment avancé vers moi non plus ?
4) pourquoi quand ces personnes l'ont fait j'ai eu peur ? Pas peur d'aimer, mais peur de décevoir ?
5) pourquoi je me sens pas à l'aise entourée d'homme ?
A la plupart de ces questions j'ai réponse:
3) Peut-être car je n'étais pas encore moi-même ?
4) Car j'avais peur de les décevoir on d'affronter les démons de ma vérité pour enfin vivre ?
5) Car je me suis jamais sentie homme ?
... Les autres questions sont des questions que tout le monde se pose.

Mais depuis 10 ans que je m'assume comme une femme transgenre et que j'ai battu ces démons pour me libérer, une nouvelle réflexion est arrivée à mon cerveau:
- la peur de jamais trouvé l'amour puisque mon imaginaire me dit: "peu de femmes lesbiennes voudraient être en couple avec une femme transgenre". Comment puis-je faire face à mon préjugé, comment puis-je aborder le sujet si un jour une femme trouve de l'attirance pour moi ? Et surtout, comment combattre ces nouveaux démons qui me disent "Est-ce que tu aimes les femmes car tu te sens femme? Pourquoi pas les hommes ?" et "Tu es femme transgenre, tu n'es pas complète" ...

Je suis vraiment dans un état, disons, précaire, car la confiance en moi, bien qu'améliorée depuis mon avancée sur le nouveau chemin, est toujours en miette quant à l'espoir de trouver un jour cet amour précieux, une femme qui m'accepterait telle que je suis, sans préjugé physique ou idéologique ?

C'est plutôt un débat ouvert, un coin conseil, de soutien ... Et une envie de me sentir acceptée par une communauté que j'ai jamais eu "le droit" de rencontrer avant de vraiment me libérer.

Cylthe

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonjour,
Je penses réellement que l'amour passe au dessus du reste. Si un jour tu rencontres LA bonne personne, tout se fera naturellement, j'en suis certaine.
Je ne saurais t'aider plus, mais en tout cas, tu as tout mon soutien dans ce bout de chemin difficile

Cylthe
Femme de 33 ans
Helsinki
Il n'est pas facile d'avancer quand on se dit qu'on aura des obstacles à franchir qui peuvent réduire notre estime propre :-) Mais j'essaie de me dire exactement la même chose que tu dis... bien que je sens le "parcours" soit piégé, soit brumeux ... heureusement un parcours parsemé de fleurs

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'espère que le soutien que tu trouveras ici t'aidera à avoir la force, et confiance en toi. Tu sais profondément qui tu es, et quelqu'un, un jour, le verra aussi. Ne doute pas de toi, ni des bons moments que la vie te réserve

Cylthe
Femme de 33 ans
Helsinki
Merci du soutient apporté :-) ... espérons que beaucoup de gens voient au delà des apparences.

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je trouves que l'information sur l'identité, les genres, et donc les transgenres a énormément évolué récemment. Alors j'ai très très bon espoir que les gens évoluent dans le même sens
Belle soirée à toi et plein de courage pour la suite

Cylthe
Femme de 33 ans
Helsinki
Merci :) Un petit message d'espoir, effectivement. Bonne soirée à toi aussi !

Cylthe
Femme de 33 ans
Helsinki
On trouve de la beauté en tout le monde... Ca fait plaisir de voir que tu éprouves tels sentiments pour une personne transgenre. Je veux dire, c'est si difficile de se dire qu'on peut être aimée ainsi ... Une personne un jour m'a dit (c'était ma maman, avant qu'elle s'ouvre vraiment, donc elle a changé depuis): "Et tu seras en couple qu'avec des femmes transgenres alors?" ... ça fait un peu froid dans le dos et met directement l'idée que "Cela ne sera que la seule solution" ...

Hildegarde
Non binaire de 32 ans
Strasbourg

4 remerciements
Je ne suis pas intéressée par les belles femmes mais par les belles personnes (bon, j’avoue, les deux si possible ). C’est sans doute le cas de beaucoup d’autres gens...
Ce sont des paroles maladroites que ta mère a prononcées. Dures à entendre, mais pas forcément méchantes.

Cylthe
Femme de 33 ans
Helsinki
Non :) Je lui en veut pas, elle fait beaucoup ... Mais je pense que une ou deux autres personnes m'ont dit ça ou m'ont "rassurée" avec le "Et comment tu vas dire aux gens que tu es transgenre?" :-/ ... c'est un peu de là que vient toute ma détresse et cette peur d'aborder les gens - surtout que je vois en chaque personne une certaine beauté, autre que physique, qui m'intrigue toujours...
Il m'est arrivé par contre d'avoir ouvert l'esprit d'une amie homosexuelle qui ne concevait pas au début qu'un "homme pouvait devenir une femme" et me mégenrait ... mais maintenant elle m'accepte à fond.... donc l'espoir fait vivre :D ! Comme tu disais, quand on a jamais été confronté.e à une personne transgenre, c'est compliqué de s'imaginer quoi que ce soit ...

Hildegarde
Non binaire de 32 ans
Strasbourg

4 remerciements
Comment le dire ? Grande question... Cela dépend déjà de la manière dont tu te sens vis-à-vis de ta propre personne. Être sure de te sentir suffisamment toi-même afin que cela ne vire pas à l’ « aveu »

Cylthe
Femme de 33 ans
Helsinki
Je suis une femme assumée :) ... le problème c'est que cela se voit parfois "peu" que je suis transgenre, donc je me trouve face au dilemme "bon, faut que je dise que je sois transgenre" plutôt que "Et merde cela se voit que je suis transgenre" ^^' ...

3 options existent:
1) Ne pas le dire tout de suite, le dire plus tard et ramasser la déception ensuite
2) Le dire tout de suite et directement prendre la déception
3) Ne jamais le dire ... et ce sentir idiote quand on le découvre :')
... J'appréhende beaucoup les nouvelles rencontrent du coup ... je serais plutôt dans l'optique de dire "Bon, apparemment tu es intéressée par moi ... mais voilà, avant qu'on continue... " :)

Hildegarde
Non binaire de 32 ans
Strasbourg

4 remerciements
C’est malheureux, mais je pense que c’est encore la meilleure solution. Ça t'évitera de souffrir ou de perdre ton temps.

Cylthe
Femme de 33 ans
Helsinki
Plutôt que de voir que tout se passe super bien et puis... pouf...

A mon club d'art martiaux, j'ai été acceptée directement comme j'étais. seulement mes professeurs étaient au courant... quand j'ai décidé de m'ouvrir aux autres, cela s'est super bien passé.... maintenant j'aimerais que cela se produise dans le sens inverse sans que l'autre "recule" soudainement et se dit "Ah oui" ... mais comme tu dis, c'est mieux d'être prévoyante :) ...

Hildegarde
Non binaire de 32 ans
Strasbourg

4 remerciements
Je ne sais pas quelle est la meilleure approche. Car j’avoue que c’est déroutant, quelque part. Et les personnes transgenres ont tellement mauvaise presse, encore maintenant :-/

Cylthe
Femme de 33 ans
Helsinki
Ce qui est assez difficile ... As-tu déjà entendu parlé des "TERF's" (terme anglais) ? ... Trans-exclusionary radical feminism ... ce sont nos pires cauchemars :( ...

Hildegarde
Non binaire de 32 ans
Strasbourg

4 remerciements
Non du tout... le terme n’a pas l’air très avenant :’(

Cylthe
Femme de 33 ans
Helsinki
Non, pas vraiment ... en gros c'est refuser d'accepter les femmes transgenres comme femmes pour diverses raisons:
- pas le vécu de la féminité ou puberté ou des problèmes de l'égalité des femmes
- pas de ****** entre les jambes
- fake, etc etc
- etc etc

Enfin, toutes des conclusions idiotes ... D'ailleurs sur le premier moins, c'est sûr pour certaines d'entre nous il n'y a pas eu se vécu... mais il n'y a pas eu non plus ce vécu "de masculinité" affirmée, juste une vie insipide :) ...

Mais on s'éloigne de mon sujet principal ... bien que là, ce serait la pire des choses qui m'arriverait si je tombais sur une personne ainsi .. Surtout si un jour je décide d'avoir le courage d'aborder quelqu'un ... et cela risque de me faire dire "je ne suis pas lesbienne, juste une monstruosité" :-/ ... je suis très sensible face à ça ...

Hildegarde
Non binaire de 32 ans
Strasbourg

4 remerciements
Oui, je viens de me documenter un peu sur le sujet. Ça fait peur... et un peu mal, aussi, même si je ne suis pas concernée par cela.
Tu n’es pas une monstruosité (facile à dire, moins facile de s’en persuader !). Tu te sens femme, c’est bien, c’est déjà un premier pas.
Oui, j'imagine que ce n’est pas facile, les questions de vécu de la puberté, etc...

Cylthe
Femme de 33 ans
Helsinki
La question qu'on m'a souvent posée quand j'ai fait mon coming-out comme étant une femme transgenre c'est "Mais tu as toujours aimé les femmes... " ... cela vient aussi de ça un peu mon angoisse de m'assumer comme homosexuelle ... J'y travaille :) Mais parfois je repense à ces choses ... et encore, dans mon profil je note "pansexuelle", pour dire comment je connais pas ma sexualité dans tout ça ... diantre...


Rejoindre BeTolerant