Rejoindre BeTolerant

Forums LGBT+
Forum Bi
Des personnes Bi qui se sont avérés être finalement Homo ?

Des personnes Bi qui se sont avérés être finalement Homo ?


Anonyme

17 remerciements
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonjour à tous,
Je viens vers vous car une situation me pèse depuis déjà plusieurs années. Alors je vais vous raconter un peu la chronologie de tous ça (bon courage)
Je suis bi (je suis une femme)
Je me suis avoué mon attirance pour les femmes vers 17/18 ans (j'en ai 27) et dans la foulée ai eu 3 relations avec des femmes (courtes, malheureusement)
La dernière, dont j'étais follement amoureuse, m'a quitté (triste moi ^^) et dans la foulée je me suis mise un peu avec le premier mec que j'ai trouvé (mea culpa) Je suis resté 2 ans avec lui (il faut me pousser à bout pour que je quitte qqun , même si je n'en suis pas amoureuse) mais les femmes me collaient à la peau, c'est certains. Je ne l'ai jamais trompé, mais ai toujours eu l'envie de partir avec une femme. Ensuite, j'ai espéré rencontrer une femme, mais non .. Encore un homme. Encore 2 ans avec lui, mais toujours cet amour pour les femmes qui me prends aux tripes. Ensuite, je rencontre le père de mon enfant, avec qui je reste 4 ans. Pendant ces 4 ans, je n'ai pas trop pensé aux filles, mais plus parce que j'avais plus important:mon bébé. Au bout de 4 ans donc, je le quitte. Je re rencontre un homme (je dois faire fuire les fille) et cet homme est vraiment quasi parfait en tout point ! Pour le coup, vraiment rien à lui reprocher, je devrais filer le parfaite amour. Et pourtant ... Les femmes les femmes toujours les femmes !
Je suis incapable de me sentir épanouie dans une relation, meme avec un homme merveilleux. Mais je n'arrive pas à le quitter car au fond, je sais quoi des femmes ? je n'ai eu que 3 relations minuscules. Je suis tiraillé de l'intérieur "Non le quitte pas, tu ne retrouveras personne d'aussi gentil que lui" "Mais si quitte le, tu le fait souffrir, tu as besoin d'etre avec une femme" "non mais ne le quitte pas, t'as jamais eu de relation longue avec une femme, t'en sais rien, ça se trouve, c'est pas ton truc"
Tic tac tic tac ... Le temps tourne, il souffre, et moi je ne me sent qu'à moitié moi

Qui a déjà vécu un truc similaire ? Je me souviens aujourd'hui qu'avant de m'avouer mon attirance pour les femmes, et bien, elle était déjà belle et bien là, car j'avais déjà eu des relations avec des femmes quand j'étais plus jeune, ou alors je tombais en amour pour une copine .. Bref ! C'est là en moi depuis toujours, je me suis dit Hétéro, puis Bi mais en faite ... Est ce que je me serais pas un peu cacher derrière la bisexualité ? Est ce que certains sont passé par là ? Je veux dire, se penser bi, alors qu'en faite ils sont clairement homo ? Comment l'ont il su réellement ?

Pardon pour ce roman, et toutes ces interrogations, et mille merci à ceux qui sauront m'aider un peu dans mon cheminement

Libourne
Homme de 21 ans
Libourne
Bonjour,

Alors je suis jeune c'est vrai je n'ai pas la même expérience mais j'ai connu 3 relations de courtes durée avec 3 filles (la plus longue a été de 6mois). Je savais au fond de moi que je ne ressentais rien pour elles mais je ne voulais pas m'avouer réellement que j'étais attiré par les hommes. Je ne prenais donc pas de plaisir dans mes relations. J'ai donc décidé de m'inscrire sur betolerant et j'ai rencontré un mec qui me permet d'être vraiment moi au final et je suis totalement heureux et épanouie maintenant.
Je ne permettrai pas de te dire ce que tu dois faire mais si tu ne te sens pas être toi même quand tu es avec un mec alors essayes de trouver une fille (plus facile à dire qu'à faire)

En espérant t'avoir un peu aidé ;)

Tomthefrench
Homme de 21 ans
RENNES
Le sujet est glissant et douloureux, je vais parler de moi ce qui sera plus simple,
franchement je serais plutôt gay, mais j'ai une certaine attraction pour certaine filles, juste que c'est assez éphémère, est-ce que ça fait en fait de moi un homo curieux ? je ne sais pas (en ce qui me concerne, c'est peut être dû à une période dans laquelle l'idée même d'être homo a failli me tuer, bref)
De ce que tu dis j'ai l'impression que tu es plus ou moins dans le même cas (le côté suicidaire en moins) c'est complexe, faut il faire un choix, je ne sais pas. Il est important d'être en accord avec soi même un maximum, et te forcer à être avec lui ne va pas t'aider. Mais pour autant trouverais tu quelqu'un d'aussi gentil ? Pas forcément, mais peut être quelqu'un avec qui tu serais quand même mieux est tout à fait probable. D'autre part je me doute que tu t'inquiète pour l'équilibre de ton enfant, ce dont ils ont besoin c'est d'abord et avant tout de parents qui les aimeront vraiment même si ils sont séparés et sauront s'occuper d'eux sans se renvoyer le paquet quand ils n'ont pas le temps.
Le quitter t'aiderais probablement, pour autant ce qui est important c'est quand même que tu reste capable de te regarder en face après l'avoir fait, et regarder les autres de la même façon.
quand on se met en couple c'est d'abord et avant tout quand on AIME l'autre, mais c'est aussi s'aimer soi même on se met en couple car on veut être avec lui ou elle, un couple c'est deux personnes dans tous les cas. Je sais que c'est difficile à faire, mais finalement si ça vous fait du mal actuellement, vous séparer alors que vous vous appréciez encore sera bien plus positif pour votre stabilité émotionnelle à tous les deux, les couples se forçant à être ensemble envenime la situation (j'ai vu mes parents je sais de quoi je parle...)

J'espère t'avoir aidé, et ne pas avoir été trop naïf dans ma réflexion du haut de mes 20 ans bon courage à toi, et surtout garde espoir dans tous les cas, ça ne fait que du bien


Anonyme

17 remerciements
Je ne suis plus avec le père de mon fils depuis 2 ans, l'homme avec qui je suis n'est pas son père. J'ai justement quitté le père de mon fils car je sais qu'en tant qu'enfant, vivre avec des parents qui se forcent à etre ensemble c'est pire que tout ... Bref !
Pour revenir au sujet bi comme tu le dit. Théoriquement, les hommes ne m'attirent pas spécialement, même si je peu me dire "tien il est pas mal" parfois quand j'en croise dans la rue. Et leur corps euh vraiment pas, sans vouloir vous offenser :p Donc pour le côté éphémère que tu évoque en faite ça me parle vachement ! J'ai l'impression que les hommes je les aime de façon "superficielle" et donc, que ça fini par me passer. Et j'ai la sensation qu'avec les filles c'est plus profond. Sauf qu'au fond, qu'est ce que j'en sais ? Ma relation la plus longue avec une fille a été 3 mois ^^ (ok 10 ans après j'ai peut etre encore des sentiments pour elle, mais peut etre juste parce qu'elle m'est inaccessible lol) C'est ça mon plus gros soucis au final, comment je peux essayer de croire que tout serait différent avec une fille alors que je ne l'ai jamais expérimenté ? C'est un peu ça qui me fait peur ... Mais si je ne l'expérimente pas, je ne le saurais jamais j'imagine ?

Tomthefrench
Homme de 21 ans
RENNES
Notre vie se construit sur nos choix, quels qu'ils soient. Beaucoup sont difficiles, mais j'aime bien l'une des chansons de Bigflo et Oli qui dit il vaut mieux vivre avec des remords qu'avec des regrets
Quand le choix (comme le tiens) est à un niveau fondamental, recule et tu y feras face à nouveau ensuite, peut être pas tout de suite mais il reviendra quand même; reste sur place et tu en souffriras probablement. c'est comme avant un saut en parachute, une plongée dans l'inconnu, on appréhende, parfois énormément, ce qui importe c'est de faire un choix dont tu sauras être fière, et alors même si ça ne se passe pas comme tu l'espérerais tu le vivras quand même comme quelque chose de positif, parce que tu aura fait le choix toi même


Anonyme

17 remerciements
Oui pour le coup des regrets tu as vraiment raison. Je me dit parfois que je préférais souffrir que de me morfondre toute ma vie parce que je n'ai pas osé ..

Tomthefrench
Homme de 21 ans
RENNES
je ne peux que te souhaiter de réussir :)
bon courage à toi
et garde en mémoire que ton équilibre est au moins aussi vital pour toi que pour tes proches :)


Anonyme

17 remerciements
Merci pour cette dose d'optimisme, ça fait du bien ;)

Tomthefrench
Homme de 21 ans
RENNES
je t'offre cette chanson qui va bien avec cet état d'esprit
à écouter en entier ;)

https://www.youtube.com/watch?v=https://www.youtube.com/watch?v=ywyKzAo161Q


Anonyme

17 remerciements
Mince, ça ne marche pas ici ..

Lizza
Femme de 21 ans
Lausanne
Bonjour,

J'arrive un peu après la bataille, mais j'espère être utile

Tout d'abord, je veux préciser que si certains de mes propos te portent atteinte d'une quelconque façon ou te vexent, ce serait tout à fait involontaire et signifierait probablement que je me serais mal exprimée. je ne porterai aucun jugement sur toi, tes actes ou tes décisions. Je ne suis pas là pour ça, et encore moins pour te dire quoi faire.

Premièrement, tes relations avec des hommes me donnent l'impression de relations forcées, d'une violation de toi-même. Plusieurs années de mal-être, voilà ce qu'il en ressort.
Alors ma première question : Penses-tu que cela vaille le coup de continuer sur le même chemin ?
Tu es triste, ton copain est triste, ton enfant va grandir et se rendre compte que sa maman n'est pas heureuse, ça le rendra triste aussi. Et tu auras beau essayer de cacher ça, personne ne s'y trompera, encore moins ton enfant. Les enfants ont souvent une grande acuité dans ce domaine. Moi-même, étant petite, j'ai vu des choses que tout le monde croyait me cacher.

Deuxièmement, ta réaction est logique mais contre-productive. Je pense que tu as peur de ton désir pour les filles (c'est compréhensible, mais inutile).
En effet, si c'est le cas, tu es dans ce schéma :
peur => solution de facilité => relation hétéro simple et facilement atteignable => sentiment de ne pas être à sa place => mal-être => peur => ...
C'est un cercle vicieux, et tant que tu es dedans, tu ne pourras pas être heureuse et épanouie.
Tu dois trouver une solution, mais tu dois le faire seule. Nous sommes là pour t'éclairer. Parles-en à tes amis, qui pourront faire de même, et bien sûr à ton copain, mais personne ne pourra prendre cette décision à ta place.

Je ne sais pas si tu dois rester avec ton copain ou le quitter. Peut-être que le simple fait de parler de ça encore et encore améliorera la situation, peut-être pas. Mais en tout cas, quelque soit la décision à prendre, c'est une nécessité que tu la prennes.

Ensuite, garde à l'esprit que tu ne fais pas fuir les filles. Personne ne fait fuir personne. Personnellement, je pense qu'elles sentent en toi quelque chose de particulier. Tu n'es pas au clair avec toi-même, avec tes sentiments, avec ta vie et les gens sentent ça inconsciemment. Moi-même, je me suis longtemps fait les mêmes réflexion que toi à ce sujet. J'ai pour finir décidé de me poser et d'arrêter de me faire souffrir le temps de me mettre au clair avec moi-même, parce que c'était clairement ce qui n'allait pas chez moi.

Aussi, il faut que tu cesses d'essayer à tout prix d'être heureuse avec homme. La bisexualité, est parfois un refuge pour celles et ceux qui ne s'assument en tant qu'homo. Si tu es lesbienne, tu auras beau chercher le bonheur avec un homme toute ta vie, tu ne le trouveras jamais.
Et si tu ne fais pas plus l'effort d'assumer ton attirance envers les filles, et que tu ne cherches plus de relations stables avec certaines d'entre elles, jamais tu ne sauras, et tu continueras de dire « Qu'est-ce que j'en sais ? ».

Pour finir, je veux dire que je n'ai pas vécu la même expérience que toi, mais je pense pouvoir t'aider.
Je suis bisexuelle également, et j'ai commencé à me poser des questions autour de 15/16 ans. Au fond de moi, je pense qu'à ce moment-là, je savais que je n'étais pas hétéro, mais je me le suis caché pendant des années. J'ai fini par l'assumer à 20 ans grâce à quatre amies merveilleuses, dont deux étaient bi également, et qui ont su me mettre à l'aise avec ça. Quand je l'ai accepté, ça a été une réelle libération pour moi. Et mon désir pour les filles s'est révélé être beaucoup plus fort que ce que je croyais. Et mon bonheur aussi.

Voilà, j'espère que ça t'a aidé.
Je célèbre mon premier commentaire sur ce site


Anonyme

17 remerciements
Je suis ravie d'être ton premier commentaire Beto
Je crois que tu as tout à fait raison quand tu dit que la relation hétéro c'est la facilité. C'est un peu la réfléxion que je me fait, au début c'est tout beau, tout rose, mais la "vérité" reprend vite le dessus, et là, je deviens distante avec le dit homme. Et j'espère sincérement que ce sera différent, au fond de moi, avec une fille ! Parfois j'ai l'impression d'être juste instable, et puis le lendemain je me dit que non, c'est juste que je ne suis pas avec la bonne personne. Mais seule l'expérience pourra me répondre .. Les relations d'amour c'est quand même compliqué et douloureux

Tomthefrench
Homme de 21 ans
RENNES
la chanson c'était "pour ne plus avoir peur" de lilian renaud, je suis pas complètement fan de la voix mais la chanson est magnifique

Lizza
Femme de 21 ans
Lausanne
Citation de Akatt
Je suis ravie d être ton premier commentaire Beto


Et moi, je suis ravie de pouvoir t'aider



Citation de Akatt
Et j espère sincérement que ce sera différent, au fond de moi, avec une fille !


Il y a un nombre incalculable d'orientations sexuelles différentes, mais aucune ne suggère que des personnes peuvent n'être attirées par aucun genre et ne jamais être heureuses. Si tu ne tombes pas amoureuse des hommes et que tu ne te sens pas heureuse avec eux, c'est probablement que tu n'es attirée que par les filles. Après, je ne veux pas m'avancer, ces sentiments, c'est à toi de les démêler.
Et bien sûr que non, tu n'es pas instable !

Lizza
Femme de 21 ans
Lausanne
Citation de Tomthefrench
la chanson c était pour ne plus avoir peur de lilian renaud, je suis pas complètement fan de la voix mais la chanson est magnifique


Excellent, je suis une grande fan aussi !

Photocop70
Homme de 23 ans
Paris et Bordeaux

1 remerciement
Bien moi aussi ça risque d'être assez difficile de te conseiller, ou encore est ce vraiment ce qu'il faut faire vraiment ? C'est à toi de savoir ce qu'il faut faire par rapport à ta situation, et encore plus loin de savoir faire par rapport à toi meme. Je vais dire mon avis par rapport à ce que tu dis, mais bien sur ce n'est que mon avis.
Premierement arretons de nous mettre dans des cases. Bien sure que c'est un fait de dire que tu es plus lesbienne que bi dans ce que tu dit. Mais pour moi le problème ( qui n'en ai pas mais plus un fait ) c'est que je pense que tu n'as toujours pas rencontré la bonne personne. Et je ne veux pas dire la personne idéale, parce qu'elle n'existe pas, mais la personne, toi amoureuse ou pas, qui pusse t'offrir emotionellement et concrètement une véritable histoire d'amour. En faite pour moi il n'y a pas de problème. Tu peux être bi, lesbienne, c'est pas la question. Tu n'a toujours pas eu la bonne personne. Quand on est avec la bonne personne, on se pose plus de question, on vit ce qu'on a a vivre avec la personne. Après si tu veux être avec une femme, très bien fait le, y'a pas de soucis mais te tracasse pas la tete. C'est bien ça qui fait fuir. Rencontre la bonne personne, et si ça marche pas au moins tu aura essayé !


Rejoindre BeTolerant