Rejoindre BeTolerant

Forums LGBT+
Forum PolyAmour
Perdue face à ses (nouveaux) besoins

Perdue face à ses (nouveaux) besoins

BabaLauRhum
Femme de 32 ans
la Louvière
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonjour,

Alors je me lance. Peut-être un peu maladroitement (c'est dans mes habitudes), mais je ne sais pas trop bien par où commencer. Croyez bien que ce sera aussi brouillon par écrit que ça l'est dans ma tête -______-

Histoire de placer un peu le décor : je suis en couple avec la femme de ma vie depuis bientôt 13 ans (d'ici quelques mois). Nous sommes mariées (vive la loi belge!!) et d'ici quelques mois notre petite famille va enfin s'agrandir

J'ai toujours vécu dans une sorte de bulle utopiste, persuadée qu'on pouvait vivre d'amour et d'eau fraiche (ça fait très fleur bleue n'est-ce pas -->). Il y a un peu plus d'un an, cette bulle a éclaté. Ma femme m'a quitté pendant quelques mois. Elle a passé cette période avec une autre femme. On a continué à se parler pendant cette période pourtant très douloureuse. Et en fin de compte on a décidé de redonner une chance à notre couple. Jusque-là, je pense que c'est une situation que pas mal de gens ont dû connaître avant nous.

De cette "aventure" en est ressortie que ma femme s'est "découverte" poly-amoureuse; Elle a tenté de le refouler au départ, mais depuis quelques semaines elle n'a plus envie de se cacher et aimerait vivre ces nouvelles sensations (?) au grand jour. Le "ick" ... c'est que pour ma part je suis monogame exclusive à 100% (et plus si affinités). J'ai beaucoup de mal à accepter ce soudain (l'est-il vrairment?) revirement de situation. Je l'aime de tout mon coeur et je sais qu'elle m'aime aussi. Mais j'ai l'impression que cela ne lui suffit pas. Que je ne lui suffit pas. Elle ne serait pas contre le fait que moi aussi je vois d'autres personnes, mais cela ne m'intéresse aucunement. Du coup, je réagis de façon excessivement jalouse et possessive, là où je n'ai jamais été ainsi par le passé.
Notre couple en prend un grand coup et j'ignore où cela va nous mener :(

J'aimerais savoir si certaines personnes ici vivent ou ont vécu une situation simllaire (que ce soit dans mon rôle, si je peux dire, ou un des autres protagonistes). J'ai peur de la perdre. Et je crains que cela ne finisse par arriver si je ne lui laisse pas un peu plus de liberté. Je ne veux pas être cette garce jalouse, possessive, imbuvable et méconnaissable ...

Merci pour votre écoute/lecture et vos éventuelles réponses.
Lau'

IlohaJ
Femme de 21 ans
Clermont-Ferrand
Salut :)

Ta situation, pour les relation changeante de monogame à polyamoureuse, est récurrente! Tu te pose des questions, te demande certainement pourquoi tu n'es pas suffisante, pourquoi ça change... et tu as du mal à supporter ta propre possessivité!

Tout ses sentiments sont normaux, rassure toi! mais il faut aussi que tu te poses des questions:

•Est ce que ta femme t'appartiens?

•Si non, alors son corps t'appartient il?

•Si non plus, alors tu es dans l'ambiguité: en même temps tu voudrais que ce soit à toi (d'où ta jalousie) , mais dans l'autre tu ne veux pas avoir d'emprise parce que tu l'aime!

Autant dire qu'à ce stade, il n'y à que 2 solutions: Soit tu confronte ta jalousie, en te disant que c'est un sentiment comme la colère (qui est métrisable! ) et que tu aimes trop ta femme pour la faire souffrir en la forçant à faire un choix, soit tu n'accepte pas, la peur et la jalousie te mange et tu la laisse partir... Vous laissant toutes les deux souffrir de votre coté!

Je te rassure, tu n'as rien fait pour provoquer ce polyamour: il était dans le placard comme beaucoup de sentiments LGBT avant le déclic!
Il n'est pas arrivé parce que tu n'est "pas assez" ou qu'elle ne t'aime plus... c'est un agrandissement des horizons!
Comme quand on fait un deuxième enfant, l'amour s'agrandit au fur et à mesure, sans que l'un ou l'autre ne sois laisé : l'amour, c''est infini, il n'y a de limites que si on s'en met!

Alors parle beaucoup avec Elle, dit lui que tu as peur et que tu l'aime, et de t'expliquer ce qu'Elle veut exactement, puis établissez vos nouvelles limites ensembles!

Et puis, informe toi ! Je te conseille le blog "les fesses de la crémière", un blog d'un homme qui a été confronté au polyamour par sa femme... et qui renait avec ça!

BabaLauRhum
Femme de 32 ans
la Louvière
Merci pour ta réponse Iloha, j'suis trop sensible pour le moment ... je pleure derrière mon écran c'est malin ça -->
(on va mettre ça sur le compte des hormones hein)

J'aimerais qu'elle me laisse le temps d'accepter cette nouvelle situation. Qu'elle me laisse le temps de comprendre et de me remettre ne question moi-même;
Mais j'ai l'impression que ça, et moi par la même occasion, ne va pas assez vite à sa mode.
Que je devrais prendre une décision là, tout de suite, maintenant et si je n'en suis pas capable c'est que la question est reglée.

Je suis perdue et dans mon entourage je n'ai personne avec qui partager cela.
Alors une deuxième fois merci.

IlohaJ
Femme de 21 ans
Clermont-Ferrand
Je peux comprendre! *Calin de réconfort*

Demande lui de te ménager (c'est toi qui est enceinte ou elle?) et de te faire découvrir des livres/ films/ séries qui en parle, propose lui des cafés poly seulement pour comprendre ou pour t’imprégner, juste pour pouvoir te faire une idée... Demande lui de la patience, parce que rien ne se fait sans!

Parlez beaucoup, et passez aussi des moments sans l'épée de Damoclès avec de l'affection et du temps pour vous!

BabaLauRhum
Femme de 32 ans
la Louvière
J'avais lu trop vite ... ça a donné "demande lui de déménager"
Du coup, j'avoue ça m'a arraché un sourire après relecture ^^
(au passage j'ai lu ton profil qui est fort intéressant #CQFD)

C'est moi qui est enceinte ;-)

On a eu une grosse dispute vendredi matin (par texto en plus vu que j'étais déjà partie bosser >

IlohaJ
Femme de 21 ans
Clermont-Ferrand
L'annonce + la grossesse, ça doit être quelque chose!
Dans tout les cas elle se doit de te ménager, et de te laisser du temps (quand on aime on ne compte pas...non? )

La dispute c'etait à propos de?

BabaLauRhum
Femme de 32 ans
la Louvière
Je pense que c'était un tout; Jalousie excessive de ma part, envie et besoins non-comblés de son côté, culpabilité de chacune d'entre nous vis-à-vis de la situation, la grossesse et ce qu'elle implique, des soucis de santé qui viennent se rajouter pour elle ...
Bref, ça devait bien éclater et je préfère maintenant qu'à un mois du terme ^^'

Puis s'il faut en arriver là pour réussir à communiquer, je dis que c'est un mal nécessaire.

IlohaJ
Femme de 21 ans
Clermont-Ferrand
La communication c'est essentiel, surtout avec ces nouvelles tensions...mais j'espère que ça ira pour le mieux pour vous!

Cylthe
Femme de 34 ans
Helsinki
Bonjour !

Je me permet d'intervenir à ma manière douce et empathique.

La situation est délicate, c'est un fait. On aimerait y trouver une solution, c'est également un fait. Mais ici, vous êtes passées de X+Y=? ? à X+Y+z=?! !? ... et je pense que de toute part il faudra maintenant se poser et penser au petit "z" (la princesse) - chose que je suis sûre est tout à fait vraie pour le moment *_* ! L'enfant à venir doit pouvoir apporter une harmonie et, ceci est mon avis, si il y a un engagement peu équilibré entre les deux partenaires, cela pose problème. Dans tout les cas, le petit "z" est une source de réconfort et un but à se donner à chacune d'entre vous, sans conditions. Et il faut, comme disait Ilohaj, en discuter, longuement et posément, de la situation critique avec ta femme. (chose pendant laquelle on doit garder son calme...)
La découverte du polyamour de la compagne est une épreuve, difficile, surtout quand on connait ses propres convictions (monoamour pour inventer le mot). La jalousie est, du coup, justifiée car on fait fasse à une difficulté nouvelle qui met en alerte nos propres bases de la relation amoureuse et crie "danger". Il est donc de ton droit, de l'être et de montrer tes convictions et pas te laisser "convaincre" que un couple s'est "100% liberté pour l'un, 100% mal-être pour l'autre" ... Si une personne est polyamoureuse et l'autre non, alors il faut un équilibre, un compromis... Mon idée du couple c'est que personne ne se sacrifie plus ou moins que l'autre --> si quelqu'un sacrifie une part de soi et que l'autre ne sacrifie rien, où est l'amour ?

Je sais pas vraiment aller plus loin dans mon propre débat, pour des raisons que tu comprendras :-) (#citron), car je suis très partiale du coup... Mais j'espère apporter un peu de jus au débat en général

Cylthe

IlohaJ
Femme de 21 ans
Clermont-Ferrand
Je suis partagée sur ta dernière réponse: autant je trouve des justes justes et intéressantes, autant il y a des choses auxquelles je ne suis pas d'accord.

Tu parle d'abord de " petit z". Nous sommes ici d'accord, c'est un engagement de la part des deux, une responsabilité et en même temps une preuve d'amour que la personne "poly" à mis dans sa relation dite "primaire" (ici vous!) . Cela dit, cet acte d'amour dispense t il de pouvoir aimer quelqu'un d'autre? Est ce que lorsqu'on est trop engagé avec quelqu'un on ne peut pas tomber amoureux de quelqu'un d'autre?

On a déjà senti ce petit pincement au coeur pour différentes personnes, mais la majorité des gens se disent que c'est mal, et étouffe ce sentiment (ce qui est quand même un acte difficile, qui fit mal, c'est agressif!). Et si ce n'était pas mal? Et si on se donnait le droit?

Ensuite, on est d'accord, tomber entre poly et mono, c'est pas facile. Il faut beaucoup discuter, montrer ses faiblesses et ses peurs et énoncer de nouvellles limites entre nous pour ne pas souffir.
Rappellons que dans la situaton, les deux partenaires souffrent, que ce soit la mono ou la poly! Et aucun des deux protagoniste n'a de besoins ''prioritaires" par rapport à l'autre!

La jalousie est normale pour toi. Je ne suis pas d'accord avec ce concept. Comme en parle l'excellent livre "La Salope ethique" (un livre que je conseille de lire à propos du polyamour pour mieux le comprendre), le fait de ne rien pouvoir sur la jalousie est un mythe, je cite:

"La jalousie est un expérience commune à beaucoup de gens. A tel point qu'une personne qui ne ressent pas cette jaloousie est considérée comme bizarre, ou soupçonnée de refouler ses émotions. Mais chaque humain est différentUne situation susceptible de déclencher une réaction chez vous peut laisser quelqu'un d'autre totallement froid. Certains sont jalous lorsque leur amoureux boit dans le verre d'un autre, d'autres regardent avec satisfaction leur amoureux partir pour un mois de vacances sportives avec leur amant à l'autre bout du pays.

De plus, certains croient que la jalousie est une émotion si dévastatrice qu'on ne peut rien faire contre. On doit forcément y succomber. En général, se sont les mêmes personnes qui pensent que toute forme de non-monogamie doit être forcément non-consentuelle et tenue secrète afin de proteger le partenaire "trahi" de la nécessité de ressentir une émotion si difficile.

Nous sommes persuadées du contraire. Nous en sommes arrivés à la conclusion que la jalousie est une émotion comme une autre. Elle fait mal (et parfois très mal) mais honnêtement on n'en meurt pas.Nous avons aussi découvert que beaucoups d'idées préconçues sur la manière dont les choses "devraient être" et qui mènent à la jalousie peuvent être désapprises, et c'est très utile!"

Je finirais là dessus, mon ordi buge déjà trop (1h pour écrire ça!!!)

Santian
Femme de 32 ans
Lyon

Coucou!

Je peux peut-être apporter mon témoignage de l'autre côté du décor, puisque dans ton histoire, BabaLauRhum, je serais plutôt ta femme. Après 4 ans de mariage et 12 ans de vie commune, notre couple a bien failli exploser en vol quand je me suis révélée polyamoureuse et qu'on a pu en parler avec mon mari en toute honnêteté. Ca faisait alors quelques années que j'avais une relation amoureuse en parallèle et en pointillés avec un homme lui aussi marié et un ami à nous deux, et mon époux a tout découvert au détour d'une boite mail laissée ouverte. On avait alors un projet de bébé en cours avec mon mari, et autant dire que ça a été une période rude, même si le bébé n'avait pas encore daigné s'installer. Mon mari a eu besoin de temps pour digérer tout ça, et travailler sur lui même aussi. Il s'est rendu compte assez vite qu'il était lui aussi polyamoureux, mais ça a pris de longs mois pour qu'on se remette sur le chemin de la confiance, de la bienveillance et de l'amour. De mon côté j'étais aux cent coups. On a chacun fait des concessions, j'ai mis en pause totalement ma relation amoureuse extra conjugale, et il a travaillé à me comprendre et à me rejoindre du côté de la non exclusivité, mais à son rythme. Je me sentais affolée surtout au début, de devoir renier une part de moi même, de me plier à ses besoins sans garantie de voir les miens un jour respectés... et puis je me suis de moins en moins affolée en voyant vers quoi il se dirigeait et que tout pouvait s'arranger. Ca nous a pris encore un an après ça pour reconstruire notre complicité. Je parlais de bienveillance aussi, et je crois que dans ce domaine on en apprend encore tous les jours, et en général sur le développement personnel. Aujourd'hui on est plus amoureux que jamais... J'ai redécouvert mon mari comme la personne absolument fantastique qu'il est devenu... Mais ça demande du temps, et du travail. Avec un bébé dans l'équation, ça risque d'être chaud, mais le bonheur est peut-être à ce prix! A toi de trouver vers quoi tu veux te tourner, et surtout de ne pas perdre de vue tes besoins!


MamGay
Femme de 44 ans
montpellier

vos posts sont d'ordre cérébral... je vais juste poser mon grain de sel d'ordre hormonal...

tu es enceinte et là tes hormones sont à fond et le Besoin de cocooning est aussi exhacerbé , ce n'est pas à négliger .



Rejoindre BeTolerant