Rejoindre BeTolerant

Forums LGBTi
Forum Lesbien
Ma copine veut me quitter parce qu'elle n'assume pas notre relation

Ma copine veut me quitter parce qu'elle n'assume pas notre relation

Elkaa
Femme de 38 ans
Rebourguil

7 remerciements
hello kiwi,

j'entends la détresse dans laquelle tu te trouves, la peur que tu dois éprouver face à la perspective d'une éventuelle rupture, la douleur actuelle dans ton coeur.
je te souhaite de trouver des forces pour traverser cette épreuve au mieux.

est-ce que ton amie arrive à exprimer les peurs qui se cachent derrière son refus d'être étiquetée lesbienne ? peur du rejet social, familial, par rapport à ses enfants ? autre chose ?

Si tu arrives à entendre ses craintes, sans vivre cette situation comme un rejet de ta personne, comme un désamour, mais comme une épreuve qu'elle traverse, peut-être que tu pourras l'aider à faire le point sur sa vie ?
Car, il me semble qu'elle est face à une remise en question de son 'identité" (quelle est mon orientation, comment je serais perçue, etc.. ), ce qui est toujours difficile quand on s'est déjà construit selon un modèle classique (hétéro, vie de famille,..).

dans ce que tu décris, je peux imaginer que vivre une relation cachée pendant 5 ans doit aussi être très lourd. pour ta compagne, et pour toi également.
une suggestion : pourriez-vous trouver un endroit "safe" où tester de temps en temps le fait de vous montrer en tant que couple, pour qu'elle puisse apprivoiser petit à petit les émotions que cela lui procure ?

je t'envoie des pensées de soutien et de courage !

Kiwi83
Femme de 41 ans
St Étienne
Merci beaucoup pour ta réponse Elkaa. Tu as vu très juste dans tout ce que tu m'écris. Effectivement mon amie m'a parlé de ses craintes, sa peur d'être jugée, de perdre l'amour de ses enfants, d'être traitée de lesbienne alors qu'au fond d'elle elle ne l'est pas. Elle refuse de porter cette étiquette. Lorsqu'elle m'en a parlé je n'ai pas entendu ses "maux" tellement j'étais sonnée et comme tu l'as bien compris je ressens un rejet et un désamour de sa part qui me bloque complètement et qui m'empêche d'être à son écoute. Plusieurs fois nous sommes parties en week-end et même 1 semaine ensemble dans une ville où nous ne connaissions personne et ce qui est incompréhensible c'est que c'est elle mieux que moi qui prenait l'initiative de m' embrasser ou me prendre la main en public.
Ton message me touche beaucoup Elkaa et je pense que tu as très bien cerné le problème.

Lanaawyn
Non binaire de 20 ans
Nîmes

3 remerciements
Bonsoir Kiwi83,

Ravie de lire que ton couple ai tenu jusqu'ici, quelle chance :). Quelle patience tu as j'imagine (je ne supporte pas les femmes qui se cachent cela est tue-l'amour au possible malheureusement).

Les conseils d'Elkaa sont pertinents :).

Rien ne vous oblige à vous montrer si je comprend, pareillemment dans le futur, alors pourquoi elle bloque ici? Je suppose que cela est une excuse, étant donné que vous vous êtes déjà assumées comme tu le mentionne dans cette ville par exemple.

Et puis d'une autre part être lesbienne est un constat, c'est son point de vue qui doit évoluer. Avec des exercices oraux de théâtre (autodérision, parodie, plaidoyer...), et de l'impro notamment, on peut vite faire évoluer cela et en faire une fierté tout naturellement!

Et puis ses enfants, avec un peu de bon sens, une affirmation valorisée, ils n'y verront pas de soucis, puisqu'ils sont entrain de se forger un avis, plus tôt cela est évoqué mieux c'est (c'est une question d'habitude). Commencez peut-être par entreprendre des sorties ensembles? Pour qu'ils concilent théorie et pratique dans leur mental :)?

Autrement si cela n'est plus positif autant faire une pause, la laisser avancer ou stagner dans son introspection... Voire t'en aller sincèrement, pour ne pas souffrir d'une indifférence nuisible à long terme.

Bonne chance en tout cas!
Tiens-nous au courant...
En espérant que cela s'arrange; passé le cap de x années rien n'est insurmontable!

Kiwi83
Femme de 41 ans
St Étienne
Bonsoir Lanaawyn et merci pour ta réponse. Notre couple dure depuis 5 ans mais avec beaucoup de bas et de break. Jusqu'ici mon amie ne s'était pas vraiment posée sur le sujet de son orientation sexuelle mais aujourd'hui elle est accablée par la peur et les doutes. Je ne sais plus si je dois l'épauler dans ses raisonnements ou partir pour effectivement ne plus souffrir parce que oui c'est très douloureux. J'ai déjà fait des sorties avec ses enfants et je pense que c'est aussi une des raisons pour laquelle mon amie ne se sent pas bien, celle de leur mentir à notre sujet.
Merci beaucoup Lanaawyn

Lanaawyn
Non binaire de 20 ans
Nîmes

3 remerciements
D'accord.

C'est drôle, on ne l'accuse pas d'un acte illégitime.
Elle devrait lire les topics sur Beto, qui sait? Cela la réconforterait et puis, elle constaterait que cela arrive aux autres souvent aussi (de se remettre en question, avoir d'autres goûts).

En effet, à force cela doit peser, mais c'est son choix (de mentir aux enfants)? Enfin, si toi tu es prêtes tu peux toujours la tirer vers le haut, dédramatiser avec ses enfants.

Tu verras, le temps te diras.

Je sais pour ma part que les rares qui ne s'assumaient pas en public, et surtout dans leur tête, je ne les voulais pas, ni sur le long ni court terme, clairement (cela n'aidant pas). J'ai préféré les laisser ramer (à défaut de pouvoir les aider). Ce n'est pas un exemple idéal tout rose mais voilà :).

Et de rien!!

Kaeli
Femme de 30 ans
Vallée de la Creuse
Coucou Kiwi83, je te souhaite bien du courage pour cette épreuve mais surtout beaucoup de patience...
Pour les plus jeune comme Lanaawyn, c'est une génération décomplexé face à beaucoup de maux... J'aurai aimé naître plus dans leur tranche d'ailleurs ;-)
Moi j'ai traversé en partie la situation de ton amie, j'ai une titite de bientôt 9 ans et j'ai eu une relation de 7 ans avec une femme après son géniteur ;-)
Au départ je l'ai présenté comme une amie durant 1 bonne année puis comme elle avait emménager, petit à petit sans qu'il y ait besoin de dire c'est ma compagne à chacun, la vérité c'est installé naturellement et les invitations aux repas de famille aussi.
Pour ma fille cela n'a pas été simple, il a fallut construire un point de vue intégrant homoparentalité comme aussi naturelle que les hétéro. (je conseille beaucoup d'humour vraiment et d'écoute car les enfants à l'école ne sont pas tendre entre eux)

Si j'ai pu traverser cela c'est uniquement parce que j'aimais profondément ma compagne, car il faut tout de même beaucoup de courage pour affronter la société suivant où l'on se trouve...
Je te conseille d commencer par de la patience, de l'écoute, du soutien.... Peut être aussi de la faire rêver en lui montrant qu'un couple homosexuel a autant de possibilité d'évolution qu'un couple hétéro (maison, chien... enfin ce qui peut l'intéressée)
Puis tu peux lui proposer de vivre ensemble, non? Quitte à te faire passer pour une colloc au départ le temps d'acclimater tout le monde en douceur.

Et très sincèrement si d'ici 3 semaines 1 mois elle est toujours en boucle sur son rejet, envisage de tourner la page et de voler vers d'autres coeurs car c'est qu'elle ne t'aime pas suffisamment.

Kiwi83
Femme de 41 ans
St Étienne
Bonjour Kaeli,
Ton message m'aide beaucoup par le fait que tu aies vécu la même situation que mon amie. J'ai besoin de comprendre ce qu'il peut bien se passer en elle pour qu'au bout de 5 ans elle n'assume plus notre relation. Elle a peur de l'avenir, peur de vivre indéfiniment cachées parce que pour elle il est aujourd'hui hors de question d'en parler à qui que ce soit autour d'elle. Nous avions parlé de "collocation" mais maintenant elle recule et se refuse de continuer à mentir à ses enfants. Je peux comprendre tout ça mais sa façon de me mettre sur la touche depuis qu'elle ne sait plus où elle en est me fait terriblement mal. Elle veut prendre du recul pour le moment alors comment faire pour la soutenir, l'écouter ?

Kaeli
Femme de 30 ans
Vallée de la Creuse
Quel âge ont ces enfants?
Et comment se passait tes relations avec eux? As-tu commis un impair? Par exemple t'être davantage positionner en position autoritaire pouvant démontrer des liens plus intimes qu'amicaux avec ton amie? pouvant susciter des questions de leurs parts, réactions, etc...?

Kiwi83
Femme de 41 ans
St Étienne
Ils ont 15 et 10 ans. Tout se passe bien avec eux et je ne montre absolument rien lorsqu'ils sont présents. Je suis partie avec eux et mon amie en vacances et tout s'est très bien passé.

Kaeli
Femme de 30 ans
Vallée de la Creuse
Je comprends son recul, ils sont déjà tout grand c'est pas facile à ces âges là.... Ils ont déjà construit leurs idéaux de la perception "famille classique".
Toutefois ce n'est pas insurmontable, ça demandera un travail psychologique/pédagogique lent pour aborder le sujet par étape afin de modifier leur perception du classique avant d'entamer une discussion vous concernant plus directement ;-)
Seulement c'est à elle de savoir ce qu'elle veut, comment elle perçoit sa vie futur si elle te rejette pour motif "pas le courage de.." Seule? repartir sur un homme?
Souligne ces idées... lors d'échange avec elle, elle compte finir malheureuse sans vie affective ou est ce plutôt un changement complet de mode de vie pour elle, quelqu'un d'autre en vue?
Envisage qu'elle est pu tout simplement se lasser... 5 ans caché c'est long honnêtement.... En fonction de ces réponses tu seras fixer et si c'est toujours flou prends du recul laisse la mijoter et rassembler ces idées en laissant une porte ouverte si elle a besoin de te parler. ;-)

Elkaa
Femme de 38 ans
Rebourguil

7 remerciements
Tu te demandes comment l'aider ? En lui demandant simplement comment elle souhaiterait que tu l'aides ! ça parait con, mais rien que par ça, elle pourra sentir que tu es à son écoute, et tu ne risqueras pas de prendre des initiatives qui pourraient la braquer.

Et si elle te dit que mettre de la distance est très important pour calmer son angoisse et faire le point, accueille son besoin avec calme (si possible), et encore une fois pas comme un rejet. Elle ne te rejette pas toi, elle rejette la situation très inconfortable dans laquelle elle se trouve depuis des années. Et pour l'instant, elle ne voit pas comment améliorer la situation sans mettre fin à la relation.
Dans tous les cas, pour que votre histoire ait une suite, il faudra changer des paramètres.

A-t-elle envisagé de se faire aider, pour faire le point (psychothérapie, par ex ?)
Et toi, si tu n'as personne à qui te confier, y as-tu pensé ?

De ton côté, profite aussi de cette crise pour faire le point. Ecoute avec bienveillance les émotions, la souffrance que ces doutes à elle entrainent chez toi. Ecoute toutes tes voix intérieures (tristesse, colère, découragement, espoir,...). Prends le temps d'entendre leurs messages :)

Et cette histoire, dans l'ensemble, te fait-elle du bien ?

As-tu toi-même du mal à assumer ton orientation ?

Quant à ton amie, elle a l'impression qu'on va lui coller l'étiquette "lesbienne" alors qu'elle ne s'est pas construite et ne se perçoit pas ainsi. Je comprends l'inconfort qu'elle ressent.
Mais être une femme qui sort avec une femme ne veut pas forcément dire lesbienne ! elle peut être bisexuelle, pansexuelle, queer, etc... et aussi hétéro, avec un parcours de vie qui a conduit un jour son coeur à s'ouvrir à un autre coeur, qui se trouvait être dans le corps d'une femme :) A elle de changer son regard sur les multiples réalités qui se trouvent derrière une relation entre 2 personnes de même sexe. Non ?
Quand elle sera en paix avec ses propres conceptions sur l'homosexualité, elle pourra arriver à envisager d'en parler sereinement à ses proches.

Tant que c'est angoissant dans sa tête, elle risque en effet de provoquer malgré elle des réactions de rejet, d'incompréhension, si elle se risque à aborder le sujet.

Courage à toi !

Kiwi83
Femme de 41 ans
St Étienne
J'ai vivement réagit quand elle m'a annoncé sa décision de tout arrêter avec moi et j'étais dans une incompréhension totale donc pas à l'écoute malheureusement. Le jour où elle m'en a parlé on rentrait d'un voyage et elle y était assez démonstrative envers moi d'où ma réaction par la suite. J'aimerai l'écouter mais elle ne veut pas me parler pour le moment et cette attente est insoutenable parce que je tiens énormément à elle. Ma situation est un peu plus claire que la sienne car ma famille est au courant de mon homosexualité mais ne sais pas que je suis en couple avec elle. Je ne suis pas très à l'aise non plus avec ça et n'arrive pas à en parler avec mes proches. Je ne sais plus quoi faire en fait.

Kaeli
Femme de 30 ans
Vallée de la Creuse
humm un cadeau simple personnaliser, qui évoquerait un souvenir important de votre relation, sans un mot si ce n'est des excuses pour ta réaction vive ;-)

Kiwi83
Femme de 41 ans
St Étienne
Nous venons mon amie et moi d'avoir une discussion et elle me dit ne pas vouloir se sentir coupable de la peine que je peux ressentir. Elle veut pouvoir continuer à avoir une relation forte et unique avec moi mais sans partager une quelconque intimité. Une amitié spéciale en quelque sorte....Pour le moment elle ne se sent pas capable de donner autre chose. J'accepte cette décision parce que je ne veux pas la perdre mais je pense qu'il va falloir que j'arrive à ouvrir mon cœur à une autre femme.

Elkaa
Femme de 38 ans
Rebourguil

7 remerciements
Navrée de lire que ça prend cette tournure...
La seule chose à faire, c'est prendre soin de toi, vraiment.
Et ne reste pas seule avec tes ressentis. Trouve le courage de te confier à un.e proche, ou contacte un thérapeute. Parfois juste quelques séances peuvent être d'un grand soutien.
Et si ça t'est trop pénible cette "amitié spéciale", protège toi et dis stop.


Rejoindre BeTolerant