Rejoindre BeTolerant

Forums LGBT+
Vous êtes nouveau ? Présentez-vous ici
Je ne sais pas ce que je suis

Je ne sais pas ce que je suis

Margooo
Femme de 19 ans
Paris
Bonsoir.

Je viens ici car je ne sais pas ce que je suis vraiment ; je n'ai jamais ressenti le moindre sentiment amoureux, et une relation me fait peur même si j'en ai envie. Une chose est sûre ; je ne veux pas avoir de relations sexuelles (c'est la première fois que je l'écris). Je voudrais juste une relation basée sur des baisers, des câlins, quelqu'un qui me comprend. Malheureusement, nous vivons dans un monde om les personnes comme ça n'exsistent pas.

Enfin bref. Quelqu'un peut-il m'aider ?

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonsoir Margooo.
A la lecture de ton poste, je n'ai rien trouvé de troublant, a première vu tu es peut être une personne asexuelle.
Mais avec quelques nuances, comme l'envie d'avoir une sorte de relation "caline" avec quelqu'un, sentir de chaleur humaine peut être ?
Une relation basé sur l’acceptation et la compréhension des deux parties au détriment du sex qui peut paraitre assez optionnel est totalement louable.

Pour ce qui est des sentiments amoureux, dont tu dis ne jamais avoir eu.
mon avis qui peut paraitre pré-maturé (dans le sens où je ne te connais pas vraiment), vient de ton jeune age, 18ans, tu es encore jeune et tu n'as surement pas encore rencontré LA personne qui fera naitre des sentiments amoureux.

Margooo
Femme de 19 ans
Paris
Mais avec quelques nuances, comme l'envie d'avoir une sorte de relation "caline" avec quelqu'un, sentir de chaleur humaine peut être ?
Une relation basé sur l’acceptation et la compréhension des deux parties au détriment du sex qui peut paraitre assez optionnel est totalement louable.

C'est exactement ça.

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Sur ce site, tu rencontras sans aucun doute des personnes dans la même situation que toi.

Il y a une option dans les recherches de profil "les assexuels", pourquoi ne pas en contacter quelques-uns pour profiter de leurs différentes expériences !

Omegapeg
Homme de 30 ans
Paris
Salut salut, je vais faire une courte intervention juste pour dire a Margo que tout le monde n'est pas pareil, je connais beaucoup de personnes (dans la région et ailleurs) sachant apprécier l'apport de chaque relation. On peux hetero, gay, lesb, bi ou pan... Et avoir une relation intime sans sexualité.

Plus de gens que tu l'imagines ne sont pas soumis a leurs pulsions et savent apprécier ce qu'il y a derrière le miroir.

Oh merde encore un pavé..

AlexLeo
Homme de 33 ans
Toulouse
Je me contenterais d'ajouter que certaines personnes ne ressentent jamais ou très peu de sentiments amoureux. Elles se reconnaissent dans le spectre aromantique.
Voici une définition en provenance du portail wiki de l'asexualité :
http://fr.asexuality.org/wiki/index.php?title=Aromantisme

Tout ce que j'ai lu sur l'asexualité jusque-là ramène l'asexualité à une absence partielle ou totale d'attirance sexuelle. Elle n'est incompatible ni avec une attirance sensuelle (câlins, bisous, baisers) ni avec la possibilité d'éprouver du plaisir sexuel.
Une source rédigée par des personnes asexuelles :
http://fr.asexuality.org/?Asexualité

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bienvenue a toi... peut on y voir une forme de ''platonicisme'', pas grand chose a rajouter a ce qui a été dit, tu mets peut être une certaines force dans des choses qui sont plus de l'ordre du sentiment, de la confiance, de la connexion entre deux êtres, c'est finalement bien plus fort, plus dur a obtenir et d'autres personnes doivent être dans ce cas ici...

Nina82
Non binaire de 23 ans
Montauban

2 remerciements
Salut Margooo, je valide les arguments de AlexLeo : ce que tu décris est l'asexualité. Il y'a aussi la demisexualité : d'abord une liaison sentimentale avant de sauter le pas (ou la falaise ça dépend où tu te situe).

Mais il y'a aussi l'aromantisme, le demiromantisme qui sont leur équivalent sentimental.

J'espère t'avoir aidée :3

Jygo81
Femme de 29 ans
81
Bonsoir Margooo !
"Nous vivons dans un monde où les personnes comme ça n'existent pas"
Alors, je ne fais pas partie de ce monde... !!!
Je suis exactement comme toi !
Et j'ai 28 ans...
Perso, la sexualité ne m'a jamais attirée (probablement à cause d'un certain traumatisme psychologique). Du coup, je pense que c'est pour ça que le sentiment amoureux m'a toujours fait peur... et que je ne l'ai jamais vécu... j'ai quand même l'impression d'avoir eu de forts sentiments pour une ou 2 filles mais, bien sûr, je ne leur en ai jamais parlé (ça va pas ! Et si c'était réciproque ?! Oui, parce que c'est presque ça qui me fait le plus peur au final !!). Et oui, à 28 ans, je n'ai encore jamais embrassé... alors imagine... le malaise...
En tous cas, je suis là si tu souhaites parler !
Tu n'es pas seule !

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
en tout cas faut pas perdre espoir ! des personnes qui le comprenne et l'accepte sont rare mais existe ! je ne suis pas axesuel mais j'ai vecu presque 2 ans avec quelqu'un qui l'était ... cela ne m'a pas dérangé, ni frustré je l'ai simplement accepté ;)
et puis tu es encore jeune peut-etre que tu tombera un jour sur une personne qui te fera changé d'avis et dont tu sera amoureuse qui c'est... tout n'est pas prédéfinit

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Pareil, je confirme que tu peux tout à fait avoir une relation sentimentale avec quelqu'un qui n'est pas asexuel.

Bon, par contre, contrairement à une femme, le fait de ne pas être asexuel soi-même est assez difficile à cacher pour un homme :p

C'est important d'accepter l'idée que, si l'autre entretient une relation sensuelle et pas juste amicale avec toi, c'est qu'il ressent une certaine attirance et peut être stimulé sexuellement par toi, en particulier si, je dis ça au hasard, vous vous retrouvez allongés tout nus dans le noir ;) (c'est que c'est agréable tout de même un câlin sans vêtements), mais ça ne traduit pas nécessairement un besoin ou même une envie d'avoir un rapport sexuel avec toi, sachant que ça te mettrait mal à l'aise (euphémisme).

On n'est pas des bêtes, mais comme disait Descartes "je ne suis pas logé dans mon corps ainsi qu'un pilote en son navire" : on reste influencés par nos pulsions. Quelqu'un qui tient à toi n'a pas envie que tu te sentes mal et Il faut arriver à lui faire confiance et à te détendre malgré certains signes... visibles :p

Ça, c'est un cap que j'ai eu du mal à faire passer (la personne en question n'était pas asexuelle de façon innée. je vous laisse tirer vos conclusions), mais une fois que ça a été digéré, nus avons eu des rapports détendus.


Rejoindre BeTolerant