Rejoindre BeTolerant

Forums LGBT+
Place aux débats
Comment le dire à ces enfants ?

Comment le dire à ces enfants ?

LittlePink1
Femme de 31 ans
MONTPELLIER

1 remerciement
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Bonsoir,

Comment l'avez vous annoncé à vos enfants ?
Je m'explique .. j'ai un enfant de 10 ans.. et il ma toujours vu avec un homme.. j'ai vécu avec son père au début .. puis avec un autre homme pendant 6 ans ..
Donc je voyais pas l'utilité de lui en parler, et il était trop jeune.

Maintenant qu'il est plus grand, j'ai décidé de lui dire, simplement , quand on était tout les deux.
Je lui ai dis que j'aimais aussi les femmes, et qu'il est possible qu'un jour je pourrais etre en couple avec une femme, comme un homme ...

Je l'ai sentis un peu choqué , surpris .. et depuis on en a pas reparler..
Mais je sais que quand il vois à la télé 2 hommes ou 2 femmes s'embrasser .. comme la pub de meetic à un moment donné où y'avais deux femmes .. il disais "baaa c'est dégueu..."

Alors je lui ai expliquer que c'est pareil, qu'il n'y a pas de différence, c'est de l'amour comme un homme et une femme, et qu'il ne dois pas réagir ainsi face à ça ..
Dans ma famille on a toujours était tolérant et je vois que mon fils réagis comme ça, je sais pas pourquoi .. un manque d'habitude à voir cette différence ? Une incompréhension ? Des paroles entendus à l'école ?

En tout cas je veux lui donner de bonnes valeurs, et lui faire comprendre qu'il n'y a rien de mal..
Surtout que son père est très homophobe..

Et d'un côté , j'ai eu un peu "honte" d'annoncer ça à mon fils ..
Et j'aurai un peu peur de sa réaction si un jour je suis en couple avec une femme.
Jusque là y'a jamais eu de sérieux avec une femme, donc j'ai pas eu à présenter mon fils.
Mais je me dis que ça peut arriver un jour ..

Pinson
Femme de 34 ans
Bruxelles
Il est à un âge où il se pose ses questions... Où les copains se moquent des autres en disant qu'ils sont homos... Où il est influencé par des préjugés et doit forger sa propre opinion...

Je travaille avec des gamins de son âge et, à chaque nouveau groupe-classe, j'ai des discussions très sérieuses sur l'homosexualité (entre autres). Ce sont mes moments préférés... Jamais faciles à gérer, mais très riches ! C'est impressionnant d'entendre les enfants véhiculer des idées préconçues, souvent les avis de leurs parents ou copains. Beaucoup disent "beeeek"... De fil en aiguille, d'autres représentations sont partagées, certains témoignent quand ils ont dans leur entourage des couples non hétéro, etc.

C'est la répétition de ces confrontations avec des arguments différents de ce qu'ils ont entendu dans le milieu familial, différents de ce qu'ils connaissent comme norme (et acceptent donc facilement tandis que la différence, non...) qui fait évoluer leur mentalité vers un respect de la vie de chacun. Pour arriver à la conclusion que, en fin de compte, on s'en fiche de savoir si un tel ou un tel est homo ou hétéro, ce qui compte, ce n'est pas qui il aime ni comment, c'est qui il est...

Tout ça pour dire... Parle avec ton fils, souvent ! Pas forcément de toi et de la possibilité qu'un jour tu sortes avec une fille, mais plutôt, ne le laisse pas réagir par des "beeeek" sans discuter avec lui :
- Ah, pourquoi "beeeek" ? Moi je trouve ça beau des gens qui s'aiment.
- Et si c'était un homme et une femme, tu dirais aussi "beeeek" ? Pourtant, dans les deux cas, c'est de l'amour, non ?
- Tu sais, on connait tous des personnes homosexuelles et elles n'ont rien de dégoutant...
- Etc.
Plus tu rebondiras sur ses réactions de rejet, plus tu banaliseras cette différence qui l'effraie un peu et qu'il exprime par du dégout. Ça l'aidera à être plus tolérant mais aussi à se construire sans idées préconçues négatives sur telle ou telle façon d'aimer.

Drakouline
Femme de 23 ans
Abidjan

5 remerciements
Oulalaa!! C'est chaud. En tout cas bravo tu as déjà fait le grand pas. Il va s'habituer.

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
il aurai la meme reaction avec un homme parce que tu es sa maman
j'ai une fille de 8 ans et je lui dit a chaque fois que ca se présente qu'il existe des garcons qui sont comme moi ,qui aiment les garcons et qu'un jour quelqu'un viendra habiter ici
un enfant s'en fout de savoir quel genre de personne ca sera, la seule chose qu'il voit c'est qu'il faut partager alors le problème n'est pas l'homosexualité mais le rapport parent enfant

LittlePink1
Femme de 31 ans
MONTPELLIER

1 remerciement
Je suis pas sur dans le cas de mon fils que ce soit le faite de me partager qui le gène le plus ... il vois pas souvent son père, et rêve d'avoir un homme présent avec lui pour partager plein de chose..
J'ai des amis homme et parfois il me dis "mais il es marrant lui pourquoi tu va pas avec lui ?" ... ou alors "quand est ce que tu rencontre quelqu'un ?" .. oui oui à 10 ans mon fils me dis ça ..

Surement à cause du manque paternel, et du manque d'activité qu'il ne fais pas avec son propre père ..
Mais je lui ai dis "écoute, ça se fait pas comme ça ... et c'est possible aussi que ce soi une femme tu sais .. "

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de LittlePink1
Je suis pas sur dans le cas de mon fils que ce soit le faite de me partager qui le gène le plus ... il vois pas souvent son père, et rêve d avoir un homme présent avec lui pour partager plein de chose..
J ai des amis homme et parfois il me dis mais il es marrant lui pourquoi tu va pas avec lui ? ... ou alors quand est ce que tu rencontre quelqu un ? .. oui oui à 10 ans mon fils me dis ça ..

Surement à cause du manque paternel, et du manque d activité qu il ne fais pas avec son propre père ..
Mais je lui ai dis écoute, ça se fait pas comme ça ... et c est possible aussi que ce soi une femme tu sais ..


je crois qu'il faut se méfier des dire d'un enfant, te partager sera difficile pour lui meme s'il dit le contraire.
je suppose que tu as raison, tu connais mieux ton fils que moi, sur le fait qu'une presence masculine lui manque seulement c'est peut être vivre avec son père et sa mere qu'il veut vraiment
je vis ce genre de discussions avec ma fille, elle est certes un peu plus jeune mais c'est ce que je déduis de ma propre experience. je dialogue beaucoup et je ne lui ment jamais, avec moi ca fonctionne et je crois qu'elle commence a se faire une raison

LittlePink1
Femme de 31 ans
MONTPELLIER

1 remerciement
Je vois... ici mon fils nous a jamais vraiment vu ensemble son père et moi .. je l'ai quitté quand mon fils avais 16 mois.. donc pas trop de souvenirs de parent ensemble ..

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'espère que tu n'as pas été trop émue par la réaction de ton enfant devant les pubs. Il n'y a pas forcément du dégoût derrière le "baaaaa" chez les enfants : le dégoût est très mondain, c'est un reget de ce qui n'est pas soi, ça sert à exprimer son identité. Aimer les filles, c'est plutôt un caractère de garçon, donc c'est dissonant de voir une fille aimer une fille. Lui c'est un vrai garçon, il *doit* aimer les filles, pas les garçon, ça non, baaaaa... si non c'est pas totalement un garçon. Et la réciproque est vraie aussi. Une fille ça *doit* aimer un garçon. Et le fait qu'il ne comprenne rien à la romance ou au sexe n'entre pas du tout en jeu.

Je ne suis pas un expert en psychologie, mais je sais que l'appartenance à un groupe est très importante dans la construction identitaire des enfants. Ils sont très conformistes à cause de ça. Et s'il y a des groupes qui se créent très vite et très naturellement à l'école, c'est bien le groupe des filles et le groupe des garçons. De plus, pour qu'un enfant fasse partie d'un groupe, il faut qu'il y adhère complètement : une paire de chaussures un peu trop comme ci, un t-shirt un peu trop comme ça, et *hop* "t'eees uuune fiiiilleuu" : le moindre écart est sanctionné, la moindre différence intolérable. Ça conduit nécessairement à une amplification et à une polarisation des opinions sur le genre.

Les enfants sont très malléables à ce niveau là. On a pu mesurer, dans je ne sais plus quelle expérience, un biais endogroupe dans des classes de jeunes enfants au bout de quelques heures : après avoir divisé arbitrairement les classes en deux, on notait des discriminations lorsqu'on demandait aux enfants du groupe A de distribuer des bonbons à la classe. Ils en donnaient beaucoup moins au groupe B alors que, genre une heure avant, rien ne les différenciait ! Heureusement, ce n'est pas pérenne : on peut former et reformer autant de groupes qu'on veut en constatant les mêmes effets. Si rien ne vient renforcer la séparation, il n'y a pas de raison qu'elle dure.

Tout ça pour dire qu'il n'est pas étonnant que, très très facilement, sous une influence vraiment microscopique, un enfant puisse rejeter un groupe comme celui des non-hétérosexuels. Et je ne pense pas que ce soit grave : on est loin du lavage de cerveau et (avis personnel) ce n'est pas une tendance qui va nécessairement aller en s'accentuant : ça me semble être le processus habituel d'affirmation du genre.

Après, je vais y aller de mon interprétation personnelle : je ne pense pas qu'un enfant se soucie de la sexualité des adultes. Même un ado, pour lui, c'est tellement lointain... Son rejet est motivé par des problèmes d'enfant qui le concernent lui et sa relation avec les autres enfants.

Je reconnais que je sors beaucoup des clous avec cette longue réponse, et si tu as besoin de conseils je pense que le mieux c'est d'en parler à un pédiatre ou un psychologue pour enfant. (tu n'as peut-être même pas besoin d'y aller avec le petit et certains proposent sûrement un premier rendez-vous gratuit), mais j'avais envie de te faire prendre de la distance par rapport à ça, de ne pas te sentir jugée personnellement par ton propre enfant.

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
lampadaire pour quelqu'un qui n'est pas psychologue, je trouve ta réponse vraiment dans la réalité
je n'ai rien de mieux a ajouter mais ton discours m'a plu

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
coucou, je peux dire sur ton histoire que si son père est homophobe et que toi tu as un discours de tolérance, ton fils a la chance de constater que les avis diverges même avec ses proches.
A Montpellier, même si lgbt et la gay pride existent il y a aussi beaucoup de religions homophobes et de sexisme, de matchisme.
Mon fils a vécu sa scolarité toute entière sur Montpellier, et je peux dire que j'ai été confrontée aux mêmes constats que toi sur mon fils...il disait berk...et m'a dit toute son enfance : maman regarde ce monsieur il est sympa et il serait bien avec toi...etc...etc...et pourtant mon fils ne m'a jamais vue avec un homme car depuis qu'il est bébé je n'en ai pas fréquenté et il m'a connue avec une femme dans sa petite enfance. En plus il n'a vu que des couples homo jusqu'à ses 3 ans. Plus tard lorsqu'il a vu un homme et une femme s'embrasser sur la bouche il a fait...berk....ça m'a soufflé à l'époque...donc j'en ai conclu qu'un enfant que ce soit de parents homo ou hétéro était conditionné à voir plus d'homo que d'hétéro ou vis versa...je crois avec les années d'observation sur mon fils maintenant âgé de 13 ans que les enfants sont très sensibles aux habitudes de la société et qu'ils détestent ne pas être dans la majorité du groupe...pour peu que dans son école il y a plus de parents homophobes qui véhiculent à leurs enfants que c'est anormal et dégueulasse...l'enfant comprend qu'il faut suivre le courant dominant pour sa sécurité...comme il sait qu'il doit t'obéir pour avoir la sécurité et qu'il est dépendant de toi pour sa survie (manger, se faire soigner, vivre en tant que dépendant).
Je pense que je peux par expérience te conseiller de reprendre avec bienveillance lorsque ton fils critique négativement l'homosexualité...mais aussi de dédramatiser et ne pas lui parler de tes choix actuels et futurs étant donné qu'il est mal à l'aise avec ça...et la cours de récréation est violente pour eux...sur le sujet...même à Montpellier...c'est d'ailleurs pour cette raison que mon profil est sans photo...pour protéger mon fils des soucis de l'intolérance de la société et du harcèlement des collégiens si les copains apprennent la vérité sur l'orientation sexuelle des parents...je connais bien le sujet...et dans le gard il y a des religions qui considèrent cette orientation de pervers au même titre que la pédophilie...prudence avec ton fils...je le comprend.

LittlePink1
Femme de 31 ans
MONTPELLIER

1 remerciement
merci pour ton témoignage.

C'est vrai que les ados veulent rentrer dans le moule, de la foule, de la société pour ne pas se faire "critiquer" ou rejeter.. je le sais bien ..
J'ai découvert que j'étais attiré par les femmes au collège, j'avais 15 ans, et tout le collège m'a bien insulté et rabaissé tout long de l'année, mais ça m'a permis de prendre du caractère .. mais c'est pas le cas de tout le monde...

C'est pour ça que je ne lui en reparle pas et on verra par la suite .. si un jour j'ai une relation sérieuse avec une femme, on sera discret pour ne pas éveiller des gens malsains au collège ..

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de LittlePink1
merci pour ton témoignage.

C est vrai que les ados veulent rentrer dans le moule, de la foule, de la société pour ne pas se faire critiquer ou rejeter.. je le sais bien ..
J ai découvert que j étais attiré par les femmes au collège, j avais 15 ans, et tout le collège m a bien insulté et rabaissé tout long de l année, mais ça m a permis de prendre du caractère .. mais c est pas le cas de tout le monde...

C est pour ça que je ne lui en reparle pas et on verra par la suite .. si un jour j ai une relation sérieuse avec une femme, on sera discret pour ne pas éveiller des gens malsains au collège ..


bien sur que c'est dur pour un enfant d'avoir un parent different, alors si ton choix est de ne rien lui dire c'est très respectable pour le proteger, mais si tu veux un conseil apprend lui que les gens qui font un choix de vie, qui n'est pas dans la norme ne sont pas si différents que les autres. il trouvera les armes pour se défendre le jour ou tu lui annoncera que ta preference va vers le meme sexe que toi.
la vie n'est pas vraiment une ligne droite, j'ai toujours été homo mais j'ai un enfant, chercher l'erreur. ce que j'essaye de te dire est simple, peut être craqueras tu pour une princesse qui ne voudra pas rester dans l'ombre et tu passeras a cote d'une belle histoire. moi par exemple j'ai passe beaucoup de temps a me cacher mais il est hors de question que je recommence, ma prochaine histoire je la vivrai au grand jour et quand je tombe sur un homme qui est discret je lui dit adieu pourtant il me plait.
je sais que ce n'est pas evident d'être parent et vivre sa propre vie parce qu'il faut penser pour deux alors ne t'oublies pas trop en voulant proteger ton ado et trouve un équilibre en lui apprenant la tolerance

LittlePink1
Femme de 31 ans
MONTPELLIER

1 remerciement
Oui d'un côté je veux pas me cacher toute ma vie .. mais on verra avec le temps ..


Rejoindre BeTolerant