Rejoindre BeTolerant

Forums LGBT+
Place aux débats
Un nouvel ordre moral voulant censurer ?

Un nouvel ordre moral voulant censurer ?

Akudo
Homme de 25 ans
avranche

3 remerciements
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Bonjour !

J'aimerais évoquer un sujet qui m'interpelle un peu depuis plusieurs mois, à savoir le retour d'un certain ordre moral, au nom d'une soit-disant lutte contre le racisme, le sexisme ou n'importe quelle forme de discrimination. J'en veux pour preuve, plusieurs faits, dont certains m'alarment et me semblent dangereux:

- L'éviction de France 2 du présentateur Tex pour une blague soit disant misogyne, qui est en réalité surtout pas très drôle.
- La polémique sur le "blackface" du footballeur Antoine Griezmann qui s'était fait traiter de raciste pour simplement déguisé pour rendre hommage à l'équipe de basket des Harlem Globe Trotters
- Le remplacement de Kevin Spacey du film "pour tout l'argent du monde" et des scènes retournés par un autre acteur, à cause d'accusations certes graves de harcèlement sexuel, mais alors que la justice américaine n'a pas tranché le concernant
- La réécriture de l'opéra Carmen par un metteur en scène italien pour éviter sa violence (http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1077568/carmen-opera-fin-changee-violence-femmes)
- Les accusations dont est victime la série Friend; https://www.slate.fr/story/156290/serie-friends-sexiste-homophobe-grossophobe
- Les critiques dont est victime une partie des films français, jugés racistes alors qu'ils s'amusent justement des clichés

La liste pourrait encore s'allonger, mais donc cet nouvel ordre moral me soûle pour plusieurs raisons:
- Il veut nous faire croire qu'il y a qu'une seule façon de rigoler et ne semble pas admettre l'existence du second degré ou de l'auto-dérision
- cet nouvel ordre moral a même pour volonter de réécrire certaines oeuvres en commettant l'anachronisme de juger le passé avec les yeux du présent

Et donc vous qu'en pensez-vous ?

Artemis42
Femme de 28 ans
Ambérieu

2 remerciements
Aussi bien tout ce qui tien du présent j'avoue avoir du mal à juger.

Par contre la réécriture / modification d’œuvre passé parce que maintenant elles sont jugé raciste / homophobe / sexiste... etc, etc... ça c'est de la pure connerie.

Justement laisser les comme elles sont de bases et comprenez comment on pensait à l'époque, comment on voyait les choses.
ça laisse aux moins les preuves de pourquoi on fait comme on fait maintenant, de pourquoi les choses ont changé.

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Personnellement je n'ai rien contre la morale. Une société peut choisir pour elle-même ce qu'il lui semble bon et ce qui lui semble mauvais. La morale évolue en fonction du temps et des membres qui composent la société.

Qu'est-ce qu'un "ordre moral" ? Qu'est-ce qu'un "nouvel ordre moral" ? Il y en avait un autre avant ?

Il me semble très bon de faire émerger du silence cet ancien-indicible traumatique qu'étaient les violences sexuelles faites aux femmes (et parfois aux hommes).

J'approuve la fin des représentations racistes en Hollande (l'affaire du St-Nicolas), en France ou aux États-Unis. Y a plus bon Banania !

Je n'approuve pas la Méthode d'Akudo qui consiste à prendre des faits très différents sans rapports entre eux ... et pourtant en tirer une direction commune.

Akudo
Homme de 25 ans
avranche

3 remerciements
@Damien93
je t'accorde que mon titre est un peu provocateur
je définirais l'ancien ordre moral comme celui des anciens conservateurs US des années 1950, à savoir qui interdit toute allusion au sexe, toute séduction de la part des femmes.. en quelque sorte l'odre moral sauce purtianisme américain

"Il me semble très bon de faire émerger du silence cet ancien-indicible traumatique qu'étaient les violences sexuelles faites aux femmes (et parfois aux hommes)."

que la parole des femmes se "libèrent", oui c'est plutôt une bonne chose. D'ailleurs à ce sujet, je remarque qu'avec ce hashtag "balance ton porc" se confondent souvent les cas graves de viol, d'harcélement sexuel, d'attouchements sexuels (genre les frotteurs dans le métro), cas qui doivent être dénoncés, (et il faut insister les femmes à porter plainte sur ces cas là) avec des cas de dragueurs un peu lourds. On peut aussi objecter que la justice ne se fait pas sur twitter, et justement ce qui est dangereux c'est que ces tweets peuvent suffire à mettre fin à la carrière d'un acteur, pour revenir à mon exemple.

"J'approuve la fin des représentations racistes en Hollande (l'affaire du St-Nicolas), en France ou aux États-Unis. Y a plus bon Banania !"

Ah oui, donc utiliser le blackface, c'est être nécessairement raciste ?? faut arrèter le délire... enfin bon ce sujet a déjà été traité dans le topic concernant griezmann

"Je n'approuve pas la Méthode d'Akudo qui consiste à prendre des faits très différents sans rapports entre eux ... et pourtant en tirer une direction commune. "

il n'y a pas de méthode de ma part, pourquoi m'accuses tu ainsi ? je remarque simplement des points communs:
- une volonté presque de réécrire des oeuvres d'art, ou de les réinterpréter au nom de la "lutte contre les discriminations", en les retirant de leur contexte
-une volonté de "moraliser" l'humour

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@ Akudo

Tu ne réponds pas à la question principale...

Qu'est-ce qu'un "ordre moral" ?

Évidemment pour aider ton propos tu omets l'appel de Catherine Deneuve (et Elisabeth Lévy). Ou plutôt tu répètes son contenu sans jamais l'énoncer.

Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Ton topic est intéressant car ce n'est pas le fait de tenter de moraliser la société qui pose question, mais celui de prendre gout aux chasses aux sorcières. Et je ne vais pas te rassurer en te disant que l'histoire montre que sa limite est très lointaine, généralement jusqu'à dégout de la morale. Et nous sommes sur une mauvaise pente.

Ton premier exemple est significatif de cette dérive. La bague un peu plus pourrie du gentil Tex a permis d'allonger la liste des anciens animateurs talentueux écartés des chaines publiques parce leur ancienneté coutait trop cher. Logiquement la PDG sera elle même ajoutée à la liste des gens sur un siège éjectables, mais par les institutions et avec des primes de départ. Le landerneau en bruisse actuellement.

Tout le monde se dit Charlie mais la tendence est inverse. On menace de retirer des oeuvres des musées, des films étrangers géniaux sont peu distribués parce que politiquement peu corrects, des bons films du XX siècle ne pourraient plus être réalisés de nos jours ainsi que des pièces de théatre. Des livres ne pourraient plus être imprimés.

Ce que les gens semblent oublier c'est que les stades ultérieurs sont communs dans le monde et peu démocrates : scandale monté de toute pièce pour se débarrasser d'un concurrent, police spécialisée, agrandissement des prisons, etc. Chaque culture a ses préférences, en général la protection de l'enfance est préférée à celles des femmes, la lutte contre les stupéfiants aussi, la sexualité et drague publiques, l'expression publique non controlée, la plupart du temps la visiblité des gays, etc.

On en semble loin, mais il suffirait que les classes moyennes soient tentées par un parti extrémiste pour que l'élan soit donné.

Tout ceci n'a pas de rapport avec la lutte contre les abus traditionnels, ce n'est pas l'objectif qui est en cause mais la méthode.

Akudo
Homme de 25 ans
avranche

3 remerciements
@Damien93

oui, ordre moral c'était peut-être mal choisi, Lindos résume mieux que moi en parlant de chasse aux sorcières.
s'il y a un ordre moral, je dirais qu'il défend le politiquement correct.
mais pourquoi tu dis que je reprends cette tribune signée dans le monde ??
c'est pas très sympa de m'accuser comme ça. en l'occurrence cette tribune dit que les frotteurs du métro ne posent pas de problèmes. or c'est des clairement des agresseurs sexuels.
je suis ni d'accord avec cette tribune ni avec ceux qui veulent faire de tout homme un agresseur sexuel en puissance.

@Lindos
je suis tout à fait d'accord avec toi tu résumes mieux que moi ce que je pense.

Superpositoire
Homme de 26 ans
Douai

15 remerciements
Désolé mais j'ai pas lu les réponse précédentes xD

Personnellement je pense que la majorité des gens sont plus offusqués qu'avant ...
On entend plus souvent les revendications des uns et des autres sur internet du coup on peut plus rien dire sans choquer l'un ou l'autre ... Je trouve ça triste que les gens se renferment sur eux-mêmes et oublient de rire, et de rire d'eux même surtout ...

Y a pas longtemps j'ai maté une vidéo de joueur du grenier qui lisait ses questions, et une fan avait dit qu'elle adorait ses vidéos mais qu'elle trouvait qu'il y avait trop de blagues homophobes... Et ça me gave ce genre de questions, si on prend en compte ce genre de revendications, on ne va plus rire de rien !
Du coup Fred en parle assez longuement et je suis totalement d'accord avec lui.

Je vous la met directement: (à partir de 13min25)

https://www.youtube.com/watch?v=YNrJp-oVfxE

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@ Akudo

Je suis désolé de t'avoir blessé. Je suis content que tu ne montres pas des accointances avec la criarde de la Droite. Je t'invite à écouter ceci :
https://www.franceinter.fr/emissions/le-billet-de-charline-vanhoenacker/le-billet-de-charline-vanhoenacker-11-janvier-2018

Akudo
Homme de 25 ans
avranche

3 remerciements
@Damien93

pour le coup je suis assez souvent d'accord avec Elizabeth Lévy. Je trouve que sur cette tribune en particulier elle a été trop loin.

Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
L'idée de la tribune du monde est qu'un monde asexué et qui ne drague pas est fade et parano, et qu'il faut préserver la possibilité aux hommes de draguer les femmes et réciproquement. Pour ce que j'ai compris l'idée n'est pas d'autoriser le harcellement physique ou abusif.

Personnellement la drague des hétéros n'est pas mon souci et je ne ne subis pas la pression sur les femmes et trans, mais je peux comprendre que la généralisation de l'interdiction de drague publique qui est imposée aux gays puisse ne pas plaire aux hétéros.

L'idéal étant que les gens aient le droit de chercher à se séduire sans risquer d'être systématiquement accusés de harcellement de rue, ou professionnel, etc, dans la limite des abus de position dominante et du harcellement individuel systématique.

Derrière tout ça il y a aussi l'acceptabilité de la sensualité méditéranéenne versus européenne du nord, qui sont très différentes, où les tabous de l'une favorise la frustration sexuelle et tentatives de séduction permanentes voire les abus, et ou l'hypersexualisation de l'autre favorise l'ennuie et pousse à rechercher une sexualité plus intense.

Il a existé des tentatives originales en Asie sous le régime maoistes des khmers rouges, où ils mettaient les hommes nubiles dans une file et les femmes nubiles dans une autre, et les appareillaient dans cet ordre issu du hasard. Malheureusement les gens harassés de travail sans nourriture, et peu séduit par leur couple, ainsi que d'élever des enfants dans ces conditions, ne faisaient plus d'enfants. La méthode n'est de toute évidence pas bonne.

Sinon il y a le traditionnel mariage arrangé secretement par les familles qui permet l'économie de la drague, mais compense les inconvénients du défaut de séduction par une aide familiale indispensable.

La séduction et sa parade nuptiale, aussi appelé drague, n'est donc pas complétement indispensable à la sexualité humaine mais offre tout de même une sensualité fort agréable et favorisant la libido.

Personnellement je plaiderais pour plus de possibilités de drague pour les gays, à la façon de la drague des hétéros mais sans vulgarité. Les hétéros pourraient en baver un peu plus puisqu'ils ont l'air d'y tenir, mais sans trop parce que ce serait idiot ^^

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@ Lindos

Ah bon... Les Européens du Nord seraient hypersexualisés ! Je ne dirais pas ça. Sur quoi tu t'appuies ?

Je penserais même plutôt l'inverse. Les sociétés scandinaves sont peu enclines aux grivoiseries. On fait l'amour pour communiquer d'une autre manière (mais sur un mode toujours très froid, peu sensuel).

Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Je ne les connais pas chez eux mais chez les autres, ils ont moins de tabous sexuels que les populations du sud. Dit ainsi c'est peut-etre plus comprehensible.

Yotuel
Homme de 29 ans
Pau
C'est les excès du nouvel ordre moral qui remplace les excès de l'ancien ordre moral.

Ça me fait penser à une anectode du dessinateur gay Nawak. Il l'a raconté sur Twitter il y a pas longtemps. Il était dans le métro parisien aux heures de pointe. Après une bousculade, une femme l'a accusé d'attouchement sexuel et a pris à partie la foule. Devant la foule qui était menaçante pour Nawak, il s'en est sorti en sortant la photo de mariage avec son mari. La foule s'est calmée heureusement et Nawak a appaisé les choses en évitant d'enfoncer l'accusatrice malheureuse.

Après, il y a les fameux SJW qui sévissent en meute sur les réseaux sociaux. C'est souvent violent et dictatorial. Mais on trouve de tout sur les réseaux sociaux, le pire comme le meilleur.

Au sujet de Tex, c'est plus un prétexte puisque ça fait longtemps qu'Ernotte veut me virer. Malheureusement pour elle, elle a pris un mauvais prétexte avec un licenciement injustifiée et disproportionné. Si on vire un humoriste seulement pour une mauvaise blague, on va pas aller loin.
Il faut pas oublier qu'Ernotte était diriheante chez Orange lors de la vague de suicide dans cette entreprise.

Au sujet de Friends, j'ai eu l'occation de lire le fameux article qui est complètement déconnecté des réalités selon moi. Déjà, cet article joue le combat de génération: les millenials qui seraient progressistes contre les vieux qui seraient raciste, homopobe, sexiste et grossophobe. C'est complètement idiot. Il y a pleins de millinials pas forcément d'accord avec cet article et il y a pleins de non-millenials qui doivent être d'accord avec l'article.
Ensuite, il faut pas oublier que c'est dans cette série qu'il y a un des premiers mariage lesbien à la télé avec en plus une militante LGBT.
Friends était en avance sur son temps.

www.slate.fr/story/86713/friends-dix-ans-avance?amp

Plus globalement, je trouve que c'est inutile voir contreproductif de trop juger le passé avec nos yeux d'être humains de 2018. Je suis pas fan de juger les oeuvres artistiques d'il y a plusieurs années voir plusieurs siècles.

Je suis encore moins d'accord pour réécrire les anciennes oeuvres. C'est une sorte de révisionnisme.

Ladykate
Femme de 28 ans
Jarnac
avec tout le laxisme actuel, il n'y a rien d'étonnant a ce que la moral revienne sur le devant de la scène par contre il faudrait qu'elle revienne avec intelligence plutôt que de réécrire "Carmen" juger trop violent (mais lol) qu'on s'occupe des émission de tv stupide qui font passer les filles pour des pimbêches et les mecs pour des bolosses alors qu'ils n'ont aucune éducation qu'ils sont vulgaires et parle français comme (si je dis vache espagnol ca va etre juger raciste? ) comme des enfants de 5 ans voila ... la moral c'est bien quand elle est intelligente ...

Ivysaur
Homme de 25 ans
Nancy
Qui veut censurer qui ? C'est quoi ces histoires d'ordre moral ?

Quel est le problème au fait de critiquer des œuvres, des comportements, d'en discuter ?
Pourquoi êtes-vous gênés par une adaptation de Carmen qui en modifie la fin ?
C'est très courant d'adapter des œuvres, j'espère que vous ne montez pas chaque fois sur vos grands chevaux quand ça se produit.

Akudo
Homme de 25 ans
avranche

3 remerciements
"Après, il y a les fameux SJW qui sévissent en meute sur les réseaux sociaux. C'est souvent violent et dictatorial. Mais on trouve de tout sur les réseaux sociaux, le pire comme le meilleur."

ben le problème des Social Justice Warrior c'est justement que leur tyrannie commence à sortir des réseaux sociaux et certains commencent à faire la loi sur les campus nord-américains, y a un risque que ça se propage en France. J'en discutais avec un ami québécois hier soir, on assiste à des abhérrations du genre des professeurs qui se font menacés et traités de racistes ou de machos parce qu'ils ne mettent pas assez d'auteurs noirs ou de femmes dans leur bibliographie, la création de "safe space" ou les blancs, hétéros ou mecs se font interdire l'accès car ceux sont soit-disant des "dominants". et en l'occurence, ils utilisent ensuite les réseaux sociaux pour calomnier et détruire la réputation de ceux qui sont pas d'accord avec eux.

@Yvysaur

le problème c'est que c'est des réinterprétations qui sont faites pour satisfaire le politiquement correct ambiant

Ivysaur
Homme de 25 ans
Nancy
Le metteur en scène n'aimait pas la fin de la pièce car elle représentait un féminicide, il décide de l'adapter pour ses représentations, point.
Alors oui, l'adaptation peut ne pas vous plaire, ça arrive, et vous pouvez en penser ce que vous voulez.
Mais pourquoi parler de censure ?

Akudo
Homme de 25 ans
avranche

3 remerciements
@Yvysaur
ben justement le problème c'est de juger une oeuvre passée avec nos yeux du présent, c'est de l'anachronisme

Censure, c'est peut-être un peu fort comme terme je te l'accorde, ce que je veux dire fait plus référence à l'influence grandissante de ceux qui veulent imposer leur vision politiquement correct de la société, à l'image de ce que j'explique avec les SJW

Ivysaur
Homme de 25 ans
Nancy
Et comment l'imposent-ils ? Par quels moyens ?
J'ai l'impression que tout cela n'est que fantasme, juste parce que des personnes font des choix (artistiques) qui vous déroutent, ou que vous n'êtes pas en accord avec certaines critiques.
Critiquer ne veut pas dire imposer un avis.

Il ne s'agit pas nécessairement de juger une œuvre, mais d'en modifier un passage que l'on ne juge pas adapté pour notre mise en scène.


Rejoindre BeTolerant