Rejoindre BeTolerant

Forums LGBT+
Place aux débats
Le fameux GAYDAR, ceux qui l'ont, ceux qui ne l'ont pas :D

Le fameux GAYDAR, ceux qui l'ont, ceux qui ne l'ont pas :D

Antwan
Homme de 33 ans
Bruxelles
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Salut tout le monde!

Je me suis fait une petite réflexion dernièrement et je voulais vous demander votre avis.

Donc : le fameux gaydar, à savoir la faculté qu'a une personne à "détecter" si une autre personne est gay ou non.

Ma réflexion est la suivante : certaines personnes l'ont, ou ne l'ont pas, et pourront vous expliquer COMMENT ils font pour deviner si quelqu'un-e est gay ou non.
Moi je me pose la question suivante : est-ce que cette aptitude n'est pas en fait liée au fait qu'on soit attirant physiquement ou pas?
Je m'explique : si tu es attirant, les autres auront tendance à te regarder. Et si tu es un minimum attentif, tu remarques que les autres te regardent, ce qui te permet de "détecter" une personne du même sexe en train de te "reluquer".

Qu'est-ce que vous en pensez?

Florian12
Homme de 23 ans
Nantes

1 remerciement
Réflexion intéressante, je dirais que c'est plus une question d'être attentif que d'être attirant (ex : on peut voir quelqu'un mater quelqu'un d'autre et donc rien à voir avec le fait d'être soi-même attirant).
Du coup je ne l'ai pas du tout, je ne suis pas assez attentif (sauf quand c'est super explicite, genre une personne qui ne lâche pas du regard une autre).

Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
C'est sur que lorsqu'on est regardé comme "de la viande" aux endroits stratégiques, ou par un regard un peu trop appuyé, on peut avoir quelques doutes, c'est même une façon courante de draguer qui gène les hétéros.
On peut aussi regarder qui les gens regardent, tout en éliminant les regards critiques sur le style ou le bouton d’acné. Mais faut être prudent car cela peut gêner les gens.

Rebecca
Femme de 19 ans
Bordeaux
Je pense qu'il y a aussi un truc sur la façon d'être, sans reluquer quelqu'un du même sexe, une femme peut dégager quelque chose de "masculin" et vice versa, ce qui peut amener à penser que cette personne serait peut-être attirée par le même sexe. Il me semble que c'est là un des points centraux du "gaydar" mais aussi ce qui le rend faillible car pas toujours véridique.

Lanaawyn
Non binaire de 21 ans
Landerneau

3 remerciements
Salute Antwann!

Bon questionnement...
Mon avis rejoind celui de Florian12 :). Si cela peut t'aider, je suppose qu'il faut observer, miser, et surtout, vérifier. C'est surtout l'intuition qui guide!

Et pour checker avant d'apposer le sceau LGBT+! Je dirais qu'il y a:
- le test discret: regarder l'accoutrement (andro? Binaire? Ne pas s'y fier!), analyser la gestuelle, amener à complimenter autrui (se fier à la réaction de la personne concernée!), parler d'un sujet équivoque (bien que les paroles soient parfois trompeuses au regard de la pensée véritable), chercher des sous-entendus oraux, tester la qualité de l'humour concernant ce sujet :).
- le test franc: comme Lindos l'écrit plus haut, soumettre la personne au "scan"! Soit délibérément reluquer la personne en question, ceci dans les yeux (réponse directe garantie) ou ailleurs selon les goûts haha, complimenter avec les mots, corporellement, en parler directement.

Option du gaydar n°1:
J'ignore si cela vous arrive, mais pour ma part je détecte également les personnes refoulées (tellement... utile..!), les hommes (inclus FtM) et MtF (aux traits du visage seulement).

Kokopelli
Femme de 24 ans
tours
je ne l'ai pas du tout, je ne suis pas assez attentive et parfois on peut se tromper ^^ après quand ça se voie ^^ ça se voie ^^

Antwan
Homme de 33 ans
Bruxelles
C'est en lisant la réponse de Lanaawyn que je me dit que mon gaydar doit être complètement nul niveau FtM et MrF parce que j'ai l'impression que je n'en ai jamais croisé :o

Akudo
Homme de 25 ans
Strasbourg

3 remerciements
D'accord avec Clorus, je vois pas du tout comment on peut prétendre savoir si quelqu'un est gay ou pas d'un simple regard dans la rue, à moins de se baser sur des stéréotypes qui veulent rien dire.

Je définirais plutôt le gaydar comme un moyen de savoir si quelqu'un est gay ou pas en se basant sur des indices que l'on peut avoir sur la vie de quelqu'un, donc en ayant une bonne capacité de déduction...

Akudo
Homme de 25 ans
Strasbourg

3 remerciements
tout à fait d'accord clorus, on pourra jamais être sûr, il faut connaitre la personne depuis un certain temps.
je parlais d'indice genre un mec dont tu sais qu'il est célibataire, n'a jamais eu de copines, pas de raison religieuse à ça, ne drague pas quand il sort, regarde les mecs, etc.. ça peut te faire penser qu'il est potentiellement gay
Mais je suis d'accord, on peut jamais être sûr.

Stelmaria
Femme de 20 ans
Namur / Paris

4 remerciements
Pour moi le "gaydar" n'existe pas d'ailleurs je trouve ce terme assez réducteur, nous ne sommes pas des objets à détecter.
Souvent je trouve que les personnes qui me disent qu'elles peuvent "détecter" l'homosexualité de quelqu'un, se basent sur les clichés sociétale, ou alors comme dit plus haut sont particulièrement attentives au regard, au geste, à ce que dit autrui par son comportement. Mais justement cela ne leur garanti pas que la personne est homosexuelle... Depuis quand on aurait une faculté de plus pour détecter l'orientation d'une personne ?

Desiles54
Femme de 42 ans
Audun-le-Roman

33 remerciements
Citation de Clorus
Le seul gay-dar que les gens ont c est quand ils voient quelqu un d’efféminé, et encore ça c est du grand n importe quoi, à part ça je ne vois pas comment on peut savoir si quelqu un est gay, juste en le regardant, sans avoir un minimum d informations.


Je suis du même avis.
En plus de ça, vous réduisez une personne à sa sexualité.
D'après ce que j'ai lu, une femme qui dégage quelque chose de masculin est forcément lesbienne!! C'est complètement faux, je connais des femmes très masculine qui sont hétéro, et des femmes ultra féminine qui sont homo. Et un homme effeminer n'est pas forcément gay!!!
Pour moi le "gaydar" n'existe pas.

Yotuel
Homme de 29 ans
Pau
Pour moi, le GAYDAR s'appuie largement sur les clichés gay effiminé et lesbienne masculine.
Il faut dire que certaines personnes remplissent exactement les clichés donc on peut tomber juste mais pas tout le temps. C'est pas une "science" sûre à 100%.

Ça rejoint la récente polémique sur l'émission "Couple ou pas couple"

Sinon, ça fait des années que les gays et les lesbiennes essayent de se reconnaître entre eux. Des signes plus ou moins visible ont été inventé. Le plus complexe est d'essayer de se reconnaître sans que les homophobes potentiels nous reconnaissent.

Mais bon, chacun est libre de suivre les clichés ou pas.

Pinson
Femme de 34 ans
Bruxelles
Sans parler de Gaydar, je me demande...

Y a-t-il des "signes extérieurs" représentant une orientation sexuelle particulière ? Par exemple, à l'époque, la boucle d'oreille à droite chez les garçons était un signe d'homosexualité évident.
Et maintenant, quels symboles sont reconnus par les LGBT ? À part le drapeau multicolore ?
(Question bonus : si je mets un sweat avec une licorne à la crinière multicolore et le slogan "ose être différent", je vais d'office être "cataloguée" comme lesbienne ??)

UbuMoi
Homme de 19 ans
Paris
Pour ma part, la question du gaydar ne se situe pas du tout au niveau physique, ni au niveau comportemental. Certes, je suis quelqu'un de très observateur. Mais à aucun moment je me dis : "Cette personne est gay/lesbienne/etc.". Pourtant, la plupart des gens avec qui je sympathise le sont, sans pour autant que je le sache.

Je pense que les premiers facteurs sont des facteurs sociaux. Une partie non négligeable des personnes lgbtqiap+ a tendance à fréquenter certains endroits (souvent en rapport avec l'art), à porter certains sujets (féminisme, militantisme lgbtqiap+, etc.), à adhérer à certaines attitudes et mouvances idéologiques, et malheureusement une certaine tendance à l'(auto)exclusion sociale.

Pour moi, c'est un petit peu comme l'instituteur qui raconte à ses amis : "Devinez comment j'ai rencontré mon.a copain.ine ! Iel était assis.e à la bibliothèque un mercredi après-midi. C'est quand même fou d'avoir rencontré un autre instituteur comme ça. C'est vraiment un coup de chance !"
Sauf que quelqu'un qui ne travaille pas le mercredi après-midi et qui se trouve à la bibliothèque, non ce n'est pas un coup de chance. Ou si, mais disons que la chance est bien aidée quand même. Pour moi, le gaydar c'est un peu la même chose. Il y a des situations, des attitudes qui ne sont pas directement de l'observation mais qui font que "par hasard", j'ai tendance à tomber sur des personnes lgbtqiap+ plus facilement que sur des personnes hétéro cis.

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Le seul "gay-dar" que les gens ont c'est quand ils voient quelqu'un d’efféminé, et encore ça c'est du grand n'importe quoi, à part ça je ne vois pas comment on peut savoir si quelqu'un est gay, juste en le regardant, sans avoir un minimum d'informations.

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Mais même en ayant une bonne capacité de déduction, on ne peut jamais vraiment savoir ce qu'une personne a vraiment au fond d'elle, je sais pas c'est son corps qui lui fait aimer les hommes ou les femmes c'pas lui qui a choisit et donc a un comportement approprié pour montrer sa préférence sexuel.


Rejoindre BeTolerant