Rejoindre BeTolerant

Forums LGBT+
Forum PolyAmour
Je me sens perdu et cruel...

Je me sens perdu et cruel...

MrGriff
Homme de 21 ans
Rouen
Bonjour,
Voilà depuis quelque temps je ressens un manque, d'être en manque du coté opposé, pourtant avec mon chéri (au passage que j'ai rencontré ici et je remercie les gérants de ce site car grâce à eux j'ai rencontré une personne formidable) tout se passe bien, on prévois déjà l'avenir, nos projets. Mais tous les jours je pense à ce manque, comme ci c'était une nécessité. Je ne veux pas quitter mon chéri pour aller voir ailleurs ni le tromper. C'est un jaloux possessif mais pas à l'extrême. J'aimerai répondre a mon manque, mais je veux pas lui faire de mal, je tient trop à lui. Je suis perdu... Je suis un monstre pourquoi j'ai ce manque...

Antwan
Homme de 33 ans
Bruxelles
En manque du côté opposé?

Tu peux être un peu plus clair parce que là je ne comprends pas tout :D

MrGriff
Homme de 21 ans
Rouen
Je ne parle pas de coïte mais plus d'un manque sentimental

MrGriff
Homme de 21 ans
Rouen
Non Clorus pas totalement, un homme ou une femme personnellement c'est la même chose, à part anatomiquement parlant (et donc sexuellement parlant aussi).

Cheliel54
Homme de 33 ans
Nancy
Coucou MrGriff,

Si je comprends bien, tu es en couple avec un homme que tu aimes et qui te plait, mais pourtant il y a ce manque en toi. Ne viendrait-il pas d'un désir d'enfants non conscientisé ? En effet, si tu es heureux dans ta situation de couple, peut-être que ce qui te fait défaut, c'est l'absence de fruit à vos amours partagés, non ? Or, seule une femme peut apporter cela. On a beau avoir nos attirances, nous sommes parfois troublés par l'aspect biologique de notre être, un programme physiologique (régulation hormonale) qui supplante subitement le cadre de nos sentiments et de nos attirances naturelles. Cela joue plus qu'on ne le croit sur le plan psychique, émotionnel et sentimentale.

Je ne sais pas ce que vaut cette intervention, mais j'espère qu'elle pourra t'aider d'une certaine manière.

Bien à toi.

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je comprends ton manque, tu as peur de ne pas assez avoir savouré ta vie avec l'autre sexe, ou tout simplement tu aurais peut-être aimé passer ta vie avec le sexe opposé mais ça en a été autrement.

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ah moi je n'aurai pas la même relation avec une femme qu'un homme, c'est complètement différent sous tous les angles ^^

MrGriff
Homme de 21 ans
Rouen
Je dois avouer qu'il a cet envie d'être père, mais je pense pas que cela soit sa...

Après faut avouer que j'ai toujours eu du mal à me mettre en couple longtemps, car je trouve cela monotone (du moins dans une de mes relation je n'ai pas ressenti cela car c'était ni l'amour que nous portions qui était monotone ni les moments) (Alors que là les moments c'est toujours la même chose (dodo, boulot, jeux vidéos, télé, dodo)) j'aime quand une relation n'est pas monotone autant que je l'aime pour ma vie.

D'un coté j'ai l'impression de passé d'amour à ami avec lui, alors que lui m'aime, moi aussi, mais notre relation prend plutôt cette tournure...

De l'autre j'arrive à penser que notre couple ne durera pas.

Désolé des 2 mois d'absence...

Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
"dodo, boulot, jeux vidéos, télé, dodo"

gologolo c'est un oubli ? ;-)


https://www.youtube.com/watch?v=0HENyKjr2ZI

GrillePain
Femme de 26 ans
Toulouse
Salut !
Je n'ai pas une grande expérience du couple mais j'ai quand même pas mal d'heures de cogitation derrière moi sur ce que ça peut bien être..
En tant qu'aromantique je connais pas l'amour au sens "amoureux-passionnel" du terme, par contre vu de l'extérieur il me semble assez courant, que si on considère le couple comme un mélange passion-amitié, au début c'est 75% passion 25% amitié, et après ça peut tendre à devenir l'inverse, même si la passion (ce qui semble s'amoindrir un peu te concernant en ce moment) peut continuer de rester et de varier, mais dans une moindre mesure, une fois que tu connais déjà très bien la personne avec qui tu sors. Ce qu'on pourrait peut-être appeler amour indépendamment de tout ça (dont on maîtrise difficilement l'évolution), c'est l'engagement qu'il y'a derrière.. s’engager à continuer de séduire, continuer de valoriser l'autre malgré les défauts et/ou la monotonie qui apparaît à un moment ou un autre, etc.

Je n'ai là aucune intention de faire des injonctions du style "rester avec l'autre coûte que coûte, quitte à devenir malheureux", mais j'ai l'impression que pour le problème de la monotonie ou d'avoir envie d'une affection avec une femme, ce n'est pas forcément lié à ton copain du coup.. est-ce qu'avec une femme tu aurais également le manque d'un homme ?

Certaines personnes sont poly-amoureuses et tout cela dans l'honnêteté et le respect (à ne pas confondre avec les relations libres où si j'ai bien compris, t'es libre de flirter ailleurs mais sans former d'autres couples que "l'officiel"), elles peuvent mettre plusieurs relations sur un pieds d'égalité.. je ne prétends pas que c'est la solution miracle car il y'a d'autres inconvénients (et des pièges possibles, comme être tenté de voir la solution dans une nouvelle relation quand ça va moins fort dans la première, bref ça peut demander pas mal de recul) et tout le monde n'est pas fait pour.. Mais saches que ça existe, que ça peut être tout à fait valable et que certains gèrent ça très bien... la seule morale qui compte c'est ta cohérence auprès des personnes concernées, et non un cadre prédéfini que tu serais obligé de suivre pour être "quelqu'un de bien".

L'autre "option" est de creuser sur ce qui te crée ce manque, pour voir si c'est quelques chose qui trouve une raison quelques part et que tu peux déconstruire pour être à l'aise dans une relation monogame, ou si c'est vraiment inexplicable et ancré en toi.. est-ce que le combler te rendrait vraiment heureux, ou est-ce la peur de louper autre chose ailleurs (sachant que même en relation complètement libre, on loupe toujours autre chose ailleurs et ce serait donc une chimère de vouloir y remédier). Le fait que ton copain soit extrêmement jaloux ou possessif n'aide pas, car même si tu peux au final choisir d'être monogame en acceptant que l'autre n'apporte pas tout, c'est mieux quand ça vient de toi et non d'un contexte culpabilisant. Peut-être à creuser sur pourquoi il a si peur qu'une partie de ta vie lui échappe, à partir du moment où tu continue d'être engagé et intentionné avec lui..

MrGriff
Homme de 21 ans
Rouen
Lindos, un oubli pas vraiment, en ce moment il y a presque plus rien... Alors qu'au début certains aurait pu dire qu'il y avait trop

MrGriff
Homme de 21 ans
Rouen
GrillePain, Étant pour la première fois en couple avec un homme, je ne sais pas si cela serait pareil avec une femme.

A force de me creuser la cervelle, J'ai finis par trouver du pétrole... en sorte j'arrive toujours pas à trouver ce qu'il "cloche" ...

Pour ce qu'il s'agit de mon compagnon qui est jaloux possessif, c'est sujet à son passée...

Oaime
Homme de 47 ans
Lyon

3 remerciements
Si c'est la monotonie dans ta vie de couple qui pose le plus problème, tu peux poser la question à ton compagnon de savoir s'il a le même ressenti.
Si c'est un sentiment partagé, il ne vous reste plus qu'à décider des "événements" que vous souhaiteriez vivre à deux - voyages, sorties, activités nouvelles, rencontrer des nouveaux.elles ami.e.s, prendre des cours de zumba, passer une nuit à l'hôtel, que sais-je ?
Et si tu es le seul à ressentir cette monotonie, rien ne t'empêche d'instiller de tels "événements" dans votre vie en restant respectueux des préférences, attentes, aspirations de ton compagnon, voire d'en vivre seul qui puissent participer à ton épanouissement sans nuire à votre vie de couple.
N'attend pas forcément de l'autre qu'il vienne spontanément combler tes désirs de changement !
Pour avoir vécu plus de dix ans en couple, il peut être nécessaire de vivre régulièrement des "événements" à deux - voyages, sorties, activités -, ou de changer le mode de relation à deux - emménager ensemble, acheter un appartement, s'installer à l'étranger, avoir des enfants -, pour ne pas sombrer dans une routine qui pourrait s'avérer sclérosante pour l'un, pour l'autre, pour le couple...


Rejoindre BeTolerant