Rejoindre BeTolerant

Forums LGBT+
Place aux débats
Fier-e-s d'aller à une Pride ?

Fier-e-s d'aller à une Pride ?

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Le mois de juin est le mois où sur toute la Planète (enfin surtout en Occident) on fait des Gay Pride, des LGBT Pride, des LGBTI+ March. En Île-de-France - où je demeure - ça s'appelle la Marche des Fiertés LGBT. C'est la marche francilienne mais du fait du statut de capitale d'Etat de la ville de Paris c'est aussi une marche à caractère nationale.

Ces marches ont une visée politique qui est rarement mis en exergue par les médias de masse (à l'exception d'Arte). Souvent on préfère montré les culs dénudés des mec en cuirs, les seins refaits des Transexuelles prostituées qui pour l'occasion sortent de l'anonymat du Bois de Boulogne ou de la forêt de Saint-Germain, les geules très viriles des lesbiennes-camioneuses... bref, on préfère les clichés. Et les manifestants en jouent, évidemment. Cette année elle sera courte, très courte, trop courte. Cette année il n'y a pas de grands enjeux politiques... enfin si on ne veut pas les voir.

Qu'en pensez-vous ?

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut !

Personnellement je ne m'y rends pas. Même en ayant été dans une ville où on en organise une (Lille) je ne m'y suis jamais rendu.
Pour moi à la base de tout ça, c'était vraiment une marche pour montrer que cette population existe et qu'on a le droit d'avoir le même status / droit que n'importe qui, sans avoir besoin d'être jugé / critiqué / dénigré par autrui. Dans ce contexte là, peut-être que je m'y serai rendu.

De mon point de vu, on en est arrivé à un stade où, même si les organisation LGBT sont présentent, on profite surtout de l'occasion pour faire du bruit, ce montrer et limite défier les personnes qui ont encore une mauvaise vision des personnes homo / trans etc ... qui n'arrange et ne fais pas avancer beaucoup les choses.

Dans les pays qui sont encore sous le joug d'un gouvernement homophobe, où être ce que l'on ai est interdit, on peut être fier d'y participer pour faire avancer les choses.
Dans notre pays, nous avons aujourd'hui, en grande parti, gagner ce droit "d'exister", et la seul avancer que l'on doit encore faire, c'est de ce faire accepter des personnes qui sont encore dans des clichés, ou des idées de maladie, d'être contre nature.

Si les Gays Prides ou Marche de fierté servaient à aider d'autres pays, là peut-être que je m'y rendrais. Mais à l'heure d'aujourd'hui (et dans l'idée que je m'en fais), bien que je ne dénigre pas les personnes qui y vont pour passer un bon moment, elles ne servent justement qu'a entretenir chez certaines personnes, cette haine à notre encontre.

Et encore une fois, dans la vision que je m'en fais, ce n'ai plus une marche de fierté, mais une simple fête ou on autorise la "communauté" à sortir en cuir et en tenu de "gala" à plume dans la rue, qui pour certain, sont plus là pour heurter l'opinion public de ce que ça dérange !

Mais dans tout les cas, pour ceux qui y vont dans un but sincère et louable, passé y un bon moment, amusez vous, c'est tout ce qui compte !
Libre à vous de me faire change d'avis, car je suis ouvert et attend du coup, de voir ce que les autres ont à apporter ! =)

Kattarsis
Homme de 29 ans
Strasbourg

66 remerciements
Pour moi la gay pride ne veut plus dire grand chose très honnêtement. A l'époque quand il y avait encore la dimension maladie au niveau de l'homosexualité, il y avait un réel combat.

Aujourd'hui les violences homophobes augmentent, c'est vrai. Mais est-ce que défiler dans la rue en mode "youhou on est là" est vraiment la meilleure façon ? Je ne prône pas le "vivons heureux vivons cachés", mais je tend à croire que vivre comme tout le monde sans avoir à rappeler qu'on est gay est la meilleure manière de fonctionner. Bref, se comporter pareil qu'un couple hétéro.

Je pense qu'il serait plus intéressant de faire des sensibilisations de temps à autres, sans forcément par passer par des journées "spéciales homo".

Bref, fier d'aller dans ces marches, sûrement pas. Tout comme un hétéro n'est pas fier non plus lorsqu'il se trimballe dans la rue.

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je ne suis absolument pas d'accord avec vous tous et je vous trouve très dur, c'est affolant. Les "culs dénudés des mecs en cuirs", les "lesbiennes-camioneuses" et les "seins refaits des transsexuelles prostituées" ont autant de place dans la communauté que les autres et la Pride est là pour rappeler aux hétérosexuels que OUAIS on existent, OUAIS on a une culture qui est différente de la vôtre et que OUAIS vous nous trouvez peut-être cliché mais on s'en tape, on va pas se laisser définir. Pour revenir sur "les transsexuelles prostituées" je trouve tes propres extrêmement choquants, les personnes trans c'est le T dans lgbTq+, et qu'ils/elles soient prostitué(e)s ou non, ça ne les rend pas moins légitimes de faire partie de la communauté (faux seins compris). Pourquoi devoir se comporter pareil que les hétéro??? c'est ça votre idée de la normalité? c'est faire comme les hétéro? Je ne suis pas d'accord avec cette façon de penser, je ne suis pas d'accord avec cette idée qu'il faut qu'on se fonde dans la masse. Ce qu'il faut, c'est pas rentrer dans le moule mais le casser et sensibiliser les gens à la différence.

Kattarsis
Homme de 29 ans
Strasbourg

66 remerciements
Quand je disais "comme un hétéro" c'était dans le sens, "au naturel, sans avoir besoin de jouer un rôle". En gros quand on est gay on se comporte comme on est, quand on est hétéro on se comporte comme on est également !

En fait je vais peut être plus loin en me disant que j'aimerai bien ne pas à avoir à marquer ma différence. Bref aller partout l'esprit libre. Mais je pense que je ne suis pas encore dans le bon siècle pour cela.

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Mais pourquoi pars tu du principe que les gens qui se rendent à la gay pride font semblant et joue un rôle? Vous savez les clichés du type mec efféminé/exubérant ou de la lesbienne "camionneuse" et j'en passe, ils ont été construit par les homophobes et ils ont réussi à vous mettre en tête que parce que c'est cliché, c'est pas bien il faut que nous même soyons hostiles à ces gens là. NON! Moi à ça je réponds un bon gros ET ALORS? Et c'est ce que fait la pride aussi: elle montre que c'est ok de sortir du lot, c'est ok d'être soi-même et de pas vouloir se conformer (en plus de pleins d'autres choses hein, rappelons nous bien que la marche des fiertés est là aussi pour commémorer les émeutes de Stonewall car c'est là que ça a commencé)

Kattarsis
Homme de 29 ans
Strasbourg

66 remerciements
Je ne dis pas que c'est le cas de tous mais c'est vrai qu'on voit surtout ceux-là en fait. et la base du problème est clairement là on est d'accord.

Mais justement comme on ne montre que ceux là, je ne pense pas que la gay pride aide beaucoup les lgbt. Il faudrait que l'on montre aussi ceux qui se comportent comme ils sont et qui ne sont pas des "clichés sur pattes pour faire de l'audimat".

Pour faire simple, l'homophobie me saoule au point que ça me saoule encore plus de devoir me battre pour être moi-même x) J'aimerais pouvoir vivre "normalement", sans rien craindre de la réaction des gens. J'aimerai déjà être dans ce monde de l'après gay pride x)

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je comprends ton ras-le-bol et c'est certain que beaucoup de médias ne diffusent que ce qui va pouvoir alimenter ces "clichés". Sauf que moi je ne pense pas que ces soit-disants "clichés ambulants" décrédibilisent la cause, je regrette que beaucoup de gens en viennent à penser ça. Moi ils me rendent fiers, vraiment. Tout comme tout les gens qui sont actifs dans cette communauté d'ailleurs, ceux qui ont le courage de s'exposer (courage que je n'ai pas vraiment). Ils m'inspirent profondément.

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je ne pense pas non plus que les gens qui se mettent des paillettes, sortent en cuir, avec des strass, ou en jouant sur les clichés décrédibilisent la cause, loin de là. Ca fait parti de tout une culture gay qui a été hyper importante dans la création des communautés et des sociabilités. Il ne faut pas oublier non plus que la marche des fiertés, au delà des questions de revendication de droit, ce sont aussi des marches mémorielles (les émeutes de Stonewall à New-York en 1970). Et sur le plan politique, je pense pas que le combat soit fini du tout: il n'y a qu'à voir comment les régions de droite sucrent toutes les subventions aux associations LGBTQ, c'est d'ailleurs l'un des mots d'ordre de la marche lyonnaise il me semble.

Par ailleurs, je pense que c'est important pour la visibilité au sens ou c'est une réappropriation de la rue par des gens qui n'ont pas vocation à y être visibles. Tout le rappelle constamment, que l'espace public est profondément hétéronormatif, t'as pas de légitimité à y être si tu montres ton homosexualité (et les regards ou les insultes qui fusent encore trop souvent te le rappellent très bien). Et je trouve que c'est très agréable dans cet ordre bien policé, une fois par an, de voir des gens, des physiques, des sexes, qui sont brimés le reste du temps. Derrière l'argument de la décridibilisation de la cause, c'est surtout une injonction à une normalité qui vise à faire rentrer dans un moule...

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je vais rajouter que j'approuve la sortie du bois (au sens propre comme au sens figuré) des prostituté-e-s. Je soutiens le Syndicat des TRAvailleurs du Sexe (STRAS). Je voulais signaler qu'on montre toujours les gros seins, les grosse lèvres buccales des Trans, mais que les médias ne les écoutent jamais. Et pourtant à Stonewall ce sont justement les Transsexuelles qui ont entamé la première Marche avec grandes Fiertés. La Communauté LGBT doit beaucoup à sa composante T qui malheureusement est souvent méprisée par les Lesbiennes et les Gay.

Par définition les LGBT ne sont pas normaux. Il est vain de cherche à devenir normal. Ou alors on rentre dans la norme hétérosexuée. Les LGBT (mais pas les transgenres) peuvent choisir de rentrer dans le moule, se marier, avoir des enfants et même faire la Manif' pour Tous.

Encore des réactions !

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salutations!

Je ne suis jamais allé à une Gay Pride, mais j'irais, à un moment donné.
Parce qu'au delà de l'aspect politique, c'est aussi devenu, au fil du temps, un moment de célébration; c'est politique, encore aujourd'hui, car il reste des droits à acquérir et c'est un moment de célébration car un long chemin a été parcourut depuis la première Gay Pride. Non?

Au fond, on s'en fout que les gens montrés soient des clichés ou non, ils sont comme ils sont. Nous sommes membre d'une même communauté, et par là j'entends que nous devrions être ceux qui montre l'exemple en admettant ces différences comme des normalités.

Je sais pas si c'est bien cohérent, mais bon, on fait ce qu'on peut. ^^

Superpositoire
Homme de 26 ans
Douai

15 remerciements
Je vais répondre principalement à Bluebomb.

Oula oula, what ? Il y aurait une culture gay ? Sérieusement ? Dis m'en plus ! xD
Ma culture ne se définit pas par mon orientation sexuelle ...

Je suis assez d'accord avec les premières interventions en fait, pour moi la gaypride avait un réel impact à ses débuts lorsque les homos/bis étaient mal perçus par les autres .
Maintenant, en tout cas, en France, on peut dire que ce n'est plus le cas, alors oui il y a encore des agressions homophobes (il y en aura toujours malheureusement :/ ), mais je pense que la majorité des français nous accepte largement et s'en fout en fait xD

La gaypride ... Alors bon, le côté "Ouhouuuu on est là et on vous emmer** !!!!" n'arrange rien, je pense qu'il crée plus de dégâts qu'il n'en soigne, mais bon, c'est mon point de vue.
Puis bon, les "culs dénudés des mecs en cuirs" n'ont rien à faire sur la place publique, c'est de l'ordre privé ...
Puis faudrait revoir à changer le terme car "gaypride", je n'ai aucune fierté d'être gay, tout comme les hétéros n'ont aucune fierté d'être hétéro .

Ah, en parlant des clichés de la camionneuse etc etc , je pense que tous les clichés viennent de quelque part, ils n'ont pas été inventés.

Mais, Bluebomb, c'est quoi pour toi "faire comme les hétéros" ?

Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Les carnavals ont toujours une dimension politique, pour rappeler les ostracismes du passé et prévenir ceux du présent.

Personnellement je n’ai pas spécifiquement prévu de participer à l’un d’entre eux, mais j’ai conscience qu’y aller c’est quelque part résister à ceux qui veulent les interdire.

Je pense bien sur aux ultra-religieux dont les bras armés sont une menace constante sur les gays (notamment mais pas que), mais aussi aux centaines de tchétchènes qui sont détenus et été torturés dont certains à mort, en rétorsion de la demande d’une association LGBT russe d’organiser des prides dans le pays.

Bien sur les opposants à la visibilités des gays ne sont pas encore complétement à nos portes, mais ils n’en sont plus très loin, et défiler c’est résister.

Est-ce que résister serait une fierté ? Je ne sais pas, c’est surtout un courage il me semble, vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué serait une fierté anticipée.

En même temps je suis un peu dilettante, et je préfère aller voir mon chewui aha ah ^^

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Superpositoire

Oula oula, what ? Il y aurait une culture gay ? Sérieusement ? Dis m en plus ! xD
Ma culture ne se définit pas par mon orientation sexuelle ...


Bien sûr, on peut même parler plutôt d'un culture lgbt et elle ne se définie pas uniquement par l'orientation sexuelle de ceux qui font partie de la communauté, c'est bien plus complexe que ça. Ça englobe pleins de choses: les grandes figures de la lutte pour nos droits, le drapeau, les drag queens/kings, Stonewall, Greenwich Village, la pride justement etc etc (c'est très nouveau pour moi cet intérêt pour cette culture donc je ne suis pas tellement au point).


Citation de Superpositoire

Maintenant, en tout cas, en France, on peut dire que ce n est plus le cas, alors oui il y a encore des agressions homophobes (il y en aura toujours malheureusement :/ ), mais je pense que la majorité des français nous accepte largement et s en fout en fait xD


Si seulement, mais ça n'est vraiment pas le cas. Il existe toujours une homophobie violente tout comme une homophobie ordinaire, banalisée par des emissions télé par exemple (hum hum tpmp) et les personnes transsexuelles sont extrêmement sujettes aux violences. De plus, beaucoup de sexualités et de genres sont à peine reconnus en France et c'est important de continuer à se battre pour demander à ce que tout le monde soit inclus dans cette société.

Citation de Superpositoire

Puis faudrait revoir à changer le terme car gaypride , je n ai aucune fierté d être gay, tout comme les hétéros n ont aucune fierté d être hétéro .


Sauf que les hétérosexuels n'ont jamais été persécutés pour qui ils aiment, il n'existe pas de discrimination envers les hétéros donc normal qu'ils ne ressentent pas le besoin de se revendiquer comme tel et d'en être fier. En plus beaucoup le sont, désolé mais la manif pour tous par exemple c'est clairement la revendication d'un model social hétéro: un papa une maman = la norme.

Citation de Superpositoire

Mais, Bluebomb, c est quoi pour toi faire comme les hétéros ?


Je ne comprends pas pourquoi cette question? Ce que j'ai essayé de dire c'est que les hétéros (homophobes hein) voudraient nous réduire au silence et ils se cachent derrière ce prétexte de "nous on se fait pas remarquer vous devriez faire de même" mais c'est une façon plus politiquement correcte de dire fermez vos gueules on s'en tape que vous souhaitiez être reconnus.

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut

Je cite Bluebomb
... d'en être fier. En plus beaucoup le sont, désolé mais la manif pour tous par exemple c'est clairement la revendication d'un model social hétéro: un papa une maman = la norme.


En effet, la Manif' pour Tous était une pastiche de la Gay Pride. Et elle avait aussi ses folles recyclées de la Culture Gay. Tout d'abord il y a l'égérie : Frigide Barjot qui est passée du culte de l'onanisme (la masturbation) plus ou moins saphique (lesbienne) avec la chanson " Avec 2 doigts " au culte de la famille catholique. Et il y avait les grandes hystériques comme Christine Boutin. Des chantres de la Vertu comme le Cardinal Barbarin (dont on ne compte plus aujourd'hui les complicités d'actes criminel). Tout ses bourgeois qui ne se supportent plus dans leur foyer mais font croire qu'ils forment un couple idéal. Que d'hypochrisie ! Il fallait montrer fièrement jusqu'à la caricature la Famille Idéale. On a pu y voir des enfants en poussette (poussés par des domestiques).

Vu mon métier (aide-soignant à domicile) je rentre dans l'intimité des familles dont nombreuses furent mes patients... La réalité n'est pas aussi rose-bonbon et bleu-marial que la Manif' pour Tous le montrent. Oh non !

Avatea
Homme de 27 ans
Paris

18 remerciements
Citation de Damien93
Le mois de juin est le mois où sur toute la Planète (enfin surtout en Occident) on fait des Gay Pride, des LGBT Pride, des LGBTI+ March. En Île-de-France - où je demeure - ça s appelle la Marche des Fiertés LGBT. C est la marche francilienne mais du fait du statut de capitale d Etat de la ville de Paris c est aussi une marche à caractère nationale.

Ces marches ont une visée politique qui est rarement mis en exergue par les médias de masse (à l exception d Arte). Souvent on préfère montré les culs dénudés des mec en cuirs, les seins refaits des Transexuelles prostituées qui pour l occasion sortent de l anonymat du Bois de Boulogne ou de la forêt de Saint-Germain, les geules très viriles des lesbiennes-camioneuses... bref, on préfère les clichés. Et les manifestants en jouent, évidemment. Cette année elle sera courte, très courte, trop courte. Cette année il n y a pas de grands enjeux politiques... enfin si on ne veut pas les voir.

Qu en pensez-vous ?


Je participe à la marche des fiertés et me suis toujours rangé du côté du char PG depuis que j'y vais. ;)
D'accord avec toi sur l'exploitation qu'en font les médias de masse (dirigés par Bolloré et Cie... avec les "dérapages" que ça a engendré récemment) : toutes les années que j'ai passées sur mon île, je voyais la "Gay Pride" représentée comme des sortes d'orgies sur char à ciel ouvert. Et les médias en jouaient évidemment, pour bien se conformer aux préjugés des téléspectateurs - y compris les gays qui ne connaissent rien du monde militant.
Et puis quand j'ai eu l'âge d'y aller, ben j'y suis allé... et j'ai vu que j'avais tort, que la visée politique des marches des fiertés LGBT est une composante importante et insuffisamment représentée.
J'ai aussi compris ce que signifiait ce que les sociologues appellent "la réappropriation du stigmate", que représenter les clichés pouvait constituer un moyen de défense pour militer pour la reconnaissance des droits LGBTI.
Citation de Superpositoire

Oula oula, what ? Il y aurait une culture gay ? Sérieusement ? Dis m en plus ! xD
Ma culture ne se définit pas par mon orientation sexuelle ...

Ce n'est de ta culture dont il est question... Et ça n'a rien à voir avec ton orientation sexuelle à toi : mais je t'assure que cette culture existe, il suffit de s'intéresser un peu au monde militant LGBTI pour s'en apercevoir, c'est une culture qui s'est formée grâce aux actions militantes, de personnes gays qui se sont rassemblées pour lutter contre la discrimination, qui ont été discriminées à cause de leur orientation sexuelle. C'est un héritage lié à la cause, à ceux et celles qui ont œuvré pour, des figures, des symboles qui font qu'aujourd'hui, en France par exemple, on bénéficie d'une certaine visibilité et tolérance dans la plupart des grandes villes... ce qui n'est pas le cas de partout... et ce qu'une marche des fiertés a le mérite de rappeler annuellement. Il ne s'agit pas uniquement d'avoir une orientation sexuelle gay pour y appartenir.

Je suis assez d accord avec les premières interventions en fait, pour moi la gaypride avait un réel impact à ses débuts lorsque les homos/bis étaient mal perçus par les autres .
Maintenant, en tout cas, en France, on peut dire que ce n est plus le cas, alors oui il y a encore des agressions homophobes (il y en aura toujours malheureusement :/ ), mais je pense que la majorité des français nous accepte largement et s en fout en fait xD

Du moment que tu as obtenu d'elle ce qui t'intéresse, la marche des fiertés n'a aucun intérêt pour toi et devrait cesser d'exister parce que c'est un freak show qui te fait honte (parce qu'il n'y a de toute façon aucune fierté de toute manière à être gay). D'accord.
La gaypride ... Alors bon, le côté Ouhouuuu on est là et on vous emmer** !!!! n arrange rien, je pense qu il crée plus de dégâts qu il n en soigne, mais bon, c est mon point de vue.

C'est comme critiquer les remboursements minables de la sécu quand tu rentres de chez le dentiste en oubliant qu'un accouchement remboursé par la sécu, c'est 9000 euros, et plus encore pour les frais de longue maladie si un de tes proches venait à avoir le diabète, un AVC, Parkinson ou les trois en même temps. Non, tout ce qu'on voit quand tout va bien dans sa vie, c'est : tant que j'y vois pas mon intérêt immédiat = bullshit.
Seulement, le jour où elle n'existe plus, la sécu, c'est là qu'on se rend compte à quel point elle était essentielle. Tellement essentiel qu'on ne s'aperçoit même plus que ça existe. Et pourtant...
C'est la même chose pour la marche des fiertés. Même si ça en a l'air pour toi, ce n'est pas juste un défilé superficiel où l'on voit des gars habillés en SM et des drag-queen, il y a de réelles implications et un message politiques. Ce sont grâce à des actions comme celles-là que tu peux te sentir relativement en sécurité et ne plus craindre des agressions homophobes.
Je viens d'un endroit où ce n'est pas le cas et crois-moi, l'absence de ce genre d'initiative fait toute la différence, je viens d'un endroit où se promener avec son compagnon dans un parc sans même te tenir la main permet à des jeunes de t'insulter et de barrer la route et te tabasser. Ou se tenir la main sur un trottoir désert fait klaxonner les bagnoles à côté. Ou bien le curé qui avalise tout ça en détournant le regard, ou les amis pentecôtistes de tes parents qui te font un sermon chaque fois qu'ils viennent en te disant que tu peux en guérir. Je peux comprendre que tant que tu n'as jamais été concerné par ce genre de problème, ça ne te fasse pas monter au créneau... ce qui ne t'empêche pas de comprendre ceux qui n'ont pas ta chance.

Et puis c'est sûr qu'en rasant les murs, qu'en pensant qu'à son petit égo et à son cercle familial proche et qu'en s'écrasant devant une société qui cultivait ouvertement il y a à peine trente ans le paternalisme et glorifiait le schéma du couple cisgenre, c'est sûr qu'avec tout ça on va obtenir toute la légitimité et les droits pour être reconnu à l'égal des personnes hétérosexuelles.
Il existait une communauté gay qui partageait ton point de vue : Arcadie. Et tu sais... ils n'ont jamais rien obtenu des gouvernements successifs... et bizarrement ça n'est pas surprenant.

Il y aura marche des fiertés tant que des événements comme le lynchage en public d'Hanouna sur un gay restera impuni par le CSA.

KeroKero
Homme de 22 ans
Lyon
Hey,

D'abord, merci Bluebomb pour tes interventions.
Je pense que la pride est toujours d'une importance primordiale, elle permet de faire remonter des revendications et donne de la visibilité à celleux que l'on ne voit pas le reste de l'année.
Je ne vois (sans étonnement) que des mecs que je présume cis qui réagissent contre ces pride, en décriant les folles, les butches, drags et trans qui "s'exhibent" et qui donneraient une "mauvaise image des homosexuel.les". Je ne vois là qu'une LGBTQ* phobie intégrée, qui se traduit par une volonté de rentrer dans des normes hétérosexuelles, qui, désolé, ne nous correspondent pas parce qu'elle restent patriarcales et homophobes.
C'est facile de dire "on n'a pas besoin d'être fièr.e.s, on est comme tout le monde" parce qu'on est un mec cis-gay et que notre vie est infiniment plus facile que celle des femmes lesbiennes, des personnes trans, des personnes non-binaires... On est arrivés à un point ou nous (mecs gays) avons assez de droits pour avoir l'impression d'être dans une société qui nous accepte. Cela dépolitise complètement le mouvement gay qui n'arrive pas à voir que le reste de la communauté LGBTQ* subit encore d'énormes discriminations. (Macron on attend de pieds fermes la PMA pour toutes).
J'aimerais juste citer Christine le Doaré, ancienne présidente du SOS homophobie "le mouvement LGBT est apathique sur les questions d’égalité femmes/hommes, de lutte contre le sexisme, de visibilité lesbienne. En matière d’appropriation et d’exploitation des corps et vies des femmes – prostitution ou Gestation pour autrui (GPA)…-, il ne se distingue en rien d’hétérosexuels sexistes qui défendent les mêmes privilèges.".
No offense, mais sortez de vos bulles, voyez toute l'homophobie, lesbophobie, transphobie, biphobie qui reste en France, et allez marcher pour lutter contre ces discriminations que l'on perpétue parfois nous mêmes.

Silver
Homme de 19 ans
Nantes

3 remerciements
Pour avoir fait ma première gay pride cette année, j'ai été agréablement surpris.
Honnêtement, ça ne m'avait jamais tenté, j'étais d'accord avec le fond du mouvement mais pas pour la forme. On m'a quand même poussé à en faire une et j'ai dit oui, et j'ai vraiment compris le but de cette manifestation.
Je lis que pour certains les valeurs de la gay pride ont disparu, je n'ai pas connu vos gay pride, mais celle que j'ai faite appuyait énormément sur ce que vous semblez décrire et qui vous manque : Discours du maire, rappel de ce qu'il s'est passé à Orlando (d'où la date pour celle de Nantes ) et ce qu'il se passe en Tchétchénie, et aussi la présence de nombreux manifestants concernant le don du sang et son accessibilité aux homosexuels (sujet encore récent) etc.
Bref, j'ai compris qu'on ne manifestait pas pour dire "coucou on est homos" comme j'avais ce préjugé (et comme beaucoup le ressentent ainsi), mais pour rétablir une égalité des droits et une reconnaissance encore non acquise.

Je suis totalement d'accord avec Avatea pour le coup ! :)

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Comme je le pensais j'ai bien fais d'attendre l'apport d'autres membres pour approfondir la question et ma vision de ce qu'est la Gay Pride.

Suite à la lecture de vos nombreux poste, je reconsidère un peu ma vision de celle-ci pour la voir sous vos angles et votre perception afin d'en avoir une vision plus réaliste (du fais de ne jamais y avoir pris part moi même).
Et je pense que justement, le fais de ne jamais y avoir pris part, contribue un peu à ma façon de pensée et de la percevoir.

Après pour ce qui est de mr cuir et autres tenu de gala dont je parlais, je ne nie pas qu'ils font parti intégrante de la communauté. Mais j'ai quand même un doute sur l'apport positif et l'impacte que ça peut avoir au finale. Je pense que c'est tout de même une perche que l'ont tends pour justement donner aux journalistes de perpétuer les clichés et les mauvaises perceptions.
Après je sais que les journalistes sont les seuls fautifs de jouer avec la pensée collective, comme un peu les amalgames que l'on peut faire entre musulman et terroriste (ce n'est qu'un exemple)

En tous cas merci pour vos contributions et de continuer surtout, contrairement à ce que l'on peut penser, ce n'est pas inutile et ça aide à voir le sujet sous un nouveau jour (qui sais j'irais peut-être y participer un jour si la curiosité viens à être trop importante !)

Superpositoire
Homme de 26 ans
Douai

15 remerciements
Je vais répondre vite fait à Bluebomb parce que j'en ai déjà beaucoup parlé de la gaypride ici xD

Je ne comprends pas pourquoi cette question? Ce que j'ai essayé de dire c'est que les hétéros (homophobes hein) voudraient nous réduire au silence et ils se cachent derrière ce prétexte de "nous on se fait pas remarquer vous devriez faire de même" mais c'est une façon plus politiquement correcte de dire fermez vos gueules on s'en tape que vous souhaitiez être reconnus.


Mais, bien sur, et ils ont raison.... On s'en fiche que tu sois gay, ou bi. Vis ta vie comme tout le monde et arrête de vouloir te faire remarquer . Tu veux être reconnu par rapport à quoi sérieusement ? Parce que t'es gay ? Et alors, en quoi c'est si important ? Personnellement, avec qui tu couches ne regarde personne, c'est de l'ordre privé ;) .

Bien sûr, on peut même parler plutôt d'un culture lgbt et elle ne se définie pas uniquement par l'orientation sexuelle de ceux qui font partie de la communauté, c'est bien plus complexe que ça. Ça englobe pleins de choses: les grandes figures de la lutte pour nos droits, le drapeau, les drag queens/kings, Stonewall, Greenwich Village, la pride justement etc etc (c'est très nouveau pour moi cet intérêt pour cette culture donc je ne suis pas tellement au point).


On s'entendra jamais, car toi on dirait que tu te définis quasiment uniquement par ton orientation sexuelle ...
Moi je suis anti-communautariste, pour moi la communauté lgbt n'existe pas.

Si seulement, mais ça n'est vraiment pas le cas. Il existe toujours une homophobie violente tout comme une homophobie ordinaire, banalisée par des emissions télé par exemple (hum hum tpmp) et les personnes transsexuelles sont extrêmement sujettes aux violences. De plus, beaucoup de sexualités et de genres sont à peine reconnus en France et c'est important de continuer à se battre pour demander à ce que tout le monde soit inclus dans cette société.


Et on en revient à ce que je pense : la gaypride crée plus de problèmes qu'elle n'en résout ^^

Sauf que les hétérosexuels n'ont jamais été persécutés pour qui ils aiment, il n'existe pas de discrimination envers les hétéros donc normal qu'ils ne ressentent pas le besoin de se revendiquer comme tel et d'en être fier. En plus beaucoup le sont, désolé mais la manif pour tous par exemple c'est clairement la revendication d'un model social hétéro: un papa une maman = la norme.


Je pense que ce genre de réactions n'est pas constructive et est trop violente.
Je ne vois pas ce que la manif pour tous vient faire là mais bon. La manif pour tous défend la famille comme elle a toujours existé, point (certes, il y a beaucoup d'homophobes dans ce mouvement, mais ce n'est pas représentatif) .
Ensuite, je me répète, mais dans un pays comme la France où l'homosexualité est en majorité acceptée, la gaypride n'a plus d'utilité et peut agacer plus qu'elle ne rassemble, on ne peut pas forcer les gens à vous aimer. Le dialogue, la communication ! :p


Bon, vite fait pour Avatea xD

Ce n'est de ta culture dont il est question... Et ça n'a rien à voir avec ton orientation sexuelle à toi : mais je t'assure que cette culture existe, il suffit de s'intéresser un peu au monde militant LGBTI pour s'en apercevoir, c'est une culture qui s'est formée grâce aux actions militantes, de personnes gays qui se sont rassemblées pour lutter contre la discrimination, qui ont été discriminées à cause de leur orientation sexuelle. C'est un héritage lié à la cause, à ceux et celles qui ont œuvré pour, des figures, des symboles qui font qu'aujourd'hui, en France par exemple, on bénéficie d'une certaine visibilité et tolérance dans la plupart des grandes villes... ce qui n'est pas le cas de partout... et ce qu'une marche des fiertés a le mérite de rappeler annuellement. Il ne s'agit pas uniquement d'avoir une orientation sexuelle gay pour y appartenir.


ahah, vous êtes à des années lumières de ce que je pense, mais why not, faut de tout pour faire un monde ^^

C'est la même chose pour la marche des fiertés. Même si ça en a l'air pour toi, ce n'est pas juste un défilé superficiel où l'on voit des gars habillés en SM et des drag-queen, il y a de réelles implications et un message politiques. Ce sont grâce à des actions comme celles-là que tu peux te sentir relativement en sécurité et ne plus craindre des agressions homophobes.


Ah bah oui, merci à la gaypride de me garder en sécurité, qu'est-ce que je ferais sans elle ...
S'il n 'y avait plus de gayprides en france, je suis persuadé que ça ne changerait rien, à vrai dire, je serais plutôt content je pense, puis au moins les rues seraient plus propres :D

Et puis c'est sûr qu'en rasant les murs, qu'en pensant qu'à son petit égo et à son cercle familial proche et qu'en s'écrasant devant une société qui cultivait ouvertement il y a à peine trente ans le paternalisme et glorifiait le schéma du couple cisgenre, c'est sûr qu'avec tout ça on va obtenir toute la légitimité et les droits pour être reconnu à l'égal des personnes hétérosexuelles.


Yep, je rase les murs, crier dans la rue "JE SUIS PDDDDDDDDDDDDDDDDD" n'est définitivement pas mon truc. Déjà, ça ne regarde que moi, et ensuite je suis pas du genre à attirer l'attention sur moi ;)
Après, comme tu me connais pas du tout, évite ce genre de discours thx ;)
Mais de quels droits tu parles exactement ?
Du mariage, GPA, PMA ? Si c'est ça, je pense que c'est beaucoup plus complexe que ça.
De mon point de vue, vous voulez tellement être reconnus parce que vous "avez beaucoup souffert" que vous êtes prêt à n'importe quoi pour ça, et pour votre propre personne.

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Superpositoire, personne ne te demande de dire si la communauté LGBTQ existe ou pas, elle existe en pratique, c'est tout. Et heureusement d'ailleurs, qu'elle s'est mobilisée dans les années 70 contre la discrimination, contre le SIDA dans les années 80 et 90 et aujourd'hui pour plus de tolerance et une meilleures acceptation (et plein d'autres problématiques très diverses). C'est pareil, avant de dire que la culture LGBT n'existe pas en faisant de l'ironie et en faisant semblant de ne pas comprendre, tu pourrais te renseigner un peu: sur les émeutes de Stonewall et les enjeux mémorielles qui y sont liés, sur la culture des dragqueen (qui a quand même consisté en une réappropriation des clichés sur les homos pour les déjouer), sur la manière dont les luttes militantes contre les discriminations ont permis de structurer tout un tas de sociabilités. Si ça pour toi, ça fait communauté ni culture, c'est que tu en as une définition bien restreinte.

La gay pride crée plus de problème qu'elle n'en résout? Ah mais oui, c'est connu, les minorités qui se battent pour leur droit et leur visibilité (et donc leur acceptation, parce que l'un ne va pas sans l'autre), ce sont elles qui créent leur problème. Merci, vraiment, sympa ce mépris.

Superpositoire
Homme de 26 ans
Douai

15 remerciements
Si ça pour toi, ça fait communauté ni culture, c'est que tu en as une définition bien restreinte.

Je suis anti-communautaire, je ne reconnais aucune communautés, pour moi les communautés sont dangereuses car elles augmentent le fossé entre les gens, et donc les conflits, c'est ma vision des choses, c'est aussi simple que ça ^^

Merci, vraiment, sympa ce mépris.

De rien Imagines !!! ;)

Et toi tu peux essayer de comprendre tes interlocuteurs et ne pas imposer ta vision des choses, merci ^^

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Il n'impose rien, il t'explique que ta façon d'exprimer ton anti-communautarisme est méprisante. Tu peux considérer que les communautés sont dangereuses mais ne nie pas ce que cette communauté à accomplit puisqu'elle te permet aujourd'hui d'avoir un certain degré de liberté que tu sembles avoir pris pour acquis. Enfin, je te prierai de ne pas penser à ma place: je ne me définis pas par ma sexualité mais oui elle fait partie intégrante de ma vie et de mes préoccupations donc merci de le respecter.

Superpositoire
Homme de 26 ans
Douai

15 remerciements
aaah, donc c'est moi le méchant :/ :'( :'(

Ah mais j'admets entièrement que des gens se sont battus pour les LGBT, et que grâce à eux, nous avons obtenu beaucoup de choses ;) , mais ce n'est pas de ça que je parlais, il faut lire entre les lignes aussi ^^

je ne me définis pas par ma sexualité mais oui elle fait partie intégrante de ma vie et de mes préoccupations donc merci de le respecter.

Ouai, donc tu te définis par ta sexualité cqfd xD

Ah mais je le respecte, les gens sont libres de faire ce qu'ils veulent tant qu'ils ne blessent personne, c'est un peu ma philosophie ^^

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
C'est bien d'avoir une vision, c'est cool aussi quand on évite le manichéisme... revendiquer le l'anticommunautarisme car cela augmenterait le fossé entre les gens, c'est quand même s'interdire de penser frontalement ce qu'est une communauté : des gens qui se regroupent par intérêt ou affinité. Meme Betolerant, c'est une communauté : qu'est ce que tu fais la alors ?

Maintenant explique nous en quoi la communauté LGBTQ creuse le fossé entre les gens, comment la lutte contre le sida à creusé le fossé entre les gens, comment la lutte des assos LGBTQ diverses contre l'acceptation creuse le fossé entre les gens...
Bref, au lieu d'hurler à l'imposition de la pensée, argumente ;)

Superpositoire
Homme de 26 ans
Douai

15 remerciements
Je suis sur betolerant pour parler à des gens, rencontrer du monde.
Mais, si on va dans cette direction, je suis aussi de la communauté des joueurs de jeux-vidéo, des porteurs de lunettes, de ceux qui aiment les pâtes etc etc ... (je pense que tu as saisi xD )
Je ne pense pas comme ça, pour moi faire partie d'une communauté c'est se renfermer et s'éloigner des autres quelque part, ce que je me refuse de faire ^^


Bah, je pense que je l'ai suffisamment fait sur ce topic, et sur pleins d'autres qui parlaient du même sujet, je ne vais pas me répéter.

Je pense que, lorsque l'on fait partie d'une quelconque communauté, on veut faire passer ses intérêts avant ceux des autres et cela crée des clivages ... Le mieux serait de se battre ensemble, l'humanité quoi ! xD

Mais je t'invite à regarder d'autres topics qui parlaient de ça (en général ils portent le nom "gaypride" ou choses qui se rapportent ^^ )

Silver
Homme de 19 ans
Nantes

3 remerciements
"De mon point de vue, vous voulez tellement être reconnus parce que vous "avez beaucoup souffert" que vous êtes prêt à n'importe quoi pour ça, et pour votre propre personne." je trouve qu'en cette phrase tu te permets de parler en notre nom pour des choses que nous ne pensons pas forcément. Chacun son avis, y a pas de bonnes ou de mauvaises pensées, mais là-dessus je trouve ça vachement égoïste.
Pour revenir au truc de la fierté qui semble le plus posé problème, on est pas fier d'être gays dans le sens on est fier de notre orientation sexuelle. On est fiers d'être ce que l'on est, c'est tout. Dans une société où on tend à discriminer les gens pour leur faire suivre un modèle, et où l'homosexualité est l'un des plus gros exemple de cette discrimination, oui y a des personnes qui ont des raisons de marcher pour contester contre cela. Après chacun son avis, mais non ce n'est pas pour "notre personne" que l'on fait ça, ce n'est pas non plus pour s'exhiber. C'est pour montrer qu'on est qui on veut être, et qu'on ne laisse pas les bien pensants nous marcher dessus, qu'on continuera de faire en sorte qu'on puisse être qui on est sans subir de discriminations autant en termes sociaux qu'en termes de droit.
Après tu dis être anti-communautariste, je comprends pas trop le truc donc je ne peux pas te juger sur ta manière de penser, mais dire que la communauté lgbt n'existe pas... Ben... Non je comprends pas. Ça renforce ton argument que l'on fait ça pour notre personne alors, mais je trouve ça idiot.

Enygma
Homme de 32 ans
Paris
Salut, tout le monde.
Il est vrai que la gay pride, ou marche des fiertés semble plutot un évènement folklorique: ya de la musique, c'est plutot un esprit festif, ca ressemble plus à un défilé qu'une manifestation, pourtant c'est un peu l'un et l'autre.
Il y a aussi des associations qui y militent.
Alors, oui ca peut véhiculer certains clichés, au sens propre et figuré, puisqu'il y a des chars avec des danseurs dessus (c'était le moment de la blague de merde désolé ^^)

Après, de toute facon, les gens de mauvaises foi trouveront toujours une excuse, occulter les gens d'orientations minoritaires qui ressemblent à Mr tout le monde et bien se souvenir de gens qui correspondent à un cliché très différent de mr tout le monde.La pensée sélective, entendre ce qu'on a envie d'entendre.
Alors, je suis plutot pour la gay pride, je pense que c'est une bonne chose, même si on est très différents alors qu'on se réunit dans une communauté. Je ne me sens pas spécialement proche de la culture gay, mais chacun ses gouts.
Je pense que c'est bien de militer, pour ceux et celles qui le vivent mal, qui se croient malades (et leur entourage aussi) alors qu'il n'y a rien de mal à avoir une orientation différente (hormis celles qui font du mal à autrui,interdites pour de bonnes raisons, évidemment)
Je ne ressens pourtant pas le besoin de faire mon coming out, de le crier publiquement, parce que personnellement j'estime que c'est ma vie privée, et pourtant je vis assez bien mon orientation, à part des crétins qui feraient mieux de construire leur vie plutot que juger et critiquer celles des autres, sans même les connaitre (les homophobes violents et militants)
Peut être que je vis bien mon orientation, inconsciemment parce qu'il y a la gay pride, des lieux et sites, que ca "existe".
Après, je connais pas mal de gens qui ont du subir de la discrimination de leur entourage, au quotidien, qui le vivent très mal, et en cela, ca peut éventuellement les aider, faire évoluer les esprits.Que ce n'est pas un fantasme bizarre ou déviant, juste des gens normaux, qui veulent les 3 "L" comme tout le monde, "LIVe "love" "laugh", une petite vie bien rangée,une belle histoire d'amour,fonder une famille, ou une vie plus rock n roll et libertine, mais au fond pas si différente que ca de la vie et des pensées des gens hétéros.
Que ca existe, qu'il y a plein de gens comme ca, que ce n'est pas honteux ou être malade, juste moins courant. (et d'autant moins qu'un certain nombre de gens ne l'assument pas, mais je ne les critique pas, je comprends qu'on est dans un monde bizarre et intolérant, que ce n'est pas facile à vivre)
Pour que le mal gagne, il suffit que les gens bien ne fassent rien.
On ne se rend pas nécessairement compte de ce qui arriverait s'il n'y avait pas la gay pride, on ne peut qu'imaginer.
Mais peut être que l'homophobie serait bien plus courante, acceptée, parce que les diverses orientations seraient invisibles, quelqu'un qui aurait cette orientation serait forcément "malade", confus, parce que ca semble ne pas exister, ce qu'il penserait de lui même ou ce que l'entourage lui fait sentir.

Comme me le rappelait un ami, à juste titre, on a bon dos de critiquer, mais que fait on pour aider ?
Pour l'instant dans mon quotidien, pas grand chose,je ne suis pas un personnage public, membre d'une association LGBT, écrivain, militant ou autre, donc à défaut, j'irais faire un tour à la pride, c'est pas entièrement ma vision, mais c'est mieux que rien.

J'aime bien la citation de roosevelt "the man in the arena" qui vaut pour ca, comme pour d'autres thèmes de la vie en général
Traduit en francais, ca donne :
“Le critique ne raconte absolument rien: tout ce qu’il fait c’est pointer du doigt l’homme fort quand il chute ou quand il se trompe en faisant quelque chose. Le vrai crédit va pourtant à celui qui se trouve dans l’arène, avec le visage sali de poussière, de sueur et de sang, luttant courageusement.

Le vrai crédit va vers celui qui commet des erreurs, qui se trompe mais, qui au fur et à mesure, réussit car il n’existe pas d’effort sans erreur. Il connaît le grand enthousiasme, la grande dévotion, et dépense son énergie sur ce qui vaut la peine. Celui-là est un homme vrai, qui dans la meilleure des hypothèses connaît la victoire et la conquête, et qui, dans la pire des hypothèses, chute. Or, même sa chute est grandiose car il a vécu avec courage et s’est élevé au-dessus des âmes mesquines qui n’ont jamais connu ni victoires ni défaites.”

et d'autres en vrac, de roosevelt:
"Le seul homme à ne jamais faire d’erreurs est celui qui ne fait rien."
"Le mérite est à ceux qui luttent constamment."
"C’est dur d’échouer, mais c’est pire de n’avoir jamais essayé de réussir."
."Parlez doucement, et tenez un gros bâton, vous irez loin."

Superpositoire
Homme de 26 ans
Douai

15 remerciements
Citation de Alex85
De mon point de vue, vous voulez tellement être reconnus parce que vous avez beaucoup souffert que vous êtes prêt à n importe quoi pour ça, et pour votre propre personne. je trouve qu en cette phrase tu te permets de parler en notre nom pour des choses que nous ne pensons pas forcément. Chacun son avis, y a pas de bonnes ou de mauvaises pensées, mais là-dessus je trouve ça vachement égoïste.
Pour revenir au truc de la fierté qui semble le plus posé problème, on est pas fier d être gays dans le sens on est fier de notre orientation sexuelle. On est fiers d être ce que l on est, c est tout. Dans une société où on tend à discriminer les gens pour leur faire suivre un modèle, et où l homosexualité est l un des plus gros exemple de cette discrimination, oui y a des personnes qui ont des raisons de marcher pour contester contre cela. Après chacun son avis, mais non ce n est pas pour notre personne que l on fait ça, ce n est pas non plus pour s exhiber. C est pour montrer qu on est qui on veut être, et qu on ne laisse pas les bien pensants nous marcher dessus, qu on continuera de faire en sorte qu on puisse être qui on est sans subir de discriminations autant en termes sociaux qu en termes de droit.
Après tu dis être anti-communautariste, je comprends pas trop le truc donc je ne peux pas te juger sur ta manière de penser, mais dire que la communauté lgbt n existe pas... Ben... Non je comprends pas. Ça renforce ton argument que l on fait ça pour notre personne alors, mais je trouve ça idiot.


Déjà répondu ^^


"C est pour montrer qu on est qui on veut être, et qu on ne laisse pas les bien pensants nous marcher dessus"
ça ressemble beaucoup à de l'exhibition dis donc ahah
Mais encore une fois, je pense qu'on s'en fiche de qui tu es , vis ta vie basta.
Attirer les regards comme ça sur soi, je ne comprends pas personnellement ahah

Mais why not, je respecte ;)

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Superpositoire[quote Je suis anti-communautaire, je ne reconnais aucune communautés
[quote]
Moi aussi je suis anti-communautariste. Et donc je me reconnais dans plusieurs communautés. Comme tout animal social, il me faut - pour arriver à survivre - me rattacher à des groupes, groupes avec qui je fais communauté. Tant l'hermite de Chartreuse que les mâles éléphants d'Afrique sahélienne il me faut avoir du contact avec mes semblables de temps à autre.

En France le politiquement correct c'est de mettre la communauté "Nation" (à droite) ou "Peuple" (à gauche) comme communauté supérieure à toute les autres (joueurs de tennis ou joueurs de basket, musulmans ou athés, carnivore ou végan, consumériste ou décroissant, communiste ou nationaliste, etc.). Ce n'est pas la vision majoritaire des pays anglo-saxons. D'ailleurs quel sens à le mot communautarism en anglais ?

Je comprends Imagines sur la notion de mépris. Mais je pense que c'est plus de l'ignorance. J'invite (comme d'autre dans cette discussion) Supersupositaoire à se renseigner, à lire, à voire et pourquoi pas à aller à une Pride. Le 17 juin il en y a une à Metz, une à Lyon et une à Tours. Le 24 juin c'est la grande Pride de Paris.

Superpositoire
Homme de 26 ans
Douai

15 remerciements
Non ça va aller, je suis quand même contre la notion de gaypride, je vais pas aller y foutre les pieds, ça n'aurait aucun sens ... xD

Kattarsis
Homme de 29 ans
Strasbourg

66 remerciements
Je rejoins de manière générale (pas pour tout cela dit ^^) l'avis de Superpositoire. J'ai un peu le meme principe de vie dans le sens où j'aime bien qu'on me foute la paix et qu'on me laisse vivre ma vie.

Je n'aime pas m'imposer à l'autre, d'où ma réaction générale sur les gay-pride. Et si on en revient au terme de fierté, clairement je ne suis pas fier d'etre homo, cela dit je n'en ai pas honte non plus.

Bref laissons vivre les gens comme ils le veulent, chacun fait ce qu'il souhaite du moment que ça n'empiète pas sur les libertés de l'autre et tout va bien :)

Wiloooo
Homme de 30 ans
Lyon

33 remerciements
Administrateur
Rien à rajouter hormis une petite chose : Lisez cet article : L'incroyable rejet des Gayprides ou Marche des fiertés

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Wiloooo
Rien à rajouter hormis une petite chose : Lisez cet article : L incroyable rejet des Gayprides ou Marche des fiertés


Article de l'année dernière, c'est trop facile pour ne pas écrire un pavé ! Rejeté !
Non mais merci en fait, je vais lire, je l'avais pas vu !

Wiloooo
Homme de 30 ans
Lyon

33 remerciements
Administrateur
Citation de DMatt
Citation de Wiloooo
Rien à rajouter hormis une petite chose : Lisez cet article : L incroyable rejet des Gayprides ou Marche des fiertés


Article de l année dernière, c est trop facile pour ne pas écrire un pavé ! Rejeté !
Non mais merci en fait, je vais lire, je l avais pas vu !

Aahhaha mais tellement d'actualité apparemment ! Désolé j'ai pas mal de boulot

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Wiloooo
Citation de DMatt
Citation de Wiloooo
Rien à rajouter hormis une petite chose : Lisez cet article : L incroyable rejet des Gayprides ou Marche des fiertés


Article de l année dernière, c est trop facile pour ne pas écrire un pavé ! Rejeté !
Non mais merci en fait, je vais lire, je l avais pas vu !

Aahhaha mais tellement d actualité apparemment ! Désolé j ai pas mal de boulot


Mais tu as encore le temps de poster, je dis ça, je dis rien !!
Pour revenir au sujet, j'ai commencé à lire l'article, et c'est vrai qu'il y a des arguments acceptables ! je continu la lecture ! (et c'est pas pour jeter des fleurs entendons nous bien)

Wiloooo
Homme de 30 ans
Lyon

33 remerciements
Administrateur
@DMatt fait de la lèche en public.... C'est pire qu'une "gaypride" ça !

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
C'est scandaleux de faire du hors sujet et d'en plus calomnier comme ça en public ! C'est pas digne d'un Webmaster ahah

Silver
Homme de 19 ans
Nantes

3 remerciements
"C est pour montrer qu on est qui on veut être, et qu on ne laisse pas les bien pensants nous marcher dessus"
ça ressemble beaucoup à de l'exhibition dis donc ahah
Mais encore une fois, je pense qu'on s'en fiche de qui tu es , vis ta vie basta.
Attirer les regards comme ça sur soi, je ne comprends pas personnellement ahah

Mais why not, je respecte ;) "

Mais non, je suis loin d'être une personne qui aime s’exhiber et autre !
Je m'en fous de ce que les autres pensent ! Mais quand ça piétine sur les droits des uns et des autres, ben oui, alors j'estime important de le faire remarquer. Mais c'est pas de l'exhibitionnisme, juste de la revendication de droits tout en restant commémoratif envers les événements homophobes ayant déjà eu lieu. Et même dans un monde où tout serait parfait pour tout le monde et où il n'y aurait plus de droits à revendiquer, cette fête resterait pour commémorer ce qu'il s'est passé avec les homosexuels, et je serai totalement pour.

Tu dis "on s'en fiche de qui tu es" mais ces même "on" reprochent à la gay pride les gens qui s'habillent de manière un peu trop dévergondée à leur goût. Donc non "on" ne s'en fiche pas dans tous les cas, malheureusement c'est ça le pire.
C'est pas attirer les regards vers soi, mais vers une communauté, et ça le dessus du coup que je bloque car vu que tu es anti-communautariste tu ne vois pas les choses ainsi, et pour moi cette autre chose que tu voies n'existe pas. (du coup non je ne respecte pas ton avis)


Enfin, en termes générales, j'ai vu pas mal de fois le message (grosso modo) "y a pas de quoi être fier d'être gay, pas plus que d'être hétéro" plus haut ... Si vraiment c'était ça le réel message de la gay pride bah je pense que personne n'irait. De ce que j'ai vu, aucunement la gay pride nous a demandé d'être fier par rapport au fait que l'on soit gay ou lesbienne ou autre, enfin en tous cas pas au premier degré ! Si il n'y avait pas de soucis avec l'homosexualité, alors la gay pride aurait autant d’intérêt que des "i love potatoes pride" ou des "blond pride" !

Comme tu dis Katarsis "Bref laissons vivre les gens comme ils le veulent, chacun fait ce qu'il souhaite du moment que ça n'empiète pas sur les libertés de l'autre et tout va bien :) ", ben là tu touches le centre du sujet. C'est justement parce qu'il n'y a pas ça avec les homosexuels qu'il y a la gay pride. Des homos qui vivent comme ils le veulent et qui jouissent pleinement de droits tels que ceux accordés aux autres citoyens ? Y en a depuis récemment dans certains pays du monde, mais sinon nop, la majorité est rejetée (ou du moins un nombre suffisant pour qu'on en parle). Et c'est pas pour ça qu'on devrait se mépriser, c'est là qu'on doit "être fiers", car on a aucune raison d'être rejetés et d'être dénigrés sur ça.

Bref, j'interprète les choses ainsi, et même si je suis d'un naturel à être ouvert à tous les arguments, pour la gay pride non, je ne comprends pas qu'on puisse la dénigrer... M'enfin bon "je" n'est pas les autres...

Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Citation de Kattarsis
Je rejoins de manière générale (pas pour tout cela dit ^^) l avis de Superpositoire. J ai un peu le meme principe de vie dans le sens où j aime bien qu on me foute la paix et qu on me laisse vivre ma vie.
Je n aime pas m imposer à l autre, d où ma réaction générale sur les gay-pride. Et si on en revient au terme de fierté, clairement je ne suis pas fier d etre homo, cela dit je n en ai pas honte non plus.
Bref laissons vivre les gens comme ils le veulent, chacun fait ce qu il souhaite du moment que ça n empiète pas sur les libertés de l autre et tout va bien :)


C'est peut-être beaucoup une question de génération, qui a cru que les acquis des gays sont irréversibles, et leur principe indiscutable.
Or rien est moins vrai, les ultra conservateurs sont en embuscade.

Florian12
Homme de 23 ans
Nantes

1 remerciement
Tiens donc, Superpositoire que je retrouve sur le forum ^^ Ça fait un truc de plus à raconter dans la messagerie ! XD
Du coup je vais juste répondre à la question du premier post !

Alors pour moi la marche des fiertés (je préfère cette appellation, elle est plus représentative de la diversité qu'il s'y trouve :) ) était clairement un objectif à atteindre avant que je fasse mon CO, j'étais admiratif de ceux-celles qui y participaient, ils avaient réussit à s’accepter comme ils étaient et n'avaient pas peur de le montrer et de le dire en mode c'est normal il n'y a pas de honte à avoir (chose que j'ai mis longtemps à faire, beaucoup trop).
Du coup j'ai fait ma première marche cette année, à moitié par curiosité et à moitié pour la raison du dessus. J'ai passé un bon moment dans une atmosphère serte festive mais surtout bienveillante :)
La prochaine étape sera de rentrer dans le centre Lgbt+, je sais pas pourquoi j'ai du mal, j'ai plus qu'à trouver les c****es d'y aller XD
Enfin bref, pour revenir au sujet, les marches des fiertés ont encore un intérêt aujourd'hui selon moi, surtout pour les bis transgenres et +. Et puis la lgbtphobie est encore bien présente, dans les tops insultes on a PD et enculé.
Sinon pour l'image qu'en on les médias, j'avoue que je ne suis plus trop ce qu'ils disent, je regarde juste les titres quand ça défile dans mon fil d'actu facebook mais sans plus, la plupart tu temps les commentaires des gens sont plus intéressant que l'actu elle même ^^

ArnOo
Homme de 23 ans
Obernai
J'étais à celle de Strasbourg.
Avant je pensais que c'était comme le montre les médias un défilé de gens avec cuire, latex,.... Bref un truc qui n'a rien à faire sur la voie publique et potentiellement choquant.
Vint ensuite le défilé je n'ai vu aucun accoutrement vraiment extrême, plusieurs trans' habillés de manière un peu provocante mais rien de malsain. Une bonne ambiance, des gens très divers, venu faire la fête.

C'est mon avis mais pour beaucoup les gay c'est un peu comme les "gens de couleur", c'est la ou il y en a le moin qu'on en a le plus peur. Aujourd’hui il est important de se donner une visibilité pour prouver aux gens qui vivent dans des petites villes ou villages que les gays ne sont pas "des dégénérés issus des grandes villes" mais simplement des gens qui vivent normalement et qui peuvent se montrer sans faire les c.. contrairement à ce que nous montre la télé.

Cette manifestation d’ailleurs renommé marche des visibilités pour Strasbourg était une bonne chose même si nous sommes ici pour en débattre.

Mention spéciale à celui que j'ai entendu dire en voyant le début du rassemblement "que voulez vous ça existe"

Superpositoire
Homme de 26 ans
Douai

15 remerciements
Citation de Florian12
Tiens donc, Superpositoire que je retrouve sur le forum ^^ Ça fait un truc de plus à raconter dans la messagerie ! XD
Du coup je vais juste répondre à la question du premier post !

Alors pour moi la marche des fiertés (je préfère cette appellation, elle est plus représentative de la diversité qu il s y trouve :) ) était clairement un objectif à atteindre avant que je fasse mon CO, j étais admiratif de ceux-celles qui y participaient, ils avaient réussit à s’accepter comme ils étaient et n avaient pas peur de le montrer et de le dire en mode c est normal il n y a pas de honte à avoir (chose que j ai mis longtemps à faire, beaucoup trop).
Du coup j ai fait ma première marche cette année, à moitié par curiosité et à moitié pour la raison du dessus. J ai passé un bon moment dans une atmosphère serte festive mais surtout bienveillante :)
La prochaine étape sera de rentrer dans le centre Lgbt+, je sais pas pourquoi j ai du mal, j ai plus qu à trouver les c****es d y aller XD
Enfin bref, pour revenir au sujet, les marches des fiertés ont encore un intérêt aujourd hui selon moi, surtout pour les bis transgenres et +. Et puis la lgbtphobie est encore bien présente, dans les tops insultes on a PD et enculé.
Sinon pour l image qu en on les médias, j avoue que je ne suis plus trop ce qu ils disent, je regarde juste les titres quand ça défile dans mon fil d actu facebook mais sans plus, la plupart tu temps les commentaires des gens sont plus intéressant que l actu elle même ^^


Tu me déçois ! pfff

Et ça va sur le forum mais pas sur sa messagerie ? Okay je retiens !!!! Non non c'est tout :'( :'( xD

AeronCin
Homme de 21 ans
Angers
La gay pride crée plus de problème qu'elle n'en résout? Ah mais oui, c'est connu, les minorités qui se battent pour leur droit et leur visibilité (et donc leur acceptation, parce que l'un ne va pas sans l'autre), ce sont elles qui créent leur problème. Merci, vraiment, sympa ce mépris.


Je réagis juste à ça.
Sans vouloir faire de polémique, oui la gay pride participe à l'homophobie. Avant de me venir me lyncher, j'vous explique ma vision de choses.

La gay pride participe au communautarisme. Elle met en relief le fait qu'il y ai les gays d'un côté, les hétéros de l'autre. On se retrouve alors avec deux groupes distincts. Et que se passe t'il quand on a deux groupes opposés? Eh bah y'a création de préjugés, de stéréotypes, de catégorisation sociale. Eh ouais rien que ça.
En psychologie sociale, on parle de processus d'accentuation , c'est à dire qu'un esprit humain a naturellement tendance à accentuer les différences entre son groupe et les autres groupes pour créer une démarcation distincte, et c'est d'autant plus vrai lorsque l'exogroupe (le groupe "adverse") revendique clairement son identité et sa visibilité.

De plus, on sait très bien que plus un groupe va affirmer sa différence, plus il va attiser une certaines hostilité de la part d'autres groupes. C'est une vérité, il faut la prendre en compte, et ne pas dire "je m'en fous de l'avis d'untel ou untel", car l'ignorance des problèmes entrave leur résolution.

On en vient alors au fait: à quoi bon vouloir montrer sa visibilité coûte que coûte, tout le monde sait que l'homosexualité existe, et qu'elle est victime de discriminations. Parader dans la rue n'est pas la solution, agir comme tout un chacun dans la vie de tout les jours me semble bien plus approprié pour permettre une meilleur acceptation.
En outre, c'est fatiguant de voir que les gens maintenant s'enferme dans des cases, des catégories, si bien qu'il s’identifient maintenant plus qu'a travers leur sexualité. C'est usant de parler à des gays qui font sans cesse allusion à leur homosexualité, au même titre que c'est insupportable de parler un religieux qui sort le mot "dieu" a chaque bout de phrase. Se définir en tant qu'être humain avant tout est primordial. Je trouve ça un peu stupide (désolé pour le mot) le fait de dire "je suis fière d'être gay" tout comme je trouverais stupide de dire "je suis fière d'être hétéro". La sexualité n'est pas la seule composante de l'identité, donc arrêtons de systématiquement la mettre en avant quand il s'agit de nous définir, de dévoiler notre essence. En faisant ça, on se rend coupable de ce qu'on pourchasse, car on crée une frontière tacite entre deux communautés, au lieu de promouvoir la création d'un seul et même groupe de personnes qui ont en commun une même biologie, un même être, une même nature.

La sexualité, la religion et toutes ces choses font partie de la sphère privée, pourquoi vouloir a tout pris l'afficher aux yeux du monde en créant ce genre de manifestations? L'objectif pour les personnes homosexuelles n'est-il pas de vivre comme tout le monde, de se fondre dans la masse?

N'oublions pas que le communautarisme est à la base de tous les conflits, toutes les discriminations, et la solution n'est pas de dire "je suis différent acceptez moi", mais "je suis comme vous". Et est-ce que les hétéros font des manifestations pour dire qu'il sont fiers d'être hétéros? Non (à part les tuebés de la manif pour tous, et dieu sait que vous ne voulez pas qu'on vous compare à cette bande de cerveaux atrophiés).

Je sais pertinemment que la gay pride part d'un d'une bonne et noble cause, et en un sens ça me fais mal de dire ça, mais elle apporte en effet plus de torts que de bien. On ne promeut pas le vivre ensemble en créant des événements communautaires, c'est un non-sens.

Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de AeronCin
La gay pride crée plus de problème qu elle n en résout? Ah mais oui, c est connu, les minorités qui se battent pour leur droit et leur visibilité (et donc leur acceptation, parce que l un ne va pas sans l autre), ce sont elles qui créent leur problème. Merci, vraiment, sympa ce mépris.


Je réagis juste à ça.
Sans vouloir faire de polémique, oui la gay pride participe à l homophobie. Avant de me venir me lyncher, j vous explique ma vision de choses.

La gay pride participe au communautarisme. Elle met en relief le fait qu il y ai les gays d un côté, les hétéros de l autre. On se retrouve alors avec deux groupes distincts. Et que se passe t il quand on a deux groupes opposés? Eh bah y a création de préjugés, de stéréotypes, de catégorisation sociale. Eh ouais rien que ça.
En psychologie sociale, on parle de processus d accentuation , c est à dire qu un esprit humain a naturellement tendance à accentuer les différences entre son groupe et les autres groupes pour créer une démarcation distincte, et c est d autant plus vrai lorsque l exogroupe (le groupe adverse ) revendique clairement son identité et sa visibilité.

De plus, on sait très bien que plus un groupe va affirmer sa différence, plus il va attiser une certaines hostilité de la part d autres groupes. C est une vérité, il faut la prendre en compte, et ne pas dire je m en fous de l avis d untel ou untel , car l ignorance des problèmes entrave leur résolution.

On en vient alors au fait: à quoi bon vouloir montrer sa visibilité coûte que coûte, tout le monde sait que l homosexualité existe, et qu elle est victime de discriminations. Parader dans la rue n est pas la solution, agir comme tout un chacun dans la vie de tout les jours me semble bien plus approprié pour permettre une meilleur acceptation.
En outre, c est fatiguant de voir que les gens maintenant s enferme dans des cases, des catégories, si bien qu il s’identifient maintenant plus qu a travers leur sexualité. C est usant de parler à des gays qui font sans cesse allusion à leur homosexualité, au même titre que c est insupportable de parler un religieux qui sort le mot dieu a chaque bout de phrase. Se définir en tant qu être humain avant tout est primordial. Je trouve ça un peu stupide (désolé pour le mot) le fait de dire je suis fière d être gay tout comme je trouverais stupide de dire je suis fière d être hétéro . La sexualité n est pas la seule composante de l identité, donc arrêtons de systématiquement la mettre en avant quand il s agit de nous définir, de dévoiler notre essence. En faisant ça, on se rend coupable de ce qu on pourchasse, car on crée une frontière tacite entre deux communautés, au lieu de promouvoir la création d un seul et même groupe de personnes qui ont en commun une même biologie, un même être, une même nature.

La sexualité, la religion et toutes ces choses font partie de la sphère privée, pourquoi vouloir a tout pris l afficher aux yeux du monde en créant ce genre de manifestations? L objectif pour les personnes homosexuelles n est-il pas de vivre comme tout le monde, de se fondre dans la masse?

N oublions pas que le communautarisme est à la base de tous les conflits, toutes les discriminations, et la solution n est pas de dire je suis différent acceptez moi , mais je suis comme vous . Et est-ce que les hétéros font des manifestations pour dire qu il sont fiers d être hétéros? Non (à part les tuebés de la manif pour tous, et dieu sait que vous ne voulez pas qu on vous compare à cette bande de cerveaux atrophiés).

Je sais pertinemment que la gay pride part d un d une bonne et noble cause, et en un sens ça me fais mal de dire ça, mais elle apporte en effet plus de torts que de bien. On ne promeut pas le vivre ensemble en créant des événements communautaires, c est un non-sens.


La première chose qui me gêne dans ce qui est dit, c'est la confusion qui est faite entre communauté et communautarisme. L'un désigne une culture de groupe et des sociabilités, l'autre un repli sur soi via exclusion des autres, c'est quand même pas la même chose. Et ils ne vont pas ensemble : vous appartenez constamment à divers communautés, même sans vous en rendre compte (parce que c'est l'une des bases de la vie en société), sans qu'il y ait nécessairement communautarisme.
Par ailleurs quand bien même il y aurait communautarisme, je ne vois pas pourquoi il y aurait toujours un problème: tu fais comment pour structurer des luttes sans une communauté ? Le MLF dans les années 70, on peut le taxer de communautarisme, certes, mais c'est tout de même grâce à ce combat qu'on a l'avortement, et que la place des femmes a commencé à bouger. Pareil dans le cas des luttes raciales aux Etats-Unis : heureusement qu'on avait des groupes communautaires!

Par ailleurs, ton discours me paraît énormément génant en ce qu'il invisibilise complètement le fait qu'on parle d'un groupe social, les homosexuels, qui est minoritaire, et qui est s'il est bien mieux accepté en France qu'il y a encore dix ans, reste encore un groupe largement discriminé. C'est bien beau de parler de manière très neutre de "création de préjugés" et de la manière théorique dont ça se passe, mais il ne faut quand même pas oublier que derrière, on a des positions sociales, et que les homos sont loin d'être le groupe social dominant. Tu neutralise complètement cette dimension en parlant de groupe sociaux de la manière la plus neutre possible, en oubliant qu'il y a des dominant et des dominés...

Sur la question de la fierté: il n'est je crois dans la gay pride pas question d'être fier de son orientation sexuelle, ce qui n'a aucun sens, mais d'être fier de pouvoir la montrer dans l'espace public sans se cacher, une fois par an, bref, faire ce que font les hétéros 365 jours par ans.

C'est usant d'avoir des gays qui parlent sans cesse de leur homosexualité? Mais en quoi ça te gêne, que les gens s'assument ou tentent de s'assumer? La sexualité n'est peut-être pas la seule composante de l'identité, mais c'en est une importante car elle participe à la structuration de la vie sociale des individus concernés. Sans compter que dans le cas de la marche des fiertés, on ne parle pas seulement des homos hein. Il y a les gays, les lesbiennes, les bi, et les trans, qu'on a un peu tendance à oublier, et qui subissent des formes de domination et de marginalisations spécifiques.

Par ailleurs, non, l'objectif de tous les LGBTQ n'est pas de se fondre dans la masse, désolé de briser ça. L'objectif des LGBTQ, c'est de juste de vivre leur sexualité, sans discrimination, et comme ils le veulent, et de manière aussi légitime que les autres. Et quand on voit les discriminations que nous subissons (au travail, les micro agressions dans la rue, dans le regard des autres), le chemin est encore très long.. Cette pensée de l'universalisme, de "notre but c'est de vivre tous ensembe", c'est le meilleur moyen de s'interdire de penser le fait que des individus puissent se regrouper pour défendre leurs droits et leur visibilité, au nom d'une société idéal, qui n'existe pas et n'existera jamais...

Voir la gay pride comme créatrice d'homophobie, c'est un peu inverser la cause et la conséquence. Parce qu'un groupe social dominé lutte pour affirmer son existence légitime et son identité, (sans remettre en cause celle des autres d'ailleurs, il ne faudrait peut-être pas oublier ça), il est victime de rejets plus ou moins latents. Les dominés ne sont jamais responsable de leur domination.

Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
AeronCin,
« vouloir montrer sa visibilité coûte que coûte , tout le monde sait que l'homosexualité existe, et qu'elle est victime de discriminations. Parader dans la rue n'est pas la solution, agir comme tout un chacun dans la vie de tout les jours me semble bien plus approprié pour permettre une meilleur acceptation »

Vouloir montrer l’homosexualité coûte que coûte lorsque des croyances religieuses, courants politiques, parti politiques mêmes dits conservateurs, ont des postures dont un des fondements millénaire est de s’opposer coûte que coûte à cette visibilité ?

Lorsque leurs ultra-croyants que l’homosexualité est une infamie, parfois attaquent au couteau dans telle gay-pride occidentale, ou font sauter une bombe dans telle autre, ou interdisent telle troisième orientale, ou encore torture à mort tous les gays connus d’un pays oriental au motif que des gays avaient osés vouloir y organiser une gay pride ?

Dans le carnaval de toute minorité il y a clairement une résistance à ceux qui souhaiteraient l’invisibilité de cette minorité.

Bien sur il n’existe pas que les carnavals, dans un pays démocratique une majorité de gens peuvent satelliser les partis archaïques, qui embarquent toujours quelque part leur homo scepticisme, leur phobie de la visibilité des gays. Actuellement ils ont un genou à terre en France, mais mais leur phobie reste intacte, et ils reviendront inévitablement à la charge.

Je comprends ton raisonnement car je l’ai souvent lu sur les forums, au point que je dis qu’il est générationnel, attaché à la culture d’une génération de gays qui ont préféré se battre dans chaque famille, leur famille, et en classe, avec courage et une réelle efficacité. Et qui en se faisant souvent humilier et casser ont attiré l’attention et l’indignation de la société, parce qu’ils étaient trop jeunes et que cette situation était socialement intenable, et le reste d’ailleurs.
C’est aussi une forme de combat pour la visibilité, individuel.

Silver
Homme de 19 ans
Nantes

3 remerciements
J'aime bien ton raisonnement AeronCin, de ce point de vue là je comprends mieux en fait qu'on puisse s'opposer à la gay pride ^^
Mais bon, je suis de l'avis de mes deux compères du dessus. Reste à voir comment les choses se passeraient dans un monde sans gay pride ni world pride -.-

AeronCin
Homme de 21 ans
Angers
Imagines > J'attendais l'exemple des luttes raciales aux USA, sauf que pour moi c'est incomparable, tout simplement parce que cette manifestations avaient pour but de faire changer la législation, et donc de mettre fin à la ségrégation. Dans la cas des LGBT, le problème n'est pas législatif, mais se situe surtout au niveau des mentalités. Une loi ne fait pas changer une mentalité, au contraire l'inverse peut parfois s'observer (processus de renforcement, regardez les réactions qu'ont provoqué le mariage pour tous ... (réaction que je condamne évidemment)).

Certes la communauté gay est discriminé, mais les lois de notre pays sont plutôt progressistes, et il n'y a pas de ségrégation à proprement parler, ce qui n'est pas le cas des bon nombre de pays (Russie, Arabie Saoudite, Iran...), où là les soulèvements sont plus justifiés, car ils ont pour but d'attaquer les décisions étatiques vis à vis des homosexuels (bon malheureusement elles sont souvent fermement réprimés, mais on ne peut qu'espère un changement dans un avenir proche).

Mais en France, je pense qu'on a rien d'autres en revendiquer, si ce n'est de se faire accepter, et ce n'est pas ce type d’événements qui y participera, ça je le maintiens.

Tu parles du" groupe social des homosexuels" alors qu'il ne devrait, en soi, ne pas exister en tant que groupe défini avec une forte identité, car cela le place en opposition par rapport aux autres groupes. Ce qu'il faut comprendre, c'est que les LGBT seront toujours en minorité, en donc toujours potentiellement en position de dominés. Fusionner avec le groupe dominant permet d'effacer ce rapport de force entre deux castes. Je sais que certain ici ne seront jamais d'accord avec ça, mais n'oublions pas que la tolérance n'est pas quelque chose de naturel chez tout le monde, et il me semble nécessaire d'adopter des stratégies d'insertion plus subtiles pour mettre fin aux discriminations.

Sur la question de la fierté: il n'est je crois dans la gay pride pas question d'être fier de son orientation sexuelle, ce qui n'a aucun sens, mais d'être fier de pouvoir la montrer dans l'espace public sans se cacher


C'est exactement la même chose, dit différemment.

C'est usant d'avoir des gays qui parlent sans cesse de leur homosexualité? Mais en quoi ça te gêne, que les gens s'assument ou tentent de s'assumer?


Je trouve ça dommage de mettre autant en avant sa sexualité, au point de vivre constamment à travers ça. Je déplore le fait qu'il y ait des "gay", des "trans", des "lesbiennes", des "bi" et des "hétéros", et non plus des "êtres humains".

La sexualité n'est peut-être pas la seule composante de l'identité, mais c'en est une importante car elle participe à la structuration de la vie sociale des individus concernés.


La structuration de la vie sociale des individus? Je comprend pas très bien, donc les gays devraient traîner ensemble et les hétéros ensemble?
A partir du moment où la sexualité reste dans la sphère privée, l'impact sur la vie sociale n'est pas aussi important que tu semble le penser.

Sans compter que dans le cas de la marche des fiertés, on ne parle pas seulement des homos hein. Il y a les gays, les lesbiennes, les bi, et les trans, qu'on a un peu tendance à oublier, et qui subissent des formes de domination et de marginalisations spécifiques.


Oui je sais, je dis "gay" mais dans ma tête ça comprend tout les catégories comprises dans le sigle LGBT, désolé pour cette confusion.

Par ailleurs, non, l'objectif de tous les LGBTQ n'est pas de se fondre dans la masse, désolé de briser ça. L'objectif des LGBTQ, c'est de juste de vivre leur sexualité, sans discrimination, et comme ils le veulent, et de manière aussi légitime que les autres. Et quand on voit les discriminations que nous subissons (au travail, les micro agressions dans la rue, dans le regard des autres), le chemin est encore très long.. Cette pensée de l'universalisme, de "notre but c'est de vivre tous ensembe", c'est le meilleur moyen de s'interdire de penser le fait que des individus puissent se regrouper pour défendre leurs droits et leur visibilité, au nom d'une société idéal, qui n'existe pas et n'existera jamais...


Le but c'est pas de vivre ensemble en paix? Ok, bon bah clairement on est pas sur la même longueur d'onde.

Vouloir montrer l’homosexualité coûte que coûte lorsque des croyances religieuses, courants politiques, parti politiques mêmes dits conservateurs, ont des postures dont un des fondements millénaire est de s’opposer coûte que coûte à cette visibilité ?


On ne s'oppose pas à quelque chose à travers l'imitation de cette dernière, je pense que c'est un moyen très dangereux d'accentuer un rapport de force déjà bien trop rigide.

Je comprends ton raisonnement car je l’ai souvent lu sur les forums, au point que je dis qu’il est générationnel, attaché à la culture d’une génération de gays qui ont préféré se battre dans chaque famille, leur famille, et en classe, avec courage et une réelle efficacité. Et qui en se faisant souvent humilier et casser ont attiré l’attention et l’indignation de la société, parce qu’ils étaient trop jeunes et que cette situation était socialement intenable, et le reste d’ailleurs.
C’est aussi une forme de combat pour la visibilité, individuel.


Personnellement j'évite d'étaler ma vie privée, et d'autant plus sur le sujet de la sexualité. Je ne suis pas dans le revendication, mais dans l'intégration. Je pense qu'il est plus judicieux de mettre en avant ses points communs plutôt que ses différences, du moins c'est comme ça que je vois les choses.

Sinon évidemment tout ceci est MON point de vue, je n'ai pas la prétention d'établir des vérités générales. C'est juste que beaucoup pensent que ceux qui sont contre la gay pride sont des "résignés", alors que c'est absolument pas le cas. C'est simplement que la stratégie d'acceptation est différente.

J'aime bien ton raisonnement AeronCin, de ce point de vue là je comprends mieux en fait qu'on puisse s'opposer à la gay pride ^^


Merci, c'est cool d'entendre ça

Superpositoire
Homme de 26 ans
Douai

15 remerciements
AeronCin a, je pense, le même discours que moi, mais en mieux xD
C'est une version améliorée :p

Florian12
Homme de 23 ans
Nantes

1 remerciement
Citation de Superpositoire


Tu me déçois ! pfff

Et ça va sur le forum mais pas sur sa messagerie ? Okay je retiens !!!! Non non c est tout : ( : ( xD

Mdr XD
De 1 je suis pas venu ici pour souffrir ok ? XD
Et de 2 j'ai prévenu sur mon profil :p
T'as qu'à moins être bavard et dire à d'autres de l'être moins aussi :p XD

Citation de Superpositoire
AeronCin a, je pense, le même discours que moi, mais en mieux xD
C est une version améliorée :p

Et bien prends en de la graine :p ^^


Sinon pour la question du communautarisme avec la marche des fiertés, ce n'est pas le cas vu qu'elle est aussi ouverte aux hétérosexuels.


Rejoindre BeTolerant